Livres
466 870
Membres
431 429

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Elisabeth57 2019-01-06T23:20:54+01:00

Ah… Parce qu’il trouve que je le séduis ? Comment ? En lui criant dessus et en lui mettant ma main dans la figure ? Et les mecs osent dire que les filles sont compliquées !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Elisabeth57 2019-01-06T23:19:44+01:00

Il est magnifique ! Un canon qui n’aurait pas dépareillé parmi les mâles du XXIe siècle. Et ces yeux… Cette bouche… Il dégage une force si virile ! Et, en plus, il sent super bon.— Vous allez m’épouser, Mary ! m’ordonne-t-il.Pff… Trop beau… Trop con… Pourtant, j’ai chaud, et le feu qui crépite dans l'âtre n’y est pour rien. Je dois être écarlate, et il s’en rend compte.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Elisabeth57 2019-01-06T23:08:08+01:00

- À quoi jouez-vous, Mary ? Votre petit manège ne sert à rien, puisque j’ai déjà décidé de vous épouser. Alors, épargnez-nous ce numéro qui ne vous sied pas.

Oh, la vache ! Quel trou du cul !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Matoline 2018-11-29T17:24:51+01:00

Chapitre 3 :

«…

Enfin, Annabelle reprend :

— Rodolphe était en Italie quand un messager vint lui annoncer la mort de son frère. Il devenait l’héritier du comté et, à ce titre, se sentit sûrement contraint de rentrer au pays. En arrivant à Northgrey Manor, il apprit que, depuis quelques mois, son père était devenu le tuteur d’une jeune orpheline. Mary était la fille d’un de ses amis. Jasper l’avait recueillie à son décès. Si des bruits ont couru affirmant qu’elle était promise à Rodolphe, c’est pourtant Jasper qui l’épousa. Mary avait ton âge, Claire. D’ailleurs, plus je te regarde, plus je trouve que tu lui ressembles.

Ma grand-mère relève la tête de son ouvrage et me fixe.

— Mais tu as raison, Annabelle ! confirme-t-elle, surprise de ne pas l’avoir remarqué par elle-même. Maintenant que tu le dis !

— On ne sait pas grand-chose la concernant, c’était une jeune femme effacée. Pourtant, il est une évidence : son union à Jasper fut un désastre. Elle a été délaissée, sans même pouvoir trouver consolation auprès d’enfants. Pourtant, sur son portait, elle a un sourire si doux. Je ne peux m’empêcher de penser qu’elle aurait sûrement formé un beau couple avec Rodolphe. Rodolphe, qui, lui, ne se maria jamais. À sa mort, il abandonna même le titre de comte à Karl, issu d’une autre branche de la famille.

— Mais comment savez-vous tout ça ?

— Je suis l’arrière-petite-fille de Rodolphe.

— Comment c’est possible s’il ne s’est pas marié ?

— C’est triste, je soupire.

Je suis vraiment trop conditionnée par les romances que je lis, dans lesquelles tout finit toujours par s’arranger. « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants… » Tu parles ! Je regarde Annabelle, qui semble défaite. Elle a sacrifié son bonheur personnel pour préserver son héritage.

Si seulement Rodolphe avait pu épouser Mary ! Je ne sais pas pourquoi, mais je suis convaincue que tout aurait alors été très différent…

— Voilà, mon enfant, comment se termine l’histoire. Elle n’a pas eu un épilogue très gai.

— Je suis désolée.

...»

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode