Livres
472 809
Membres
445 939

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Décadence



Description ajoutée par UnAmourDeBouquin 2017-01-19T21:13:26+01:00

Résumé

Chacun connaît les pyramides égyptiennes, les temples grecs, le forum romain et convient que ces traces de civilisations mortes prouvent... que les civilisations meurent - donc qu'elles sont mortelles ! Notre civilisation judéo-chrétienne vieille de deux mille ans n'échappe pas à cette loi.

Du concept de Jésus, annoncé dans l'Ancien Testament et progressivement nourri d'images par des siècles d'art chrétien, à Ben Laden qui déclare la guerre à mort à notre Occident épuisé, c'est la fresque épique de notre civilisation que je propose ici.

On y trouve: des moines fous du désert, des empereurs chrétiens sanguinaires, des musulmans construisant leur « paradis à l'ombre des

épées», de grands inquisiteurs, des sorcières chevauchant des balais, des procès d'animaux, des Indiens à plumes avec Montaigne dans les rues de Bordeaux, la résurrection de Lucrèce, un curé athée qui annonce la mort de Dieu, une révolution jacobine qui tue deux rois, des dictatures de gauche puis de droite, des camps de la mort bruns et rouges, un artiste qui vend ses excréments, un écrivain condamné à mort pour avoir écrit un roman, deux jeunes garçons qui se réclament de l'islam et égorgent un prêtre en plein office - sans parler de mille autres choses ...

Ce livre n'est ni optimiste ni pessimiste, mais tragique car, à cette heure, il ne s'agit plus de rire ou de pleurer, mais de comprendre.

Michel Onfray

Afficher en entier

Classement en biblio - 20 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Phil_33 2019-02-25T01:20:26+01:00

̎Pour le chrétien moyen que sa religion invite à imiter l’anticorps de Jésus ou le cadavre du Christ et pour la chrétienne moyenne que sa foi contraint à ressembler à Marie, Vierge et Mère, comment vivre son corps ? […] La loi en matière de sexualité chrétienne se trouve dans quelques versets de la Première épître aux Corinthiens, un chef-d’œuvre de névrose personnelle qui a névrosé et névrose encore des millions de chrétiens depuis bientôt deux millénaires. Paul commence ainsi sa harangue misogyne, phallocrate, sexiste et homophobe […] « Pour ce que vous m’avez écrit, il est bon pour l’homme de s’abstenir de la femme. Mais à cause des fornications, que chaque homme ait sa femme et chaque femme son mari. Que le mari s’acquitte de son devoir envers sa femme, et pareillement la femme avec son mari. La femme ne dispose pas de son corps, mais le mari. Pareillement le mari ne dispose pas de son corps, mais la femme » (7, 1-4).

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Benoit-47 2019-08-25T01:57:56+02:00
Or

Vision originale et très intéressante de l'histoire des 2000 dernières années

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Phil_33 2019-01-22T17:00:46+01:00
Diamant

Michel Onfray a dû s'entourer de tout une équipe pour venir à bout d'un tel ouvrage !

L’ancêtre que je suis lit tous ses livres, depuis six ans, sur liseuse électronique. Heureusement !

Un pavé ! Une masse ENORME de travail ! Des références souvent vérifiables (Bible) et à la fin plusieurs chapitres qui sont des tables permettant de s’y retrouver (classées par noms, par thèmes, par chronologie, par œuvres…), très pratiques - surtout avec l’informatique de la liseuse - compte tenu de la densité de l’ouvrage. Un livre de référence en la matière. Le livre d’un philosophe athée qui force à la réflexion : de la nécessité des religions, de la vie et de l'évolution de notre civilisation...

.

Le premier livre pour lequel j’ai éprouvé le besoin de rédiger des NOTES (en utilisant toute l'informatique de ma liseuse) en extrayant quelques passages qui me semblent importants, pour en retenir l'essentiel. Il serait serait dommage de rendre trop vite éphémère une telle somme de travail.

OK, je suis athée, de culture chrétienne et "architolérant" (je crois), aussi son livre ne me choque pas, au contraire, il m'éclaire. Je dois dire que j'ai appris une multitude de choses, dans ce livre, je pourrais les lister ici... mais je crains que ce ne soit trop long !

En voyant le graphique des notations je me rends compte combien les avis sont partagés, d'un extrême à l'autre. Ceci explique cela !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Henri-1 2018-02-03T13:42:10+01:00
Diamant

Le nouveau livre de Michel Onfray est copieux. Heureusement que les 675 pages sont en partie allégées par le fait qu'une centaine d'entre elles sont consacrées aux annexes (dont je conseille néanmoins la lecture). Il y a beaucoup de passages passionnants et beaucoup de pages pénibles à parcourir. La dissertation philosophique pure et dure, remplie de subtilités qui échapperont sans doute à la plupart des lecteurs (dont moi) rend certaines pages indigestes. de plus, le foisonnement des énumérations, citations, adjectifs, exemples, contre-exemples... souvent avec des répétitions, des redites, quelques fautes d'orthographe peut agacer même s'il contribue à soutenir les thèses de l'auteur. Il faut une culture philosophique considérable pour ne pas décrocher à plusieurs reprises et un dictionnaire bien épais pour comprendre tous les termes employés.

En gros et si j'ai bien compris, Onfray explique que toutes les idéologies qui ont prétendu faire le bonheur des hommes sont devenues des tyrannies épouvantables dès qu'elles sont parvenues à s'imposer. Elles oublient alors toutes leurs bonnes intentions pour se livrer au génocide de ceux qui n'y adhèrent pas. Tout y passe à commencer par le Christianisme. C'est une doctrine de l'amour du prochain et de la paix, prônée par une minorité opprimée et pacifiste tant qu'il n'existe qu'à l'état de secte. Une fois passée par les mains d'individus mal dans leur peau (Paul de Tarse) ou illuminés (Origène, Saint Augustin, etc.) qui la mettent au service d'un pouvoir politique corrompu (à commencer par celui du premier empereur romain chrétien, Constantin), cette religion cautionne les pires exactions. Il y a un échange de bons procédés. D'une part, le Christianisme tient les foules dans l'ignorance, la superstition et la soumission aux forts auxquels elle donne sa bénédiction. D'autre part, les dictateurs, tyrans, massacreurs offrent des privilèges exorbitants à l'Église. Les deux s'allient pour exterminer tous ceux qui ne marchent pas droit.

L'Islam suit un chemin un peu différent puisque les pouvoirs spirituel et temporel s'y confondent. le résultat est cependant le même.

Le Judaïsme a sans doute suivi la même voie lors de la conquête de la Terre Promise.

Les philosophes des Lumières (Rousseau en tête), en privilégiant les idées sur les faits, ont en quelque sorte donné un permis de massacrer aux Révolutionnaires de 1789 puisqu'ils agissaient au nom d'un idéal.

Les Marxistes, avec leur dictature du prolétariat, ont permis l'horreur stalinienne.

Tout cela a conduit aux fascismes italiens et allemands qui ont mangé à tous les râteliers philosophiques pour perpétrer les actes les plus immondes.

Plus récemment, le politiquement correct et l'ingérence des pays qui estiment que leur modèle de société DOIT s'imposer partout ont favorisé le triomphe de l'intégrisme islamique.

C'est un condensé à l'extrême, mais il est difficile de tout évoquer. Soulignons seulement que le Christianisme, De Saint-Paul à Pie XII, est particulièrement mis en accusation pour ses contradictions constantes, son antisémitisme fondateur et son obscurantisme militant.

Pour Onfray, il me semble que la meilleure forme de société serait une espèce d'Épicurisme : faisons-nous du bien, essayons de ne pas faire de mal autour de nous et restons-en là. Selon le principe du rasoir d'Occam : « Ne multiplions pas les entités (Dieu par exemple) sans nécessité. »

Au passage tous les « grands personnages » de l'Histoire ou presque nous sont présentés comme des fripouilles et leur belle image n'est que le produit d'une hagiographie bien conduite.

La conclusion serait que la société judéo-chrétienne est maintenant en phase terminale et que le modèle de société islamique, dans lequel la vie terrestre compte moins que le paradis promis post-mortem, lui succédera.

On en sort un peu convaincu, certainement plus savant, mais parfois incrédule. En effet, on y découvre des « scoops » renversants que l'on n'a pas le courage de vérifier dans l'abondante bibliographie. Deux exemples qui m'ont fait douter (parmi quelques dizaines d'autres) : l'allusion à Jésus dans Flavius Josèphe est un rajout des moines copistes du texte original (!), le Judaïsme orthodoxe (actuel) encourage la polygamie pour des raisons démographiques (!!).

Bref, lisez ce livre en prenant des notes (ce que je n'ai pas fait) afin d'en tirer la substantifique moelle et d'en vérifier à l'occasion les bouleversantes révélations.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kalimpa 2017-06-25T20:45:06+02:00
Bronze

Onfray me réconforte dans mes convictions et ma croyance dans l'homme. Que l'avenir de l'humanité dépend de cette prise de conscience historique qui nous nourrit depuis les Grecs. Tout a été dit.

Afficher en entier

Date de sortie

Décadence

  • France : 2017-01-11 (Français)

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 20
Commentaires 4
Extraits 15
Evaluations 5
Note globale 7 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode