Livres
439 795
Membres
369 766

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

- C'est impossible de ne pas avoir d'orgasme avec moi, rétorqua-t-il, redoublant d'efforts. Ca doit venir de tes blessures...

- D'accord, je n'ai pas eu d'orgasme, et alors ? Range ton ego dans ton pantalon et fais avec.

Seigneur, même en rêve, les hommes étaient de vrais chialeurs quand on touchait à leurs aptitudes sexuelles !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lyress 2012-05-06T21:45:11+02:00

—Je vais vous détacher les poignets pour que vous puissiez manger. N'essayez pas de me combattre. L'hôpital est sous la protection d'un sort empêchant toute violence dans son enceinte.

C'est ça. Elle attendit qu'il l'ait libérée. Puis elle sourit et essaya de lui flanquer un coup de poing en pleine figure.

Une vive douleur lui fendit le crâne. Elle retomba en arrière, se tenant la tête à deux mains.

—Je vous avais prévenue.

—Mon cul, gronda-t-elle. Vous vouliez que je tente quelque chose.

— Peut-être un peu.

Afficher en entier

- Nos patients sortent généralement par la grande porte, mais vous trouveriez sans doute les alentours très inhospitaliers, alors je vais vous raccompagner chez vous.

- En voiture ?

- Mon chariot de feu est au garage.

- Inutile d'être si arrogant.

Afficher en entier

Eidolon sourit.

-je me demandais pourquoi tu voulais que je garde ma tenue.

Tayla prit aussitot un air serieux.

-Eh bien,je ne voulasi pas aller à l'hopital,mais j'ai quelque chose qu'il faut que tu voies.

Aussitot,il perdit son sourire.

-Qu'est-ce que c'est?

-Il semblerait que j'ai une nouvelle marque.

Tout en se retournant,elle souleva sa chemise

-Mon caducée,souffla-t-il,faisant courir un doigt léger sur le dessin qu'elle arborait juste au-dessus de la raie des fesse. Tu t'es fait tatoue mon caduée

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lyress 2012-05-06T21:40:53+02:00

Elle tourna dans le couloir et glapit de surprise. Non, il n'avait pas oublié, mais il avait aussi amené Gem avec lui. Son regard s'enflamma quand il vit Tayla simplement vêtue d'une blouse d'hôpital.

— Euh... j'ai trouvé ta sœur sur le pas de la porte.

Le visage de Gem était aussi rouge que le derrière d'une sora.

—Je repasserai plus tard. Vous deux, amusez-vous bien à jouer au docteur. (Elle grimaça. ) Je n'avais vraiment pas besoin de cette vision !

Afficher en entier

Merde, ce type disait vraiment de drôles de choses. Mais quelle importance ?

Elle ne pouvait plus garder les yeux ouverts, et son corps ne lui répondait plus. Seules ses oreilles fonctionnaient encore, et alors qu'elle sombrait elle entendit une dernière chose.

- Je te l'ai déjà dit, Wraith : interdiction de la tuer.

Ahhh, son médecin si canon la protégeait. Elle aurait souri si son visage n'avait pas été figé. Et apparemment, son ouïe lui faisait défaut aussi, désormais, parce qu'il n'avait pas pu ajouter ce qu'elle croyait avoir entendu : "pour le moment".

Afficher en entier

Elle reprit conscience lentement, au cœur d'une brume sombre trouée de points lumineux. Telle une substance élastique et chaude, l'obscurité essaya de la ramener vers le sommeil, mais la douleur empêcha Tayla d'y replonger. Chaque centimètre carré de son corps lui faisait mal, et sa tête lui semblait bien trop lourde pour son pauvre cou. Elle souleva les paupières en gémissant.

Des images troubles tourbillonnaient devant ses yeux. Peu à peu, sa vision s’éclaircit et... waouh... elle devait être dans l'autre monde, parce que l'homme aux cheveux noirs qui l'étudiait avait l'air d'un dieu.

Afficher en entier
Extrait ajouté par eola 2014-01-21T19:54:35+01:00

Un éclat dans le regard, il se pencha pour lui murmurer des obscénités à l'oreille, jusqu'à ce qu'elle ait le sang qui se mette à bouillir de désir.

- Eh bien, docteur, murmura-t-elle, vous voulez vraiment que je vous fasse toutes ces choses ?

Il la souleva dans ses bras pour l'emporter jusqu'à leur chambre.

- Oh, oui. Considère cela comme un remboursement partiel de ta dette envers l'hôpital.

- Tu sais, je trouve que la facture est vraiment très élevée.

- En effet, acquiesça Eidolon en lui embrassant le cou. Il te faudra sans doute six cents ans pour la payer. Tu t'en sens capable ?

Oh oui ! Elle s'en sentait plus que capable, même. Et, d'après ce qu'elle pouvait voir, lui aussi.

Afficher en entier

Elle avança jusqu'à sa chambre, et resta bouche bée à la vue d'Eidolon allongé sur le lit, un bras pratiquement libre, mais toujours relié au lit lit en métal à présent tordu. Apparemment, il avait essayé de se faire la belle, mais ce n'était pas cela qui la choquait.

C'était de voir Mickey roulé en boule sur le ventre musclé de l'incube. L'animal avait l'air parfaitement content de ses caresses.

Afficher en entier

- c'est impossible de ne pas avoir d'orgasme avec moi, retorqua t il redoublant d'effort. çà doit venir de tes blessires...

- d'accord, je n'ai pas eu d'orgasme, et alors? range ton ego dans ton pantalon et fait avec.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode