Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ded200313 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Addict Addict
 Jeanne Ryan   
http://lire-une-passion.eklablog.fr/addict-jeanne-ryan-a81706086

Waouh !

Je ressors de cette lecture dans je ne sais pas trop quel état. Je me sentais si proche de Vee que c'en devient complètement fou. J'en ressors pas bouleversée mais... je ne sais pas. Ce livre m'a touchée d'une façon que j'aurais du mal à expliquer. Durant cette lecture (qui, comme son nom l'indique, est cruellement addictive!) je n'ai pas su décrocher un seul instant. Si j'avais pu le lire d'une traite, croyez-moi, je l'aurais fait ! Mais mes yeux gagnaient toujours en jouant le coup de la fatigue (saletés!).

Ce livre est addictif dans le sens où on se prend tout de suite d'amitié pour Vee qui a du mal à faire croire à ses parents qu'elle est saine d'esprit. Un accident s'est produit un an auparavant, et ses parents croient qu'elle a voulu se donner la mort et la punissent. Interdiction de sortie ou alors couvre-feu très tôt le soir, donc impossibilité pour elle de profiter de ses amis comme elle le voudrait. En fait, on pourrait comparer ses parents à des flics tellement ils sont à l'affût du moindre geste qu'elle fait. Et nous jeunes, on sait très bien à quel point cette situation peut s'avérer vite encombrante et particulièrement agaçante !
Alors ce petit bout de Vee, renfermée, silencieuse et transparente aux yeux de certains m'a plu. Elle est loin des personnages stéréotypés, parfaits, magnifiques et Ô combien agaçants et irritants avec leurs manières. Elle est simple et prête à tout pour aider ses amis.

Puis un jour elle en a marre de cette transparence. Certes, elle est d'une aide indéniable envers Sydney, sa meilleure amie, mais elle souhaite trouver autre chose, qui lui donne de l'adrénaline, de l'action. Et quoi de mieux que de participer à « ADDICT » ? Un jeu mis en place pour on ne sait trop qui qui consiste à mettre en ligne des défis. Des personnes anonymes, et en accord avec les règles fondées pour le jeu, choisissent l'un des défis proposés et le tourne pour ensuite mettre la vidéo sur internet.
Elle prendra le défi le plus simple en se mettant en tête qu'elle en sera pas choisie pour la suite de l'émission. Manque de bol, sa presque performance fera le buzz sur le net et elle sera ensuite contactée pour « ADDICT » pour un nouveau défi... qu'elle ne pourra refuser. À la clé : des cadeaux qu'elle ne peut refuser. Des lots qu'elle reverrait de posséder ! Alors il lui est difficile de dire non, surtout qu'elle va se trouver en binôme avec un garçon beau comme un dieu et d'une attention qu'on reverrait toutes de trouver !
Il s'appelle Ian et lui aussi a fait un défi auquel il est ressorti vainqueur grâce aux votes des « Observateurs ». À partir de là, une soirée comme jamais elle n'en a eu va se produire. J'avoue que de ce côté-là, j'ai plutôt été surprise. Oui, parce que je pensais que les défis qu'elle devrait faire seraient étalés sur plusieurs jours, genre une semaine. Mais non, ils se produisent tous en une soirée, et plutôt courte et intense, vu ce qu'elle va vivre.
Je ne vous détaillerais pas ce qu'elle fera, sinon ça gâchera la découverte.
Enfin bon, de grade en grade et en compagnie de Ian, elle aura des défis de plus en plus durs à dépasser. Elle aura mal (pas physiquement, mais moralement) et je dois dire que l'auteure a très bien joué là-dessus parce que moi aussi parfois j'avais mal pour elle et j'arrivais à me poser des questions telles que : et si ça m'arrivait, comment je réagirais ? Serais-je assez forte pour subir tout ça ? Est-ce que j'aurais assez de cran, moi qui suis très timide ? Bon, la réponse à la dernière question est évidemment non, mais quand je vois que Vee a réussi alors qu'elle semble aussi réservée et timide que moi, je me dis que tout est possible.
Je ne sais pas si c'est un choix de l'auteure, mais j'avais l'impression de me retrouver dans une sorte de télé-réalité. Enfin en même temps, lorsqu'on lit le livre on se rend compte que c'est le cas mais... je ne sais pas comment expliquer en fait. C'est dur, j'ai tellement de choses à dire que je ne sais pas par où commencer et surtout je ne veux pas spoiler la moindre chose qui pourrait vous surprendre !
Les derniers chapitres de l'histoire (les cinq derniers, je dirais) sont tellement prenants et haletants que je n'ai pas réussi à lever une seule fois les yeux de mon livre. À chaque fois je me disais « à la fin de ce chapitre, je fais une pause ». Puis arrivait un événement auquel on est obligé de continuer. Presque parce qu'on a peur qu'il arrive malheur à Vee et ses compagnons, comme si le livre était vivant et que l'histoire était réelle. Presque comme si l'auteure pouvait à tout moment et d'un seul clic changer le court de l'histoire pendant notre pause. En fait, on a tout simplement peur de quitter les personnages, peur de les retrouver dans une situation grotesque ou dangereuse.
Mais la fin est tellement bien trouvée, que moi j'en reste baba. Oui parce que je me demandais bien comment ils allaient pouvoir s'en sortir car Jeanne Ryan trouvait toujours une couche à rajouter en faisant passer un message comme « ils ne s'en sortiront jamais. Ce jeu n'en est pas un. ». Et bien sûr, moi j'ai flippé parce que je me suis vraiment attachée aux personnages qui ont été façonnés de telle sorte qu'ils avaient chacun une vie différente et qu'il souffraient d'une manière différente. Même les plus irritants. Au fil du temps, on en apprend beaucoup sur eux, sans vraiment s'en rendre compte. Ce n'est qu'une fois le livre refermé qu'on se rend compte qu'ils nous manquent déjà.
Et puis la dernière phrase du livre... Ce n'est pas possible que ce soit un tome unique ! Enfin si, la fin se suffit amplement à elle-même. On s'imagine nous-mêmes la suite, ce qui est extra je trouve. Mais... Une suite ne m'aurais pas du tout dérangée !

En résumé, un livre haletant, qui ne prend pas forcément aux tripes, mais notre cœur bat facilement devant les difficultés des personnages pour réussir leurs défis. Une plume de l'auteure vraiment agréable à suivre. Une histoire hautement « ADDICTE » comme le titre du livre (qui correspond à merveille!). Un livre que je suis sûre de relire tellement ça m'a marquée à tel point que les personnages arrivent à me manquer.
À la lecture de cette chronique, je me rends compte que ce livre devient carrément un coup de foudre alors que ça ne devait être qu'une très très bonne lecture... :)

Merci à Forbidden book de me faire confiance pour chroniquer ses livres et surtout de me passer des merveilles !

Justine P.

par just2iine
Adekan, Tome 2 Adekan, Tome 2
Tsukiji Nao   
J'ai eu grand plaisir à retrouver mes deux petits chouchous dans ce second tome, j'ai nommé Shirô et Kôjirô ! Que voulez-vous, ils sont vraiment trop attachant ! Surtout Shirô en fait ! Il me fait craquer !! Moi je vous le dis, l'attente jusqu'à la sortie du tome trois va être bien longue...

Comme pour le premier volume, ce second volet met en scène plusieurs petites histoires sans liens entre elles, mais chacune relate une enquête différente. Dans chacune d'entre elles, Shirô et Kôjirô s'associent, consciemment ou non pour chacun des protagonistes, pour élucider une nouvelle affaire. Si les enquêtes n'ont rien à voir les unes avec les autres, c'est cependant la relation entre Shirô et Kôjirô qui sert de fil rouge à l'histoire générale du manga.
De part leur personnalité complèment distinctes et opposées, le duo Shirô/Kôjirô se complète parfaitement et lorsque leur caractère aussi buté l'un que l'autre se rencontre, cela donne naissance à des scènes plutôt hilarantes ! J'aime particulièrement la tête du fier et puritain Kôjirô quand il tombe nez à nez avec un Shirô aux trois quart dénudé ! Tout simplement à mourir de rire ! Et pour les fans de yaoi, les scènes aux dialogues à double sens laissent une trèèès grande place à l'imagination !!

Lentement, les personnages apprennent à se connaître et à se faire confiance. Si nous connaissons Kôjirô pour son sens de la justice et de la droiture, Shirô quant à lui, reste un personnage très mystérieux qui semble avoir une personnalité assez confuse. Tout ce que nous savons de lui, c'est que derrière ses airs naïf et innocent, se cache un passé relativement sombre.
C'est ce que j'apprécie chez ce personnage, la complexité de sa personnalité. Un personnage à deux facettes, artisan fabricant de parapluie d'un côté, combattant hors-pair de l'autre.

Niveau histoire et graphisme, je dois dire que j'adhère toujours autant, si ce n'est plus que lors de ma lecture du tome précédent. Les enquêtes gardent cette touche de fantastique que j'ai tant apprécié dans le premier tome tout en restant à la fois vraisemblables et cohérentes. Quant au graphisme, c'est à mon sens le sommet de la perfection. Si certains peuvent trouver les pages trop chargées, moi je trouve ça juste magnifique. L'auteur nous offre des personnages plus vrais que nature tout en cultivant une certaine androgynie pour ses personnages principaux. Il n'y à qu'à regarder Shirô pour comprendre. Grand et élancé, presque trop mince, un corps fin et délicat, voici les caractéristiques de la majorité des personnages de ce manga.
L'auteur semble également mettre un point d'honneur sur les expressions des visages. Jamais encore dans un manga je n'avais vu d'expressions faciales aussi détaillées et travaillées. La folie, la tristesse, la haine, la colère, la surprise, autant d'expressions que l'auteur rend avec un savoir faire et un réalisme frisant la photographie.
Les décors quant à eux, sont tout simplement sublimes. Détaillés à outrance, complexes et recherchés. Certains diraient que "le détail tue le détail" et j'avoue que cela s'avère exact sur certaines planches. Mais sur les neuf dixièmes du manga c'est juste parfait !

Si j'ai été envoûtée par le premier tome, je suis définitivement conquise par ce second volume. Une série que je recommande vivement et dont il me tarde de lire la suite !!

par Fantasyae
Adekan, Tome 1 Adekan, Tome 1
Tsukiji Nao   
J'ai tout de suite était séduite par le graphisme ! Mais une fois plongée dans la lecture, l'histoire, riche en suspense et en rebondissement m'a littéralement scotchée. Les personnages prenaient vie devant mes yeux à chaque planche. L'univers est magnifique et j'avais hate de pouvoir lire le deuxième ^^
c'est vrai que la relation entre les deux personnages est ambigue (d'ailleurs au Japon il est considéré comme un yaoi) mais sa place dans le seinen se justifie par la profondeur des intrigues et de l'histoire, peut-être moins accessible pour des lectrices habituelles de yaoi et/ou de shônen ai. et puis ce serait priver les amateurs de seinen d'un très bon manga ;)
Adekan, Tome 3 Adekan, Tome 3
Tsukiji Nao   
Les enquêtes s'enchaînent. On en apprend plus sur Shirô. Le mystère s'épaissit. Y a-t-il un réel danger pour Kojirô? Qu'est-ce que le frère de Shirô lui veut vraiment? That is the question.

Les enquêtes sont toujours surprenantes et leur dénouement toujours imprévisibles. On ne sait jamais qui va sauver qui ni si Shirô fait exprès d'intervenir avant la police.

En bref, j'aime toujours autant surtout les situations embarrassantes dans lesquelles se retrouvent Kojirô.
Adekan, Tome 4 Adekan, Tome 4
Tsukiji Nao   
Un tome court mais qui nous en apprend énormément sur l'endroit où à vécu Shirô et son enfance. Anri son frère aîné nous permet de découvrir ce monde glauque. On ne sait pas pourquoi ils en ont après Shirô mais on se pose la question.
Shirô n'apparaît dans ce tome que pour servir le thé à une chanteuse. Ça le change. J'ai beaucoup aimé et je ne regrette pas l'aspect court de ce tome bien au contraire. Psychologiquement, certains thèmes abordés sont choquants mais les graphismes adoucissent l'horreur.

En parlant des graphismes, comme d'habitude, juste magnifique.
Adekan, Tome 5 Adekan, Tome 5
Tsukiji Nao   
Encore un très bon tome de cette série décidément sublime.
Les graphismes sont toujours aussi fabuleux, l'auteur nous régale avec les décors de son univers et les personnages qu'elle n'hésite pas à mettre dans toutes les situations possibles.
La première moitié du tome est concentré exclusivement sur le capitaine Saotome et Kojiro puis l'auteur nous fait découvrir un peu plus son univers et ses personnage.
L'intrigue principale fait un pas en avant et on a déjà hâte de lire le tome 6 ^^
Adekan, Tome 6 Adekan, Tome 6
Tsukiji Nao   
Encore un très bon tome. L'intrigue principale avance vraiment lentement mais on finit par comprendre les liens qui existent entre les histoires et les protagonistes. J'ai particulièrement aimé la fin du tome puisque les relations entre les personnages (notamment Shiro et Anri et Shiro et Koji) commencent à se développer. on appréhende davantage le lien entre les deux frères et l'amitié qui lie Shiro et Kojî. Une fin de tome très émouvante donc et bourrée de suspense.
L'auteur nous offre trois histoires spéciales assez marrante mais dont l'une est relativement bizarre, enfin dans le style de l'auteur quoi.
Les dessins sont toujours aussi bien faits, les détails et les finitions sont toujours présents ce qui nous permet d'apprécier des planches magnifiques.
Bref, un très bon moment de manga qui confirme la stature d' Adekan au rang de seinen :3
Adekan, Tome 8 Adekan, Tome 8
Tsukiji Nao   
Un tome en demi teinte cette fois. l'auteur se concentre sur un personnage secondaire que l'on a déjà rencontré et on sent bien qu'il va avoir un rôle fondamental dans l'histoire prochainement. J'ai été un peu déçue de ne pas voir Shirô plus longtemps et même Kôjirô... malgré tout, on sent que l'auteur continue à assembler ses pièces et à complexifier un univers déjà bien dense.... pour tout avouer, je commence légèrement à me perdre dans ce dédale d'informations.
Adekan, Tome 7 Adekan, Tome 7
Tsukiji Nao   
Bon et bien de nouveau un très bon tome d'Adekan. l'auteur arrive décidement à trouver le bon équilibre entre polar noir et série fantasmagorique. On entre dans son univers avec une facilité déconcertante alors qu'il est d'une complexité immense !
Cette fois on se penche davantage sur l'organisation du clan du Régent du Nord et les dissensions internes [spoiler]et on a enfin le fin mot de l'histoire ! pourquoi shirô est poursuivi par le Régent !!! J'étais tellement scotché[/spoiler] et on continue sur le passé de Kôjirô.
Les graphismes sont comme toujours époustouflants.
Bref, un très bon tome, rempli d'actions et qui augure bon pour la suite !
À deux c'est toujours mieux ! À deux c'est toujours mieux !
Michèle Hénen   
Roman Ado. Suite de À deux c’est mieux! Beaucoup de plaisir à lire ce roman. On y parle d’amitiés, d’amour, d’animaux, de séparation et d’intimidation. Du sérieux dans la légèreté.

par Bleue08