Livres
626 197
Membres
733 681

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Des ailes sous ma peau



Description ajoutée par Coralie-98 2020-10-22T22:06:01+02:00

Résumé

Connaît-on vraiment la personne avec laquelle on partage son quotidien ?

Quand Lars retrouve Azel à Molenbeek, il n’imagine pas que sa vie va devenir une longue descente en enfer.

Seulement la belle et magnétique Azel cache un lourd secret.

Pourquoi est-elle en proie à tant de mal-être, de froideur ?

Mensonges, silences, non-dits, manipulations et addiction aux jeux vidéo, un cocktail qui va mener leur existence au chaos.

Un soir, quand Lars rentre du travail, Azel a disparu. La police ouvre une enquête après la découverte de traces de sang dans la maison et de preuves accablantes, Lars devient suspect.

Le commissaire Andriessen, au caractère abrupt et conservateur, et sa jeune collègue Ariane De Backer vont aller de fausses pistes en déconvenues jusqu’à la révélation finale.

Afficher en entier

Classement en biblio - 7 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par NicolaK 2022-05-31T22:43:54+02:00

Ils ne s’étaient pas revus depuis l’université. Elle était partie l’année de leurs dix-huit ans, juste après le dernier jour de l’an qu’ils avaient fêté avec leurs amis. À cette époque, Lars n’avait pas eu le choix. Ni les armes pour la retenir. On a tous un amour de jeunesse enfoui quelque part. Les traces demeurent indélébiles et même si le cœur vibre à nouveau, ce n’est jamais pareil. On s’en accommode...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par shanaslibrary 2022-06-21T15:45:04+02:00
Diamant

Très enthousiaste à la lecture du premier livre de l'auteure, j'ai sauté sur l'occasion de recevoir son second roman en service presse. Je la remercie d'ailleurs encore une fois pour sa gentillesse et sa confiance !

Sept ans après son départ, Azel contacte Lars, son amour de jeunesse, pour le revoir. Toujours amoureux et malgré l'existence d'un petit garçon, Lars lui propose de reconstruire sa vie avec lui. Dix ans et un autre enfant plus tard, la mystérieuse Azel disparaît en laissant une lettre incriminant Lars. Celui-ci, rapidement accusé de meurtre, purge quatre ans de prison où il vit l'enfer. de plus, quelques semaines après sa libération, c'est cette fois leur fils Elliot qui est porté disparu. Pour la police, pas de doute : Lars est doublement coupable.

Malgré la justesse de son premier roman, j'ai largement préféré ce deuxième ouvrage. Selon moi, les thèmes abordés sont plus percutants et le suspense m'a dévorée jusqu'aux dernières pages. le personnage d'Azel, tellement intrigant et à la fois écoeurant, s'oppose à celui de Lars, morne et apathique. L'auteure se joue d'ailleurs beaucoup de ce contraste, comme de celui entre le commissaire Andriessen et le reste de son équipe. J'ai également beaucoup apprécié l'écriture et les révélations scandaleuses qui jalonnent le dénouement.

Juste un petit bémol pour certaines réactions de Lars peu cohérentes et le manque d'infos concernant le centre psychiatrique.

En somme, un très bon thriller que je conseille plus que vivement !

Pour plus d'informations et de chroniques :

https://www.shanaslibrary.com/post/chris-roy-des-ailes-sous-ma-peau

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NicolaK 2022-06-05T15:02:41+02:00
Pas apprécié

Un retour pas facile à écrire, puisque je vais à contre-courant de l'opinon générale sur ce livre... que j'ai plusieurs fois envisagé d'abandonner en cours de lecture, et c'est probablement ce que j'aurais dû faire, mais j'ai du mal à lâcher et puis je voulais connaître le fin mot de l'histoire.

Chris Roy, dont c'est le second livre, nous parle cette fois d'un groupe d'amis qui se sont rencontrés sur les bancs de l'école. Il y a Red, Paula, Valeria, Debby, Arno, Jocelyn, Hugo, Lars et... Azel. Azel la magnifique, Azel la sublime, Azel la mystérieuse, Azel à laquelle perosnne ne peut résister, surtout pas Lars qui en est littéralement raide dingue, au point que quand le groupe se disperse un peu, il n'arrive à faire aboutir aucune relation durable.

Et puis un jour, le téléphone sonne et c'est Azel qui l'appelle au secours. Bien entendu, il y court, il y vole, retrouve sa Azel qui survit dans des conditions plus que minables, complètement abattue, dotée d'un gamin de surcroît.

Ni une ni deux, il embarque sa belle avec lui, enfant compris dans les bagages et les voilà qui s'installent, a priori partis pour vivre une histoire idyllique... On ne saura jamais vraiment si en fait, l'amour de Lars est partagé.

Mais bon, les voilà en couple. Lars oblige sa belle à renouer avec sa famille, ensuite une sorte de train-train s'installe, ils ont un enfant...

Mais Azel reste entourée de mystère et les coupe de tous ceux qui les entourent, à commencer par leur bande d'amis, retrouvés quand ils ont emménagé. Azel passe parfois des jours, voire des semaines enfermée dans le mutisme le plus complet, ne s'intéresse ni à son mari ni à ses enfants, semble marquée par des coups...

Seule chose qui la passionne et à laquelle elle est vraiment accro, les jeux vidéo online, affection qui touche aussi ses deux gamins. Mais à haut niveau, quitte à jouer, il faut être les meilleurs. Et un jeu en particulier, dans le darkweb, les attire irrésistiblement.

Mais tout ça on l'apprend après, quand Azel disparaît en laissant tout derrière elle, vêtements, papiers, sac, carte de crédit, argent, et humains. Plouf, plus d'Azel. Les soupçons se portent évidemment très vite sur Lars et on fait la connaissance des deux enquêteurs qui vont s'occuper de l'affaire, un homme et une femme.

Et voilà donc, on se demande ce qui se passe, d'autant que Lars a des troubles de la mémoire et ne sait même pas s'il a fait quelque chose à Azel ou pas. De plus, ce type n'arrive pas à générer de l'empathie puisque tout semble glisser sur lui. Rien n'a d'importance, rien n'est grave. Tout l'accuse, des preuves tombant de nulle part arrivent comme par magie sur les bureaux des flics. Elles s'accumulent, même, en même temps que les témoignages... et lui, sa réaction c'est que s'il y a des preuves ça doit être vrai... Pour tout arranger, il est aussi mauvais comme père qu'il l'est comme mari. Complètement démissionnaire. C'est comme ça, on fait avec. C'est un peu son credo. Son Azel est bizarre, pas grave, les enfants font ce qu'ils veulent, pas grave. Pas vraiment impliqué, on va dire. Il dit qu'il les aime de toutes ses forces, mais on ne le ressent à aucun moment.

Alors je voulais bien entendu savoir ce qu'il était arrivé à Azel et les pages défilent au rythme de l'enquête qui piétine autant que mon ennui galope, jusqu'au dernier tiers du bouquin où d'un coup, on plonge dans l'abracadabrant le plus total. Pour ne pas trop spoiler, je dirai qu'on se retrouve dans un hôpital psychiatrique de luxe, vraiment pas comme les autres, où les patients sont aussi riches ou célèbres que tordus.

Je ne pense pas que l'auteure se soit bien informée sur les pathologies dont elle parle, parce qu'on va d'invraisemblance en invraisemblance. En tout cas, une masse d'informations nous arrive en pleine tête... Gros méli-mélo de névroses, mais il est question aussi de pédophilie, de photos, de déviances, de drogues, de décès, jeux vidéo, darkweb... tout y passe.

Et bien entendu, quand on arrive à la fin, j'avais déjà deviné beaucoup de choses, donc la surprise n'était pas vraiment au rendez-vous, et en plus, tout m'a laissée indifférente. Mon coeur s'est peut-être transformé en pierre, parce que je n'ai absolument rien ressenti pour aucun des protagonistes, même pour les enfants, dont la personnalité n'est pas assez creusée. Et comme Lars, tout a glissé sur moi. Émotion nada.

Mais les personnages ne semblaient pas en ressentir non plus, alors ça n'a pas aidé.

Beaucoup ont aimé ce livre, donc je ne le déconseille pas. Tout ceci n'est que mon avis, que je semble être la seule à partager, donc si le coeur vous en dit, faites-vous le vôtre. On ne peut pas dire qu'il n'y a pas de suspense, si on fait l'impasse sur les incohérences. Par ailleurs, l'auteure étant auto-éditée, je ne mettrai pas l'accent sur les fautes, d'autant que la plume n'est pas désagréable à lire et je l'avais appréciée dans son premier bouquin.

Voilà, j'ai essayé d'argumenter, parce qu'on se doit de le faire à plus forte raison quand on n'a pas accroché, et je suis désolée pour l'auteure et pour ses fans, autant que je le regrette pour moi-même, parce que l'histoire me parlait vraiment à la lecture de la 4e.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yael-1 2022-02-24T14:41:39+01:00

Je découvre l'auteure , à travers ce livre , qui est vraiment excellent.

Je vais de suite me procurer" La haut les anges".

L'histoire se passe en Belgique, nous faisons la connaissance d'une bande d'amis, une amitié forte, Lars tombe éperdument amour de Azel, son tout premier grand amour. Les aléas de la vie vont les disperser ,suivant des chemins différents.

Après sept ans d'absence, Azel appelle Lars , au secours, ce dernier , vient la récupérer, son amour pour elle est toujours aussi fort . Azel a eu un enfant Yanis , mais cela renforcera, Lars , d'emménager et , essayer de créer cocoon familial, ils auront un enfant Elliot, ils avaient tout pour vivre une vie de joie et bonheur.

Azel a aucune empathie pour ses enfants et ne supporte pas la vie qu'elle mène.

Nous découvrons un personnage tourmenté psychologiquement, mais Lars espère toujours des jours meilleurs.

Azel disparait, pourquoi, comment , que lui est -il arrivé?

Tout accuse , Lars.

Sa vie bascule dans les méandres de l'enfer.

L'auteur nous entraine dans un thriller psychologique, ayant pour fond de décor, l'addiction aux jeux vidéos, des relations familiales désastreuses, la pédophilie ,le monde du darknet, la cybercriminalité.

Ce livre est dédié un à public averti.

L'auteure nous plonge d'une façon directe, sans tergiverser, dans cet univers glaçant, sombre, malsain, avec un brin de pudeur.

L'auteure a travaillé la psychologie des personnages, à la perfection, nous mettant dans le questionnement, dans le doute des préconisateurs de cette histoire ,qui sont-ils vraiment , menteurs , sincères , nous doutons de tout le monde. Nous évoluons un monde de perversité, de manipulation.

L'auteure nous promène dans son histoire, mettant nos neurones à rude épreuve ,impossible de dénouer cette enquête.

Un roman à multiples rebondissements, un rythme intense, nous avançons en apnée à peine de le temps de prendre une bouffée d'air.

Un thriller où le suspens est intenable, impensable.

L'auteure nous tient en haleine de début jusqu'au final, il est ;impossible de lacher ce livre.

Nous découvrons vraiment à la fin le dénouement de l'histoire.

la plume de l'auteur est percutante, visuelle, fluide

La lecture est glaçante, suffocante , oppressante, haletante, addictive.

Nous sommes acteurs de cette histoire, nous avons envie de venir en aide à Lars, mais nous sommes impuissant.

Une remise en question , savons nous vraiment connaitre la personne avec qui nous vivons?

Un livre qui nous prend aux tripes, une histoire qui m'a scotchée, on ne sort pas indemne d'une telle lecture.

Un livre où le mot fin est frustrant..

Un véritable coup de cœur.

Afficher en entier
Or

Un polar haletant, surprenant, qui flirte avec l'indicible et l'horreur ! Attention ! A ne pas mettre entre toutes les mains mais si vous voulez lire un thriller qui décoiffe alors ouvrez-le vite !

Tout avait pourtant bien commencé pour Lars qui, après des années, retrouve son amour de jeunesse Azel qu'il n'a jamais pu oublier. Pourtant le comportement de celle-ci commence vite à se dégrader : elle souffre de maux de ventre, elle est souvent apathique et complètement indifférente avec ses deux fils dont celui qu'elle a eu avec Lars. Jusqu'au jour où elle disparaît mystérieusement en laissant tout derrière elle. Commence alors pour Lars une véritable descente aux enfers. Est-il coupable cet homme a l'air si tranquille ou cache t'il bien son jeu ? Pire : ses amnésies y seraient-elles pour quelque chose ? Ou est-ce Azel qui aurait tout orchestré ?

Ce polar, une fois ouvert, vous n'arriverez plus à le lâcher. On découvre, dans leur jeunesse, des personnages plutôt sympathiques puis le roman nous fait entrer dans la vie de personnes somme toute ordinaires même si j'avoue avoir eu une réelle antipathie pour Azel. Mais est-elle seule responsable de son comportement cette femme au charme magnétique ? Et puis c'est à nouveau la rencontre avec Lars. Tout devrait aller comme sur des roulettes tant le caractère de celui-ci est doux et tolérant. Pourtant il devient petit à petit indifférent, comme éloigné de tout, et je ne parle même pas du comportement d'Azel. Ne sont-ils pas, après tout, comme beaucoup de couple, usés par la routine ? Mais on pressent que quelque chose d'autre se cache derrière cette morne apparence. Il y a quelque chose de malsain qui se dégage de ce couple. L'indifférence qu'ils semblent porter à leurs enfants ne fait rien pour nous les rendre plus sympathiques, surtout vis à vis du plus jeune, Elliot, qui voue un véritable culte à sa mère et qui, comme cette dernière, se réfugie dans les jeux vidéos où l'on peut s'inventer la vie que l'on désire, devenir quelqu'un. Et on attend avec angoisse le malheur arriver. Que va t'il se passer ? Quand le grain de sable va t'il totalement enrayer la machine ? Je vous jure que l'auteure joue avec nos nerfs : on se dit que tout va basculer à un moment ou un autre mais quand, comment ? Et puis arrive le drame sans qu'on est pu un seul instant imaginer ce qui allait se passer. J'ai eu beau échafauder mille et une trames, je ne m'attendais pas à cela. Comment a t'on pu en arriver là ? Qui croire ? Les preuves sont tellement accablantes mais pourtant on se doute que la réponse est ailleurs.

La force de ce roman tient dans le fait que l'auteure nous fait entrer dans la vie de gens ordinaires pour lesquels on éprouve des sentiments ambivalents. Sympathie ou antipathie immédiate, compréhension puis ils finissent par nous mettre mal à l'aise.Le climat très malsain qui s'installe met nos nerfs à rude épreuve, et c'est ce qu'on aime dans un thriller. Le fait que l'on touche à l'innocence n'est pas pour rien dans cette atmosphère pesante. Une fois encore l'auteure nous met en garde contre les dangers des réseaux sociaux et des jeux en ligne. J'ai été effarée par le comportement des parents vis à vis de Yanis et Elliot. Pourtant, et c'est la triste réalité, de nombreux enfants goûtent dès leur plus jeune âge aux "joies" des réseaux sociaux et jeux en ligne.

On finira par apprendre la vérité, l'indicible vérité. Tout tient dans un jeu, Wings under my skin. Un titre pourtant plutôt poétique, qui évoque l'évasion et le rêve, mais qui cache une terrible réalité. Si certains sont indéniablement coupables on peut aussi se demander le rôle des parents dans cette histoire : indifférents, sans scrupule, désarmés face à certaines situations mais ne faisant rien pour l'arranger, complètement irresponsables, on se demande ce qui leur passe par la tête, on a envie de les secouer. Est-ce un des maux de notre époque cette totale apathie, cette impuissance des parents face aux comportements de leurs enfants ?

Cela fait froid dans le dos et l'auteure n'hésite pas à nous mettre en garde face à cette défection qui peut mener au pire.

Ce polar vous remuera les tripes et montre qu'on ne sait jamais vraiment avec qui l'on vit. Il rappelle aussi les dangers qu'il y a à laisser ses enfants sans limite et sans repère. Vous en tremblerez de terreur !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Danilomzb 2020-12-24T16:05:05+01:00
Argent

Un grand merci à Chris Roy pour ce service presse et pour sa confiance.

Quelques années après s’être perdus de vue, Lars va enfin retrouver celle qu’il aime plus que tout : Azel. Ils vont vivre ensemble, avoir un enfant, tenter d’élever également celui qu’Azel a eu avec un autre homme.

 

Mais voilà un matin, Azel n’est plus là et tout accuse Lars…

 

Chris Roy nous entraîne dans une histoire hallucinante, pleine de mensonges, tout le monde semble coupable et cela s’accentue au fur et à mesure de son récit. On découvre un environnement malsain, dépravé.

 

Le personnage d’Azel est fascinant et je suis dans l’incompréhension totale de son comportement, elle reste un mystère. Elle représente la femme idéale pour tout ce groupe de copains et restera à jamais l’amour de la vie de Lars. Est-elle une ingénue qui n’a pas de chance et subit les coups du sort, ou est-elle un être maléfique qui va conduire ceux qui l’aiment en enfer ?

 

Lars c’est un gars cool, prudent qui n’a jamais recherché le grand frisson et se contente d’une vie régulière sans beaucoup d’attrait. Confronté aux accusations de la police sera-t-il capable de lutter pour sauver sa vie, en aura-t-il la force ? Ou est-il le méchant caché derrière un rôle de gendre idéal ?

 

L’action se déroule en Belgique, entre Ostende et Bruxelles, un chef de la police locale un peu ringard, une femme policière pleine d’avenir qui se verra aidée par des policiers venus en renfort de la capitale.  

 

La grande force de Chris Roy dans ce livre, hormis ses qualités d’écriture évidentes, est sa capacité à me balader dans son récit sans que je ne sache jamais qui est le méchant… J’ai eu beau sortir les rames, je n’ai rien compris avant la fin. Vous voulez du sordide, vous allez en avoir dans ce polar que j’ai dévoré.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Coralie-98 2020-10-25T00:52:39+02:00
Or

Roman découvert grâce aux commentaires Babelio, je ne suis pas déçue. L'auteur nous emmène à travers un labyrinthe d'énigmes pour comprendre ce qui est à l'origine de la disparition d'Azel, jeune femme mal dans sa peau mais adorée de son mari Lars. A la suite de cette disparition, ce dernier se retrouve dans une situation impossible. Beaucoup de thèmes sont abordés: psychologie, entourage familial, darknet. Tout ceci au service d'une intrigue bien menée avec beaucoup de suspens.

Afficher en entier

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 7
Commentaires 6
extraits 2
Evaluations 5
Note globale 7 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode