Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de delphistef : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le vol de Pégase, Tome 3 : La Rowane Le vol de Pégase, Tome 3 : La Rowane
Anne McCaffrey   
J'ai également commencé par ce roman (qui m'a fait découvrir l'auteur).
Le souvenir en était tellement bon, que je l'ai acheté afin de pouvoir le relire !
La lecture est très abordable, comme souvent avec Mc Caffrey, lire dans le désordre n'est pas un problème !
La Rowane est un personnage haut en couleur, on rit, on pleure avec elle...
Un lecture dépaysante et super sympa !!!

par Lilwen
Le vol de Pégase, T1 - Le galop d'essai Le vol de Pégase, T1 - Le galop d'essai
Anne McCaffrey   
Présentation du cycle du vol de Pégase, le Galop d'essai nous invite à découvrir les Doués, ces êtres dotés de capacités psychiques plus ou moins puissantes et leur avancée à tâtons dans la découverte de leurs pouvoir.
Ce premier volume couvre une période d'environ une vingtaine d'années entre la reconnaissance des psioniques en tant que personnes sérieuses sous la houlette de Henry Darrow à la reconnaissance définitive du Centre Parapsychique.
On y découvre des personnages attachants faisant face à l'ostracisme et la peur de l'inconnu.

A lire ou à relire avec plaisir. (je ne me lasse pas de les relire ^^)

par Mokuren
Zodiaque, Tome 1 Zodiaque, Tome 1
Romina Russell   
Ce livre est... Génial.

À la base, je l'ai acheté sur un coup de tête. Moi qui suis assez méthodique dans l'achat de mes livres, ce jour là je me suis dit "Tiens, la couverture me plaît et le résumé est sympa" donc je l'ai acheté.
Et malgré quelques appréhensions, je ne regrette pas du tout ce coup de folie !

On commence l'histoire avec Rhoma, une jeune étudiante de la constellation du Cancer. Celle-ci lit dans les astres de terrifiants cataclysmes mais personne ne la croit... Jusqu'à ce qu'une des quatre lunes de Cancri, la planète-mère de la constellation, explose...
Elle va alors prevenir les douze maisons zodiacales qu'elles courent un grave danger : treize maisons existaient à l'origine... Et cette dernière a décidé de se venger.

L'univers créé par Romina Russel est tout simplement grandiose. L'idée de réinventer le Zodiaque pour en faire une civilisation séparée entre les douze signes est vraiment super ! La façon dont elle caractérise chaque maison par rapport à sa Qualité par excellence n'est pas sans rappeler les Factions de Divergente mais de façon tellement différente et subtile qu'on ne s'en rend même pas compte sur le coup.
De plus, chaque maison à ses mythes et légendes, ce qui nous fait plonger dans douze mythologies passionnantes foncièrement différentes, et pourtant tellement semblables.

Les personnages, même s'ils ne sont pas extrêmement profonds, on quand même assez de profondeur pour qu'on les aime (ou les déteste !) et qu'on se réjouisse ou s'attriste pour eux. Ils sont vraiment vivants et dynamiques, avec de puissants caractères et des secrets plus ou moins inavouables.

Le scénario, lui, est haletant. Lentement, on sent l'étau se resserrer autour de Rhoma au fil des pages. L'atmosphère devient oppressante et rien ni personne ne peut plus nous faire lâcher le roman. On a tellement envie de savoir comment elle va se sortir de ce fouillis inextricable d'embrouilles qu'on ne veut plus s'arrêter de lire. Qu'on ne PEUT plus s'arrêter de lire.
Le suspens monte crescendo, d'abord lentement et imperceptiblement jusqu'à devenir une contrainte pour le lecteur. Il nous tient en haleine jusqu'au dernier mot de la dernière ligne de la dernière page et on se sent vidé lorsqu'on referme le livre et que toute la tension qu'on a ressenti durant les presque 500 pages qui le composent s'est évanouie.

Le seul point négatif que je pourrais lui trouver est peut-être une trop grande complexité dans l'histoire qui nous perd parfois un peu et qui est dommage.

Romina Russel est une auteur émergente que je me suis fait une joie de découvrir et que j'espère pouvoir suivre encore longtemps.

J'attends avec impatience le second tome et vous conseille très vivement celui-ci !
Le Premier Jour Le Premier Jour
Marc Levy   
J'ai été surprise de lire ce livre car il n'est pas du tout comme les autres livres de l'auteur. J'ai beaucoup plus aimé. J'ai hâte de lire le suivant.

par jujube
Le dernier templier Le dernier templier
Raymond Khoury   
En tant qu'historienne spécialisée dans l'époque médiévale, j'ai malgré moi un regard très critique sur tous les romans qui se prétendent historiques, ou qui touchent à l'Histoire. Pourtant, je dois reconnaître que Raymond Khoury a bien fait ses devoirs...
L'histoire est captivante, les faits historiques qu'il expose sont correctes, l'enquête haletante et les personnages principaux plausibles.
En somme, j'ai beaucoup aimé cet ouvrage et je le recommande à tous ceux qui comme moi sont fans des intrigues liées aux célèbres Templiers et qui raffolent d'action.
Le Cycle de la brume, tome 2 : Le Palais de minuit Le Cycle de la brume, tome 2 : Le Palais de minuit
Carlos Ruiz Zafón   
http://wandering-world.skyrock.com/3066874781-Le-Palais-De-Minuit.html

Haaaaaaa Carlos Ruiz Zafón, que j'aime vos romans ! Le Palais De Minuit nous entraîne dans un univers unique, saisissant et oppressant, qui nous rend très rapidement accros. La plume de l'auteur est juste exquise, et c'est un véritable plaisir de voyager dans le monde ténébreux et plein de surprises qu'elle nous offre. J'ai, malheureusement, moins aimé ce livre au Prince De La Brume, chef-d'œuvre qui m'avait renversé. Mais j'ai tellement adoré le fait de retrouver les mêmes éléments qui m'avaient fait tomber amoureux avec les écrits Carlos Ruiz Zafón que ma lecture m'a tout de même conquis.
Nous plongeons cette fois dans la ville de Calcutta, en 1932. Nous rencontrons les membres de la Chowbar Society, club formé de six adolescents sans parent qui vivent dans un orphelinat depuis leur plus tendre enfance. Ils ont connu des tas d'horreurs dans leurs vies, comme la recherche de leurs passés, de leurs racines, et la réponse à la question qu'ils se posent tous : "comment ai-je atterri ici ?". Nous avons à faire à six personnes écorchées vives, qui veulent juste profiter au maximum de leurs derniers instants ensemble. En effet, maintenant qu'ils ont tous seize ans, ils vont devoir faire leur entrée dans la vie active et dissoudre le groupe si cher à leurs coeurs.
Sauf que rien ne va se passer comme prévu venue l'heure de la dernière nuit de la Chowbar Society. Alors que les six adolescents vont tous se regrouper au Palais De Minuit, un lieu sacré à leurs yeux, Ben, le meneur de la bande, va se retrouver face à son passé et à son avenir en affrontant ses démons. Il va faire la rencontre de sa sœur jumelle, Sheere, et, ensemble, ils vont devoir lutter contre une ombre aussi maléfique que familière : Jawalah, un esprit diabolique qui n'a qu'un seul but, les tuer.
Nous voilà alors submergés par un flot de frissons et d'adrénaline, le tout saupoudré de peur et d'excitation. Carlos Ruiz Zafón nous emmène avec lui au plus profond des tunnels de l'unique gare de Calcutta, un lieu hanté qui fascine autant qu'il terrorise. Ben, Sheere, et les autres membres de la Chowbar Society, vont se retrouver au milieu d'un jeu atroce, dans lequel mort, espoir, peine et passion s'entremêlent. Jawalah est un protagoniste affreux, qui m'a donné à maintes reprises des sueurs froides.
J'ai vraiment beaucoup aimé l'univers noir et intriguant que nous offre l'auteur. Nous passons véritablement par toute une palette d'émotions, certainement due à la constellation de personnages qui croisent notre route. On s'attache à eux sans aucune peine. Leur dévotion et leur détermination sont juste magnifique. Le Palais De Minuit nous montre le sens de l'amitié, la vraie. Tous les héros sont décidés à rester unis, quoiqu'il ne leur en coûte.
Malgré un univers très séduisant, j'ai été un peu déçu et fatigué des descriptions assez longues que contient le roman. Les lieux sont décrits en profondeur, et c'est parfois trop. Ces longues mises en avant de la ville, de la gare et des tunnels m'ont ennuyé, et elles freinent le récit. Je pense que c'est cela qui m'a obligé à moins apprécier Le Palais De Minuit que Le Prince De La Brume. On ne peut malheureusement pas s'empêcher de comparer les deux ouvrages, car les ingrédient qui les constituent sont les mêmes.
A contrario, on ne peut pas éviter d'être éblouis par ces derniers. La panique et la détresse s'écoulent en nous par vagues intenses, qui nous coupent le souffle. J'ai adoré avoir une boule au ventre tout au long de ma lecture. On sent que quelque chose d'énorme se prépare. Et que Ben et Sheere sont les deux personnes qui vont devoir faire preuve d'un courage hors norme. On a mal pour eux, car ce n'est pas seulement l'ombre de Jawalah et de ses pouvoirs maléfiques qui les menacent. Oh ça, non. Ils vont devoir faire face à leurs secrets et aux révélations sur leurs existences. En affrontant Jawalah, ce sont eux qu'ils vont devoir combattre. Leurs propres âmes.
Le roman nous file entre les doigts avec une rapidité rare, et on passe par tout un tas d'états passionnants à vivre. L'intrigue est menée à la perfection, et elle nous consume jusqu'à nous pousser à nous ronger les ongles avec frénésie. La fin de l'histoire est parfaite, et elle colle merveilleusement bien à l'univers que nous venons de découvrir. On en veut encore, et on veut tout savoir sur l'avenir des adolescents qui nous ont tant charmé.
En conclusion, Le Palais De Minuit, bien que moins bon à mes yeux que Le Prince De La Brume, est un ouvrage prenant et hautement angoissant. Les protagonistes sont sensationnels, et le monde dans lequel l'auteur nous immerge est extraordinaire. Je crois que je suis en train de devenir fan des romans de Carlos Ruiz Zafón. Ce dernier possède vraiment un don pour nous enchanter et nous captiver. Je n'ai qu'une hâte désormais : foncer sur les livres de l'auteur qui m'attendent dans ma Pile A Lire !

par Jordan
Terrienne Terrienne
Jean-Claude Mourlevat   
un livre magnifique.
une histoire à couper le souffle.
On retient sa respiration à chaque page qui tourne tandis que l’héroïne parcourt cet univers angoissant, ce monde si froid etrange et fascinant, où tant de choses anodines telles que respirer lui sont défendues.
On pleure aussi, comme souvent dans les ouvrages de Mourlevat, sur ceux qui n'ont pas eut la chance de s’échapper de Campagne et du monde qui l'entoure.

Une héroïne attachante, courageuse forte et fragile a la fois, des protagonistes inoubliables tels que Étienne Virgil et Bran l'hybride et bien d'autres encore...

Un livre qui vous tient en haleine, que je conseille vivement à tous.
"Vous ne respirerez plus jamais de la même manière"
conclusion étrange, mais on ne peu plus véridique...


par Mondaye
La 5ᵉ Vague, Tome 2 : La Mer infinie La 5ᵉ Vague, Tome 2 : La Mer infinie
Rick Yancey   
http://story-of-books.blogspot.com/2014/11/chronique-la-mer-infinie-tome-2-de-la.html

17/20

Nous retrouvons Cassie, Zombie, Sam, Ringer et tous les autres presque immédiatement après les évènements de la fin du premier tome. La tension est à son comble car LA grande question reste pour l'instant toujours sans réponse. Nous sommes replongés immédiatement dans l'action, le récit reprend comme s'il n'avait pas été interrompu, alors évidemment, cela apporte l'avantage de rendre le récit très fluide sans s'encombrer de rappels qui peuvent parfois être ennuyeux. Néanmoins, ici vu la densité du premier tome et la complexité du récit en lui même, je dois avouer que quelques petits rappels n'auraient pas été de trop selon moi. J'ai adoré me retrouver plongée dans ce récit vu l'immense coup de coeur que j'avais eu pour le premier tome, mais il est vrai que l'auteur ne nous rend pas la chose aisée, un temps d'adaptation a donc été nécessaire pour que je savoure pleinement le fait de retrouver cet univers.

Une fois ce petit temps d'adaptation passé, ce qui saute aux yeux, c'est les différences qu'il existe entre ce deuxième volume et le précédent. Alors que le premier était plus basé sur de l'action pure et dure, ici l'auteur met plus particulièrement l'accent sur la psychologie des personnages ou encore sur la complexité de son univers et je dois dire que cela ne m'a pas dérangée. J'ai beaucoup aimé approfondir encore plus cet univers de fin du monde et toutes les questions que cela engendre, toutes les conséquences que cela a sur nos personnages et sur leur psychologies. Evidemment, cela rend le récit plus complexe, parfois même un peu tordu mais je pense (en tout cas j'ose espérer) qu'il s'agit d'une volonté propre de l'auteur de nous faire ressentir un peu de ce que ressentent les personnages, dans cet univers où les apparences sont trompeuses et où on ne sait plus à qui on peut réellement se vouer. Alors oui, ce tome sort du chemin tracé par le premier tome mais j'ai aussi beaucoup aimé ce nouvel aspect du roman (et je peux vous dire que j'ai eu peur avec les avis mitigés voire négatifs que j'ai pu lire).

L'écriture de l'auteur est plus dure dans ce deuxième tome, plus complexe, donc parfois un peu moins fluide que pour le premier tome mais je ne l'ai pas trouvée moins bonne pour autant. Différente: plus noire, plus psychologique et moins axée sur l'action mais toujours aussi prenante, toujours aussi agréable et surtout toujours aussi addictive. Une fois plongée dans ce roman, impossible de s'en défaire et le roman se dévore très rapidement. Vous l'aurez compris, j'ai été totalement captivée par cette écriture, comme je l'avais été lors de ma lecture du premier tome. Seul petit point qui m'a légèrement agacée: le nombre de fois que l'auteur utilise "mer infinie" dans son récit (si quelqu'un peut compter pour moi ;) ). Mais à part ce petit détail, j'ai trouvé l'écriture à la hauteur du défi que représentait ce deuxième tome.

C'est avec grand plaisir que l'on retrouve les personnages du premier tome, des personnages que j'avais adoré du début à la fin, dans toutes les facettes de leurs personnalités, et d'autres qui étaient restés un peu plus dans l'ombre, sur lesquels l'auteur avait moins mis l'accent. Dans ce deuxième tome l'erreur est donc réparée et on en apprend toujours plus sur ces personnages, que l'on apprend donc à aimer toujours plus et à comprendre. Dans ce tome, l'accent est mis sur la psychologie des personnages, sur l'impact que cette "guerre" a sur leur caractère, on entre encore plus dans l'esprit des personnages et j'ai adoré ça, j'ai vraiment eu l'impression d'évoluer à leurs côtés et j'ai vraiment été touchée par l'évolution de chacun des personnages.
Cassie, Zombie, Sam et tous les autres sont toujours plus approfondis. Ils souffrent de plus en plus de la situation, tant physiquement que psychologiquement. Ils sont tous sur les nerfs et ils ont tous énormément évolués. Cassie est toujours un personnage que j'adore, protectrice envers ceux qu'elle aime, courageuse, intelligente, elle est plus tendue dans ce tome et cela se ressent. Zombie, Sam, Poundcake et les autres sont vraiment plus approfondis et c'est avec plaisir que l'on découvre un peu mieux ces personnages. Un bon point donc mais je ne veux pas en dévoiler trop. J'ai ressenti beaucoup d'empathie pour tous les personnages et c'est vraiment quelque chose d'important pour ce genre de roman.

Dans la seconde moitié du roman, c'est Ringer qui est énormément mise en avant. Ce n'était pas spécialement un personnage qui m'avait marqué dans le premier tome mais au final, j'ai beaucoup aimé connaître plus ce personnage. Elle m'a touchée et j'ai été émue par toutes les épreuves qu'elle doit affronter lors de cette seconde partie de roman. L'action est bien présente malgré le fait que l'auteur insiste beaucoup sur la psychologie de ses personnages, les rebondissements sont très nombreux et imprévisibles. J'ai été épatée par l'imagination de l'auteur et tous les retournements de situations qu'il arrive à introduire dans son récit.
Le récit est riche en tension et cela s'accélère encore plus dans la deuxième moitié du roman. Le lecteur, comme Ringer ne sait pas s'il peut se fier aux nouveaux personnages rencontrés, ce que lui réservera le futur, etc. L'auteur n'hésite pas à malmener ses personnages, à les bouleverser, leur faire perdre pieds. Et plus la fin du roman approche, plus les retournements de situation se font nombreux, le rythme s'accélère et les questions se font toujours plus nombreuses, il devient donc impossible de lâcher le roman avant de l'avoir fini.

La fin de ce deuxième tome est juste superbe, ultra palpitante et prenante, elle donne vraiment très envie de découvrir la fin de cette trilogie le plus rapidement possible. De nombreuses questions restent encore sans réponses et l'univers ultra original nous réserve certainement encore plus des surprises que je suis impatiente de découvrir. Après une telle fin, j'en espère toujours plus du troisième et dernier tome.

Les +: l'écriture de l'auteur, l'intrigue, la psychologie encore plus approfondie des personnages, l'univers toujours plus complexe, ....
Les -: peut-être parfois un peu trop tordu, l'auteur s'est senti obligé d'utiliser de nombreuses fois "mer infinie" ;)

Un deuxième tome qui met plus l'accent sur la psychologie des personnages, desquels on se sent donc toujours plus proches. Certains personnages un peu oubliés dans le premier tome sont plus mis en valeur, et on découvre de nouveaux personnages qui possèdent un gros potentiel. L'auteur a toujours une écriture très fluide et très prenante, il a su approfondir ses personnages et complexifier son univers sans pour autant mettre de côté l'action et les rebondissements, rendant le tout très addictif. Petit bémol, en voulant parfois trop approfondir son univers, l'auteur nous entraîne parfois dans quelque chose de peut-être un peu trop tordu, et je ne comprend vraiment pas pourquoi il s'est senti obligé de répéter aussi souvent "mer infinie" dans son récit, mais bon, si ce n'est que ça...
Je reste donc aussi attachée à cette trilogie, bien que ce tome ne fut pas un coup de coeur, mais je sui déjà impatiente de lire le dernier tome car je pense que l'auteur nous réserve encore de belles surprises, vu le nombre de questions qui restent encore en suspens.

par MelM
Le vol de Pégase, T6 - L'orgueil des Lyon Le vol de Pégase, T6 - L'orgueil des Lyon
Anne McCaffrey   
Saga achetée d'un tenant jusqu'au tome 6 en 1997... Hé oui je les ai relus pour leurs 20 ans d'age (le prix etait de 139 francs l'unité a l'époque)
Space Opera à la Mc Caffrey, des héros et héroines, des pouvoirs psy etendus, des clans le tout version SF plus que Fantasy, avec de l'humour aeroclub ou navclub, au choix. Cet avant dernier tome nous approche de la rencontre avec l'essaim..

par barzoi
Le vol de Pégase, T4 - Damia Le vol de Pégase, T4 - Damia
Anne McCaffrey   
J'aime beaucoup ce tome-ci car on en apprend plus sur le si mystérieux et discret Afra :)
Et ceux qui se sont attachés à la Rowane, seront heureux de la suivre, ainsi que sa descendance, à travers les ouvrages suivants.
Dommage que la suite ne se concentre que sur Damia, en oubliant les autres.
Jeran, Cera et Xexo (à part deux ou trois mentions de son nom, on ne sait rien de lui) auraient mérité une place plus importante...

par Mokuren
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4