Livres
421 670
Membres
338 585

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Déviants, Tome 1 : Innocence



Description ajoutée par PlumeduWeb 2017-05-30T23:02:34+02:00

Résumé

Survie. Résistance. Liberté.

3 petits mots simples. Le combat de toute une vie. La lutte commence ici...

Gabrielle, 20 ans, est une jeune fille secrète et solitaire. Mais depuis longtemps déjà elle se sait différente, de ce genre de différence dont il ne vaut mieux pas parler. Alors elle vit avec et préfère se faire discrète en ces temps troublés.

Sa rencontre explosive avec Matthew, jeune professeur de psychologie aussi attirant qu'agaçant, voit toutes ses certitudes voler en éclats.

Parce qu'elle n'est pas seule. Ils ne sont pas seuls à être différents.

Pour le gouvernement, ils sont considérés comme des... Déviants.

Afficher en entier

Classement en biblio - 38 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par barzoi 2018-04-27T14:26:32+02:00

Elle entra par le haut de l’amphithéâtre, certes un peu trop bruyamment, mais fut surprise du silence qui régnait dans la salle. Elle ne s’était pas attendue à ce que la faculté de Darken soit si… intime. Par sa taille d’abord, mais aussi par le nombre restreint d’étudiants. Elle avait plutôt l’habitude des grands amphithéâtres bondés...

[...]

Elle se mordilla la lèvre lorsqu’elle croisa le regard du professeur, pourtant à l’opposé de l’endroit où elle se trouvait.

— Tiens donc ! Voyez-vous, chers étudiants, certaines personnes aiment à se faire remarquer par leur esprit vif. D’autres… ma foi… on fait avec ce qu’on a ! C’est gentil de nous honorer de votre présence, railla-t-il en la dévisageant. Approchez donc, mademoiselle...?

— Sawyer. Gabrielle Sawyer.

Gaby inspira profondément et descendit les marches d’un pas rapide, un sourire qu’elle souhaitait contrit accroché aux lèvres malgré les lance-roquettes que lançaient ses jolis yeux bleus. Pour qui se prenait-il ? C’était bien la première fois qu’on lui faisait une remarque de ce style à la fac ! Le professeur n’avait pas l’air d’être beaucoup plus âgé qu’elle, cinq à six ans tout au plus. Il paraissait même un peu trop décontracté pour un si jeune enseignant, en dépit de son ton acerbe.

Elle ferma les yeux un bref instant. Ce n’était pas le moment de se faire remarquer par sa mauvaise humeur et son insolence.

— Bien, mademoiselle Sawyer, vous en avez de la chance, une place est libre au premier rang. Faites-vous plaisir.

Les yeux de la jeune femme dévièrent de la place indiquée au tableau où le nom de son nouveau professeur était inscrit. Professeur Baker. Elle se résigna à s’asseoir au premier rang, au prix de sa bonne humeur et dans un petit murmure amusé général. Sans ciller devant le léger sourire narquois de l’enseignant. L’année commençait bien. Le professeur Baker était sans conteste la caricature parfaite du prof qu’elle allait adorer détester tout au long de l’année.

Si les paroles qu’il prononça pendant son cours passèrent au-dessus d’elle à une allure vertigineuse, elle ne put s’empêcher de le dévisager, un stylo entre les dents. Elle devait bien admettre une chose : s’il n’avait pas été aussi condescendant, le charisme que dégageait le professeur aurait pu être… attractif. Avec ses boucles brunes et ses taches de rousseur éparpillées autour de son nez – oui, elle avait définitivement une vue privilégiée de là où elle était, au premier rang – il subjuguait l’assistance avec une facilité déconcertante.

La jeune femme stoppa le fil de ses pensées lorsqu’il croisa son regard, un petit sourire en coin. Elle lâcha son stylo pour s’éclaircir la gorge. Malgré sa volonté de soutenir son regard, Gaby baissa les yeux après quelques secondes, l’air vaincu et l’esprit plus perplexe que jamais.

Triturant inconsciemment ses longs doigts fins, elle passa les quinze minutes qui la séparaient de la délivrance en silence, les yeux plongés vers ses mains. Quelque chose en lui la troublait, mais elle n’arrivait pas à déterminer ce qui motivait ce sentiment étrange.

— Et comme l’a si bien résumé Pearl Buck : la vraie sagesse de la vie consiste à voir l’extraordinaire dans l’ordinaire…

Gaby releva la tête sur cette phrase qui avait piqué sa curiosité. Elle croisa une nouvelle fois le regard insistant du professeur Baker, qui cette fois détourna rapidement les yeux. On est en philo ou en psycho ?

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par barzoi 2018-04-27T14:35:00+02:00
Diamant

J'AI ADORE.

Cette dystopie contient un contexte initial de surpopulation et rationnement possible; les evolutions des capacités humaines en toile de fond mais on comprend tout de suite que la difference fait peur, est traquée, eliminée?

L'accroche entre les 2 protagonistes est à qui se titille, dans l'humour et la maladresse fortuite, le rapport de professeur / eleve, dominant-dominé tourne vite à la découverte d'une nouvelle famille, celle des gens ayant les memes capacités, mais l'intrigue qui etait invisible apparait d'un coup, cinglante : des meurtres, des mysteres, le pere de gabrielle semble en etre au centre et la terrible fin qui fait qu'on ne peut s'arreter là.

La résistance existe !

... mais elle est dans le volume 2, grr

Le phrasé simple est tres efficace pour mettre du poids sur certains messages; certains personnages ont plusieurs facettes, qui ne nous sont pas vraiment révélés (grrr fichu volume 2)

Conclusion : à partir du moment où j'ai lu la phrase sur stylo de Gabrielle en equilibre sur sa bouche et observant son mysterieux prof.. impossible de lacher ce livre

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ludwigjeansebastien 2018-03-14T12:47:36+01:00

A Lake Road, non loin de Los Angeles, Gaby Sawyer rentre à la faculté de médecine de Darken en section neurologie. Elle y rencontre Noah, autre étudiant qui veut se spécialiser dans la cardiologie. Mais pour un retard au premier cours de l’année, elle se fait remarquer par son professeur, Matthew Baker qui la prend de haut. Pourtant, tous deux ont un point commun : un don paranormal. Celui de lire dans les pensées pour Matthew et celui de s’introduire dans les rêves des autres pour Gaby. L’ennui, c’est que l’URS, un service secret impitoyable traque sans relâche toutes celles et tous ceux qui sortent de la normalité. On les appelle les « Déviants ». Nul ne sait ce qu’il advient d’eux quand ils sont arrêtés par l’URS.

« Déviants » est un roman qui allie sentiments et paranormal sous la forme d’un cocktail réunissant ¾ de fleur bleue pour un petit quart de fantastique. C’est un peu dommage, car le résultat manque d’action et de rebondissements. Le début est lent à se mettre en place et heureusement la fin relance l’intérêt. Mais c’est uniquement pour donner envie de lire la suite. Comme de bien entendu, le lecteur reste avec ses questions. Sinon, l’écriture est fluide, agréable et assez efficace. La romancière ne s’embarrasse pas trop de descriptions, préférant user et abuser des dialogues. Les personnages sont un peu stéréotypés comme le prof jeune et craquant à souhait. Nul doute que « Déviants » trouvera un public, celui de la chick-lit et autres lectrices « d'After » ou « Twilight ».

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sara_TheReadingPassion 2018-03-03T01:39:30+01:00

https://thereadingpassion.wordpress.com/2017/06/15/chronique-sur-deviants-tome-1-innocence-de-cara-solak/?preview_id=1413&preview_nonce=f27deabeae

Je ne sais pas comment vous décrire les sentiments que j’éprouve face à cette lecture. Étant une admiratrice de romans dystopiques, je savais que ce roman était fait pour moi. De plus, je n’ai pas pu m’empêcher de comparer ce bouquin à la trilogie Divergence.

Franchement, j’ai adoré ce manuscrit parce qu’il nous tient en haleine du début jusqu’à la fin. Sans compter que l’histoire est tout à fait originale.

J’avais du mal à respirer, à chaque fois que je voulais reprendre ma respiration, une nouvelle intrigue faisait son entrée pour faire obstacle aux héros.

Les personnages principaux sont agréablement attachants.

Gabrielle, Gaby pour les intimes, est une jeune étudiante de vingt-ans qui étudie à l’université pour devenir neurologue. À première vue, elle semble être une fille tout à fait normal, mais vous savez, les apparences sont souvent trompeuses. Néanmoins, la jeune médecin cache un lourd secret. S’ils savaient ce qu’elle était, Gabrielle pourrait en payer de sa propre vie. Craignant pour la sécurité de sa famille, elle essaie de faire profil bas, mais la rencontre avec Matthew, son jeune professeur de psychologie pourrait chambouler sa vie. Que cache-t-il ? Et pourquoi, il semblerait que Matthew en sait plus sur ce qu’il prétend ? Gabrielle recherche des réponses et son professeur est la clé pour obtenir la vérité sur sa vraie nature.

Matthew est un jeune homme d’un tempérament glacé et éloigné. Dès leur première rencontre, il est éperdument attiré vers Gabrielle. Pourtant, Matthew exerce un tel pouvoir sur la gent féminine que s’en devient presque fatiguant. Comment ne pas tomber sous le charme de cet individu débordant de charisme avec un corps magnifique ? Gabrielle découvrira que cet homme n’est pas celui qu’il prétend aux yeux de tous. En fait, derrière son déguisement se cache un être fracassé par la perte d’un membre de son entourage. La relation entre la jeune étudiante et son professeur grandira pour laisser place à l’amour. Cependant, Matthew s’est fait une promesse de retrouver une personne qui lui est proche. Plus son attirance pour Gabrielle grandit, plus il est déchiré entre partir à la recherche de l’individu ou rester auprès de la jeune fille pour la protéger.

Matthew et Gabrielle ont tout les deux des comportements opposés. Alors, croyez-moi, quand les disputes commencent, celles-ci deviennent explosives.

C’est avec grand plaisir que j’ai dévoré cette histoire, mes yeux volaient sur les mots. Sans compter que la couverture principale est très accrocheuse. Dès le début du roman, les ennuis ont commencés à arriver.

La plume de l’auteure est d’une excellente qualité. Dotée d’une excellente fluidité, le style d’écriture permettait une bonne cadence de lecture. D’autant plus que j’avais accès aux pensées de Gabrielle et Matthew. Cela faisait en sorte que je pouvais savoir ce que chaque personnage pensait de la situation.

Vous l’aurez compris, je compte bien continuer les aventures de notre duo. Un nouveau milieu que j’ai appréhendé, mais au fil des pages, j’ai adoré le découvrir aux côtés de Gabrielle et Matthew. Je ne vous parle même pas de la fin du tome 1, une vraie frustration. Des questions qui restent sans réponses face à ce retournement de situation.

Un dernier mot ?

Si vous aviez à favoriser un camp, lequel choisiriez-vous ? Celui de la Résistance ou l’URS ? N’oubliez pas que le temps n’est pas gratuit. L’heure est à la guerre. Cette décision pourrait soit vous exterminez ou sauvez votre vie.

Je remercie les Éditions Plume du Web pour ce service presse, j’ai très hâte de découvrir la suite de cette histoire !

#Sara

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Janineh 2018-02-21T13:10:14+01:00
Diamant

Une vrai petite merveille : des personnages attachants et bien travaillés, un univers bien façonné, une intrigue qui se tient et qu'on ne lâche pas : que du bonheur. Pour moi c'est un coup de coeur !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aurelie-Martel-Maury 2017-09-05T17:33:49+02:00

Je n'en lis pas énormément mais j'aime beaucoup les dystopies. Ici ne fait pas exception à la règle bien que j'ai trouvé le début un peu long. Passé les deux trois premiers chapitres, impossible de ne pas terminer d'un trait cette histoire.

Cara Solak a imaginé un monde où les ressources sont contrôlées. Un monde où il vaut mieux avoir un statut social privilégié même si là encore rien n'est sûr car il est très facile de tomber entre les griffes de l'URS. Surtout si vous sortez de l'ordinaire...

Gabrielle, 20 ans, débute ses études de médecine. C'est à la faculté qu'elle va faire la connaissance de Matthew. Charismatique et attirant, il est facile de tomber sous son charme... et d'avoir envie de lui mettre plusieurs claques aussi.

Elle n'est pas comme les autres, elle cache des secrets et elle va vite se rendre compte que Matthew aussi. Elle va donc chercher à obtenir des réponses et lui va la protéger à plusieurs reprises. Entre ceux, c'est explosif. Gaby est du genre à aller au bout des choses et quand elle va s'engager dans la résistance, ce n'est pas à moitié. Elle n'a pas peur de prendre des risques quitte à se mettre en danger.

Tout comme Gaby, plus on tourne les pages et plus on cherche les réponses, on creuse, on remet certaine chose en question. Car quand on croit tenir quelque chose, l'auteure nous remet des doutes dans la tête ou nous enlève notre certitude d'un claquement de doigt. Certes le début était un peu long mais le rythme s'intensifie et gagne en addiction et en suspense, sans oublier la petite touche de romance qui est très agréable .

A découvrir...

http://notrecarnetlecture.blogspot.fr/2017/09/deviants-tome-1-innocence-cara-solak.html#more

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Floria 2017-07-23T20:53:42+02:00
Or

Hello !

Comme beaucoup, j'ai découvert cette perle sur Wattpad :)

Mais ce livre est tout simplement génial !

L'histoire se déroule de manière à bien entraîner les lecteurs, les personnages sont attachants, l'idée, des plus originale ; bref je recommande vivement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gracia-1 2017-07-11T10:24:09+02:00
Bronze

J'ai découvert ce livre sur Wattpad et j'en suis devenue accro.

Dès qu'on commence à lire Déviants on ne peut plus s'arrêter.

Gabrielle et Matthew nous transportent dans leur univers avec une facilité déconcertante.

Je vous le conseille

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chewy 2017-07-07T10:49:26+02:00
PAL

Je conseille à tout le monde !! C'est captivant et très addictif !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chewy 2017-07-07T10:47:32+02:00
PAL

Je trouve cette histoire incroyable !

Avant de le commencer, je pensais que ça allait ressembler à Divergente. Mais pas du tout !

Je recommande à tout le monde !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MelissaMacy 2017-07-03T11:39:14+02:00
Or

Le livre commence avec la voix de Gaby, sur les bancs de l’université, le jour de la rentrée, le premier jour de sa toute nouvelle vie à Clarks, petite bourgade tranquille de Californie.

Le lecteur comprend vite que la jeune femme n’est pas comme les autres, qu’elle a un pouvoir, celui de pénétrer la tête des gens qu’elle côtoie. Seule, isolée car recherchée par les autorités à cause de son don, Gaby va pourtant nouer des liens ambigus avec son professeur de psychologie, Matthew Baker, qui la fascine autant qu’il l’exaspère du fait de son arrogante assurance et de leur aptitude commune : lire les pensées. Et tels les deux pôles d’un aimant, les deux jeunes gens vont jouer à “Fuis-moi, je te suis. Suis-moi, je te fuis” jusqu’à ce que la situation se complique et que Julia, la meilleure amie de Gaby, soit sur le point de se faire arrêter pour avoir découvert, au hasard d’une enquête de police, une liste secrète… que le gouvernement protège.

Sans penser aux conséquences de leurs actes, Matthew et Gaby vont se lancer à la rescousse de la jeune femme et, par la même, plonger au coeur de la résistance qui s’organise afin de contrer l’arrestation systématique et sans fondement de ce qu’ils sont : des Déviants…

Si l’entrée dans cette histoire a été quelque peu compliquée pour moi, la suite n’a été que pure plaisir.

Le scénario, après quelques chapitres introductifs un peu longs, prend vraiment son envol pour ne plus jamais lâcher le suspense. L’histoire flirte sans cesse avec la trahison et le doute, l’incertitude et la manipulation. Le final est superbe et donne le ton pour une suite extrêmement intéressante…

Les deux personnages principaux sont tout en relief et campent des héros aussi sensibles que déterminés.

Dans le rôle de la novice, Gaby joue de curiosité et de force de caractère pour faire avancer le récit tout en préservant le mystère.

Matthew, lui, reste assez en retrait pendant une bonne moitié de l’aventure pour finalement nous dévoiler ses attentes ainsi que ses appréhensions. A ce moment du roman, les barrières tombent et la romance fait basculer le thriller vers des nuances plus subtiles du fait des sentiments qui se déploient.

Il faut ajouter aussi que ce livre possède une pléiade de seconds rôles indispensables. J’ai tout particulièrement aimé celui d’Evan, le confident qui deviendra également l’initiateur de Gaby dans le contrôle et le développement de ses pouvoirs. J’ai adoré aussi celui de Jake Sawyers, le père de Gaby, maillon essentiel au destin tragique…

Le style de l’auteure m’a un peu laissée perplexe au départ, puis je me suis habituée à cet enchaînement de phrases simples mais efficaces, à ces dialogues tranchés, pour ne finalement ressentir que l’énergie de la narration et la force des émotions.

Mon seul petit regret : que l’univers dystopique, mélange d’autoritarisme et de restrictions liées au développement durable, ne soit pas plus marqué car même s’il organise le quotidien de cette société, il aurait été souhaitable qu’il s’exprime de façon plus engagée, voire contraignante.

Ce premier tome de Déviants me donne clairement envie de connaître la suite de cette saga young adult qui oscille délicieusement entre dystopie et thriller tandis que la romance titille nos sens au fil des pages. L’histoire ainsi que son traitement m’a un peu fait penser à la série américaine Tomorrow People’s. Merci aux éditions Plumes du Web pour m’avoir fait connaître un deuxième coup de coeur.

A lire de toute urgence pour tous les frissons qu’il procure.

Afficher en entier

Activité récente

barzoi l'ajoute dans sa biblio or
2018-04-24T01:04:27+02:00

Les chiffres

Lecteurs 38
Commentaires 13
Extraits 3
Evaluations 15
Note globale 7.73 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode