Livres
464 100
Membres
424 276

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Deux personnes seules au monde



Description ajoutée par CottonCandy 2019-04-26T09:17:57+02:00

Résumé

Parfois on a l’impression d’être le dernier à parler une langue que tout le monde aurait oubliée.

C’est juste qu’on se sent seul au monde. On a perdu quelqu’un que l’on aimait plus que tout, comme un père pour sa fille préférée. Ou son enfant pour un jeune couple. Leur fils de deux ans a disparu un matin au supermarché et quand il leur est restitué, des années plus tard, il est si différent de l’image qu’ils avaient précieusement gardée de lui que c’est comme s’il leur était arraché une seconde fois.

Ce sont nos pertes, nos détresses, nos amours bancals, nos défaillances et nos consolations que nous reconnaissons dans ces récits doux-amers qui oscillent entre burlesque et désastre, ironie et tendresse. Et le portrait n’est jamais aussi drôle et mordant que lorsque l’auteur se met en scène, écrivain dépressif qui trouve dans le sexe un remède miracle à ses pannes d’inspiration.

Date de parution : mai 2019

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 lecteur

Extrait

Extrait ajouté par Whale 2019-07-12T15:38:48+02:00

Quittant les soins intensifs, mon père a été transféré dans une nouvelle chambre. Comme il n’y avait plus de place dans les chambres communes susceptibles d’être prises en charge par l’assurance maladie, on l’a installé pour l’instant dans une chambre individuelle. C’est ainsi qu’il m’est revenu. Ou est-ce moi qui suis revenue à lui? Au bout de quelques minutes assise dans cette chambre, j’étouffe. Elle est surchauffée pour éviter que les patients en tenue d’hôpital n’attrapent froid, et elle est équipée d’un humidificateur d’air qui ronronne sans répit pour éviter que l’on sèche sur pied. Résultat, j’ai l’impression d’être dans la cuisine d’un restaurant mal entretenu. Mon père est un vieillard. Quand je lui demande s’il veut de l’eau, il se contente de secouer la tête. Il n’est plus capable de prononcer le moindre mot cohérent. Depuis qu’il est sorti de cette opération qui a duré onze heures, ce n’est plus mon père d’avant. Quand j’ai dit ça à mon frère, sais-tu ce qu’il m’a répondu ?

« Au moment où une personne subit une anesthésie générale, elle meurt. Tout comme il y a cette lumière quand tu fais une photocopie, un homme qui se réveille après une anesthésie générale n’est pas le même qu’avant. C’est une sorte de copie. Tu sais, si on coupe la queue d’un lézard, c’est vrai qu’elle repousse, mais pas jusqu’à sa taille originelle. »

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 1
Commentaires 0
Extraits 1
Evaluations 0
Note globale 0 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode