Livres
458 094
Membres
410 954

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

— Votre ami médecin était prêt à débarquer au musée pour vous reconduire à l’abri chez vous. Il m’a parlé de détention préventive et d’un tas d’autres trucs à propos de chaînes et de menottes. Je n’avais pas remarqué que vous entreteniez ce genre de relation, tous les deux. Ça le dérange pas que vous vous tapiez le séduisant garde du corps ?

— Hé, le séduisant garde du corps est juste là, cingla Andrei. Et personne ne se l’est tapé.

Banner lâcha un rire nasal.

— Ça ne saurait tarder, assena-t-il avant de jurer alors que son attention se reportait sur les fuyards.

Afficher en entier

« – Monsieur Vallois ?

C’était la première fois qu’il entendait la voix d’Andrei. Bordel, quelle voix. Basse et grave – purement masculine d’une façon qui réchauffa immédiatement le corps de Lucas. Andrei avait un accent, faible comme s’il essayait de le cacher, mais Lucas ne parvenait pas à le situer. Il n’avait rien de local, sûr et certain. Les premières volutes d’un incendie au creux de son bas-ventre se répandirent en lui et Lucas aurait voulu gronder. La faim qui avait commencé à se faire sentir dans l’ascenseur revenait le hanter.

– Y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour vous aider ?

Les yeux de Lucas s’ouvrirent d’un coup, impossible de masquer sa surprise. Andrei se tenait debout juste en face de lui, la vieille malle en bois usé qui lui servait de petite table la seule chose qui les séparait. Le garde n’avait pas fait le moindre bruit en approchant.

– Je suis certain que vous n’êtes pas payé pour jouer les infirmières, déclara Lucas en écrasant l’étincelle vacillante du désir.

Il ne touchait pas au hétéros. Il ne couchait pas non plus plusieurs fois avec la même personne et il lui était impossible de mettre Andrei à la porte une fois qu’il aurait eu ce qu’il voulait. Ils étaient coincés ensemble aussi longtemps que Lucas serait en danger. Agir pour satisfaire son attirance ? Ce serait trop compliqué. Ça foutrait le bordel. »

Afficher en entier

« Putain. Cet homme ne savait-il pas donc pas qu’il était aussi outrageusement sexy ? »

Afficher en entier

« Un homme froid et brusque, il pourrait le gérer. Ca lui permettrait de tuer le désir ardent qu’il avait dû combattre la majeure partie de la nuit. Il espérait que Lucas se montre pompeux et dictatorial, le traitant comme un moins-que-rien. Il valait mieux le détester que de continuer à le désirer. »

Afficher en entier

Andrei continua de les observer pendant plusieurs secondes, son ventre se tordant. Quelque chose dans ses entrailles lui disait que la relation de ces deux hommes était étrange. Il aurait voulu les voir comme des amants, mais c’était une étiquette trop simple à poser. Ce dont il était témoin en cet instant était quelque chose d’autre, impossible à définir.

La seule chose dont Andrei était certain, c’était que Snow n’était pas venu pour réconforter ou prendre soin de Lucas. Le blessé était inconscient, et n’était certainement pas au courant de la présence de son ami à ses côtés. Non, Snow était là pour lui-même. Lucas était une source de réconfort pour le médecin, quand bien même il n’était pas éveillé.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode