Livres
451 107
Membres
396 266

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par TheBookOfNana 2019-01-20T14:03:51+01:00
Bronze

Un peu différent de ce que je lis en général, mais je suis satisfaite de ma lecture ! Je le conseille

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TheBookOfNana 2019-01-20T08:57:41+01:00
Bronze

J'ai beaucoup aimé ce premier tome !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kylie77 2019-01-11T22:00:19+01:00
Or

J'ai adoré ce premier tome ! Emily Blaine a une plume fluide, simple. J'ai réussi à m'attacher très rapidement aux personnages.

Elle se passe à New York, et autant vous dire que j'adore cette ville !

L'histoire reste simple, mais on est très rapidement plongé dans l'histoire, on a envie d'enchainer le tome suivant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par miss10 2018-12-29T11:18:11+01:00
Bronze

Livre qui se lit facilement et permet de passer un petit moment de détente.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eleanara 2018-11-10T22:26:44+01:00
Pas apprécié

J’étais curieuse de découvrir Emily Blaine, autrice qui a déjà publié de nombreux romans, qui m’a été conseillée par une amie. Lorsqu’elle m’a prêté le premier tome de Dear Your, j’étais sincèrement ouverte aux bonnes surprises. La chute n’en a été que plus douloureuse.

Au départ, l’histoire commençait plutôt bien. J’étais même surprise de voir que l’héroïne commençait une relation avec quelqu’un qui n’était manifestement pas le héros. J’étais également étonnée de voir que l’autrice parlait de contraception. Cela peut paraître idiot mais j’ai rarement lu une romance dont il était question de préservatif ou autre contraceptif. Ce genre de détail rend l’histoire plus crédible et j’ai apprécié cet aspect. Malheureusement, la suite ne s’est pas révélée aussi agréable que je l’aurais cru.

La “véritable” relation amoureuse m’a mise extrêmement mal à l’aise. On commence donc cette merveilleuse relation par un chantage affectif pour qu’elle accepte de prendre un verre avec lui. A partir de là, ça commençait très mal de mon côté, mais l’héroïne ne semblait pas particulièrement gênée, même si l’autrice a essayé de démontrer que c’est quand même une femme “forte” : oui, elle proteste pour la forme mais au fond, elle est toute “fébrile”... Bien sûr, les femmes rêvent toutes qu’on leur fasse du chantage affectif pour obtenir un rencard malgré de très nombreux “non”. Oui parce que l’héroïne répète à plusieurs reprises que cela ne l’intéresse pas. Mais Monsieur ne s’en contente pas, il préfère insister parce qu’il connaît mieux qu’elle-même ses propres désirs (vous sentez le sarcasme ?). Rassurez-vous, ça ne s’arrête pas là : Monsieur ne peut pas s’empêcher de la toucher. Sans cesse. J’étais extrêmement gênée face à ce comportement : un homme qui insiste lourdement pour vous draguer et ne fait que vous toucher alors que vous ne cessez de dire que ça ne vous intéresse pas, vous trouvez ça romantique ? Moi non. “Oui mais en vrai elle en a bien envie” Oui mais aux dernières nouvelles, Monsieur n’est pas télépathe. A moins que l’histoire prenne une dimension fantastique, mais j’émet des doutes sur la question.

Ce Monsieur romantique laisse entendre que notre héroïne est une fille banale, la parfaite bonne copine, mais qu’une fois qu’elle dansera avec lui, elle se transformera en femme sublime. Quel homme merveilleux. C’est pourquoi Monsieur se croit tout permis, jusqu’à prévoir un chauffeur pour une sortie alors qu’elle avait dit non. A ce propos, je n’ai même pas compris pourquoi l’héroïne acceptait d’y aller alors qu’elle savait que ça allait lui attirer que des problèmes... (cela fait partie des mystères du roman). Evidemment, sa fabuleuse amie se montre inamicale (bah oui, les amies filles ne sont bonnes qu’à se montrer antipathiques quand l’héroïne fait un truc qui ne leur plaisent pas). Vient alors un passage magique. Vraiment. L’héroïne oublie que Monsieur est marié et se dit pour se rassurer qu’il se comporte “amicalement” (c’est à dire lui parler à l’oreille et l’enlacer) avec elle seulement pour faire du bruit dans la presse. Madame n’est donc pas dérangée d’être traitée comme un objet. Me… Merveilleux, vous disais-je ! Ajoutons à cela que Madame est en couple. Quoi? Ce n’est pas important ? Ah. Moi qui pensais que le respect était une valeur fondamentale…

On n’échappe pas aux remarques misogynes. Quand Andrew demande en plaisantant une augmentation, Monsieur ne trouve rien de mieux à répondre que “Combien de femmes dois-tu entretenir?”. Bah oui, il demande forcément une augmentation parce qu’il doit entretenir toutes ces femmes avec qui il couche vu que les femmes sont toutes vénales. Cet homme fait tellement rêver. Il s’intéresse même aux femmes qu’il juge banales ! Pourquoi ? Mais… Parce qu’il la trouve étonnante. Pourquoi ? Ah, bah, euh, les besoins du roman voyons !

Puis vient le moment qui a failli me faire hurler. L’héroïne se dit HEUREUSE parce qu’elle n’est plus une femme invisible en embrassant Monsieur. Donc c’est uniquement quand elle l’embrasse qu’elle se sent visible. Je n’ai pas de mot combien je trouve ce personnage déplorable et cette réflexion immensément dérangeante et affligeante. Cette femme n’a donc aucune fierté ? Les personnages féminins des romances doivent-elles nécessairement connaître un homme pour exister ? Quel message admirable. J’en perd mon souffle. N’oublions pas non plus le message du : “C’est pas grave d’avoir une relation avec un homme marié, d’autant plus quand on est soi-même en couple, parce que c’est plus fort que soi” (on recherche encore ce qu'ils ont en commun et ce qui les attire l'un vers l’autre, hormis un désir physique). Oui parce qu’ils sont tous les deux engagés sentimentalement à ce moment-là. L’héroïne va même plus loin dans sa réflexion : elle qualifie ça de “rêve”. Cette femme hyper fleur bleu trouve que c’est digne d’un rêve d’être une maîtresse et utilisée comme distraction. Mais… Je… Chacun sa vision du romantisme....

L’héroïne s’enfonce donc pendant tout le reste du roman. Oui parce que c’était trop demandé d’être honnête, elle ment sans vergogne à son conjoint sans aucune culpabilité avec une hypocrisie digne des oscars. Elle ne songe même pas à lui en parler. Après une nuit passé avec lui, elle fait alors ce superbe commentaire : “Après nous être pardonné nos écarts”. Leurs quoi ? Elle qualifie son attitude d’ “écart” ? Je ne suis pas sûre qu’il ait la même vision qu’elle. Pourquoi ? Mais parce qu’il n’est au courant de rien le pauvre bougre, il se fait utiliser et tromper sans aucun remord ! Tromper à de multiples occasions, d’ailleurs.

Pour justifier ce comportement, l’autrice a recours à un petit stratagème : celui d’essayer de rendre le petit copain antipathique afin d’excuser le comportement de l’héroïne auprès du lecteur (spoiler : ça ne fonctionne pas). L’autrice a choisi ici de le rendre jaloux de manière excessive. Cela faisait tellement forcé, tellement superficiel, que je l’ai de suite remarqué, ce qui m’a fait sortir du récit. Alors qu’on était encore aux premiers chapitres. Je pressentais que l’autrice avait fait ça pour cette raison mais j’ignorais encore que le comportement de l’héroïne irait aussi loin. L’ironie du sort a fait que le petit bonhomme avait raison de douter d’elle.

Pour tous les éléments que j’ai relevé plus haut, je trouve cette lecture problématique. Elle concentre tout ce que je n’aime pas dans les romances. Heureusement, certaines d’entre elles se distinguent de ce genre de schéma mais je trouve ça triste de trouver autant d’ouvrages qui reprennent ces types de comportement problématiques qu’on excuse au nom d’un prétendu grand amour (amour dont on ne comprend vraiment pas l’origine le plus souvent). En l’occurrence, notre héroïne est intéressée par lui pour : son physique, son “charisme”, sa richesse et... son physique (je peux bien le citer deux fois vu le nombre de remarques autour de sa plastique de rêve fantasmé). Ce sont les seuls éléments qui sont rapportés. Bien sûr, vu que les femmes sont vénales ET superficielles, je vous le rappelle (re-bonjour sarcasme, tu as été bien présent au cours de cette chronique, merci de ta contribution pour souligner mes propos). En somme, je vous conseillerais de vous tourner vers d’autres romances. Croyez-moi, il en existe de bien meilleures.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fervantelectrice 2018-09-18T17:54:29+02:00
Bronze

Une romance toute mimi, très agréable à lire avec des personnages attachants. Emily Blain à combiner humour et amour pour un délicieux mélange que j'ai bien appréciée. N'étant vraiment pas adepte des triangle amoureux, il y'a un moment où ça à commençai à me taper sur les nerfs mais c'était peu de temps avant qu'elle fasse un choix donc, pardonner!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Auchama 2018-08-30T14:16:30+02:00
Lu aussi

L'idée de départ m'avait franchement emballée mais l'espérance est très vite retombée.. Je n'ai pas plus accroché que ça à cette histoire, même si j'apprécie généralement les livres d'Emily Blaine.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kookies 2018-08-23T15:43:58+02:00
Bronze

http://bouquinerie-et-cie.blogspot.com/2018/08/dear-you-lintegrale-de-emily-blaine.html

Une romance légère, dans le décor luxueux d'un palace new-yorkais en plein hiver. Ce fut une lecture douce, rapide et agréable, sans prise de tête, qui vous mettra des papillons dans le ventre et vous laissera un sourire niais sur le visage.

Bien sur, tout ne fut pas parfait : comme souvent dans les romances, l'histoire de Kat et Andrew n'échappe pas à certains clichés et à des facilités. Ainsi, on retrouve le personnage de l'homme riche et puissant, charismatique et torturé dont notre héroïne, très fleur bleue, va tomber un peu trop rapidement amoureuse à mon goût .

Malgré cela, l'histoire est prenante. Le jeu de séduction entre les deux personnages principaux est irrésistible. Quelques éléments mystérieux sont saupoudrés ça et là et maintiennent l'intérêt en éveil. Le livre se lit d'une traite et se termine par une petite note de suspens qui invite à se jet aussitôt dans le tome 2.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par deadpoored 2018-08-06T00:03:18+02:00
Diamant

Du Emily Blaine tout simplement, jamais très complexe mais toujours parfaitement écrit ce qui fais que le livre est fini sans que l'on s'en rende compte ! J'ai enchaîné directement sur le deuxième tome impatiente de savoir la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zabou18 2018-07-05T21:35:00+02:00
Diamant

Je m attendais exactement à cette lecture.... Simple, des personnages que l on suit sans pouvoir s' en detacher... Je commence avec hâte la suite.. Comme tous les livre d Emily Blaine on ne peux qu'adorer

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode