Livres
443 756
Membres
379 742

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Il ignora mon observation et ses gestes me parurent d'une lenteur délibérée.

- J'ai envie de vous frapper.

- Cela vous passera, assura-t-il.

- Comment pouvez-vous en être certain?

- Moi-même il m'arrive parfois d'avoir un peu moins envie de vous étrangler.

- Quand cela?

- Lorsque je dors.

- Vous dormez peu, fis-je remarquer.

- Là est tout le problème....

Afficher en entier

Je croisai les bras sur ma poitrine et me tournai vers lui. Mon regard balaya son corps pour lui faire remarquer son allure négligée.

- A votre âge, aucune femme ne devrait avoir à vous le dire, mais...allez donc vous préparer, Raffael!

Ce dernier arqua un sourcil, et m'observa comme si je venais de lui réclamer ses vêtements sur -le-champ.

- Vous prenez-vous déjà pour ma femme, signorina Salamandri?

- Je n'en prendrais pas le risque, répliquai-je en lui lançant un regard mutin. Je tiens à ma santé, vous savez.

Afficher en entier

J'avais envie de hurler à quel point la vie était injuste. De crier à qui voudrait bien l'entendre que l'amour était la pire des traîtresses et que le destin était un ennemi cruel. Je voulais mourir pour me réveiller dans un autre monde. Un monde dans lequel nos actes n'auraient aucune conséquence, un monde dans lequel je pourrais avouer à Raffael à quel point j'avais besoin de lui.

Ce dernier étudia mon visage. Son regard caressa mon front, mon nez, mes paupières à demi closes, mes joues, puis s'attarda sur mes lèvres. Il descendit ensuite jusqu'à mes épaules et survola une dernière fois ma silhouette. Ses yeux laissèrent des traces ineffaçables sur mon corps et je les chérirai comme le plus précieux des cadeaux.

- Prends soin de toi, Caterina, mio sole.

Il se retourna et des larmes incandescentes s'échappèrent de mes yeux. Elles dévalèrent mes joues et brûlèrent ma plaie. Cependant, aucune douleur physique n'était comparable à celle qui me consumait de l'intérieur.

Soudain, comme prise d'une folie, je fis un pas vers lui.

- Qu'aurait-tu fais si nous n'avions pas été les personnes que nous sommes ? demandai-je d'une voix teintée de la folie du désespoir.

Raffael se figea d'abord, puis tourna son visage vers le mien.

- Je t'aurais aimée jusqu'à oublier de respirer.

Un sourire triste étira ses lèvres et la peine que je lus dans ses yeux me coupa le souffle.

- Et tu m'aurais aimé tout autant, ajouta-t-il comme s'il lisait dans mon esprit.

J'aurai dû détourner les yeux, échapper à la vision de Raffael s'éloignant de moi à chaque pas, mais mon regard resta ancré sur son dos. Il rabattit sa capuche sur sa tête et mes jambes cédèrent.

Je m'écroulai sur le sol en hurlant silencieusement. J'avais l'impression de me vider de mon sang, de subit les assauts de milliers de lames. Mes os semblaient peser beaucoup plus lourd pour que je puisse me relever. La silhouette de Raffael disparut dans la nuit emportant mon cœur et mon âme avec elle.

Afficher en entier

Sa poigne se fit plus ferme dans mes cheveux, puis l'autre se referma sur le manche de son épée que je possédais toujours. Sans rompre notre baiser, je posai ma paume sur la sienne pour l'empêcher de la prendre. Sa bouche glissa soudain dans mon cou, puis son souffle chaud remonta jusqu'à mon oreille.

- Une partie de moi brûlait de vous embrasser depuis cette nuit dans la cave, murmura-t-il.

- Et que voulait donc l'autre partie? demandai-je d'une voix rauque tandis que ma bouche caressait la sienne à chaque mot et que j'ignorais à qui appartenait le souffle que je respirais.

- Vous étrangler.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode