Livres
550 634
Membres
591 453

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par melaivy 2019-01-03T18:50:06+01:00

J’ai été la seule femme,la seule Afro-américaine, dans beaucoup de contextes différents. J’ai été une épouse, une jeune maman stressée, une fille affligée. Et, jusqu’à une date récente, j’ai été première dame des États-Unis d’Amérique – un métier qui n’en est pas un officiellement, mais qui m’a offert une tribune dont je n’aurais jamais pu rêver. Ce métier m’a mise au défi et m’a appris l’humilité, m’a exaltée et abattue, parfois tout cela en même temps. Je commence à peine à assimiler ce qui s’est passé au cours de ces dernières années – entre le moment, en 2006, où mon mari a évoqué pour la première fois l’idée de se présenter à la présidence et le froid matin d’hiver où je suis montée à bord d’une limousine avec Melania Trump pour l’accompagner à l’investiture de son mari. Quel voyage !

Afficher en entier
Extrait ajouté par lascrapeuse 2021-05-02T21:00:01+02:00

« C’est un parcours qui se fait pas à pas. Devenir exige autant de patience que de rigueur. Devenir, c’est ne jamais renoncer à l’idée que l’on peut encore grandir. »

Page 740

Afficher en entier
Extrait ajouté par Believe36 2020-07-02T17:25:10+02:00

A 54 ans, je suis toujours en devenir, et j’espère l’être indéfiniment. Je crois que devenir ne signifie pas atteindre une destination ou un objectif donné. Je vois plutôt cela comme un mouvement qui porte vers l’avant, un moyen d’évoluer, une façon d’aspirer en permanence à s’améliorer […] C’est un parcours qui se fait pas à pas. Devenir exige autant de patience que de rigueur. Devenir, c’est ne jamais renoncer à l’idée que l’on peut encore grandir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Believe36 2020-07-02T17:24:17+02:00

Je crois d’ailleurs que c’est une des questions les plus bêtes qu’un adulte puisse poser à un enfant : ‘qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras grand ?’ Comme si on cessait un jour de grandir. Comme si, à un moment donné, on devenait définitivement quelqu’un, et qu’alors tout devait s’arrêter.

Afficher en entier
Extrait ajouté par soizig 2020-03-18T10:53:44+01:00

"Ca fait mal de vivre après la mort de quelqu'un. Ca fait mal, c'est tout. Ca fait mal de longer un couloir, d'ouvrir le frigo. Ca fait mal d'enfiler ses chaussettes, de se brosser les dents. La nourriture n'a pas de goût. Les couleurs sont ternes. La musique fait mal, et les souvenirs aussi. Vous regardez quelque chose que vous trouvez beau, d'habitude - un ciel qui s'empourpre au coucher du soleil, une aire de jeux remplie d'enfants -, et ça ne fait qu'augmenter votre sentiment de perte. Le chagrin peut être tellement solitaire. "

Afficher en entier
Extrait ajouté par ThibaultGl 2018-12-26T15:39:46+01:00

Chaque fois qu'un journaliste lui demandait s'il serait candidat à la présidence, Barack tergiversait. « J'y réfléchis encore. C'est une décision familiale », répondait-il simplement. Autrement dit :

« Seulement si Michelle accepte. »

[...]

J'ai dit oui, tout en nourrisant au fond de moi une conviction douloureuse que je n'étais pas prête à partager : je l'ai soutenu pendant sa campagne, mais j'étais persuadée qu'il n'irait pas jusqu'au bout. Il parlait si souvent et avec tant de passion de combler les fractures de notre pays en faisant appel à de nobles idéaux, qu'il croyait innés chez la plupart des gens. Mais j'avais observé ces fractures d'assez près pour refréner mes propres espoirs : Barack était, aprés tout, un Noir en Amérique. Je ne croyais pas vraiment en sa victoire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lealba 2018-11-28T20:26:36+01:00

« Il y a encore tant de choses que j’ignore au sujet de l’Amérique, de la vie, et de ce que l’avenir nous réserve. Mais je sais qui je suis. Mon père, Fraser, m’a appris à travailler dur, à rire souvent et à tenir parole. Ma mère, Marian, à penser par moi-même et à faire entendre ma voix. Tous les deux ensemble, dans notre petit appartement du quartier du South Side de Chicago, ils m’ont aidée à saisir ce qui faisait la valeur de notre histoire, de mon histoire, et plus largement de l’histoire de notre pays. Même quand elle est loin d’être belle et parfaite. Même quand la réalité se rappelle à vous plus que vous ne l’auriez souhaité. Votre histoire vous appartient, et elle vous appartiendra toujours. À vous de vous en emparer. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lisanaconda 2021-04-28T21:33:03+02:00

I'm an ordinary person who found herself on an extraordinary journey. In sharing my story, I hope to help create space for other stories and other voices, to widen the pathway for who belongs and why.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lisanaconda 2021-04-27T22:31:38+02:00

In my life, I heard plenty of empty words coming from important people, I was determined to be someone who told the truth, using my voice to lift up the voiceless when I could and not to disappear on people in need.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lisanaconda 2021-04-27T22:31:28+02:00

But listening to Barack, I began to understand that His version of hope reached far beyond mine. It was one thing to get yourself out of a stuck place I realized, it was another thing entirely, to try and get the place itself unstuck.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode