Livres
528 627
Membres
548 763

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Dernière nuit à Twisted River



Description ajoutée par x-Key 2011-02-06T14:12:01+01:00

Résumé

Au nord du Nord, au pays des bûcherons et des flotteurs de bois -les draveurs -, il était une fois un petit cuisinier boiteux et son fils de douze ans, gamin impressionnable à l’imagination peuplée d’ours indiscrets. Ils avaient pour garde du corps Ketchum, l’ogre anarchiste, ivrogne, rusé, noiseur, faux illettré à l’intelligence incisive.

A l’image de la Twisted River torrentielle, ce récit d’une vengeance impitoyable bourlingue son lecteur d’ethnies en états sur trois générations, rencontre explosive entre l’Orient et l’Occident, comédie de mœurs culinaires, tragédie des portes mal fermées entre la splendeur d’une nature meurtrière et la quiétude imprudente du foyer.

Un chien héroïque, une Mustang bleue fantôme, une ange atterrie dans la fange : le chef Irving nous réserve toutes les surprises de son art consommé dans un roman qui se dévore et se déguste jusqu’à la dernière page. Bombe glacée pour tout le monde au dessert !

Afficher en entier

Classement en biblio - 119 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par x-Key 2011-03-18T22:01:34+01:00

On il lui avait un jour demandé mais sans arrières pensées ce qu'il faisait en guise de préliminaires. A sa grande surprise, Ketchum lui avait répondu: "Je leur demande de me faire la lecture, ça me met d'humeur".

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par venava 2020-08-29T09:06:44+02:00
Argent

Livre captivant au départ qui devient agréable à lire par la suite. L'idée de l'intrigue au milieu des bûcherons est original mais la fuite de Dominic et Daniel est une peu longue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fanfan_Do 2020-07-16T20:06:22+02:00
Or

Je viens de découvrir John Irving avec ce roman et j'ai adoré !

C'est l'histoire d'une vie, de plusieurs vies entremêlées, de fuite en avant, de vengeance.

J'ai trouvé passionnante la mise dans l'ambiance immédiate du monde des bûcherons, de leur mode de vie dans les campements au milieu des bois.

Cet univers d'un autre temps, dont je ne connais absolument rien a été de l'évasion totale pour moi.

J'adore les histoires comme ça, étalées dans le temps, sur plusieurs décennies, qui nous racontent la vie d'une famille... mais par ailleurs ça met en exergue la brièveté de l'existence, qui dure le temps d'un feu de paille lorsqu'on la regarde dans son entièreté.

Histoire de plusieurs vies intimement liées, ces grands espaces qui me fascinent depuis l'enfance, ce "souffle americain" qui me fait rêver, tout était réuni pour me plaire !

J'ai parfois l'impression qu'on ne vient pas de la même planète, les américains et nous, tellement tout est différent.

Et c'est la première fois que je lis dans un roman une digression qui fait 39 pages!! ou alors peut-être que John Irving est fâché avec l'immobilisme et qu'il aime faire le grand écart continuel entre passé et présent.

Les personnages sont haut en couleurs, extrêmement attachants et pour certains complètement délirants, tel Ketchum le bûcheron.

Cette histoire belle et douloureuse, souvent drôle, est une histoire d'amours, de toutes les formes d'amour ; paternel et filial, celui avec un grand A et ces étranges sentiments qui restent quand on l'a perdu, mais aussi cette amitié inextinguible, plus forte que tout et qui prend tant de place, qui génère une loyauté sans faille !

Une belle histoire d'hommes, où les femmes bien qu'essentielles ne sont que des étoiles filantes.

J'ai tellement aimé que bien évidemment maintenant j'ai envie de découvrir les autres romans de John Irving ‼

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Le_Nordiste 2019-08-31T08:47:37+02:00
Argent

Un livre agréable qui plonge bien dans l'ambiance, bonne immersion.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par monikaR 2017-12-30T14:25:29+01:00
Diamant

Inconditionnelle de John Irving, j'étais quand même déçue par quelques romans qui ont précédé Twisted River. Mais là, il était de retour! Du grand Irving comme à ses débuts. Avec les personnages attachants et une histoire qui fait qu'on ne ferme pas ce livre qu'une fois terminé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Henri-1 2017-12-04T17:28:12+01:00
Diamant

"Te mets pas les couilles à l’envers !" Comment ? Oui, le dernier John Irving est riche en expressions imagées, sorties de la bouche de Ketchum, personnage a priori secondaire, mais en fait essentiel, de Dernière nuit à Twisted River. Il n’y a pas que la rivière qui soit sinueuse, le récit d’Irving l’est tout autant, s’étalant sur une cinquantaine d’années, l’histoire d’une vengeance, plat qui ne s’est jamais mangé aussi froid. Dominic et Danny Baciagalupo, sont au coeur de ce roman foisonnant, dense, dont le principal défaut est de se perdre souvent dans des digressions superfétatoires. Dominic est cuisinier, ce qui nous vaut de multiples détails culinaires ; lui et son fils travaillent, dans les années 50, auprès d’une population de flotteurs de bois, allons-y gaiement pour une description minutieuse de leur métier. Irving n’a jamais été doué pour faire court mais là, sur 560 pages, il y a beaucoup de longueurs et pas mal de lourdeurs dans un style qu’on a connu plus fluide. Evidemment, les personnages hauts en couleur abondent et certains passages sont du pur Irving, burlesques et hilarants : cet ange qui tombe du ciel dans le plus simple appareil, ce meurtre à la poêle à frire, etc. La tonalité est pourtant sombre, plus qu’à l’accoutumée, avec cette idée que les accidents tragiques sont inévitables et gâchent une existence entière. La plupart des obsessions de l’écrivain se retrouvent dans le roman, comme recyclées : il y a des ours, des tapis de lutte (avec modération), une relation père/fils compliqué... On peut y voir aussi un aspect autobiographique, puisque Danny Baciagalupo est écrivain et qu’il finit par rédiger le même livre qu’Irving. A noter aussi que le romancier a rarement été aussi violent dans sa vision de la politique américaine, de la guerre du Vietnam à l’Irak. Un "pays de merde" comme dit Ketchum, dont la verve grossière et libératrice sont sans nul doute l’expression des sentiments d’Irving. Un Ketchum dont la présence tutélaire, grotesque et vaguement inquiétante traverse une moitié de siècle dans un roman, certes pas le meilleur de son auteur, mais qui finit par en imposer, quels que soient ses défauts, par son ampleur et sa luxuriance.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pruneploum 2016-11-01T19:15:24+01:00
Diamant

J'ai adoré ce bouquin. je me suis laissée embarquer dans ce périple ponctué de surprise, de plaisir et son lot de drame. Des personnages bien détaillés auxquels on s'attache . De l' amour, de l'amitié, de la colère, de la haine et une dose d'humour. Quelques recettes de cuisine que je n'ai pas notées ! une incursion dans les quartiers italiens et asiatiques avec leur identité bien marquée. des tournants politiques allant de la guerre du Vietnam jusqu'au drame du 11 septembre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lila11 2015-10-20T10:06:20+02:00
Or

J'ai beaucoup aimé ce livre, on s'attache aux personnages et la fin est totalement inattendue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BarronsBabe 2015-06-07T18:38:49+02:00
Or

Ce livre est une belle leçon d'écriture avec ses digressions maitrisées. La limite entre la fiction et la biographie est mince et on sent que cela amuse Irving.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bloodymarie 2015-02-22T10:56:43+01:00
Argent

Bien que ce ne soit pas, à mon avis le meilleur de John Irving, je reste néanmoins sur une impression agréable à la fin de ma lecture. J'ai bien accroché au début , puis ai eu des difficultés avec le deuxième tiers , dont les multiples digressions et flash back rendaient la lecture difficile à suivre. Mais sur le dernier tiers, la magie Irving opéra à nouveau : j'ai retrouvé tout ce que j'aime chez cet auteur : une imagination cohérente avec tous les éléments " en attente " qui s'emboitent parfaitement, un regard critique sur son époque et sa politique, des propos engagés, un regard à la fois critique et bienveillant aussi sur sa propre écriture. En refermant le livre, on ne peut que penser " la boucle est bouclée", et cette sentence s'applique autant au travail d'écriture qu'à l'intrigue du roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bookemixer 2014-11-28T10:10:24+01:00
Lu aussi

Comme à son habitude, l'auteur nous fait rentrer dans son ouvrage tout doucement, jusqu'à s'imprégner totalement de l'histoire, des personnages et des interactions de ceux-ci. Comme à son habitude, les romans de l'auteur restent dans les pensées quelques temps...

Afficher en entier

Dates de sortie

Dernière nuit à Twisted River

  • France : 2011-01-20 (Français)
  • France : 2012-05-03 - Poche (Français)

Activité récente

Baba-2 l'ajoute dans sa biblio or
2020-03-05T14:05:43+01:00

Titres alternatifs

  • Last Night In Twisted River - Anglais

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 119
Commentaires 13
extraits 43
Evaluations 20
Note globale 7.35 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode