Livres
514 889
Membres
527 964

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

— Peut-être, mais ça me plaît comme ça. Quand c’est lent, sensuel…

— Tu préfères faire l’amour plutôt que baiser ?

Je ne l’aurais pas formulé ainsi, mais il n’avait pas tort.

— J’imagine…

— Nous savons tous deux que faire l’amour n’est pas mon truc. J’ai fait une exception pour toi, c’est tout.

— Alors peut-être accepterais-tu de refaire une exception… ? demandai-je en frottant son torse pour l’amadouer. Je sais que ça te plaît aussi.

— C’est toi qui me plais.

— Alors accepte de me prendre comme ça… de temps en temps.

Il planta son regard dans le mien et réfléchit un long moment à ma demande avant de répondre.

— Plusieurs fois par semaine, c’est trop. Une fois par semaine.

Ce n’était pas ce que j’espérais, mais j’étais contente qu’il soit prêt à accepter un compromis. Il aimait avoir le contrôle dans toutes les situations, alors j’étais déjà surprise qu’il accède à ma demande.

— D’accord. Marché conclu.

— Super, murmura-t-il.

Il me reprit dans ses bras, posa ses lèvres sur mon front et poussa un gros soupir, comme s’il était sur le point de s’endormir.

— Bonne nuit, petite fleur.

Je venais de fermer les yeux, mais je les rouvris en entendant ce surnom.

— Petite fleur ?

— Je suis sûr que tu saisis l’allusion.

— Oui, mais ce n’est pas exactement mignon.

— Pourquoi pas ?

— Tu as défloré des centaines d’autres filles. Je ne me sens pas vraiment spéciale.

— C’est là que tu te trompes. Je passe mon temps à faire des compromis avec toi pour que tu restes. Tu es la seule femme que je ne peux cesser de désirer. Tu es la fleur la plus chère que j’aie jamais achetée. Je ne sais pas ce que ça signifie… mais c’est quelque chose.

Afficher en entier

Je ne pus m'empêcher de sourire. Je gardai les yeux fermés, profitant du lit confortable, mais j'étais heureux d'entendre ma famille de l'autre côté de la porte. Leurs chuchotements m'emplissait d'une félicité plus grande que tout ce que j'avais connu. J'avais cru que le jour de mon mariage serait le plus jour de ma vie, le moment décisif qui ferait de moi un homme heureux et non un homme amer et rancunier. Mais fonder une famille était ce qui avait vraiment fait toute la différence.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode