Livres
473 035
Membres
446 420

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

N'oublie jamais toutes ces belles qualités que tu portes en toi. Car elles suffisent, en réalité, à te rendre heureux, et ceux qui t'entourent aussi, j'en suis convaincue. Merci de tout mon cœur. Je prie pour que tu ne perdes jamais tout ces merveilleux dons.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lin105 2019-04-06T14:01:48+02:00

Alors, j'ai pris la question à l'envers : je me suis demandé ce que moi, je leur avais transmis, ce que je laisserais. En trente ans d'existence, je comprenais enfin que j'avais existé pour cette unique raison. Quelles différences y avait-il entre le monde dans lequel j'étais passé, même brièvement, et un autre, un monde parallèle en tout point semblable, dans lequel je n'aurais jamais existé? Ce sont toutes ces différences, même infimes, qui résumaient mon existence.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lin105 2019-04-06T13:48:40+02:00

La famille, on croit qu'elle sera toujours là, quoi qu'on fasse, que c'est un bien acquis. On finit par ne plus écouter les autres, par vouloir imposer ses propres règles.

Quelle erreur !

On n'a pas de famille. On fait une famille. Finalement, les liens du sang ne sont rien. Nous ne sommes que des individus. Nous n'avons pas fait d'efforts. Ça allait de pire en pire, et nous n'avons rien fait.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lin105 2019-04-06T13:45:18+02:00

Il n'est pas difficile de passer à coté de sa vie : il n'y a qu'à se préoccuper uniquement des futilités qui envahissent notre quotidien et nous accaparent tout entiers. Le pire, c'est qu'on n'a même plus conscience de perdre son temps. On a la sensation de ne faire que des choses importantes. Dire qu'il aurait suffi de s'extraire quelques minutes de la ronde infinie des " choses à faire " pour y voir plus clair...

Afficher en entier

Pour vivre, il suffit d'eau, de nourriture et d'un coin pour dormir. Autrement dit, tout le reste n'est qu'accessoire et on peut très bien s'en passer. Or, ce qu'il m'a le plus réconforté, le plus apporté de joie au cours de cette vie, c'est bel et bien le cinéma. Si les films disparaissaient, je disparaîtrais aussi, probablement.

Afficher en entier

Je comprenais, désormais. Tout était clair. Chaque chose existe pour une raison, mais rien ne justifie sa disparition. C'est ainsi.

Afficher en entier

As tu remarqué que chaque fois qu'on regarde le même film, nos émotions, elles, ne sont jamais les mêmes ? Et pourtant, ce n'est pas la pellicule qui s'est altérée. Mais c'est bien le spectateur. Si nos vies sont des films, alors il doit nous arriver de changer de regard sur nos propres existences. Cette scène là, que l'on détestait, on se met à la chérir. Et celle ci, qui nous rendait triste, aujourd'hui nous fait rire. Quand à ce passage qu'on connaissait par cœur, on l'oublie de plus en plus.

Afficher en entier

- Ne pleure pas. "Rien n'est perdu tant qu'on a une bonne histoire et quelqu'un à qui la raconter", tu te souviens ? Tu es ce quelqu'un, pour moi. Grâce à toi, j'ai la conviction que ma vie n'est pas perdue.

Afficher en entier

L'amour finit toujours. Les gens ont beau le savoir, ils continuent de tomber amoureux.

Afficher en entier

Étrange comme le pressentiment d'une histoire naissante, tout comme celui d'une histoire qui meurt, s'impose de manière si évidente.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode