Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de DevoreuseLivre : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Anthologie Bit-lit : Philtres et potions Anthologie Bit-lit : Philtres et potions
Patricia Briggs    Charlaine Harris    Jim Butcher    Rachel Caine    Karen Chance    Patricia Nead Elrod    Faith Hunter    Caitlin Kittredge    Jenna Maclaine   
Neuf nouvelles, dont deux plutôt d'urban fantasy et non pas de bit lit : "La dernière tournée" et "L'oeil doré d'Hécate", se succèdent au fil des pages. Je vais scinder mon commentaire en deux parties, la première (très courte) s'adresse aux personnes qui l'ont lu, la seconde à ceux qui ne l'ont pas encore lu. Alors...

- À ceux qui ont lu le livre :
Je vous donne rendez-vous sur le forum du livre pour lire en détails ma critique, nouvelles par nouvelles.
http://booknode.com/forum/viewtopic.php?f=5&t=79180&p=103274#p103274

- À ceux qui n'ont pas lu le livre :
Je vous mets en garde d'aller lire ma critique sur le forum : spoiler. Vous voilà donc avertis !
Ce que je peux dire de cette anthologie, c'est qu'elle n'est vraiment pas à la hauteur. La contrainte d'écriture qu'impose une nouvelle fait que les auteurs doivent faire passer beaucoup en peu de pages et pour le coup, c'est raté. Le seul point positif finalement c'est que la lecture est rapide et pour ceux qui aiment vraiment le genre et qui connaissent déjà les auteurs au travers de leur romans respectifs, vous redécouvrirez des personnages que vous avez certainement aimé. Maintenant, pour ceux qui, comme moi, ne connaissaient pas ces auteurs et qui veulent tenter de lire de la bit lit, je ne vous conseille pas de commencer le genre avec cette anthologie.

par Nadia974
Moi, Lucifer Moi, Lucifer
Glen Duncan   
Un livre sous forme de confidences, comme si nous avions le journal intime de Lucifer entre les mains. Un style plaisant, qui fait sourire parfois, bien qu'un peu lourd par moment c'est vrai. Mais on s'y fait.

Lucifer nous offre, de façon franche autant que tordante, son point de vue sur l'humanité et sur ce dieu qui l'a créé avant de le chasser. Une vision des choses qui me plait, et que je partage un peu, aussi. Son ironie et son humour noir me plaisent.

Il lui arrive parfois de se perdre dans son récit, de passer d'un évènement à un autre, comme si au cours de sa narration, les souvenirs revenaient l'assaillir et qu'il ne pouvait pas s'empêcher de les faire partager à cet instant. Ca donne le sentiment que Lucifer se tient devant nous, racontant son histoire, sa naissance, sa chute de l'Eden, son contrôle des Enfers, ses visites chez les humains pour les tenter, et tous ces instants qui lui sont attribués (à tord ou à raison). Un brin de réalisme presque.

Que l'auteur se soit glissé dans la peau du démon le plus célèbre est une expérience qui fonctionne, je pense. On y croirait vraiment. Et que Lucifer ait investi le corps d'un humain (scribouillard dépressif de son état) est tout aussi tordant. Car il dépeint un portrait de son hôte qu'on n'aurait imaginé. Le regard de Lucifer sur ce qui l'entoure, de par ces yeux humains qu'il a emprunté, est assez drôle en soi.

Nos attentes se retrouvent dans le livre. Il n'y aucun mensonge là dessus. On lit ce qu'on s'attendait à lire. Et même si Lucifer nous perd un peu dans ses souvenirs parfois, le personnage est très plaisant. Alors on lui pardonne ses moments d'égarement.
Journal d'un marchand de rêves Journal d'un marchand de rêves
Anthelme Hauchecorne   
http://revesurpapier.blog4ever.com/journal-d-un-marchand-de-reves-de-anthelme-hauchecorne

Walter Krowley a fait des erreurs et a touché le fond. Il est perdu et ne sait pas quoi faire de sa vie. Dans ce journal, Walter nous partage ces idées noires, mais aussi et surtout sa drôle d'expérience. Tout a commencé avec des rêves étranges d'une réalité saisissante et inattendue ...

J'ai particulièrement aimé retrouver la plume de l'auteur que j'avais découvert dans le Carnaval aux Corbeaux, un roman ensorcelant que ma sœur m'avait conseillé pour l'Halloween. Anthelme Hauchecorne a réussi à me surprendre une nouvelle fois ici, avec une plume à la fois tourmentée et mélancolique. Cette plume qui devient au fil des pages fascinée et plus aventureuse. En fait, c'est une plume qui s'adapte au narrateur Walter Krowley, ce narrateur imparfait qui évolue tout au long du roman. J'ai vraiment pris le temps d'apprécier Walter, ce personnage vulnérable et peu audacieux, jusqu'à me laisser convaincre définitivement.

Dans l'Ever, dans ses songes, Walter n'a pas beaucoup de chance et n'est franchement pas en sécurité. Lorsqu'on pense que son adaptation ne se passe pas si mal, des événements qu'il ne peut contrôler, ou des rencontres, viennent le mettre en danger, ralentir puis enrichir son voyage. J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir comment ce monde fonctionnait, à travers l'étonnant territoire sous contrôle qu'est Doowylloh, ou encore la découverte de Brumaire. Puis voir l'influence qu'ont ces rêves sur sa vie réelle, qui jusque là était sans saveur.

Les rencontres remplissent elles aussi leur part du marché. On ne sait absolument pas si il est bon pour Walter de se lier à Spleen, Banshee ou encore Poppy ou les Outlaws. Ces personnages imprévisibles qui lui permettent tout de même de vivre une grande aventure. Mais il y a quelque chose qui m'a séduit encore plus. Le "ça" des Rêveurs qui s'ajoute aux bizarreries de l'univers des rêves.

J'ai vraiment aimé mettre un pied dans l'univers des songes de cette manière et découvrir peu à peu le potentiel de rêveur de Walter. Que ce soit dans l'Ever ou dans l'Eveil, ces étonnants rêves laissent des traces et on ne sait pas bien où tout cela va nous mener. Je vais d'ailleurs vous faire part de mes soupçons. Il se pourrait que notre cher Anthelme Hauchecorne ... mette du sable dans son café!


En bref : Une exploration onirique remarquable !
Les Herbes de la lune Les Herbes de la lune
Anne Laure   
Ce livre m'a beaucoup plus une nouvelle série bien plaisante.
Une héroïne qui découvre petit à petit ses dons et pouvoirs j'ai vraiment adoré.
A suivre...

J Le protocole des Archanges J Le protocole des Archanges
Cycy Anne Foyle   
Bonjour, je viens de terminer Le protocole des archanges, j'ai ADORÉE, vraiment génial, il y a de tout, de l'émotion, de la colère, du rire (j'ai pleuré de rire pendant la seine sur le lit, où Juliette tente de bouger ça main, alors que tout les autre discutent de la fin du monde). Génial. On rentre facilement dans l'univers décrit par l'auteur. Les personnages ont tous leur propre personnalité, bien définie et haute en couleur. Je me suis laissée envoutée par l'histoire, on a pas le temps de s'ennuyer. J'attend la livraison du tome 2 avec impatience. :)

par Sexile
Cap-aux-esprits Cap-aux-esprits
Hervé Gagnon   
Ce livre est trop bon ! Sérieusement, c'est à recommander à tout le monde. Il a su retenir mon attention du début jusqu'à la fin. J'ai eu vraiment peur à certain moments, mais je ne pouvais pas arrêter la lecture. Génial le livre ! ^^
J'ai avalé un arc-en-ciel J'ai avalé un arc-en-ciel
Erwan Ji   
Ce roman est écrit comme un journal intime, plus précisément un blog, dans lequel Capucine se confie et nous raconte avec beaucoup d'humour ses journées au lycée, ses amis, son travail dans un fast-food et surtout, sa rencontre avec Aiden, son attirance pour elle et les questions qu'elle soulève.

Une belle lecture sur l'adolescence à découvrir dès 14 ans !

Mon avis complet (attention, spoilers) : http://ocalypso.canalblog.com/archives/2017/03/14/35046846.html

par Linelo
Vivre, aimer, danser Vivre, aimer, danser
Jora J. Johnson   
Charlie, un être complètement paumé sans un sous qui sur une journée usera d'un capital chance énorme !
Il "rencontre" Nick dans un casino, enfin disons que Nick va le chopper en train de voler et il l'arrêtera d'un seul regard !
S'en suit une fuite de Charlie, une danse, une nuit sur la plage, une hypothermie, une rencontre, encore de la chance, et finalement une nouvelle vie.
Alors oui tout est beau, même si une jeune femme va venir semer le doute ... C'est idéaliser mais c'est un bon livre à lire au coin du feu sous la couverture avec un bon chocolat chaud !

par eprinali
La Bibliothèque des citrons La Bibliothèque des citrons
Jo Cotterill   
Un récit simple qui, avec des mots justes, nous parle et résonne en nous. L’histoire d’une petite fille, d’une famille, qui va vous bouleverser.

Dès les premières lignes, j’ai été emportée par le rythme du récit, par cette petite fille que j’ai trouvé tout aussi forte que touchante. Très souvent, j’ai eu envie de la prendre dans mes bras tant on sent qu’elle manque d’amour, de câlins, d’attention de la part de son papa.

Un homme qui s'est consacré corps et âme à la création de son œuvre, son livre sur les citrons. Des citrons qui ont pris beaucoup (trop) de place dans la maison. La recherche d'un but qui l'aura poussé à commettre des actes qui, à l'instant où ils seront découverts, feront énormément souffrir son enfant. La manière aussi dont il va se sentir plus encore démuni le jour où cette fameuse œuvre est terminée. Toute la difficulté à ouvrir les yeux, à se rendre compte qu'il a un problème, une "maladie".

Un récit écrit de manière simple pour être accessible aux plus jeunes lecteurs mais également avec beaucoup de justesse dans les mots choisis. Une histoire qui nous parle du deuil et ses conséquences. Des moyens mis en place par l’assistance sociale, « les veilleurs » pour aider les familles à s’en sortir. Il va nous ouvrir les yeux sur un problème que de trop nombreux enfants rencontrent.

Une petite fille à laquelle les amoureux des livres pourront facilement s’identifier. Elle nous partage sa passion pour les ouvrages mais également celle pour la création de ses propres histoires. Sa bibliothèque qui est pour elle un refuge. Son bonheur de découvrir, au fur et à mesure qu'elle grandit, les ouvrages que sa maman a tant affectionné lorsqu'elle avait le même âge.

Un très bel exemple d’amitié avec Mae. Grâce à cette dernière, Calypso va sortir de sa solitude car elles vont se découvrir de nombreux points communs.

La famille de Mae qui est vue ici comme « l’idéale », avec leurs moments de convivialités, de bonheurs mais également leur désaccords. Avec surtout une maman au cœur énorme qui sera pour Calypso une épaule sur laquelle se reposer et « enfin » verser des larmes.

De nombreux moments dans ce livre m’ont émue. Je pense qu’il est impossible de rester insensible face à la souffrance de cette famille. Pourtant, tout l’art de l’auteur ressort dans le fait qu’il ait réussi à ne pas faire de son histoire un drame. Non, c’est une bouffée d’espoir, de bonheur. Un récit qui fait du bien car ses protagonistes partagent énormément avec le lecteur.

Un énorme coup de cœur.
Les Élémentaires Les Élémentaires
Nadia Coste   
J'ai profité de la dernière op pour découvrir la plume de Nadia Coste, j'ai eu de bonnes surprises et de petits bémols également dans ce livre.

Dans les points positifs : J'ai trouvé l'univers crée très original avec beaucoup d'acronymes qui m'ont fait rire (ORTF, ANPE, etc), la gestions des pouvoirs des quatre éléments et leur utilisations également. Je suis plus dubitatives sur la mise en pratique de la taxation de chaque utilisation, mais ça m'a amusait.
J'ai compris la problématique de Cassandra et ce que représentait ce voyage.

J'ai de suite apprécié les deux aventuriers et leurs principes. Tout comme Kiana.
Par contre j'avoue que j'ai eu toutes les peines du monde à supporter Cassandra, beaucoup de pensées et de comportements dont j'ai trouvé que l'excuse du dérèglement hormonal avait bon dos.
Par exemple quand Grégoire lui dit bonjour pour la première fois s'inquiétant de faire bonne impression, et qu'elle pense immédiatement que c'est un crétin qui la désire et qu'elle n'aura aucun mal à le manipuler comme elle veut.
J'ai trouvé sa réflexion extrêmement malsaine en plus qu'elle agisse comme une enfant gâtée.

Côté scénario bon j'ai été plus rapide que Grégoire pour renifler le piège, mais leurs aventures donnent un bon rythme au récit.
[spoiler]La résolution du problème de Cassandra et son changement quasi radical de comportement m'ont un peu là aussi laissé perplexe. Car ça laisse entendre que toute la personnalité et problèmes de caractères de Cassandra n'étaient que du fait des hormones qui dès la naissance l'on chamboulée. Quand on croit qu'ils sont arrivés et que tout va bien,
ils en reprennent pour un tour.[/spoiler]

Pour finir je rejoins l'avis de certains sur la fin du roman, l'auteur nous laisse beaucoup de questions inachevées et j'aurais aimé comme d'autres avoir plus de réponses. Cette fin m'al laissé sur ma faim.

par Sahiane