Livres
505 805
Membres
513 561

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Deux sœurs pour un roi



Description ajoutée par Virgile 2009-01-01T00:00:00+01:00

Résumé

" Je serai sombre, française, à la mode et difficile ; vous serez douce, ouverte, anglaise et belle. Quelle paire nous formerons ! Quel homme pourra nous résister ? " Tels sont les premiers mots prononcés par Anne Boleyn à l'endroit de sa soeur Marie quand elle la rejoint, en 1522, à la cour d'Angleterre. Introduite au palais de Westminster, à l'âge de 14 ans, Marie Boleyn séduit le roi Henri VIII auquel elle donnera deux enfants. D'abord éblouie par le souverain, elle comprend qu'elle sert d'appât au milieu des complots dynastiques. Quand l'intérêt du roi pour elle s'émousse, Anne est chargée de le séduire à son tour. Désir, haine, ambitions, trahisons. Se déroulant sur quinze ans, cette fresque historique, racontée à la première personne par Marie Boleyn, dépeint les rivalités au sein de la dynastie des Tudor. Une histoire qui se terminera dans le sang.

Afficher en entier

Classement en biblio - 350 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par 21la 2012-06-27T21:50:31+02:00

Je donnerais tous mes bijoux pour voir mon aimé et entendre son rire. J'abandonnerai ma fortune pour reposer entre ses bras. Je pris Dieu qu'il me sache captive dans mes appartements et ne m'imagine point cherchant à l'éviter. Je tremble d'effroi à l'idée qu'à ma sortie je le découvre las de mon indifférence et courtisant une autre femme. S'il devait aimer ailleurs, j'en mourrais; mon coeur cesserait tout simplement de battre"

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

J'ai dévoré ce livre. J'ai absolument adoré l'histoire. J'aime beaucoup les romans historiques et tout ce qui traite du Moyen Age et de la Renaissance. Ce livre était très intéressant car on pouvait se plonger dans la vie à la cour des Tudor. Qui n'a jamais voulu savoir ce qui s'y passait? Beaucoup de suspens jusqu'à la fin. J'ai tout de suite accroché à l'histoire. Je trouve que cette autre façon de parler est fascinante. Par contre une chose est sûre, après avoir lu ce livre, je sais que je n'aurais pas voulu vivre à cette époque... c'est un livre qu'il faut absolument lire. Même une personne n'aimant pas les romans historiques peut l'aimer. C'est plus une histoire d'amour qu'une histoire de chevalerie, mais c'est une histoire d'amour qui change de l'ordinaire. Je le recommande vivement!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Aline-100 2020-03-03T10:52:41+01:00
Or

Mary Boleyn, à peine mariée et encore adolescente, est poussée par sa famille à devenir la maîtresse d'Henry VIII Tudor. Les Boleyn et, surtout, l'oncle Howard de Mary, souhaitent obtenir les faveurs du Roi et n'ont pas trouvé de meilleure solution que de lui offrir la jeune fille qu'Henry convoite depuis quelque temps.

Mais Anne, la soeur de Mary, est revenue à la cour anglaise après un long séjour en France. La rivalité qui a toujours opposé les deux soeurs renaît de plus belle : Anne est jalouse de Mary, sa cadette, qui a donné deux enfants à Henry VIII. L'aînée des Boleyn tente alors de capter l'attention du Roi.

Quand elle y parvient, la famille Boleyn et l'oncle Howard décide de la pousser sur le trône à la place de Catherine d'Aragon, l'épouse d'Henry, qui n'a pas pu lui donner d'héritier mâle. Mary Boleyn doit donc céder la place à Anne, cette soeur qu'elle déteste autant qu'elle l'aime...

Ceux qui me connaissent bien (ou qui suivent mes critiques depuis un petit temps) le savent : j'adore l'histoire et la culture britanniques. Et j'ai un faible pour la monarchie Tudor qui, malgré la cruauté dont elle a parfois fait preuve (Henry VIII n'hésitait pas à faire décapiter tous ceux qui le gênait) est tout de même une grande dynastie.

Ma soeur a donc et la bonne idée de m'offrir ce roman, que j'ai adoré.

Raconté du point de vue de Mary Boleyn, il apporte un regard extérieur assez effrayant sur la personnalité d'Henry VIII et d'Anne Boleyn.

Bien entendu, il s'agit d'une fiction historique. L'histoire y est donc romancé et, d'ailleurs, j'ai un peu de mal à croire qu'Anne Boleyn ait été aussi cruelle. Mais en ce qui concerne la tyrannie dont Henry VIII a souvent fait preuve, Philippa Gregory respecte assez bien l'histoire réelle...

Ce qui attire d'abord l'attention dans ce roman, c'est l'opposition qui existe entre les deux soeurs Boleyn. Mary est douce et gentille, elle a un physique typiquement anglais, avec ses cheveux blonds et son teint pâle. Anne, est plus "exotique", elle est brune et ténébreuse, dure et froide, et possède une séduction presque diabolique (ce qui lui vaudra quelques soucis à la fin de sa courte existence...). Anne elle-même perçoit cette différence entre elle et sa soeur et décide d'en jouer quand elle lui dit :

“I shall be dark and French and fashionable and difficult. And you shall be sweet and open and English and fair. What a pair we shall be! What man can resist us?”

Cette opposition se retrouve également dans leur caractère : Mary est un peu naïve, presque idiote diront certains. Elle n'a pas un grand sens de la repartie et a du mal à servir des réponses spirituelles à Henry VIII lorsque celui-ci commence à lui faire la cour. Anne, en revanche est vive et spirituelle et possède un grand sens de la repartie : elle n'a aucun mal à discuter sur un pied d'égalité avec le Roi, même sur des sujets aussi sérieux que la théologie ou la poilitique.

Au début du roman, c'est Anne qui semble la plus sensée et la plus intéressante des soeurs Boleyn. Mary, elle, est reléguée au second plan malgré son rôle de narratrice.

Mais au fil du récit, Anne s'endurcit de plus en plus ; tandis que Mary devient de plus en plus sensée. On éprouve alors plus de sympathie pour cette "autre Boleyn" (Mary) auquel le titre du roman fait référence.

Philippa Gregory s'amuse également à opposer les cours successives de Catherine d'Aragon et d'Anne Boleyn. Au début du roman, l'ambiance de la Cour est plutôt bon enfant. Les messieurs accompagnent le Roi dans les appartements de Catherine et y font une gentille cour aux dames de compagnie de la Reine. Tout se passe de façon très courtoise.

Quand Anne montera sur le trône, cette même Cour va se transformer. On ressent, grâce aux descriptions que nous en fait Mary Boleyn, une ambiance de débauche et d'orgie qui n'existait pas du temps de Catherine. La "première Reine" d'Henry VIII était pieuse et vertueuse, mais Anne ne vit que pour son plaisir et pour séduire le Roi. Ses appartements accueillent constamment des musiciens, des poètes, des hommes qui font une cour moins subtiles à ses dames...

Les conditions de vie à la Cour se durcissent. Henry VIII est de plus en plus entouré par des gens qui souhaitent obtenir ses faveurs et sont prêts à tout pour y arriver.

Les conditions de vie des femmes de l'époque sont également bien expliquées par Philippa Gregory, toujours par le biais de Mary. Cette dernière, une fois qu'elle n'est plus la favorite d'Henry, est littéralement oubliée et ignorée par sa famille. Elle ne sert plus qu'à seconder Anne, à la conseiller afin que celle-ci conserve l'affection du Roi. Mary, devenue veuve, ne peut même pas se choisir elle-même un nouvel époux. On la prive de ses enfants, qu'elle ne voit qu'une fois par an alors qu'elle souhaiterait les élever elle-même. Elle est rejetée le jour où elle se marie sans l'autorisation d'Anne et de leur oncle Howard (qui est le chef de famille).

Dure époque que celle du XVIe siècle anglais. Et pourtant, on ne peut se retenir d'éprouver une certaine admiration pour Henry VIII et ses deux premières épouses. Malgré son caractère épouvantable, Henry VIII est un grand monarque et le prouve plus d'une fois dans le roman de Philippa Gregory. Au début de son règne, il sait s'entourer d'hommes intelligents, qui dirigent le Royaume à sa place et de main de maître (le cardinal Wolsey, Thomas More, Cromwell et bien d'autres). Catherine d'Argaon, fille des Rois catholiques (Isabelle et Ferdinand) a été élevée pour régner. Elle a toutes ces qualités qui font les grandes Reines et le peuple anglais y est très attaché. Anne Boleyn, si elle ne dispose ni de l'éducation nécessaire à sa fonction, ni de l'affection du peuple, est néanmoins prête à tout pour régner. Sa pugnacité, son entêtement se révèlent payant. Et puis, surtout, on ne peut s'empêcher de la plaindre, puisqu'elle est poussée dans le lit du Roi par sa famille, qui souhaite s'élever grâce à elle.

Ce sont donc de grands personnages qui animent les 600 et quelques pages de ce roman. Evidemment, cela donne un récit fabuleux, qui nous plonge directement dans cette époque moouvementée. Une fois encore, Philippa Gregory parvient à rendre l'histoire passionnante. Effrayante aussi, étant donné la fin prématurée et cruelle infligée à certains grands personnages de l'époque.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par winnies89 2019-10-10T17:32:14+02:00
Lu aussi

L’auteure a une plume fluide, qui nous entraîne dans cette partie de l’histoire sans longueurs malgré le nombre de pages et le nombre d’années pendant lesquels s’étend le récit. J'ai beaucoup aimé !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DocteurIsis 2019-06-30T22:25:33+02:00
Diamant

Un ouvrage superbe! Même s'il est basé sur des faits historiques, l'autrice à tenté, avec succès, de reconstituer les inconnus. Les personnages sont profonds et on s'attache facilement à eux. Les événements tragiques et dures de la période Tudor sont ici bien retranscrits. La relation entre les deux sœurs est parfois rude mais s'explique par la place que celles-ci ont l'obligation de faire gagner à leur famille.

Afficher en entier
Or

Anne Boleyn et les Tudors,je suis devenue incollable sur le sujet car passionnée par cette époque et cette famille en particulier, j'ai étudié l'histoire au point d'en faire un site, j'ai tout épluché mais les archives Londonniennes pour savoir tout ce qui était possible à découvrir alors je peux direque si ce roman est lu comme une fiction alors c'est un grand livre mais côté historique c'est une catastrophe.

La prmière fois que je l'ai lu, j'ai été horrifiée que des lecteurs puissent croire que certains détails puissent être fondés,en voyant le film j'ai été catastrophée.

Au fur et à mesure de mes lectures de ce roman, mon jugement s'est certes amélioré, il faut vraiment et j'insiste le lire comme une fiction!

Certaines abérrrations sont énormes mais je ne peux rien dire car ce serait vous spoiler inévitablement...

Afficher en entier
Or

Anne Boleyn et les Tudors,je suis devenue incollable sur le sujet car passionnée par cette époque et cette famille en particulier, j'ai étudié l'histoire au point d'en faire un site, j'ai tout épluché mais les archives Londonniennes pour savoir tout ce qui était possible à découvrir alors je peux direque si ce roman est lu comme une fiction alors c'est un grand livre mais côté historique c'est une catastrophe.

La prmière fois que je l'ai lu, j'ai été horrifiée que des lecteurs puissent croire que certains détails puissent être fondés,en voyant le film j'ai été catastrophée.

Au fur et à mesure de mes lectures de ce roman, mon jugement s'est certes amélioré, il faut vraiment et j'insiste le lire comme une fiction!

Certaines abérrrations sont énormes mais je ne peux rien dire car ce serait vous spoiler inévitablement...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elyas 2018-11-07T19:50:49+01:00
Or

Un roman historique vraiment captivant et on peu dire que le partie pris de l'auteure est assez intéressant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Serafima 2018-09-25T22:43:46+02:00
Bronze

Une bonne histoire, originale et très bien écrite, mais j'ai tout de même préféré le film...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nuage36 2018-07-16T11:13:27+02:00
Diamant

Whaoouuu! J'avais vu le film avant de lire le livre. Etant passionnée e romans historiques ou inspirés de l'histoire, je ne pouvais qu'être comblée. Et ce livre ne m'a pas déçue. C'est un chef d'oeuvre, merveilleusement bien narré. C'est avec un immense plaisir que je m'y replongerais!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurien 2018-04-14T09:18:57+02:00
Bronze

L'intrigue part d'événements historiques fortement romanesques : les complots entre grandes familles à la cour des Tudor, et l'appétit du roi Henri VIII pour les femmes. Donc au programme, romance, trahison, histoire de familles... Mais l'originalité vient du point de vue, l'histoire n'est pas comptée par Anne mais par Mary, l'autre soeur, celle qui n'est pas devenue reine.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anaelmde 2017-12-03T21:41:21+01:00
Diamant

Ce livre est définitivement mon coup de coeur de l'année. Il est vraiment génial et en le lisant, on se croirait presque à la cour d'Henri Tudor avec Anne et Marie Boleyn. J'affectionne particulièrement Anne Boleyn, donc autant dire que ce livre a suscité dès le départ mon intérêt. Cependant, j'ai aimé suivre les événements à travers les yeux de Marie. Au début, je ne l'aimais pas du tout (je préférais Anne) car je la trouvais insouciante et un peu stupide sur les bords, mais étrangement j'aimais suivre l'histoire à travers ses yeux. Puis, au milieu de l'histoire, retournement de situation et là Marie a été un personnage que j'ai beaucoup aimé, détestant "un peu" Anne ou du moins son attitude.

J'ai aimé la manière dont l'auteure parvient à nous faire comprendre les choses ainsi que sa façon d'introduire les coutumes de l'époque, surtout au niveau de la condition des femmes. Les répliques d'Anne à ce sujet sont d'ailleurs épiques, à mon humble avis. J'ai aussi aimé ce côté naturel de nous raconter la vie ainsi que les mésaventures de ces personnages historiques. On rit en même temps que les personnages, on partage leurs doutes, leurs peines mais aussi leurs espoirs et leurs ambitions. Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants, je songe en particulier à l'oncle Howard, George ou encore Jane Parker. On aime et on déteste à la fois chaque aspect de leur personnalité, ce qui pour moi est quelque chose d'assez fort. J'ai beaucoup aimé le personnage d'Henri, le point clé de cette histoire. Au début, on le découvre animé par ses instincts d'homme puis au fil de l'histoire on le déteste tout en l'appréciant (même si parfois, je dois dire, que j'ai carrément eu envie de rentrer dans l'histoire pour lui mettre une gifle).

J'ai passé un agréable moment avec ce roman, les pages défilaient toutes seules et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.

Afficher en entier

Dates de sortie

Deux sœurs pour un roi

  • France : 2008-03-12 (Français)
  • France : 2009-05-06 - Poche (Français)

Activité récente

Akiya l'ajoute dans sa biblio or
2020-01-26T21:33:39+01:00

Titres alternatifs

  • The other Boleyn Girl - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Les chiffres

Lecteurs 350
Commentaires 71
Extraits 18
Evaluations 103
Note globale 8.24 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode