Livres
377 791
Comms
1 315 818
Membres
260 612

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Destiny, tome 1



Description ajoutée par Gaby_book 2017-04-22T04:23:24+02:00

Résumé

Parfois, il faut choisir l’imperfection pour être Parfait.

Dans le monde de Celestine North, chaque citoyen doit être Parfait. Quiconque commet la moindre erreur se voit marqué du sceau de l’Imperfection.

Pour qui a pris une mauvaise décision : c’est sur la tempe.

Pour qui a menti : la langue.

Pour qui a commis un vol : la paume de la main droite.

Pour qui s’est montré déloyal : le cœur.

Pour qui s’est écarté du droit chemin : la plante du pied droit.

Celestine mène une vie parfaite au sein d’une famille parfaite et au bras du petit ami parfait. Elle pense incarner l’idéal de la société.

Et si Celestine s’était trompée ? Si c’était le système lui-même qui était Imparfait ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 20 lecteurs

PAL
14 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par BunnyEm 2017-05-14T23:00:26+02:00

Quand on commet une erreur, on en retire une leçon. Si on ne se trompe jamais, on n'apprend jamais rien.

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par LesFantasydAmanda 2017-07-03T19:03:40+02:00
Or

L'entièreté de ma critique se trouve ici : https://lesfantasydamanda.wordpress.com/2017/07/03/destiny-tome-1-cecelia-ahern/

--- Un concept qui a su attiser ma curiosité ---

Dès la quatrième de couverture, j’ai été séduite par le concept général de l’histoire : l’obligation d’être parfait pour tous ! L’idée est ici poussée à l’extrême, et même jusque dans l’harmonisation des vêtements au sein de chaque famille. Néanmoins, on se rend compte assez vite que ce n’est pas une société obsédée par la recherche de perfection, mais bien par les apparences.

C’est donc un véritable lavage de cerveau que subit toute la population ! Il FAUT être parfait, quoi qu’il arrive, car ceux qui ne le sont pas – ne le sont plus – ne méritent ni considération, ni compassion. Autrement dit, ils sont inférieurs, traités comme de vrais parias sans pour autant avoir le statut de criminels. Absurde, vous en conviendrez !

--- L'histoire (presque) parfaite d’une Imparfaite ---

Pour être tout à fait honnête, je n’ai pas été subjuguée par le premier tiers du bouquin, que j’ai trouvé un peu plat, raison pour laquelle ma lecture n’a pas été un vrai coup de cœur. Le récit aborde cependant un tournant plus dramatique lorsque Celestine prend parti pour un Imparfait. Je ne vous en dirai pas plus, pour ne pas vous dévoiler toute l’intrigue, mais c’est à partir de cet instant précis que j’ai été conquise.

Embarquée dans une sombre lutte pour le pouvoir, notre héroïne se retourne littéralement contre la Guilde qu’elle encensait 100 pages auparavant ! Bien dosée, l’action laisse de temps à autre la place à des découvertes palpitantes qui remettent tout en question.

Bon, certaines choses étaient prévisibles, comme les intentions de Logan à l’égard de Celestine – et je crois savoir où est cachée cette fichue vidéo ! –, mais d’autres beaucoup moins. Quant à la fin, sans être le moment fort de l’histoire, elle est appropriée, tout en présageant de nombreux rebondissements pour le tome 2.

--- Focus sur les personnages ---

Au premier abord, je n’ai pas trouvé Celestine très concernée par le sort des Imparfaits, même lorsqu’elle voit sa voisine se faire embarquer par la Guilde. La suite m’a donc semblé un peu improbable ; elle pense d’ailleurs avoir échangé sa place avec sa sœur, sans trop savoir comment. Peut-on vraiment parler de prise de conscience tardive ? J’imagine que oui…

Concernant sa relation avec Art, en toute franchise, elle m’a presque donné envie de vomir, tant elle était écœurante de romantisme. Heureusement, ça n’a pas duré longtemps, donc le pire a été évité.

Quant à Crevan, il est un poil caricaturé, mais demeure malgré tout cohérent dans ses actes, ainsi que dans ses paroles, ce qui l’a rendu détestable à mes yeux. A l’inverse, alors que j’avais de gros a priori sur la mère de Celestine, j’ai été agréablement surprise par son attitude face aux malheurs de sa fille. Et que dire de son grand-père ? Un personnage terriblement attachant, bien qu’un tantinet loufoque, que j’aimerais découvrir davantage dans la suite de la série.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Natoche 2017-07-01T09:22:21+02:00
Or

Destiny est vraiment le genre de Dystopie que j’aime, avec une héroïne qui au départ ne correspond absolument pas à ce qu’elle s’apprête à devenir. Elle ignore à quel point elle est forte, la voir ouvrir les yeux au fil des pages, la souffrance qu’elle va subir sans jamais se plaindre, le courage et la détermination face à ce qu’elle vie, face à ce qu’elle va endurer ne me l’a rendu que plus attachante.

Célestine est une adolescente parfaite, elle suit les règles et méprise les Imparfaits. Avec son petit ami, ils coulent le parfait amour, jusqu’au jour où stupéfaite par le comportement de certain Parfait elle va pour la première fois se rebeller. Cette rébellion va lui couter beaucoup, lui apporter souffrance et isolement, mais il lui apportera aussi beaucoup de réponses. Toutes ces années où elle est restée dans le déni de ce qui l’entourait, toutes les injustices face à des personnes qui ont vu leur vie détruite par une marque.

Avec cette lecture j’ai vraiment passé un super bon moment, les bases dans ce premier tome sont bien posées, on ne tombe pas dans l’ennuie ni dans trop de détails qui pourraient apporter quelques longueurs, bien au contraire, tout ce qui nous est apporté est passionnant.

La détermination de Célestine, la façon dont elle va s’émanciper de cette société où le paraitre et l’hypocrisie règnent, va lui faire voir la vie autrement. Les répercutions qui ont suivi suite aux actes et aveux de la jeune fille vont venir bouleverser les lois mises en pratique depuis des années. Beaucoup vont essayer de se rapprocher de Célestine, chacun va tenter de profiter de sa situation pour faire passer un message ou encore attirer l’attention sur eux. Certains cherchent le pouvoir, d’autres de la neutraliser. Plus rien ne ressemble à sa vie d’avant, elle va devoir faire preuve de courage et ne pas accorder sa confiance facilement.

Une dystopie qui colle parfaitement au thème, avec des personnages attachants, de vrais méchants qui profitent de la faiblesse et de la peur pour assouvir leur soif de pouvoir. Une société qui méprise ceux qui ont commis des erreur,s mais aussi des héros qui dans l’ombre essayent de faire changer les choses. L’histoire est très prenante, beaucoup de questions restent en suspens, j’ai vraiment hâte de connaitre la suite et de voir comment Célestine va réagir face aux voix qui s’offrent à elle.

Cecelia Ahern fait partie de ces auteurs qui arrivent à vous toucher avec les mots, mettre de la joie dans des moments de tristesse, vous faire sourire et vous faire passer des émotions intenses. J’aime beaucoup cette auteure, et c’est dans un style complément diffèrent de ce qu’elle a pour habitude d’écrire que nous la découvrons avec Destiny, et que dire mis à part qu’encore une fois l’auteure a réussi à me subjuguer. Une lecture qu’il ne faut pas laisser passer.

http://www.livresavie.com/destiny-de-cecelia-ahern/#more-13639

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Emimi 2017-06-25T22:28:18+02:00
Diamant

Autant vous le dire d’entrée de jeu : Destiny est une très belle surprise ! Lorsque j’ai lu le résumé, j’ai été septique. Plusieurs points m’interpelaient mais en même temps, ils me dérangeaient. Finalement, l’appel de la dystopie l’a emporté. Et grand bien m’en a pris ! J’ai adoré.

Mon avis complet sur le blog : http://emilivres.blogspot.fr/2017/05/chronique-destiny-tome-1-de-cecelia.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maelis31 2017-06-25T14:57:37+02:00
Lu aussi

Dès les premières pages, l’auteure nous met directement dans l’ambiance : Célestine vit dans une société où l’imperfection n’est pas permise, où chaque erreur condamne les citoyens à vivre reclus.

Tout de suite, ce système m’a mise mal à l’aise et j’ai immédiatement entamé ma lecture avec une sorte de mauvais pressentiment, de malaise je pense voulu par l’auteure. Célestine est perdue : elle pense que oui les imparfaits doivent être punis, mais doivent-ils vraiment subir tout cela ? Nous voyons bien dès le départ que sa perception des choses est floue et qu’elle a malgré tout du mal à ignorer son dégoût pour les imparfaits, sentiment imposé par la société dans laquelle elle vit.

Clairement, je vous avoue que le système totalement injuste de ce monde-là m’a horrifiée et que les actes subis par les imparfaits m’ont parfois brisé le cœur. C’est dingue de découvrir comment des personnes peuvent être façonnées par la société et humilier à ce point les personnes différentes. Rien que d’imaginer comment ces dernières doivent se sentir – inférieures, des moins que rien – cela m’a vraiment touchée.

« Parfois il faut choisir l’imperfection pour être parfait. »

J’ai eu du mal à comprendre parfaitement les lois imposées : « ne pas porter assistance à un imparfait » est trop vague pour moi – et je pense que cela est voulu dans cette société injuste – : où commence et où s’arrête l’assistance ?

J’avais pressenti le gros de l’histoire, mais il me tarde quand même la sortie du prochain tome pour découvrir où l’auteure va nous mener. Concernant les personnages, je n’ai pas toujours compris Célestine. Parfois je l’ai trouvée forte et héroïque, parfois dure et injuste. Je n’arrive pas encore à me positionner sur ce personnage, même si mes sentiments envers elle ont évolués de manière positive au fil de ma lecture.

Concernant le juge Crevan, j’ai trouvé cela intéressant que l’auteure nous le montre comme un homme soit disant plein d’humanité au début du roman – malgré son rôle dans la société -, puis nous montre ensuite l’étendue de sa cruauté.

J’ai bien aimé Pia et le grand-père de Célestine, seuls personnages pour lesquels j’arrive à me positionner et avoir un avis tranché (et positif). Concernant Art et Juniper, j’ai du mal à les cerner. Si dès le début du roman j’appréciais Art, je n’ai pas tout compris de ses réactions.

Quant à Alpha, je n’arrive pas à lui faire confiance et j’ai bien l’impression que sous ses bonnes intentions se cache une vérité bien moindre.

Il me tarde de découvrir la suite des épreuves de Célestine dans cette société injuste, et surtout d’en apprendre un peu plus sur le personnage de Carrick qui m’intrigue énormément dans ce tome. Malgré les sentiments négatifs que m’a fait ressentir cette lecture, Cecelia Ahern a tout de même réussie à me toucher et à m’immerger dans son univers.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par just2iine 2017-06-25T13:51:19+02:00
Diamant

http://lire-une-passion.weebly.com/dystopie/destiny-cecelia-ahern

"​En résumé, ce tome un est, pour moi, une véritable réussite ! J'ai eu beaucoup de mal à lâcher cette lecture, et je suis très frustrée de ne pas avoir la suite. Célestine a réussi à me toucher avec son combat et ses idéaux. Quand tout est détruit autour d'elle, elle reste malgré tout elle-même, et se rend vite compte qu'elle ne peut s'en sortir qu'avec ses propres moyens. L'auteure nous offre ici une dystopie pleine de sens, avec un message assez clair, et quelque chose d'atypique. Je vous conseille vraiment de vous pencher sur cette lecture !"

Afficher en entier
Commentaire ajouté par abookishkindofday 2017-06-13T15:58:43+02:00

https://chroniquesdunelectricecompulsive.wordpress.com/2017/06/13/chronique-destiny-cecilia-ahern/

J’ai beaucoup aimé le personnage de Celestine, ainsi que sa famille. L’intrigue va crescendo et plus on tourne les pages plus ont est embarqué dans cette histoire, tut comme Celestine est embarqué dans une cause de plus grande qu’elle. J’ai adoré la société créée par Cecilia Ahern. Je l’ai trouvé originale et bien pensée, on n’a pas du tout l’impression de déjà vu. Je ne peux vous conseiller ce roman si vous cherchez une bonne dystopie !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par D-NA 2017-06-12T17:18:53+02:00
Bronze

Chronique disponible sur Follow the Reader :

http://followthereader2016.wixsite.com/followthereader/single-post/2017/06/11/Destiny-Cecelia-Ahern

Dans le monde où vit Célestine, il n'y a pas de juste milieu. C'est ou tout noir ou tout blanc. Elle y mène une vie parfaite. Avec sa famille, ses amis et son amoureux.

Cette vision des choses est très importante car c'est le socle de fonctionnement de cette société. La perfection est de mise dans les aspects de la vie quotidienne. Une instance, La Guilde, est chargée de veiller au grain et en cas d'imperfection, ceux qui sont reconnus coupables se voient marqués d'un I au fer rouge (personnellement on peut facilement imaginer le ressenti des juifs avec le tatouage).

Pourtant Célestine va accomplir une action qui changera sa vie et la fera basculer dans le monde des imparfaits du jour au lendemain. Jugée et montrée du doigt elle prend conscience du manque d' équité du système qui régit son monde.

Elle se retrouve à devoir choisir entre son choix (légitime, altruiste) et la demande de Bosco le meneur de l'éthique qui veut qu'elle mente pour retrouver son statut.

C'est une histoire qui rappelle certaines heures sombres de la notre et particulièrement de l'occupation avec la délation et la stigmatisation d'une certaine frange de la population.

Mais aussi dans une autre mesure notre société actuelle toujours en quête du bien pensant.

Célestine va devoir affronter de nombreuses épreuves et plus particulièrement la méchanceté humaine gratuite, facile, lâche. Celle qui blesse plus que tout. Dans ces bouleversements elle apprend à connaitre Carrick qui lui sera d'une grande aide et d'un soutien inconditionnel.

Un roman qui montre du doigt les dysfonctionnements potentiels des sociétés modernes et la récurrence des faits historiques. J'ai aimé cette prise de position de l'auteure (la scène du bus n'est pas sans rappeler Rosa Parks). Le fait qu'elle n'hésite pas à décrire l'aspect sombre de l'humain et sa quête incessante de pouvoir. C'est un livre qu'on lit très facilement, c'est très fluide et on arrive au point critique final en en voulant plus. Le récit est rythmé et la narration à la première personne facilite grandement l'immersion dans le roman, comme si on était aux côtés de notre héroïne sans pouvoir l'aider.

Un second opus est sorti en VO au mois de mars dernier et j'espère avoir rapidement une traduction pour poursuivre la mission de Célestine et Carrick contre Crevan (Bosco).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FollowTheReader 2017-06-12T17:15:10+02:00
Bronze

Chronique disponible sur Follow the Reader :

http://followthereader2016.wixsite.com/followthereader/single-post/2017/06/11/Destiny-Cecelia-Ahern

Dans le monde où vit Célestine, il n'y a pas de juste milieu. C'est ou tout noir ou tout blanc. Elle y mène une vie parfaite. Avec sa famille, ses amis et son amoureux.

Cette vision des choses est très importante car c'est le socle de fonctionnement de cette société. La perfection est de mise dans les aspects de la vie quotidienne. Une instance, La Guilde, est chargée de veiller au grain et en cas d'imperfection, ceux qui sont reconnus coupables se voient marqués d'un I au fer rouge (personnellement on peut facilement imaginer le ressenti des juifs avec le tatouage).

Pourtant Célestine va accomplir une action qui changera sa vie et la fera basculer dans le monde des imparfaits du jour au lendemain. Jugée et montrée du doigt elle prend conscience du manque d' équité du système qui régit son monde.

Elle se retrouve à devoir choisir entre son choix (légitime, altruiste) et la demande de Bosco le meneur de l'éthique qui veut qu'elle mente pour retrouver son statut.

C'est une histoire qui rappelle certaines heures sombres de la notre et particulièrement de l'occupation avec la délation et la stigmatisation d'une certaine frange de la population.

Mais aussi dans une autre mesure notre société actuelle toujours en quête du bien pensant.

Célestine va devoir affronter de nombreuses épreuves et plus particulièrement la méchanceté humaine gratuite, facile, lâche. Celle qui blesse plus que tout. Dans ces bouleversements elle apprend à connaitre Carrick qui lui sera d'une grande aide et d'un soutien inconditionnel.

Un roman qui montre du doigt les dysfonctionnements potentiels des sociétés modernes et la récurrence des faits historiques. J'ai aimé cette prise de position de l'auteure (la scène du bus n'est pas sans rappeler Rosa Parks). Le fait qu'elle n'hésite pas à décrire l'aspect sombre de l'humain et sa quête incessante de pouvoir. C'est un livre qu'on lit très facilement, c'est très fluide et on arrive au point critique final en en voulant plus. Le récit est rythmé et la narration à la première personne facilite grandement l'immersion dans le roman, comme si on était aux côtés de notre héroïne sans pouvoir l'aider.

Un second opus est sorti en VO au mois de mars dernier et j'espère avoir rapidement une traduction pour poursuivre la mission de Célestine et Carrick contre Crevan (Bosco).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MiAngeMiDemon 2017-06-12T07:19:19+02:00
Pas apprécié

Je remercie les éditions Hachette pour l'envoi de ce SP via Net Galley.

J'avoue que le résumé m'a attirée, moi qui avec l'âge lis de moins en moins de fantastique, dystopie ou autres.

Malheureusement, je n'ai pas réussi à décoller dans l’histoire, j'ai lu 20 % du livre soit 15 chapitres et rien....

Je m'ennuie, on en est aux bases de l'histoire, présentation des personnages.

J'ai lu dans les avis que beaucoup avaient eu envie d'abandonner et finalement ne regretter pas de ne pas l'avoir fait.

Mais si un livre n'est intéressant qu'à la fin pour accrocher le lecteur et lui faire acheter le tome 2, personnellement je n'en vois pas l’intérêt, je préfère avoir des livres auxquels j'accroche dès le début dans ma bibliothèque.

http://labibliothequedemiangemidemon.blogspot.com/2017/06/destiny-de-cecelia-ahern-auteure.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jonasbrothers 2017-06-11T21:44:09+02:00
Lu aussi

Celestine vit dans une société où toute mauvaise décision entraîne un jugement, puis puni par une marque soulignant son isolement de la société, à devoir subir tout un nombre de règles strictes. Elle, elle est parfaite, ou tout du moins jusqu'à un événement qui bouleverse toute sa vie et son avenir.

C'est dans ce monde que nous nous trouvons donc plongés, aux côtés de Celestine, jeune fille de dix-sept ans, qui excelle à l'école et particulièrement en mathématiques. Nous suivrons chacune de ces décisions, chacune des leurs conséquences, chacun de ces choix, dans ce monde où tout doit être parfait.

L'héroïne est assez attachante, bien qu'elle ne soit pas entrée parmi mes personnages favoris. Elle a néanmoins l'avantage de changer d'autres personnages, tout chez elle fonctionne selon la logique, comme dans les mathématiques. Et c'est cette façon de voir les choses qui va la mener à devoir faire face à différentes épreuves.

On sent le personnage évoluer dans l'histoire, notamment sa vision sur les Imparfaits : et si finalement, ces gens ne sont-ils pas comme les autres ? Méritent-ils vraiment leur châtiment ? Des questions que Celestine se posera, et qui influenceront son jugement dans le récit. La jeune femme est un personnage fort, qui ne se rend pas compte de l'influence qu'elle peut avoir, peu importe dans quel camp.

On croise d'autres personnages dans cette histoire, mais on s'y attache assez difficilement pour un nombre considérable d'entre eux. Cela s'explique assez facilement par la façon de voir les choses de l'héroïne, qui n'accorde pas rapidement sa confiance aux autres suite à ce qu'elle a subi, ce qu'on ressent dans le roman.

Pour ce qui est de l'histoire, j'ai trouvé le concept original, et j'ai apprécié ce type d'univers, qui s'ancre plutôt bien dans la réalité, puisqu'on retrouve d'ailleurs à plusieurs reprises des pays européens cités dans le livre. On suit une héroïne tantôt battante, tantôt démotivée, mais qui montre qu'on n'est pas toujours dans une optique de justice malgré les injustices existantes qui nous étouffent.

J'avoue avoir été un peu déçue par un aspect de l'histoire, non pas réellement dans l'intrigue, que j'ai trouvé vraiment sympa et bien menée, mais parce que je trouvais qu'il manquait un peu d'action dans ce premier tome. Tandis que j'attendais des moments de véritable rébellion avec des actions concrètes, on reste pour l'instant sur actions sans réelles conséquences dans le récit, ce qui fait que ce tome semble plutôt être une introduction pour la suite.

Mais malgré cet aspect un peu ennuyant pour moi, l'autrice a su construire une hiérarchie dans son roman qui tient la route, avec des enjeux politiques et sociaux à chaque instant, de la folie et de l'abus de pouvoir, mais aussi une organisation cohérente du système pénal établi dans le roman. On retrouve aussi des personnages de fond qui correspondent pleinement à notre réalité, des gens qui ont peur de la différence, qui ont peur d'être exclus, qui ont peur de perdre leur vie confortable. Cet point du roman permet d'ancrer encore mieux le récit dans notre propre monde.

Grâce à ce roman, Cecelia Ahern soulève un sujet important, celui de vouloir approcher de la perfection chez certaines personnes, et qui fait réfléchir sur cette notion de perfection et d'erreur. J'ai aimé voir ce type de sujet abordé dans un roman, notamment alors que nous sommes aujourd'hui dans un monde où le paraître semble fondamental. Nous avons le droit à l'erreur, et nous ne pouvons être parfaits. Comme le dit l'autrice "N'ayons pas peur d'être imparfaits. [...] Acceptons qu'il est humain d'être imparfait".

En conclusion, ce roman traite un sujet original dans cette dystopie, avec les notions de la perfection, de la morale et de l'erreur qui nous font nous-même nous questionner sur ces dernières. L'univers est bien élaboré sous tous les angles et on veut connaître la suite des aventures de Celestine, car malgré que ce tome semble plutôt être une introduction au prochain tome afin de poser les fondations solides pour le récit, les dernières pages nous prouvent que l'on passe à la vitesse supérieure dans la suite de la série. Je pense donc ne pas passer à côté de la suite des aventures de Celestine, un personnage fort, qui a de grandes choses à accomplir dans la société dans laquelle elle vit, et dont nous voulons en savoir plus.

Note de 3,5/5 sur le blog

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Destiny, tome 1" est sorti 2017-05-17T00:00:00+02:00
background Layer 1 17 Mai

Date de sortie

  • France : 2017-05-17 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 20
Commentaires 14
Extraits 2
Evaluations 9
Note globale 8.78 / 10

Évaluations