Livres
472 803
Membres
445 925

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Bronze

Après avoir terminé Chocolat, j’ai continué ma découverte de Joanne Harris avec Des pêches pour Monsieur le Curé. On y retrouve Vianne et Anouk et les habitants de Lansquenet, puisque la chocolatière répond à une invitation venue d’outre-tombe à revenir dans le village où tout a commencé.

Pour ceux qui aimerait lire l’ensemble des aventures de Vianne, sachez qu’il y a un autre roman entre les deux, Le rocher de Montmartre et il est quelque fois fait référence dans Des pêches pour Monsieur le Curé à Zozie de l’Alba, un personnage du Rocher de Montmartre. Après, tant pis, je n’aurai pas lu celui-ci, mais ce n’est pas dramatique. En revanche, je suis assez tentée par Classe à part. Si je le trouve au hasard de mes pérégrinations, il est bien possible qu’il rejoigne ma Pile à Lire.

Dans Chocolat, Vianne avait pour ennemi le curé de Lansquenet. Et la religion, dans sa forme la plus archaïque et fermée. Le curé de Lansquenet régissait tout et voyait d’un très mauvais œil l’arrivée de Vianne, une femme seule avec sa petite fille qui, selon lui, détourne ses fidèles de Dieu avec ses chocolats.

Dans Des pêches pour Monsieur le Curé, on retrouve les habitants du village, huit ans après Chocolat. Le curé n’est plus dans les bonnes grâces de l’Église, on le croit responsable d’un incendie, celui de l’ancienne boutique de Vianne, où se trouvait alors une école pour les petites musulmanes du village. Lansquenet a bien changé en huit ans. De nouveaux habitants sont arrivés dans le quartier des Marauds et tout se passait bien jusqu’à l’arrivée d’une femme. Comme si l’histoire se jouait à nouveau. Mais avec de nouveaux alliés et de nouveaux ennemis.

J’ai retrouvé l’ambiance de magie qu’il y avait dans Chocolat. On sait qu’on ne lit pas une histoire tout à fait comme les autres, tout à fait rationnelle. Et c’est ce qui rend Chocolat et Des pêches pour Monsieur le Curé tout à fait pas comme les autres. C’est un joli conte, dans lequel on nous rappelle de ne pas juger selon l’apparence et à ne pas avoir peur des différences, elles empêchent de voir ce qui nous rassemble.

Je suis contente d’avoir sorti Des pêches pour Monsieur le curé de ma Pile à Lire, j’ai vraiment aimé l’ambiance et le côté irréel de l’histoire, un peu comme si tout se passait dans un rêve. C’est très plaisant. Une jolie découverte.

Afficher en entier
Diamant

Mon avis:

Un immense merci aux Éditions Charleston pour cette magnifique découverte et pour votre confiance.

Quelle belle surprise !

Si j'ai beaucoup aimé le premier tome « Chocolat », j'ai littéralement adoré et eu un gros coup de cœur pour « Des Pêches pour Monsieur le Curé ».

Pour info, ce tome est le troisième de la saga. Les Éditions Charleston n'ont pas publié le second volet « Le Rocher de Montmartre ». Perso, je me le suis acheté, car j'aime avoir les collections entière, mais je ne l'ai pas encore lu puisque je passe mes services de presse en priorité avant mes lectures personnelles. Tout cela pour vous dire que ça ne m'a pas du tout dérangé de passer du tome un au tome trois, je n'ai pas eu l'impression d'avoir loupé quelque chose.

Dans « Des pêches pour Monsieur le curé », nous retrouvons Vianne et Roux, ils habitent à Paris, dans une péniche. Ils sont en couple depuis quelques années et ont fondé une petite famille puisque de leur union (qui a débuté, il y a 8 ans) est né Rosette.

Vianne reçoit de bons matins, une lettre « surprise » puisqu'elle vient de son amie Armande, décédée il y a une huitaine d'années auparavant, cette dernière demande à Vianne de revenir à Lansquenet, d'une part pour cueillir les pêches qui sont sur son domaine, mais également et surtout, pour que Vianne apporte une fois de plus son aide aux habitants.

Vianne se dit que ça ne serait pas une mauvaise idée de retourner dans cette ville et de la faire découvrir à sa petite dernière et puis Anouk, âgée aujourd'hui de 15 ans, reverrait ses amis de l'époque !

C'est donc sans Roux que ces trois petites femmes vont retourner dans cette ville qui a tant marqué leur existence.

Lansquenet a toujours été un petit village particulier et cela n'a pas changé avec les années. Vianne va avoir beaucoup de travail pour découvrir tous les secrets de cette petite ville et de ses résidents...

Mes ressentis :

J'ai aimé retrouver les personnages, Vianne, Anouk, Roux, le curé, Joséphine... Ils ont tous évolué, certains ont eu des enfants, se sont construit une vie bien tranquille, mais tout cela n'est qu'apparence...

Joséphine a un petit garçon Pilou, durant une bonne partie du roman, elle garde le secret sur le papa de son fils, c'est très intrigant.

Le curé quant à lui est au cœur d'une affaire qui le met dans une position difficile.

Il y a aussi de nouveaux personnages, plusieurs Musulmans sont venus habiter à lansquenet. Ils ont du mal à se faire accepter, car il y a trop de différences entre leurs coutumes et leur mode de vie, et puis les habitants de lansquenet, n'aiment pas « les étrangers ».

Suite sur mon blog: http://leslecturesdelily.overblog.com/-107-des-p%C3%AAches-pour-monsieur-le-cur%C3%A9

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode