Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Delphine-48 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
L'aube sera grandiose L'aube sera grandiose
Anne-Laure Bondoux   
C'est mon premier livre d'Anne-Laure Bondoux et en ayant tellement entendu parler, je ne pouvais passer à côté !
Je me suis lancé un peu sur la réserve car je ne savais pas du tout de quoi parlait le livre et là le CHOC. C'est plus qu'un road-trip, c'est une fille qui découvre que tout ce que sa mère lui a raconté est un mensonge. On découvre en même temps que Nine l'histoire de Titania. C'est tragique, drôle, doux, tendre, haletant... Une histoire grandiose !
Irrésistible, Tome 2 : Irrésistible attraction Irrésistible, Tome 2 : Irrésistible attraction
Simone Elkeles   
Je viens juste de le terminer (4h du matin , hier, morte de fatigue mais trop heureuse de l'avoir lu).
Que dire? Tout simplement génial. Aussi bon que le premier tome. Même schéma, mais on ne s'ennuie pas une seule minute. Et quel homme ce Carlos! ( bave ...), digne frangin du beau et inoubliable Alex d'Irrésistible alchimie. Aussi beau et aussi sexy que son frère (oui, oui, c'est possible je vous assure...), et avec autant de gentillesse, de virilité (c'est pour ça qu'on les aime, ne niez pas! lol) et un petit côté fragile par moments. Ajoutez à ça, Kiara, bien dans sa peau et dans sa tête, avec une aisance assez bluffante pour la repartie, et vous obtenez un cocktail explosif!
[spoiler]Ce couple est aussi bien que celui formé par Alex et Brit dans le premier tome, mais un peu moins émouvant (peut-etre l'émotion du tome 1 était due au personnage de la soeur handicapée de Brit, et la fin chargée de tension avec le tabassage d'Alex par son gang par exemple...)[/spoiler]. En tout cas, on est très vite pris par le roman.
Les dialogues s'enchaînent et les répliques fusent, parfois osées et souvent très drôles, avec des passages qui deviendront sûrement cultes. [spoiler](par exemple, la fameuse réponse de Carlos sur son sport préféré: "le tango horizontal". No comment...)[/spoiler].
[spoiler]Pour toutes (ou peut-être tous) les déçu(e)s de la fameuse scène du garage dans le tome 1, que l'auteur a un peu éludé, après nous avoir fait mariner dans un suspens et une tension sexuelle presque insoutenable entre Alex et Brit, vous n'allez pas être déçus par ce tome! Kiara est, disons, une fille qui sait ce qu'elle veut. Et Simone Elkeles y va beaucoup plus franco (sans jamais être vulgaire). [/spoiler].
Bref tout ce roman (navrée, c'est l'enthousiasme qui me fait faire ça ^^) pour vous dire que ce livre est super. J'ai vraiment hâte de lire le dernier tome avec le troisième frère Luis .
J'avais lu ce deuxième tome en anglais il y a quelques mois, mais il semblerait que la maison d'édition française qui a acheté les droits du livre, a publié récemment le livre en français, ce qui est génial pour tous les addicts comme moi de cette série passionnante. Et je vais d'ailleurs de ce pas me le fournir en librairie. :)
Bonne lecture à toutes (et à tous).

par Olyna69
Là où j'irai Là où j'irai
Gayle Forman   
je pense que j'ai préféré ce deuxième tome au premier que j'avais pourtant adoré !
On découvre Adam et Mia 3 ans après leur séparation. Adam a changé, il est meurtri. Mia aussi a changé. Et pourtant ce qui les avait lié n'est pas totalement mort.
Une belle histoire. je vous la conseille.

par twianneso
My dilemma is you, Tome 1 My dilemma is you, Tome 1
Cristina Chiperi   
https://aliceneverland.com/2017/05/09/my-dilemma-is-you-tome-1-cristina-chiperi/

On trouve de plus en plus de livres young adult publiés en premier lieu sur Wattpad, où ils fédèrent des millions de lecteurs. Mais je ressors très souvent assez déçue de ces lectures. Pourtant, à chaque fois, je suis séduite par le résumé qui m’intrigue et m’intéresse grandement. Et je me dis que c’est toujours l’occasion pour découvrir enfin la perle rare dans ces publications qui foisonnent actuellement en librairies.

Malheureusement, ce ne sera pas ce livre. Sincèrement, j’ai senti, dès les premières pages, que ça n’allait pas le faire, mais alors pas du tout. Comme si j’étais « trop jeune » alors que le YA, c’est mon dada. Je ne comprends donc pas vraiment pourquoi j’ai autant de difficultés avec les auteurs Wattpad… Est-ce parce que ces auteurs sont trop jeunes ?

En effet, j’avais l’impression que l’auteur fantasmait complètement une improbable vie de lycéens, entre l’héroïne qui copine avec la bande ultra populaire sans trop savoir comment, héroïne devant qui, d’ailleurs, les mecs tombent en pâmoison alors qu’elle est d’une banalité affligeante, ou encore un « héros » complètement lunatique, cliché du beau gosse mais capricieux comme pas possible. Sans oublier également le cliché de la porte du cagibi qui se bloque (comme par hasard) ou encore le fantastique jeu de la bouteille qui voit s’embrasser un certain duo (comme par hasard – et deux fois s’il vous plaît)… Bref, au bout de dix minutes à peine, j’en arrivais à lever les yeux au ciel à chaque paragraphe.

De plus, l’écriture très enfantine dessert complètement le roman. L’emploi du présent fait penser à une simple succession d’événements sans aucune liaison. C’est limite du « Je me lève – je suis en retard – je cherche quoi mettre – je m’habille – je pars en courant – j’arrive à l’école en retard ». Sans compter les rebondissements à la truelle qui surviennent. L’héroïne en devient encore plus horripilante. Je n’ai ainsi pas cru une seule seconde à ses ressentis ; c’était trop pré-fabriqué, sans aucun naturel, et elle m’a royalement agacée tout au long de ce livre.

Pourtant, j’ai persisté. De un, parce que j’espérais voir une évolution des personnages, de deux, parce que j’avais déjà pu voir, à travers la série D.I.M.I.L.Y, une évolution également au niveau de l’écriture. Sauf que cela ne s’est jamais produit. Alors, est-ce que c’était vraiment trop jeune pour moi ? Je ne sais pas, car je suis généralement peu exigeante sur les YA. Mais ce fut une torture de finir ce livre, à un tel point que je n’arrive même pas à trouver de points positifs pour contrebalancer cet avis. Dans tous les cas, une chose est sûre : je n’en lirai pas la suite.

par Kesciana
Cinquante nuances plus sombres Cinquante nuances plus sombres
E.L. James   
Quoi de mieux que de finir ou de commencer l'année avec Christian, et pour tout vous dire, même après une nuit de sommeil, j'en suis encore toute retournée !! J'ai attendu d'être en congé pour le lire afin de le savourer, mais c'est impossible à partir du moment ou j'ai ouvert le livre, il fallait que je sache, et je n'ai pas du tout été déçue.
Ce tome est intense, riche en émotion, en revirement de situation et en révélation. Rien à voir avec le 1er. Les personnages ont changé, mûri, ils s'adaptent au moment présent, et doivent faire des choix. Nous avons beaucoup moins de "baise" et beaucoup plus d'amour, ce qui donne une autre dimension à l'histoire !
Christian et Ana se découvre, apprenne à communiquer mais surtout apprenne à gérer les sentiments qui les submergent. Mais M. 50 Nuances a un passé lourd et sombre, qui va venir entacher sa relation avec Ana. Va-t-elle supporter ce qu'il cache ? Vont-ils réussir à vaincre les démons de Christian ? Mais surtout Ana est-elle prête pour ce qui l'attend ? Le futur sera-t-il plus fort que le passé ?
J'ai eu mal au ventre plus d'une fois, leur sentiment sont fort, on souffre pour eux quand ils n'y arrivent pas, on souffre quand Christian est désarmé, perdu ou apeuré, et on rit quand Ana tient tête à Christian, ou quand ils s'échangent leur mail !! Et on a des papillons dans le ventre quand Christian est tendre avec elle. Bref j'ai passé un trèèèès bon moment.
Et " de battre mon coeur s'est arrêté à la fin du chapitre 13" OMG j'ai relu cette page plusieurs fois !!!

par coco69
Calendar Girl, Tome 11 : Novembre Calendar Girl, Tome 11 : Novembre
Audrey Carlan   
Avant dernier tome de la série que j’ai fini un peu plus tôt ce jour. Malgré des lectures en montagnes russes depuis son commencement (un coup j’aime, l’autre d’après pas du tout), je persiste tous les mois à poursuivre mes lectures, poussée par ma curiosité de découvrir l’issue finale.

Dans le cadre de sa chronique mensuelle pour l’émission « Vivre en beauté », Mia se rend ce mois-ci à New York. Avec l’approche de Thanksgiving, elle souhaite interroger célébrités et anonymes pour leur demander en quoi ils sont reconnaissants. Accompagnée de Wes, elle va notamment interviewer deux de ses anciens clients, désormais devenus ses amis : Anton, le rappeur Latin Lover, et Mason, le champion de base ball. Ce sera pour elle l’occasion de joindre l’utile à l’agréable tout en gardant un œil sur Wes qui poursuit sa lente guérison. Mia en profitera également pour retrouver sa famille afin de célébrer Thanksgiving avec eux, tous réussis pour la première fois.
Novembre pourrait bien réserver quelques surprises à Mia.

Maintenant que Mia a quitté son rôle d’escort, on peut enfin découvrir sa véritable nature. Elle se révèle généreuse, attentionnée et passionnée. Même si elle reste toujours très obsédée par sa libido, elle est tout de même moins frivole. Pour moi, qui n’avais pas apprécié cet aspect exacerbé de sa personnalité tout au long de l’année, je dois dire que c’est agréable de la voir sous un nouveau jour. On avait déjà pu entrevoir certaines de ses qualités par le passé et je suis contente de les retrouver. Mia prend un peu plus de consistance et n’en devint que plus intéressante.
Wes, quant à lui, se débat toujours avec ses démons. Même si sa thérapie semble l’avoir apaisé, il continue toujours de faire des cauchemars. Le traumatisme qu’il a subi semble aussi avoir mis au jour un nouvel aspect de son caractère : la jalousie. Il parait beaucoup moins sûr de lui. C’est aussi ce manque de confiance qui le pousse à vouloir tracer son avenir et à tout programmer dans l’urgence. Il souffre d’insécurité. Cela le rend à la fois touchant à cause de son désarroi mais également un peu énervant. Ce besoin de contrôle peut s’avérer étouffant par moments.
Coté écriture, même si certains passage du texte se sont révélés émouvants, notamment lors des interviews des anonymes ou encore des retrouvailles familiales, ce onzième livre reste encore un peu plat. Les quelques rebondissements ne suffisent pas à lui donner suffisamment de profondeur. Malgré le faible nombre de pages, j’ai eu du mal à me plonger dans l’histoire. J’ai dû faire plusieurs pauses au cours de ma lecture. Toutefois, je dois dire que la future mission de Mia pour le mois de décembre m’intrigue. Je me pose des questions et at ai déjà quelques scénarios possibles en tête. Avoir le mois prochain si j’ai vu juste ou non.
Au final, malgré une lecture un peu compliquée, je suis curieuse de lire le dernier tome de cette longue série. Je veux savoir où l’auteure va conduire Mia et ce qu’elle lui réserve. Et puis après avoir tenu onze mois avec des hauts et des bas, ce serait dommage d’abandonner maintenant. A suivre donc…
Cinquante nuances de Grey Cinquante nuances de Grey
E.L. James   
Que dire... A part que je ne comprends pas l'engouement pour ce roman: c'est mal écrit, l'histoire est d'une banalité affligeante et les personnages manquent d'intérêt. Ana a une certaine tendance à la schizophrénie, elle hésite entre sa conscience et sa déesse intérieure et à part rougir toute les 2 pages et se mordre la lèvre toutes les pages elle ne fait pas grand chose! Quant à Mister Grey lui il est atteint de névrose et cherche à tout contrôler. Il est limite borderline!
Les scènes soit disant BDSM sont sans intérêt, l'auteure aurait du lire Sade, cela lui aurait donné des idées.
Bref, 50 nuances de Grey est un produit purement marketing dont l'histoire aurait pu être éditée par Harlequin!!!

par Evaelle
Fangirl Fangirl
Rainbow Rowell   
Waouh, jamais je ne me serais attendu à une tel merveille !
Même si ma sœur, l'ayant lu et ayant eu les même préjugé que moi au début, m'avais bien dit qu'il ne fallait pas s'attarder sur résumé et sur la couverture peut accrocheurs, je n'ai pu m'en empêcher, et c'est vrai que ce n'est pas du tout le vrai reflet du livre.
En vérité ce livre est vraiment extra, et par dessus tout, peu commun.
J'ai presque immédiatement accroché avec Cath que je comprenais parfaitement. Même si elle est sur ses gardes, et qu'elle est loin d'être sociable il faut la comprendre : elle se retrouve dans un monde qui ne la comprend pas et qu'elle ne comprend pas non plus !
Elle a ses idées bien à elle et reste plantée sur ses positions, elle n'est donc pas naïve pour deux sous, et elle est très intelligente, a la même passion que moi (lire)....et est drôle ! Que dire de plus, une héroïne comme on en voit peut ! Ce qui m'a totalement fait tomber sous la charme c'est que quand il est question de Laura, elle ne lui pardonne pas et ne croit pas à une soudaine réconciliation, ça aurait signifié que son armure contenait une énorme faille (faille que beaucoup de héros dans les livres ont, et que je n'affectionne pas du tout), et elle serait redescendu dans mon estime.
Lévi que je n'appréciais pas particulièrement au début et devenu de plus en plus génial à mes yeux, ses sourires et sa douceur envers Cath m'ont fait fondre à mon tour. Et puis dans leur histoire d'amour pas de niaiserie (qui me donne de soudaine envie de suicides ou d’homicides) pas de "il m'effleura et je faillis défaillir" (petit clin d’œil à mon précédent commentaire), non tout se fait simplement ils se rapprochent, ils se plaisent, ils s'aiment. Sans confettis ni paillettes. J'ai adoré.
Reagan est devenu mon idole tout au fil des pages. Sa dureté, sa froideur et sa parfois méchanceté, m'ont conquis. Pourtant on voit bien qu'elle n'est pas sans cœur et n'essaie pas de jouer un jeu pour en donner l'impression, c'est juste que c'est son caractère.
Et Wren, un coup je l'adorais, un coup je la haïssait. Elle changeait de visage comme de chemise. Mais on découvre son véritable et définitif visage à la fin et je puis affirmer que désormais Wren fait également partie des personnages géniaux de ce livre.
Aussi j'ai vraiment aimé que le livre jongle entre la fanfiction de Cath et sa vie à elle. Cela permet de s'en détacher quelques instants pour découvrir un autre univers incroyable et addictif. Et ça permet également de nous faire découvrir de nouveaux personnages tous très attachants et agréables.
Et la fin bien qu'un peu conte de fée (mais je n'en veux pas à l'auteur car elle a écrit le livre d'une manière tellement réelle qu'un peu de "magie", (ça n'en est pas vraiment) ne fait de mal à personne) est splendide et je n'aurais pu concevoir une autre fin.
Vraiment c'est un roman qui fait du bien, beaucoup.
A lire sans se poser de questions.
Off-Campus, Tome 4 : The Goal Off-Campus, Tome 4 : The Goal
Elle Kennedy   
J'ai commencé ce livre avec plusieurs à priori, 3 pour être précises :
- Je n'ai jamais réussi à m'attacher au personnage de Tucker dans les autres romans, il était totalement absent et insipide lors des rares fois où on le croisait
- Je n'appréciais pas non plus le personnage de Sabrina
- L'idée qu'elle tombe enceinte me paraissait totalement idiote, mais soit, à voir
Et mes à priori étaient fondés au final. Je n'ai pas aimé ce livre. Je ne peux pas dire que je l'ai détesté mais tout de même. Il y a trop de choses qui ne cadrent pas.
Enfin bon parlons des personnages. Le personnage de Tucker est le pire de celui des garçons. Il est mielleux à souhait et honnêtement, c'est un boulet qui se laisse absolument faire. Alors oui la patience, la douceur, le romantisme c'est bien beau tout ça mais à un moment donné il faut arrêter d'abuser. Elle l'empêche de la soutenir, de voir sa fille quand il veut et lui il dit "amen très bien mon amour on fera ce que tu voudras". C'est ni romantique, ni attentionné c'est tout simplement lâche.
Maintenant parlons de Sabrina, ou le personnage le plus incohérent auquel on puisse penser. Sabrina change d'avis comme de chemise. Elle se prétend être une fille hyper intelligente pourtant elle ne sait réagir à rien. Elle dit oui puis non, blanc puis noir. C'est très agaçant. Pour moi ce personnage est raté.
Dernier à priori, la grossesse. Je trouvais ça idiot et ça n'a pas loupé. Il n'y a aucune raison que Sabrina tombe enceinte. Lynchez moi si vous le voulez mais non ce n'est pas crédible pour un sous. Alors, on compte 99.7% d'efficacité pour la pilule contraceptive si elle est bien prise, ce qui veut dire que sur 1000 relations sexuelles il y aurait 3 risques de tomber enceinte. Alors oui si elle est bien prise, mais Sabrina a des relations sexuelles plus ou moins régulières et elle rêve plus que tout à son avenir, donc elle doit faire attention, autrement ça ne cadre absolument pas avec ce personnage déjà très bancal. Deuxième point, je suis désolée mais une phrase du livre est totalement absurde à savoir "il y a autant de risque de tomber enceinte avec juste le bout qu'avec une éjaculation". C'est une ineptie. Il y a un risque de tomber enceinte avec juste le bout oui, mais jamais aussi fort qu'avec une éjaculation complète. En d'autre terme : juste le bout + pilule = une chance tellement infime d'une grossesse que s'en est ridicule.
Pour ce qui est du reste de l'histoire, déjà il faut croire que l'auteur aime les personnages brisés, on a eu le droit à tout, violence, alcool, viol, famille monoparental, pauvreté et maltraitance.
Je saluais sur le dernier livre la chute plus plausible avec la mort de Beau qui prend au final son importance vraiment dans ce tome mais alors là je ne salue pas du tout la fin. Non mais honnêtement, elle devient limite major de promo avec un bébé de quelques mois, publie dans une super revue, Tucker achète une affaire super florissante et songe à s'étendre. Cui-cui les petits oiseaux quoi.
Fin bref, ce roman n'avait pour moi aucune construction et une logique bancale. De plus je ne sais pas si c'est ma version ou la traduction mais mon roman était bourré de fautes. J'avais déjà noté ce détail dans un chapitre du livre précédent et c'est franchement agaçant.
Autrement dit je suis très déçu de la manière dont se clos cette série. Très emballée par le début mais très déçue par cette fin trop peu travaillée et qui manque de cohérence.

par Lovea
Calendar Girl, Tome 10 : Octobre Calendar Girl, Tome 10 : Octobre
Audrey Carlan   
Ce tome me laisse une impression un peu mitigée et en toute honnêteté je n’ai pas été autant convaincu que je l’espérais. La vie de Mia va prendre un nouveau tournant et ce mois va être sous le signe de la nouveauté, puisque le contrat d’escort de la jeune femme est arrivée à échéance, la jeune femme va pouvoir s’installer à plein temps dans la villa de Wes à Malibu et reprendre sa vie en main dans ce nouvel environnement.

Dans ce nouvel opus, Mia va se voir confier une rubrique dans une émission de télé et ce nouveau projet va être un défi pour la jeune femme. Au côté du célèbre Docteur Hoffman, elle va tenter de monter le meilleur d’elle-même et ces derniers mois vont lui apporter le savoir nécessaire pour briller dans sa rubrique : Vivre en beauté.

Parallèlement nous allons vivre des moments difficiles puisque Wes s’avère souffrir de traumatisme sévère et plus que jamais ils vont avoir besoin l’un de l’autre. Les insécurités de nos héros vont ressurgir et c’est parfois avec beaucoup d’émotions que je les ai vues se rapprocher. Cependant par moments, le trop plein de scène de sexe est devenu un peu lourd quand on considère que le roman est court, il est indispensable que l’équilibre de l’histoire soit respecté, car j’ai eu l’impression qu’on avançait pas beaucoup dans l’histoire.

En bref, un tome qui ne répondait pas totalement à mes souhaits. Le fond de l’histoire avait quelques aspects intéressants, mais les scènes de sexe entre Mia et Wes sont vraiment trop présentes au détriment de l’intrigue nécessaire. Malgré tout, de bons passages sont présents et la lecture est toujours aussi agréable et fluide.

Ma chronique : http://wp.me/p4u7Dl-3CQ

par Luxnbooks