Livres
466 651
Membres
430 869

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

De sang et d'encre



Description ajoutée par x-Key 2019-02-13T19:50:48+01:00

Résumé

Dans le Périgord du XVIe siècle, les conflits entre catholiques et protestants font rage. Dans cette lutte sanglante, Landry et sa petite soeur voient leurs parents mourir sous leurs yeux. Les deux orphelins s'enfuient et trouvent refuge chez un imprimeur qui les prend sous sa protection. Landry devient colporteur et, au péril de sa vie, diffuse des livres emplis d'idées neuves et d'appels à la résistance. En chemin, le jeune homme découvre le goût de la liberté de vivre et de penser. Au milieu du chaos, Landry fait également une rencontre qui change sa vie : Mathilie, fille de gentilhomme et catholique. À ses côtés, il apprend que l'amour ne connaît pas de barrières sociales. Mais, dans la tourmente de l'Histoire, la conquête du bonheur a forcément un prix...

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Jacquie-1 2019-02-18T09:13:27+01:00

Landry éclata de rire. Revoir Sautiquette lui faisait du bien. Les impertinences de la drôlesse agissaient sur lui comme une consolation.

- J'aime bien quand y'a des noces. Je trouve ça émouvant, on peut se remplir la panse!

La petite s'était perdue dans la contemplation des plats qui rôtissaient.

- Y'avait des gorets embrochés qui tournaient sur le feu. C'était beau à voir, tu sais.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par marie-nel 2019-07-16T12:01:48+02:00
Diamant

De sang et d'encre est le troisième roman de Jacquie Béal. J’ai découvert cette auteure avec La dame d'Aquitaine et Le temps de l'insoumise, à chaque fois des histoires se passant dans des temps lointains avec des personnages forts. J'aime beaucoup le style et la façon de raconter de Jacquie Béal. Les sujets sont à chaque fois passionnants, réalistes et approfondis. Elle allie la grande Histoire à la petit sans difficultés pour le plus grand plaisir du lecteur.

Ce qui change dans ce roman par rapport aux deux précédents est que Jacquie Béal s'est glissée dans la peau d'un garçon, et je trouve que c’est une réussite, elle a su le rendre à la fois sensible et fort. Ce personnage, c’est Landry. Il vit avec ses parents et sa petite sœur Francette. La guerre entre les protestants et les catholiques fait rage et ne va pas épargner ses parents. Il se retrouve ainsi seul avec sa sœur, devenue muette sous le choc de la perte de ses parents. Landry va devoir quitter sa maison, devenue trop dangereuse, et partir vers la ville avec Francette. Là-bas, il sera recueilli par un médecin fort généreux et va trouver du travail auprès d'un imprimeur pour qui il sera colporteur. Il voyagera ainsi avec son âne pour transmettre des courriers mais pas que. En effet, l’imprimeur profitera de ces voyages pour transmettre des tracts de propagande aux protestants. Landry va ainsi braver tous les dangers pour mener à bien ses missions. Et ce ne sera pas toujours chose aisée. Il va faire plein de rencontres, pas toujours amicales, au vu du climat qui règne dans la région.

On va ainsi suivre l’évolution de Landry au fil des années. C’est un garçon courageux, fiable et honnête. Grâce à l’imprimeur, il va apprendre à lire, chose assez exceptionnelle pour un garçon issu de la campagne. Jamais il ne prendra parti pour l'un ou l'autre des belliqueux, ayant toujours à l'esprit de mener à bien ses trajets, et de prendre soin de sa sœur. Il va faire plein de rencontres, certaines plus dangereuses que d'autres, il restera toujours très loyal et prêt à protéger les plus faibles. Et quand son cœur battra pour une jeune fille à qui il arrivera des horreurs, il sera prêt à tout pour elle.

J'ai beaucoup aimé ce jeune garçon, le regarder évoluer et changer au fur et à mesure qu’il grandissait. J'ai surtout aimé sa façon d’appréhender le monde. Il n'est pas fermé et analyse les situations. Il écoute et se forge sa propre opinion, il ne soutient pas un camp en particulier, chacun, que ce soit du côté des protestants ou des catholiques commet des horreurs. Il sait à chaque fois rester neutre et soutenir le plus faible, qu'importe d’où il vient. Pour un jeune garçon, il a des réflexions parfois plus adultes que certains plus âgés que lui.

Les rôles féminins ne sont pas en reste dans cette histoire avec des personnages comme Francette ou Mathilie. Celui de Sautiquette amène une touche d'humour et de légèreté. Mais elle reste tout aussi touchante. Comme vous pouvez le voir, une galerie personnages variée et très riche.

Tout ce petit monde évolue dans un contexte historique bien particulier. Jacquie Béal retrace avec précision les différents faits qui ont marqué cette époque et cette région. Elle ne passe à côté de rien, nous parle de la difficulté de vivre des gens, qui ressemble plus à de la survie qu'autre chose. La famine, la rareté des aliments rendent la moindre poule ou légume importants et précieux. L’auteure décrit sans lourdeurs les lieux mais aussi les caractères des gens. On voyage en différents lieux de l'Aquitaine, dans des petits villages, dans les forêts et dans les plus grandes villes comme Périgueux. Elle parle avec beaucoup de précisions des conflits qui opposaient les Huguenots aux papistes. Elle relate ainsi avec beaucoup de réalisme des faits historiques ayant vraiment existé, et je pense notamment au mariage d’Henri de Navarre à Paris en 1572 qui sera à l'origine de tensions menant au massacre de la Saint Barthélemy qui aura des répercussions jusqu'en Province. Elle fait également passer des messages très forts au travers du personnage de Landry, notamment celui qui nous montre que savoir lire peut-être une arme d'une grande puissance face à des personnes haut placées qui veulent répandre des idées non fondées. Lire peut nous paraître anodin de nos jours et pourtant, c’est une force inouïe face à la bêtise humaine.

Sincèrement, c’est un roman très complet, où l'Histoire et la géographie se mêlent à l'intrigue avec des personnages inventés. J’aime beaucoup quand ma lecture a plusieurs fonctions, celle de divertir, et celle d'approfondir mes connaissances sur des faits que j'ai parfois oubliés comme c’était le cas ici. Je ressors de cette lecture plus enrichie et totalement conquise. J'ai lu ce roman rapidement, du fait des événements qui s’enchaînent et du côté passionnant du sujet. L'action se déroule jusqu’à la toute dernière page, une fin qui m'a surprise, je ne me m’étais pas imaginée ainsi.

Ce troisième roman me conforte dans l’idée que Jacquie Béal est une romancière et une conteuse de talent. J'en étais déjà sûre après la lecture du Temps de l'insoumise, elle me le confirme avec celui-ci. Ce n'a donc pas été une surprise pour moi quand j'ai appris que La dame d’Aquitaine a obtenu le prix de littérature au Salon du Livre de Saint-Paul-La-Roche en novembre 2018 et que Le temps de l'insoumise vient d'obtenir le Prix Littéraire du Grand Saint-Émilionnais 2019. Je félicite Jacquie Béal pour ces prix amplement mérités qui sont totalement justifiés au vu du travail qu’elle doit effectuer en amont pour fournir une histoire aussi précise et détaillée. C’est assurément une auteure de talent à découvrir et à suivre. J'ai passé un excellent moment de lecture, plein d’émotions et d'aventures. Et en plus, les couvertures sont à chaque fois plus belles les unes que les autres, ce qui ne gâche rien et rajoute un point positif au tout.

Je ne peux que vous conseiller ce roman, bien entendu et les deux autres si vous ne les connaissez pas encore. Pour ma part, je vais continuer à la suivre et à lire ses prochaines parutions, des moments de lectures privilégiés à chaque fois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PITCHIE 2019-03-08T22:26:09+01:00
Diamant

J'étais impatiente de lire le troisième roman historique de Jacquie Béal. Si vous aimez l'histoire, l'aventure et les intrigues, n'attendez plus! Le travail historique de l'auteur pour restituer un contexte historique de qualité est remarquable.Certes, Jacquie Béal n'a pas choisi la voie de la facilité en nous faisant plonger dans l'univers tourmenté des guerres de religion mais elle réussit à la perfection à nous les faire comprendre et à nous captiver, grâce à un récit parfaitement maîtrisé. L'histoire est prenante, les personnages attachants et hauts en couleur.Elle a pour cadre principal le Périgord du seizième siècle, province tellement vivante et riche ainsi que le Paris de l'époque. L'auteur nous fait revivre l'atmosphère de la cour des Valois et son évocation magistrale du mariage de Henri de Navarre et de la Princesse Margot, nous permet de comprendre les prémices et le déroulement de la Saint- Barthélémy. Vous qui aimez les beaux romans historiques, vous allez adorer!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SYLY 2019-03-01T07:04:28+01:00
Diamant

Un ouvrage, comme les deux précédents, trés documenté, aux recherches clairvoyantes et fouillées.

Il s'agit d'une période où la violence est omniprésente dans le quotidien du peuple.

L'auteur fascine le lecteur au plus profond de ces déchirements.

Nous suivons Landry et tous les magnifiques personnages qui l'accompagnent avec une vive et profonde émotion.

Livre sacrément réussi !

Afficher en entier

Date de sortie

De sang et d'encre

  • France : 2019-01-02 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 4
Commentaires 3
Extraits 4
Evaluations 4
Note globale 9.25 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode