Livres
546 419
Membres
582 505

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Des souris et des hommes



Description ajoutée par petitemadame 2010-08-18T10:53:09+02:00

Résumé

Des souris et des hommes (Of Mice and Men) est un roman de l'écrivain américain John Steinbeck publié en 1937. Il est avec Les Raisins de la colère l'œuvre la plus connue de l'écrivain.

George Milton et Lennie Small sont deux amis qui errent sur les routes de Californie en travaillant comme journaliers de ranch en ranch. George et Lennie partagent depuis toujours le même rêve : posséder un jour une petite exploitation, pour y vivre « comme des rentiers » et y élever des lapins. Lennie nourrit une passion bien enfantine : il se plaît énormément à caresser les choses douces. Doté d’une très grande force physique, il ne parvient pas à dominer sa puissance hors de l'ordinaire. Il est également intellectuellement déficient, et passe constamment pour un « idiot ».

Cela finit par lui causer des ennuis avec Curley, le fils du patron, et avec sa femme. En effet, la belle et jeune femme de Curley va proposer à Lennie de toucher ses cheveux. Mais tout va mal tourner.

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 797 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par rollitup 2013-07-30T12:15:22+02:00

"Georges peut te dire un tas de conneries, et ça n'a pas d'importance. Ce qui compte c'est parler. C'est être avec un autre. Voilà tout."

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Une fois encore Steinbeck bouleverse et chavire les sens . L'histoire de deux hommes si proches qui devront malgré tout se séparer . En ancrant ses personnages dans cette Amérique qu'il affectionne tant , Steinbeck nous livre une leçon poignante sur les différences et sur la férocité des sociétés ( de la société des hommes). A lire !

Afficher en entier
Argent

Ce roman est une fresque de l'Amérique profonde des rangers et des préjugés. Celle qui veut que les pauvres restent pauvres, les riches encore plus riches, les noirs et les infirmes laissés pour compte. Un regard lucide et sans compromis de la misère psychologique.

C'est une histoire tragique et profondément humaine, un hommage rendu à l'humanité, à l'amitié. Malheureusement, les hommes sont souvent bien plus cruels que les animaux et Lennie en fera la cruelle expérience.

Au fil de la lecture, je me suis aperçu que j'avais vu la première version cinématographique au CINE CLUB lorsque j'étais ado. Ce qui ne m'a pas empêché de continuer ma lecture.

C'est un chef d'œuvre dont l'écriture est simple et à la portée de tous.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Carole-233 2021-04-04T17:23:13+02:00
Commentaire ajouté par _Cendre_ 2021-03-19T15:11:16+01:00
Diamant

Un gros waouh pour ce titre de John Steinbeck, un auteur classique américain qui aime bien décrire la vie de personnages "pequenauds de Californie".

En fait en lisant la préface, que j'ai trouvée très intéressante (à part qu'elle dévoile la fin !), je me suis souvenu que j'avais déjà lu Steinbeck à 10-11 ans avec le Poney Rouge. Clairement c'est trop jeune pour lire ce livre, qui est dur psychologiquement et je n'en gardais pas un super souvenir. Mais tout ça pour dire que la plume de Steinbeck est très très simple. Ce sont des phrases très courtes, presque sans descriptions. Les pensées des personnages sont quasiment toutes passées sous silence et la description des lieux est réduite à son minimum. le roman est presque uniquement articulé autour de dialogues. Ce sont des gens "simples" donc les discours sont très terre à terre... à première vue. Car en fait c'est tout ce que l'on devine derrière ces mots qui est intéressant.

Des Souris et des Hommes, pour ceux qui l'ignorent, c'est l'histoire de deux hommes, Lennie le costaud simple d'esprit et George, nerveux et malin, qui sillonnent la Californie à la recherche de petits boulots pour se payer le petit lopin de terre de leur rêves. Lennie n'est pas méchant mais bête comme ses pieds et il ne connait pas sa force herculéenne. Il adore les animaux et leur faire des caresses : souris (d'où le titre), lapins, chiots, etc.. George essaie de se débrouiller pour s'occuper de lui et leur trouver du travail pour survivre.

L'histoire, très courte, se déroule sur quelques jours uniquement, lorsque George et Lennie dégottent un job dans un énième ranch vers Salinas. Et ils vont devoir composer avec les autres personnalités du ranch, tous plus ou moins aussi paumés et "bruts de décoffrage" que nos deux protagonistes. Les évènements qui vont se produire avec les autres employés du ranch sont au centre du roman. Pas grand chose en fait mais des dialogues délicieux qui soulèvent avec simplicité et sobriété les nombreux malaises qui rongent la société. C'est une lecture profonde sous ses airs naïfs.

En résumé, une lecture incroyable. Court, simple et percutant. Beau, rude et tragique. Un classique à lire absolument. Je finis la gorge serrée et je recommande à tout le monde surtout que le livre est tout petit et se case très facilement malgré les agendas livresques de ministres de certains d'entre vous.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AkissiAshenti 2021-03-18T11:56:20+01:00
Diamant

Comme le dit Joseph Kessel au début de l'édition que j'ai, ce livre est simple, les mots sont durs, les personnages ne sont pas travaillés dans le sens où on l'entend, mais ce livre est fort. Je l'ai lu deux fois, toujours avec autant d'appréhension de ce que j'allais trouver à la fin. Ce livre est mon préféré des Steinbeck que j'ai lu. Il est court, mais s'imprime dans la mémoire. On ne sait jamais ce que pensent les personnages, mais à la fin, on se demande ce qu'il leur arrive. On est attaché à eux alors même qu'ils ne nous ressemblent pas, on ne peut pas leur ressembler, s'associer à ce qu'ils sont. Premièrement parce qu'ils ne sont pas détaillés ; et deuxièmement parce qu'on ne peut pas vivre maintenant ce qu'ils vivent dans ce roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Olgaorlovski 2021-02-09T10:26:02+01:00
Bronze

C'est un roman bouleversant, il nous oblige à regarder le monde différemment.

Steinbeck apporte son regard sur la société des Etats-Unis au début du siècle comme Hugo l'avait sur la France à son époque. Il décrit les relations et les préjugés des hommes sur les hommes, faisant de ce roman une leçon d'humanité et une fresque du monde agricole comme de la société américaine : misère, reproduction sociale, injustice et inégalités.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par twins8 2021-01-25T19:17:35+01:00
Bronze

La fin de ce classique littéraire est tellement... imprévisible !

Ecrit avec simplicité et se lit vite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-100 2021-01-14T15:42:54+01:00
Argent

George et Lennie sont deux vagabonds qui vivent de façon nomade et espèrent trouver un emploi qui leur convient: assez bien payé pour leur permettre d'acheter un lopin de terre et ne demandant pas trop de qualifications. Mais Lennie est simple d'esprit et maladroit; il finit toujours par gaffer et par provoquer son licenciement et celui de George.

Cette fois, pourtant, les choses semblent différentes, comme si Lennie avait compris que l'emploi que lui et George viennent de trouver est leur dernière chance de s'insérer dans la société.

Mais Lennie, qui aime tant caresser la chevelure des femmes, va-t-il pouvoir garder ses distances alors que l'épouse de Curley le provoque?

Magnifique! C'est le seul mot qui vient à l'esprità la lecture de ce roman. Et c'est Joseph Kessel qui en parle mieux que personne dans la préface du texte:

" Ce livre est bref. Mais son pouvoir est long.

Ce livre est écrit avec rudesse et, souvent, grossièreté. Mais il est tout nourri de pudeur et d'amour.

Certains auteurs de l'Amérique du Nord disposent d'un secret impénétrable.

Ils ne décrivent jamais l'attitude et la démarche intérieures de leurs personnages. Ils n'indiquent pas les ressorts qui déterminent leurs actes. Ils évitent même de les faire penser.

(...)

Une approche aussi superficielle en apparence devrait logiquement exclure toute perception profonde des êtres et, en eux, tout cheminement spirituel. Ils ne devraient pas avoir de substance, de densité humaine, de vérité. Or - et c'est le mystère - ils vivent tous avec une intensité et une intégrité merveilleuses. Avec leur poids de chair. Avec le mouvement du coeur et les reflets de l'âme.

(...)."

Le récit commence au milieu de nulle part, ou presque, avec deux personnages (George et Lennie), dont on ne sait rien. C'est petit à petit, au fil du récit et des actes de chacun, que Steinbeck dévoile des pans de la personnalité très complexe de ces deux hommes.

Comme le dit si bien Kessel, la rudesse est présente d'un bout à l'autre du texte; cette rudesse qui captive, qui vous prend aux tripes et ne vous lâche plus. Dès les premières lignes, on se rend compte que l'on tient un chef d'oeuvre entre ses mains.

Encore une fois, comme c'est le cas dans Les Raisins de la colère, l'histoire de George et Lennie semble être un prétexte au service d'une cause plus noble: la dénonciation des conditions de travail déplorables des journaliers agricoles. On en vient à se prendre de passion pour la vie de George, de Lennie et de leurs collègues, à les plaindre et à souhaiter une amélioration de leur destin. Tout au long du récit, la tension monte; la misère est décrite avec force et simplicité. On espère, on attend même, une fin heureuse... Mais, bien entendu, elle ne vient pas.

Comment la vie de ces deux hommes, et des milliers d'autres comme eux, pourrait-elle changer au point de les voir heureux et à l'abri de la misère? Destinés à une vie tragique, à une survie diifficile, les héros de ce roman Steinbeck ne sont pas faits pour être heureux.

Trop de difficultés, d'incompréhension, de préjugés jalonnent la route qu'ils doivent emprunter. Ils sont condamnés à exercer un métier dur et peu valorisant, dans une société qui ne veut pas d'eux, et surtout pas des simplets comme Lennie. Et tant que George prendra soin de Lennie, il ne sera pas mieux considéré que son ami. Comment, dans ce cas, ne pas excuser le geste de George? A-t-il réellement trahi Lennie? N'est-ce pas plutôt la société qui les a trahis tous les deux, et depuis trop longtemps?

C'est la société dans laquelle ces deux hommes sont condamnés à (sur-)vivre qui est responsable de leurs destins, de leurs actes et de leurs erreurs. Cruelle, elle ne leur a laissé aucun choix.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MlleCheshire 2020-12-28T15:42:54+01:00
Bronze

Un grand classique: émouvant et dur ! Même si je n'étais pas enchantée à l'idée de le lire au début (car "obligée" de le lire pour l'école), je me suis vite laissée emporter par l'intrigue ! (P. S. Et le film est pas mal non plus si jamais)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wonderbooks 2020-11-24T10:25:52+01:00
Lu aussi

[LU EN V.O] Bien que la lecture fut difficile (le language VO étant très familier et vieilli), je n'ai clairement rien à reprocher à ce roman. Court mais percutant, la critique du rêve américain illusoire est bien là. Steinbeck est parvenu à créer une histoire complexe avec une ambiance qui s'assombrit au fil des pages jusqu'à une fin aussi inattendue que brutale. Vraiment un livre à lire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maseratibook 2020-11-09T00:36:43+01:00
Commentaire ajouté par AlyW 2020-10-19T16:07:18+02:00
Argent

Ce livre, que j'ai lu en VO est assez touchant, même si parfois un peu étrange. J'ai beaucoup d'empathie pour le personnage de George, plus encore que pour Lenny, surtout à la fin du livre. Je m'attendais très peu à tous les éléments qui se sont enchainés Spoiler(cliquez pour révéler)à partir du moment où la femme de Curley découvre Lenny et son petit chien mort dans l'étable, ça m'a pas mal brisé le coeur. J'vais lu ce livre dans le cadre scolaire, mais je pense vraiment qu'il aurait pu m'attirer dans le cadre privé, et du coup j'envisage vraiment de lire d'autres livres de John Steinbeck, parce que j'aime vraiment la manière qu'il a d'aborder la vie des Etats Unis dans les années 30.

Afficher en entier

Date de sortie

Des souris et des hommes

  • France : 2011-11-17 - Poche (Français)

Activité récente

Melly33 l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-05T15:56:30+02:00
HelMah l'ajoute dans sa biblio or
2021-03-29T04:04:52+02:00
Mellle l'ajoute dans sa biblio or
2021-03-18T21:41:22+01:00
Phael le place en liste or
2021-03-18T16:51:13+01:00

Titres alternatifs

  • Of mice and men - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 3797
Commentaires 460
extraits 45
Evaluations 838
Note globale 7.57 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode