Livres
564 652
Membres
617 086

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Des yeux comme les miens



Description ajoutée par lelette1610 2018-01-08T15:59:40+01:00

Résumé

Le téléphone la réveille à 5 heures du matin. Et avant 7 heures, un appel n’annonce jamais rien de bon. Nora ne connait pas Everett Walsh mais celui-ci est persuadé qu’elle doit savoir quelque chose sur sa fille adoptée récemment disparue.

Perturbée, mal comprise, Nora déjà submergée par ces problèmes personnels, refuse de s’impliquer. Jusqu’à ce qu’elle voie la photo. Une jeune fille, une adolescente, qui a ses yeux. Comment pourrait-elle lui tourner le dos ?

Mais partir à la recherche de sa fille renvoie Nora à un passé qu’elle préférerait oublier. À mesure qu’elle progresse dans son enquête, elle découvre une dangereuse conspiration à travers les ruelles sombres et pluvieuses de Vancouver jusqu’aux flancs enneigés des Rocheuses canadiennes. Pour finir, elle devra affronter son démon le plus terrible : une ombre surgie de son propre passé.

(Source : Jean-Claude Lattès)

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par pwachevski 2020-08-26T11:06:28+02:00

- On ne peut pas se débarrasser de sa famille, Dave, lui dis-je avant de lui tourner le dos.

Je le sais, j'ai essayé.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par pwachevski 2020-08-26T18:49:36+02:00
Lu aussi

J'ai trouvé le tout début du livre séduisant. Comme tout thriller qui se respecte, on a un style d'écriture sans aucune originalité, mais où rien n'accroche. C'est fluide et plein d'entrain de par le rythme rapide. On plante extrêmement vite un décor percutant dans les froids et humides bas-fonds de Vancouver, et plus largement dans les grands espaces canadiens. Mais aussi une histoire, certes un peu basique, mais qui nous happe de suite : la disparition d'une ado ayant un lien de parenté avec notre héroïne - lien qu'elle préfèrerait avoir oublié. Et parlons-en de cette héroïne. Nora fait carrément Lisbeth Salander du pauvre. Ça ne déborde ni d'originalité ni de crédibilité, mais on prend clairement plaisir à la suivre dans ses aventures. Bref, en deux-deux on accepte volontiers de plonger dans ce livre.

Mais passé quelques chapitres à peine, j'ai eu une impression de douche froide... L'histoire de la gamine disparue, qu'on présentait pourtant comme le cœur de l'intrigue, passe très vite au second plan, au profit du passé trouble de Nora. Mais aussi de bouts d'intrigue par-ci par-là, sur des sujets variés. Trop variés. Et pas toujours évidents. Difficile de faire le tri entre les "vraies infos" qu'il va falloir garder dans un coin de sa tête pour comprendre le dénouement et le superflus qu'on peu évacuer. Au hasard, le passage autour des méfaits d'une compagnie minière au Congo. Mais quel rapport avec le sujet, honnêtement ??!

Le souci, c'est que c'est toute la base du livre qui est ainsi fragilisée. Il n'y a pas un fil rouge logique qui vient naturellement se dessiner et nous permet de nous passionner pour l'histoire. Au contraire, le choix de l'enchaînement des actions qui vont suivre, semble plus souvent dû au hasard qu'à un argumentaire solide et bien réfléchi. Ça donne vraiment un rendu saccadé et brouillon. Spoiler(cliquez pour révéler)Exemple le plus criant pour moi, après que Nora abandonne Brazuca sur une aire d'autoroute avec l'info de l'espèce de séminaire d'entreprise dans un hôtel de luxe, selon toute logique, elle devrait s'y rendre... Bah non, elle fait d'abord un crochet par la petite ville où vit le copain de la fille. Ça n'a aucune fluidité !

Alors oui, malgré tout, on finit par se prendre un peu au jeu, et j'ai terminé ma lecture sans trop me forcer. Les personnages et les thèmes interpellent suffisamment pour qu'on ait envie de connaître la suite. Par ailleurs, je trouve que l'auteure gère assez bien son rythme entraînant et les scènes d'action à la fois bien décrites, bien distillées et biens placées au fil de l'intrigue. Le duo improbable Nora/Brazuca, façon buddy movie, apporte peut-être pas de l'humour, mais au moins de la légèreté par moment. On a le droit aux habituels retournements de situations et fausses pistes, ainsi qu'à la scène de cul inutile mais réglementaire dans les thrillers. Mais la passion n'y est jamais.

En fait, c'est plus facile quand on fait face à un mauvais livre et qu'il n'y a rien a sauver. Mais quand on a un livre objectivement pas mauvais, mais juste pas suffisamment original, bien fignolé et abouti pour être bon, il est plus dur de se forger un avis tranché ou de conseiller ou non sa lecture à quelqu'un. Laissez-vous tentez et vous verrez bien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julie-176 2018-07-28T15:43:58+02:00
Lu aussi

Je remercie les éditions JC Lattès et Netgalley pour la découverte de ce thriller original. Pour un premier roman, l’écriture est déjà bien aboutie et bien sombre. Il y a lieu de tenir à l’œil cette auteure et son héroïne, non moins attachante.

Chronique complète : http://musemaniasbooks.blogspot.com/2018/07/des-yeux-comme-les-miens-de-sheena.html

Afficher en entier

Date de sortie

Des yeux comme les miens

  • France : 2018-01-24 (Français)

Activité récente

Les chiffres

lecteurs 4
Commentaires 2
extraits 6
Evaluations 2
Note globale 7 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode