Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
Al3x93 Argent
Note : 7/10
Je suis un peu déçu... J'espérai beaucoup de ce livre. Après avoir adoré la trilogie des fournis, je m'attendais à une explosion de surprises en arborant la peau d'un chat. Et au final, le récit était long....J'ai eu le sentiment que les chapitres se suivaient et se ressemblaient.

Malgré cela j'ai passé un bon moment en lisant ce livre. Les protagonistes félins sont plutôt sympathiques, et j'ai bien aimé la toute fin. De plus, les épisodes décrits ne sauraient que trop bien nous rappeler les horreurs du Bataclan, de Nice et de Charlie hebdo. Ce livre nous entraine dans une réflexion intéressante. Mais le manque de rebondissement m'a laissé sur ma faim.
Par le Editer
Owenna Argent
Note : 8/10
Un nouveau Werber avec un ton très différent des autres, mais qui n'en reste pas moins très bon !

Dès le premier chapitre, on est plongé dans un autre monde, avec le point de vue de Batset, une chatte, avec un caractère très spécial. Passée la surprise, il est difficile de s'y habituer car il faut associer ce qu'elle voit à ce que nous connaissons, en tant qu'humains. En cela, le livre est vraiment bien fait et ajoute une dimension plutôt comique là où on comprend que l'auteur a cherché à comprendre son propre chat en l'observant.

La deuxième partie du livre, là où l'action commence à se faire sentir, est très différente car on oublie que les protagonistes sont des chats et on entre dans une ère où la guerre se poursuit même entre les espèces animales. Et c'est très intéressant de constater cela.
Et bien que dans le style d'écriture on s'éloigne de ce que fais l'auteur traditionnellement, autant on le retrouve dans sa manière de pensée qui est la même que notre personnage principal.

Et tout cela réuni donne un livre très agréable à lire, teintée d'un humour suffisamment dosé pour nous faire réfléchir sur l'importance de la communion des espèces et de nous-même.
Par le Editer
Un peu mitigée sur cette lecture...
J'ai trouvé le premier tiers longuet, j'étais bien dedans dans le deuxième et j'ai passé le troisième à me demander comment ça allait finir en si peu de pages.
Peut-être que j'en attendais trop. La couverture est magnifique (le chat ressemble à ma boule de poils) et il faut avouer que du post-apo avec des chats a de quoi séduire. Mais il manque quelque chose pour que la magie opère vraiment. Là, j'ai eu l'impression que ça surfait sur le thème courant du sentiment de supériorité du chat couplé à l'actualité récente et ça m'a un peu sortie de l'histoire au final. D'autant plus qu'à la fin on n'est pas plus avancés qu'au début du coup j'ai eu l'impression d'un truc un peu moralisateur qui ne touchera pas les bonnes personnes.
Par le Editer
Ce roman était bien évidement accrocheur pour tout les amoureux des chats. Cela explique, notamment, pourquoi il s'est retrouvé entre mes mains.
Apres un début intéressant, l'histoire a, par la suite, un peu traîné en longueur. Je dois dire que je m'attendais à un peu plus de surprises et d'originalités dans ce roman. La fin était un peu brute et sans réelle explications pour le futur des protagonistes.
Je suis satisfaite de l'avoir lu et en même temps, je n'en garderais pas un souvenir intarissable.
Par le Editer
So_cat Pas apprécié
Note : 4/10
C'est le premier livre que je lis de Bernard Werber, et je dois reconnaître que ça ne me donne pas envie d'en lire d'autres.

Il commence avec un ton très léger, nous présentant les petites frustrations quotidiennes de Bastet face au comportement de Nathalie, sa servante (quelle est cette manie des humains de fermer les portes, je vous le demande !). Bastet n'a pas pour ambition de rester une petite chatte de salon sans envergure, non ! Elle veut entrer en contact avec le monde, et communiquer avec lui aussi facilement qu'avec un autre chat. C'est un bien beau programme, n'est-il pas ? Vouloir faire profiter le monde de notre sagesse, quelle générosité ! Dans sa quête de vérité et de compréhension, elle sera guidée par Pythagore, un chat savant et scientifiquement amélioré (ces améliorations lui permettent par exemple d'utiliser internet).

Mais rapidement, Bernard Werber perd ce ton humoristique, et nous tombons dans quelque chose de bien plus noir, bien plus dramatique. D'un attentat terroriste, la situation dégénère en guerre civile dans l'anarchie la plus totale, la fuite, puis la maladie et la mort. Même si le livre se termine sur un message d'espoir, ça n'est pas jojo, avouez-le !

En soi, cette évolution des choses ne m'aurait pas gênée si elle n'était pas doublée d'une philosophie manichéenne à deux balles : la religion = mauvais, la science = bon ; Moyen Age = arriérés, Époque moderne = esprits éclairés ; les caractères présentés sont sans contrastes... ben voyons. Au final, la vision la plus nuancée est celle posée sur les chats, et encore !

Par ailleurs, les évènements se suivent de façon un peu chaotiques, on va de rebondissement en rebondissement, sans qu'il y ait de réelle surprise...bref, le scénario ne m'a pas accroché non plus.

Dans un premier temps, je trouvais amusant de deviner ce que voyait Bastet sans le comprendre : par exemple, la grande boîte noire à images est bien évidemment la télévision ! Mais au plus nous avançons dans l'histoire, au moins nous trouvons ces descriptions, et au plus nous nous enfonçons dans les dialogues plats et les longueurs.

Ce qui est vraiment délicat dans cet ouvrage, c'est de faire la part des choses entre ce que pense Bastet, qui voit le monde de façon naïve à travers ses yeux de chat de salon, en tant que personnage fictif dans un monde qui est le sien ; et la vision du monde réel selon Bernard Werber.

Quoi qu'il en soit, ce livre est avant tout une critique de notre monde, haineux, violent et intolérant ; il prône également l'ouverture sur le monde, et l'écoute, l'observation de l'autre pour mieux le comprendre.
Par le Editer
Biblio_Mimi Lu aussi
Note : 5/10
De beaux massages, mais un récit dur. Dommage, avec un autre contexte, j'aurais certainement adoré ce livre.

En plus d'être un récit, ce roman raconte l'Histoire des chats. En effet, grâce à Pythagore, le chat savant, le lecteur découvre tout ce qu'il doit savoir sur ce félin : ses origines, ses péripéties, ses combats. C'est vraiment agréable car tout est raconté simplement et efficacement. De plus, à travers les aventures de Bastet et de ses amis, B. Werber écrit un hymne à la paix, à l'harmonie et surtout au respect !

Pourtant, il y a certaines choses qui m'ont dérangées : le contexte de l'histoire. En effet, bien qu'il soit cruellement d'actualité, je n'en suis pas très fan. Donner la mort, survivre, ... je n'aime pas cet atmosphère de mort. Par ailleurs, la syntaxe des dialogues me dérangent également. Werber n'a pas inter-changer le pronom et le verbe de sorte que chaque ponctuation de phrase me pique les yeux.
Par le Editer
Un peu déçue par ce dernier B. Werber... J'ai eu une lecture "en dents de scie" : j'ai apprécié le début, trouvé la suite très longue et pas forcement intéressante (parfois trop lourde) pour enfin retrouver la touche de l'auteur sur la fin.

Bref, ce n'est pas mon meilleur roman de cet auteur, mais je continuerai de le lire pour sa plume si particulière ! ^^
Par le Editer
Je pense que j'aime les romans de Bernard Werber autant que je ne les aime pas ! Je m'attendais à en apprendre beaucoup sur les chats comme j'ai pu en apprendre beaucoup sur les fourmis ... Et non, le roman n'est pas du tout pareil...! Je suis amoureuse des chats et j'ai eu beaucoup de mal avec cette chatte hautaine qu'est Bastet! Pour autant, j'ai lu le roman en une journée. L'écriture est fluide, il se lit vite et je voulais quand même en savoir le dénouement... Mais la fin (qui pour moi n'en est pas vraiment une...) m'a un peu déçu... C'est l'arche de Noé, un nouveau monde mais nous n'en saurons pas plus. Les chats domineront ils le monde? Peut-être Bernard Werber nous en dira plus dans un prochain roman... :)
Par le Editer
pas mon préféré de cet auteur mais comme toujours avec werber j'ai été pris par l'histoire , je trouve seulement que la fin est un peu décevante mais cela reste un détail sur un livre sublime .
Par le Editer
Fleurdencre Diamant
Note : 10/10
Une merveille, comme toujours lorsqu'il s'agit de Werber. J'avoue que ce n'est pas mon préféré, mais ça reste un super roman.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.