Livres
521 233
Membres
537 493

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Délire d'amour



Description ajoutée par Lilinie 2010-09-22T20:42:06+02:00

Résumé

La vie tranquille de Joe Rose, faite de bonheur conjugal et de certitudes scientifiques, bascule le jour où il est impliqué dans un accident mortel. Parce qu'il se sent coupable, mais surtout parce qu'il fait ainsi la connaissance d'un jeune homme, Jed, qui lui voue sur-le-champ un amour aussi total qu'inexplicable, aussi chaste que dévorant. Car Jed, qui veut guérir Joe de son athéisme, est convaincu que leur rencontre a été voulue par Dieu, et que cet amour est forcément réciproque. Débute alors un harcèlement amoureux terrifiant, qui bouleverse l'existence de Joe et le confronte à ses propres démons... Délire d'amour, sommet d'humour noir et de cruauté, constitue un nouveau tour de force de Ian McEwan, qui nous plonge au coeur d'une obsession destructrice et contagieuse, où l'amour est plus dangereux que la haine.

Afficher en entier

Classement en biblio - 26 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Biquet 2012-03-21T22:19:58+01:00

Peut-être est-ce l’essence même d’une lettre d’amour que d’en célébrer l’unicité. J’avais tenté de me mettre à sa hauteur, mais la sincérité ne m’autorisait que les faits, qui d’ailleurs me paraissaient déjà miraculeux : une femme ravissante était éprise et voulait être aimée d’un grand type maladroit, guetté par la calvitie, qui n’en croyait pas sa chance. Nous nous sommes arrêtés pour observer la buse alors que nous approchions de Maidensgrove. Le ballon a dû nous survoler à nouveau pendant que nous étions dans les vallons boisés autour de la réserve. Au seuil de l’après-midi, nous avions rejoint le chemin de Ridgeway, et longé en direction du nord le bord de l’escarpement. Puis nous avons suivi l’un de ces larges promontoires qui s’avancent à l’ouest des Chilterns en surplomb des riches terres agricoles. De l’autre côté de la vallée d’Oxford, on distinguait les contours des Cotswold Hills et, au-delà, la masse bleutée et vague était peut-être celle des Brecon Beacons, au pays de Galles.

Nous comptions pique-niquer tout au bout, là où l’on jouissait de la plus belle vue, mais le vent soufflait trop fort à présent. Rebroussant chemin à travers le pré, nous nous sommes donc abrités sous les chênes, à la lisière nord. Et c’est à cause de ces arbres que nous n’avons pas vu descendre le ballon. Par la suite, je me suis demandé pourquoi il n’avait pas été emporté à des kilomètres de là. Plus tard encore, j’ai appris que ce jour-là le vent n’était pas le même à cinq cents mètres d’altitude et au niveau du sol.

La conversation s’est éloignée de Keats pendant que nous déballions notre déjeuner. Clarissa a tiré la bouteille du sac à dos et me l’a tendue en la tenant par la base. Comme je l’ai dit, c’est au moment où le goulot touchait ma main que nous avons entendu ce cri. Une voix de baryton, où montait la peur. Ce cri a marqué le début et, du même coup, une fin. Dès cet instant, un chapitre s’est refermé, ou plutôt toute une phase de ma vie. Si je m’en étais douté, et si j’avais disposé d’une seconde ou deux, j’aurais pu m’accorder un peu de nostalgie. Un amour sans enfant nous unissait depuis sept ans.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Bouboule 2015-02-25T20:24:26+01:00
Argent

J'ai bien aimé le sujet principal (le syndrome de Clérambault), et le fait que durant tout le livre on se demande qui "délire" le plus entre Joe et Jed, si tout ça n'est pas qu'une histoire de paranoïa. Le début du livre ne nous donne pas du tout l'idée de ce qui arrive et j'ai aimé ce changement de cap, le fait de partir d'un point pour arriver totalement ailleurs.

J'adore l'auteur et son écriture qui est très agréable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lailasamburu 2011-02-20T16:45:22+01:00
Argent

Une atmosphère lourde tout au long de ce roman, sur fond d’une psychose dont il est tant soit peu difficile de cerner l’origine… mais bien construit et qui entraine le lecteur dans un seul souffle jusqu'à la dernière page. Un bon moment de lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par StupidGRIN 2011-01-15T16:23:18+01:00
Or

Le roman Délire d'Amour traite du syndrome de Clérambaul, plus connu sous le nom d'érotomanie.

J'ai vraiment aimée ce roman, que j'ai trouvé très addictif. Le roman traite une psychose, mêlé à la religion ce qui donne un mélange détonant et inquiétant. Délire d'Amour suit l'aventure de Joe, un mec bien sous tout les rapports qui va se faire harceler par quelqu'un dont il n'avait jamais entendu parler. Bien évidemment, personne ne le soutiendra, que ce soit la police qui le prendra pour un depressif, ou sa compagne qui pensera qu'il a sombré dans la folie (elle pense que Joe et Jed sont une seule et même personne, que Joe à crée de toute pièce).

Les personnages ne sont pas particulièrement attachant à mes yeux, Joe est un héros assez banale, Clarissa sa femme m'insupporte sous bien des aspects, seul Jed attise un peu ma sympathie, mais plus par pitié et par fascination que pour autre chose. Les personnages ne sont pas caricaturaux, mais je trouve dommage qu'on ne puisse pas se focaliser sur les pensées de Jed, pour voir à quel il était atteint, et à quel point il était fanatique.

Pour résumer, un bon roman que je ne regrette absolument pas d'avoir lu, et que je conseille à tous.

Evidemment, ce livre à été adapté au cinema avec Daniel Craig.

Afficher en entier

Date de sortie

Délire d'amour

  • France : 1999-03-12 - Poche (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Enduring love - Anglais

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 26
Commentaires 3
Extraits 6
Evaluations 6
Note globale 7.67 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode