Livres
436 930
Membres
363 067

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Des mensonges dans nos têtes



Description ajoutée par Sangdeglace 2016-04-27T07:31:29+02:00

Résumé

Les filles sont faites pour se marier…

Les Noirs et les Blancs ne doivent pas se mélanger…

Une fille ne doit pas embrasser une autre fille…

Linda ne doit pas aimer Sarah.

Rien que des mensonges?

1959, en Virginie. C’est l’histoire de deux filles qui croient qu’elles se détestent — parce qu’elles n’ont pas la même couleur de peau et qu’elles ne sont pas nées du même côté.

C’est l’histoire de Sarah et Linda qui croient qu’elles se détestent… mais c’est aussi l’histoire de l’année où tout va changer — parce que les mensonges des autres vont voler en éclats et que les vies, les cœurs de Sarah et Linda vont s’en trouver bouleversés pour toujours…

Un roman insolent, vrai, courageux et poignant.

Afficher en entier

Classement en biblio - 121 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Shanen 2015-09-30T21:03:12+02:00

A chacun de nous de décider de son avenir.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Commentaire ajouté par elyza

Nous sommes en 1959 et nous suivons dans ce roman deux points de vue: celui de Sarah, noire de peau et celui de Linda, blanche. Sarah est lycéenne, accompagnée de quelques jeunes de son âge qui ont accepté de tenter l'expérience, elle fait sa rentrée scolaire dans un nouvel établissement, Jefferson, qui participe à un programme d'intégration dans le but de promouvoir la mixité.

Dois-je vraiment vous préciser que la rentrée de Sarah va être un enfer de même que tous les jours qui vont suivre? Crachats, brimades, lancés de projectiles divers et variés et humiliations vont devenir son lot quotidien. Je m'attendais à ce que ce livre soit difficile à lire mais franchement pas à ce point. J'ai assisté, impuissante, à ce déferlement de haine raciale comme si j'y étais, comme si c'était moi qu'on insultait et sur qui on crachait. J'avais envie de faire du mal à ces lycéens racistes, haineux, perturbés et violents, confrontés à la différence. L'auteur a restitué d'une manière saisissante de vérité l'horreur causée par toute cette violence physique et verbale et les conséquences logiques qui en ont découlé. Sarah est un personnage entier qui m'a bluffé. Là où plein d'autres (moi la première à sa place) aurait laissé tomber et quitté le lycée, elle parvient à s'accrocher tant bien que mal durant toute son année scolaire. Son objectif est clair: laisser une trace de cet évènement dans l'Histoire et tenter de faire changer les mentalités.

Je vous parlais un peu plus haut d'un double point de vue, en effet parallèlement à Sarah, on suit également Linda qui est dans le "camp adverse", celui qui est contre l'intégration. Linda est une ado populaire, son père à une position très influente dans le milieu de la presse écrite. Linda est raciste par éducation et par habitude puisqu'on lui a toujours appris que les blancs étaient supérieurs en toutes choses aux noirs. Forcée à côtoyer Sarah dans le cadre d'un travail scolaire les deux adolescentes ne vont cesser de s'affronter dans des joutes verbales très animées, défendant chacune leur point de vue. J'ai apprécié assister à la lente destruction de la carapace de Linda et de son arrogance. Non seulement les deux jeunes filles vont se comprendre et se rapprocher mais elles vont également se rendre compte de l'ambiguité des sentiments qui les animent. Je ne vous spoile rien mais j'aurai franchement apprécié que ce thème ne soit pas abordé dans le résumé pour avoir la surprise de le découvrir au fil de ma lecture. L'auteur en parle en toute simplicité, sans en faire des tonnes ce que j'ai vraiment apprécié. Je me suis demandé à plusieurs reprises comment ce roman d'apprentissage allait se terminer et je n'ai pas du tout été déçue par la fin qui est cohérente et pleine de promesses.

Je défie quiconque lira ce livre de garder la tête froide, de ne pas s'offusquer de cette violence omniprésente et de ne pas faire preuve d'empathie envers Sarah. Des Mensonges dans nos têtes est un roman fort et poignant. Avant de commencer cette lecture, je pensais que j'allais avoir envie de pleurer, ça n'a pas du tout été le cas. Au contraire, j'ai été affligée devant l'étroitesse d'esprit des gens, révoltée face à leur comportement. En résumé je ne ressors pas indifférente du tout de cette lecture à laquelle je mettrai la note de 4.5/5. Je ne mets pas la note maximale car l'ambiance de ce livre était parfois si pesante que j'ai eu besoin d'entrecouper cette lecture avec une autre mais il vaut largement la peine d'être découvert.

Afficher en entier
Or

C'est un récit assez bluffant que nous a concocté l'auteur. C'est avec beaucoup de justesse et d'authenticité que Robin Talley signe son premier roman.

On est pris à coeur par cette histoire d'intégration d'élèves noirs dans une école réservée jusqu'ici aux blancs, dans les années cinquante en Virginie. Sarah est forte, digne et se bat pour ses droits et ses idéaux. Elle revendique justice et égalité, s'indigne contre les préjugés dont elle et les siens font l'objet.

Linda vit sous le joug de sa famille et de son éducation. Elles n'avaient jusqu'ici aucune chance de se fréquenter et pourtant, elles vont s'aimer. On est touché, bouleversé par le rejet, l'incompréhension et la violence dans cette histoire.

A la fois révoltant et dur, on souffre et on sert les poings au cours de notre lecture. L'écriture est directe, instinctive et aborde des thèmes aussi sensibles que tabous. On ressent un certain trouble à l'éveil des sentiments, des consciences, ou de la sexualité. Un livre brillant, intime qu'on lit avec beaucoup d'émotions.

Une puissance inégalée pour un éloge et un respect à la différence. Ce roman jeune adulte saura à coup sûr vous convaincre et vous séduire !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Chrichrilecture 2018-07-22T06:53:49+02:00
Pas apprécié

Religion et politique

Je suis très déçue je m’attendais à une belle histoire bien écrite vue tous les bons commentaires que j’ai pu lire. Une histoire basée uniquement sur la politique la religion le racisme et des gamins que se cherchent ; L’histoire d’amour est à peine perceptible. Surtout a ne pas faire lire a des adolescents car cette histoire pourrait les influencer

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lectricedusud 2018-07-20T03:00:05+02:00
Argent

L'histoire aurait été mieux si elle été moins orienté politiquement et moins de religions

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ririnou 2018-02-19T15:53:20+01:00
Or

Un livre dur mais essentiel pour prendre conscience de la réalité des années 60 dans le Sud des États-Unis. Le racisme omniprésent est glaçant, la violence qui règne terrifiante. Certaines scènes sont très difficiles, et c'est hallucinant de se dire qu'elles ont véritablement eu lieu. A cette époque règne aussi l'homophobie, dissimulée derrière le racisme qui prédomine. La lutte intérieure de Sarah pour rejeter ses sentiments en est la preuve.

Je recommande ce livre qui permet de se rendre compte du contexte horrifiant de l'époque, mais qui est aussi un véritable message de résistance et d'amour.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ananaskiwi 2017-11-10T21:22:19+01:00
Or

https://lesbouquinsdechloe.wordpress.com/2017/11/10/des-mensonges-dans-nos-tetes-%e2%88%bc-robin-talley/

Waw ! Ce roman est une vraie perle.

δ

L’histoire commence lorsque la justice autorise un groupe de jeunes Noirs à poursuivre leur scolarité dans un lycée réservé aux Blancs. Nous allons donc commencer par suivre Sarah une jeune fille âgée de dix-huit ans qui fait sa rentrée au lycée Jefferson. Dès lors les insultes et humiliations ne cesseront de pleuvoir à longueur de journée et surtout durant toute l’année. La plupart des élèves étant influencé par leurs camarades se croyant super malin, voire même leur famille. Certains adultes tels que les professeurs ou secrétaire étant dans le lot. Nous alternons les parties entre Sarah et Linda.

δ

Durant les premiers chapitres je n’ai pas du tout supporté l’attitude de Linda ni même lire les chapitres lui étant réservés. Ayant des idées trop arrêtées et étant influencé par son père et ses amies, elle se permettait de juger les gens en fonction de leur couleur de peau. Je trouve tout cela très triste et révoltant ! Qui sommes-nous finalement pour juger des êtres humains sous prétexte qu’ils n’ont pas la même couleur de peau et donc qu’ils sont « inférieurs » ? PERSONNE. Nous somme tous nés de la même façon et tous ÉGAUX. Sarah quant à elle est une jeune fille très courageuse, prête à tout pour se battre en faveur de l’intégration. Elle en a d’ailleurs bien souffert, mais pourtant elle a toujours gardé la tête haute et ne l’a jamais montré. C’est d’ailleurs mon personnage préféré.

δ

Je trouve que l’auteur à fait de la ségrégation un très bon sujet dans son roman. Elle casse d’ailleurs les préjugés sur les femmes, tels que « les filles sont faites pour se marier » ou « une fille ne doit pas aimer une autre fille ». J’ai beaucoup aimer me plonger dans cette magnifique histoire qui m’a fait monter les larmes aux yeux plus d’une fois. Un roman qui m’a pris aux tripes. Je suis quand même assez déçue de la fin, je m’attendais à avoir des nouvelles de la vie de nos deux personnages dans le futur. Mais sinon c’est tout de même une belle fin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ilovelire 2017-08-21T01:15:30+02:00
Diamant

J'aimerai avoir plus de mots mais ce livre est magnifique. L'idéologie de l'époque est très bien rendu à tel point que s'en est écoeurant, l'histoire d'amour est tout en finesse la fin émouvante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sarina_akr 2017-06-30T01:47:11+02:00
Or

Plus que la plume de l'auteur, se sont les thèmes forts abordés, à savoir la Ségrégation et l' Homosexualité, ainsi que l'évolution frappante des personnages qui m'ont conquis. Ce roman est une grosse claque. Le genre de claque qui laisse une trace pour toujours. Les points de vue de Sarah et Linda nous offrent des visions différentes du Sud des Etats-Unis après la déségrégation.

A travers Sarah, nous avons l'atrocité, la fierté et le courage. Accompagnée de ses camarades noirs, elle brave les crachats, les insultes, les regards haineux, les moqueries... L'horreur que vivait la population afro-américaine dans les années 60 nous explose à la figure. Horrible. Affreux. Terrifiant.

A travers Linda, fille d'un célèbre rédacteur pour la presse locale, nous retrouvons la supériorité de la race blanche, le mépris... Et pourtant, Linda est différente. Elle ne crache pas, n'hurle pas des injures, ne frappe pas, ne se moque pas. Non, elle, elle écrit dans le journal du lycée Jefferson. Elle écrit son opinion sur cette soudaine mixité. Une opinion d'abord fidèle à celle de son père, mais qui va évoluer suite à sa rencontre avec Sarah.

Petit à petit, une relation des plus troublantes va se construire entre les deux jeunes filles que tout oppose, d'abord la couleur. Une blanche. Une noire. Cette relation amène au pêcher pour ces pratiquantes. Un pêcher, oui, mais un pêcher qui place des papillons dans leurs ventres, qui fait battre leurs coeurs, qui fait chanter leurs oreilles et qui fait briller leurs regards.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SerialBookineuse 2017-06-18T21:32:33+02:00
Or

https://serialbookineuse.wordpress.com/2017/06/18/des-mensonges-dans-nos-tetes-robin-talley/

Il y a de ces livres que l'on sait d'avance que l'on va aimer au premier coup d’œil, le coup de foudre littéraire quoi ! C'est exactement ce qui m'est arrivé la première fois que j'ai vu ce roman. Outre sa superbe couverture, Des mensonges dans nos têtes m'a aussi attiré par son résumé et sujets qui y sont évoqués . Etant le premier livre que je lis de Robin Talley, je ne m'attendais pas à avoir un tel coup de cœur !

L'histoire prend place en Virginie, en 1959. La cour suprême des Etats- Unis d'Amérique a décrété que la ségrégation n'avait plus sa place dans les écoles publiques. C'est ainsi que le lycée Jefferson est contraint d'accepter en son sein des élèves afro-américains dont Sarah Dumbar et ce, au grand déplaisir de la plupart du corps enseignant et parental. Sarah et ses compagnons vont alors être confrontés à l'accueil haineux que leur réserve leurs camarades blancs au quotidien, entre insultes et autres brimades. Parmi eux se trouve Linda Hairston dont le père est un ségrégationniste pur et dur. Élevée selon l'idée que les noirs sont inférieurs et n'ont pas leur place aux côtés des blancs, Linda verra ses convictions s'ébranler au contact de Sarah. Et si tout ce qu'on lui a inculqué n'était que mensonges? 

Dès les premières pages, j'ai été percuté de plein fouet par l'intensité émotionnelle qui se dégage de certaines scènes et leur réalisme. D'entrée de jeu, on est confrontés à la violence du traitement réservé à Sarah et les autres élèves afro-américains. Autant dire que l'auteur ne prends pas de pincettes pour décrire l'atrocité de la chose. J'ai été à la fois horrifiée, indignée et dans une totalement incompréhension face aux préjugés de l'époque, même si je pense que l'auteur est encore loin de la dure réalité. Au fil des pages, le récit nous donne matière à réflexion. On se remet en question et on se demande alors qu'elle aurait été notre conduite si l'ont s'était retrouvés à la place de Sarah ou Linda. Aurions-nous eu le courage d'endurer les humiliations morales et physiques en tant que personne noire? Et en tant que personne blanche, aurions-nous eu des propos racistes pour se conformer à la société tels de simples suiveurs? C'est, entre autres, le genre de questions qui m'ont traversé l'esprit durant ma lecture.

L'auteur aborde par ailleurs un autre sujet délicat, à savoir l'homosexualité. Si la différence de couleur de peau constituait à l'époque un tabou à elle seule dans les relations amoureuses, le fait d'être en plus attiré par une personne de même sexe était considéré comme une tare en soi. Sans mettre de nom sur la nature de leurs sentiments, Sarah et Linda vont, à leur manière, briser les barrières raciales, sociales et morales. J'ai de suite accroché aux deux personnages principaux même si Linda a tout de la peste raciste de prime abord. Bien que tout semble les opposer, on prend conscience qu'au fond elles ont plus en commun que ce qu'elles croient.

Sarah est une jeune fille belle, intelligente et très soucieuse du bien être de son entourage, en particulier sa petite soeur Ruth. J'ai vraiment été admirative de sa force de caractère et sa dignité face à tout ce qu'elle endure au lycée. Linda est, quant à elle, la fille populaire, belle et talentueuse mais contre l'intégration au même titre que son père. Toutefois, lorsque les deux jeunes filles vont être obligées de travailler ensemble, leur vision des choses va peu à peu commencer à changer. Les certitudes laisseront la place aux doutes et les préjugés seront remis en question. Sarah et Linda vont ainsi apprendre à réfléchir par elles-mêmes sans tenir compte de l'opinion publique. Leur évolution m'a vraiment plu et j'avais hâte d'en voir le dénouement final.

La plume de l'auteur est très plaisante et addictive. Son style est fluide et pour le moins incisif. La narration à la première personne donne la parole à tour de rôle à Sarah et Linda. C'est donc à travers leurs yeux que l'on suit le cheminement de l'histoire. Cette immersion dans leurs pensées intimes permet de mieux les comprendre et éventuellement de s'y identifier. Le découpage des chapitres rend la lecture d'autant plus dynamique, si bien que j'ai terminé ce livre en une journée.

En bref, Des mensonges dans nos têtes est un premier roman réussi de la part de Robin Talley. Ce livre destiné à un public young adult nous offre une belle leçon de courage et de tolérance, à travers un récit émouvant et percutant, le tout porté par des personnages authentiques et humains. Je serai curieuse de lire d'autres romans de l'auteur si l'occasion m'est un jour offerte !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sangdeglace 2017-02-04T23:59:27+01:00
Diamant

Le Racisme et la Ségrégation sont les thèmes principaux dans ce roman et l'auteure a su montrer l'horreur que vive les personnes de couleurs dans les années 60.

Homosexualité qui est en plus féminine est bien représenté avec Sarah et Linda. Je les adores.

Courage que fait preuves Sarah et ses proches est remarquable.

C'est vrai que ce livre est vraiment dur même très difficile à lire

J'ai du m’arrêter à certains moments pour ne pas pleurer ou juste essayer de me calmer devant ces horreurs...

Je suis contente que maintenant, au 21ème siècle, la majorité des gens sont plus ouvert d'esprits qu'au 20ème siècle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jta91 2016-12-31T23:25:17+01:00
Or

amidemots.blogspot.fr pour la chronique complète ;)

"Des mensonges dans nos têtes" est un roman génial. Aborder l'homosexualité est un thème difficile mais de plus en plus courant. Aborder le racisme est un thème difficile mais assez peu courant. Mais aborder le racisme et l'homosexualité dans les années soixante, voilà qui est vraiment novateur.

Le roman est divisé en cinq parties: deux du point de vue de Sarah, une du point de vue de Linda, une qui alterne les deux points de vue et une dernière avec les deux points de vue également mais avec une particularité. J'ai beaucoup aimé la "mise en forme": les titres des chapitres (1er mensonge etc) et les titres des parties.

Le roman démarre du point de vue de Sarah, le matin de sa rentrée à Jefferson, le lycée de blancs. Chapitres après chapitres, elle décrit le harcèlement dont elle et ses amis sont victimes. J'avoue que le début m'a beaucoup fait penser à Sweet Sixteen, d'Annelise Heurtier. L'histoire est vraiment devenue intéressante à partir du moment où Sarah et Linda prennent conscience de leur attirance l'une pour l'autre, sans savoir que c'est réciproque. J'ai énormément apprécié leurs réflexions sur le bien, le mal et la catégorie dans laquelle placer leur amour.

Mais finalement, ce thème n'est pas dominant. Petit à petit, on voit Linda changer d'avis sur la ségrégation en prenant conscience que le monde n'est pas aussi rose que ce qu'elle croit.

Bref, j'ai énormément apprécié ce roman, intelligent, novateur, et qui donne une vraie leçon de vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Luna6 2016-09-08T11:00:01+02:00
Argent

Avec beaucoup de thèmes comme la violence parentale, l'homosexualité, la ségrégation, le racisme, l'amitié, l'amour, le harcèlement, etc... ce roman est une petite pépite ! Je le conseil à tous mais attention, il est fort et terriblement touchant, soyez en prévenu et prenez le avec des gants.

Afficher en entier

Date de sortie

Des mensonges dans nos têtes

  • France : 2015-09-02 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 121
Commentaires 37
Extraits 26
Evaluations 49
Note globale 8.29 / 10

Évaluations

On en parle ici

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Lies We Tell Ourselves - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode