Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de DevoreuseLivre : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
L'Épouvantable Peur d'Épiphanie Frayeur L'Épouvantable Peur d'Épiphanie Frayeur
Séverine Gauthier    Clément Lefèvre   
Cette bande dessinée, c’est une petite parenthèse dépaysante. Croisée par hasard au détour des allées de ma bibliothèque, elle m’a réservé une très bonne surprise.

Ce qui m’a le plus plu, ce sont les dessins et l’ambiance qui s’en dégage. J’ai cru reconnaître certaines inspirations des artistes. En mêlant un scénario mystérieux et loufoque à des dessins colorés et presque oniriques, « Epiphanie Frayeur » semble à la croisée des œuvres de Tim Burton et Lewis Caroll. Le tout est parsemé de traits d’humour qui tournent en dérision les difficultés des personnages, ceci afin de les présenter sous un jour moins dramatique. Le travail graphique est particulièrement mis en valeur, puisque la bande dessinée ne comporte que très peu de texte.
Concernant le scénario, rien d’inoubliable, mais cela n’en reste pas moins très original. J’ai eu l’impression d’une plongée dans l’inconscient de cette petite fille.

C’est donc un petit conte des temps modernes, destiné aux petits comme aux grands ; en somme, à tous ceux qui n’ont pas complètement fait la paix avec leurs peurs…
Dans les bois Dans les bois
Emily Carroll   
Cette BD est désormais sortie en France sous le titre "Dans les bois".

Les histoires sont géniales et les dessins, mon Dieu les dessins *_* ! L'auteur utilise des tas de techniques différentes pour nous faire frissonner et le résultat est top!
Je la recommande à fond :)

par Jadany
Morgane Morgane
Simon Kansara    Stéphane Fert   
La couverture donne le ton de la bande-dessinée de manière assez fidèle. Sur certaines bande-dessinées, la couverture se révèle trompeuse, notamment au niveau du style graphique. Ici il n’en est rien : les dessins s’avèrent du même acabit que la couverture et reprennent les mêmes teintes. Le fait que le personnage de Morgane soit représentée seule sur la couverture est assez révélateur : le récit se concentre bien sur son personnage, mais aussi sur le fait qu’elle soit seule dans sa quête. La première fois que j’ai vu la couverture, je me suis étonnée du choix de la personne qui s’en est chargée : pourquoi la représenter avec un sein apparent ? Après avoir lu la BD, je comprend mieux ce choix. Morgane a été discriminée en raison de son sexe, l’illustrer ainsi sur la couverture fait penser aux féministes actuelles qui dénudent leurs poitrines dans un geste politique. Ce choix est percutant et fait comprendre au lecteur la tonalité de la BD.

Morgane est donc une réécriture du personnage éponyme du mythe Arthurien. L’auteur nous délivre donc son histoire, son passé et ce qui l’a amené à devenir ce qu’elle est.
On fait donc la connaissance du personnage de Morgane et des différents protagonistes, à savoir, Merlin, Uther, Arthur, Guenièvre. Le récit aborde le mythe arthurien sous un nouvel angle, celui de Morgane, ce qui entraîne une autre perception des personnages. Arthur et Merlin en subissent les effets, ainsi que Guenièvre. Pour autant, Morgane n’est pas présentée autrement que ce qu’elle est, elle reste une antagoniste, mais le lecteur appréhende le récit à travers ses yeux et comprend mieux les raisons qui l’ont poussé à devenir ainsi. Si j’avais des appréhensions au début de ma lecture, principalement à cause du style graphique qui, bien qu’original, peut se révéler déstabilisant, ces appréhensions se sont évanouies au fil de ma lecture tant j’ai été entraînée dans l’histoire. Si bien que j’étais déçue d’arriver au bout du récit. En somme, je dois reconnaître que j’ai adoré cette bande-dessinée et je ne peux que vous recommander de vous laisser emporter dans cette aventure.

par Eleanara
Les Démons d'Alexia, tome 1 : L'Héritage Les Démons d'Alexia, tome 1 : L'Héritage
Benoît Ers    Vincent Dugomier   
Un fond historique et documentaire intéressant, des personnages très attachants... et pour toile de fond l'éternel combat du bien et du mal, le tout modernisé comme il faut, sans excès, avec une touche d'humour. Cette bande dessinée est à découvrir pour tous les amateurs de sciences occultes, phénomènes surnaturels et paranormaux, sorcellerie et mystères ésotériques !
Les Légendaires : Origines, Tome 5 : Razzia Les Légendaires : Origines, Tome 5 : Razzia
Patrick Sobral    Nadou   
Enfin, après avoir tant attendu, voilà le tome 5 des Légendaires origines.
Pour commencer, j'apprécie que Razzia montre de la compassion et fasse preuve d'humanité alors qu'il est toujours sous les ordres du sorcier noir. De ce fait, il ne passe pas de "méchant" à "gentil" en rejoignant les Légendaires.
Les personnages sont toujours bien définis, et originaux. De plus, nous pouvons en savoir plus sur la soeur de Razzia, que nous connaissions à peine précédemment.
Petit bémol pour la fin, comme je le déplorais déjà avec le tome sur le passé de Shymi, nous ne savons pas comment Razzia rencontre le reste de l'équipe des Légendaires. Et comme il semblerait que ce volume soit le dernier de la branche origines de la série, nous ne saurons sans doute malheureusement pas comment notre elfe préférée et Razzia se retrouve en compagnie de Danael, Jadina, et Gryff. Bien dommage mais tant pis.
Je reste néanmoins sur une note positive en attendant la suite.

par breitz01
La Trilogie des elfes - L'intégrale La Trilogie des elfes - L'intégrale
Jean-Louis Fetjaine   
Une lecture exaltante, qui prend aux tripes, qui vous fait perdre vos repères et vos certitudes le temps d'un battement de cils, quand les mots semblent vous raconter non pas une fiction, mais une histoire oubliée des hommes.

Fetjaine nous livre ici un récit qui parle d'un passé possible, incluant des êtres de légendes et se passant au temps du roi Arthur. Il est si versé sur le sujet que tout paraît plausible, tout se tient et on en vient à rêver que cela soit le cas.

Une lecture inoubliable!



par elodryn
Le Masque du Silence - Intégrale Le Masque du Silence - Intégrale
Charlène Gros-Piron   
La fin du 1er tome m’avait laissé sur un sentiment d’effroi, me donnant envie de plonger dans le 2ème tome illico pour connaitre les événements à venir. J’ai vraiment été comblé. Il fût une nouvelle fois aisé de m’immerger dans l’histoire, car j’ai retrouvé avec bonheur la verve de Charlène, cette façon si particulière qu’elle a d’écrire, me permettant de vivre chaque instant avec Hélène et les autres. Rapidement, la tension fût palpable, Hélène voulant coûte que coûte sauver son frère, David. J’attendais impatiemment la confrontation entre Hélène et Cybèle, et je n’ai pas été déçu. Ce combat m’a tenu en haleine, d’autant plus que j’ai écouté les musiques en question lors des passages, et c’était incroyable. Mais la dimension humaine était grande elle aussi. J’avoue, j’ai parfois eu peur pour Hélène, mais également pour David, je me demandais comment ils allaient s’en sortir. Encore une fois, j’ai été bluffé par ton imagination époustouflante Charlène :) Je ne m’attendais pas à ce que tu trouves des solutions aussi originales… et farfelues^^ Sérieusement, dès le début, j’ai trouvé que tu amenais volontairement des clichés envers lesquels tu t’amusais lol, une auto-parodie en quelque sorte^^ Autant dire que j’étais heureux de retrouver ton humour dont je raffole tant (mais ça tu le sais déjà)^^ ;) De plus, ce tome est encore plus mystérieux, et plus sombre. Tout s’emboite, le suspense est encore un cran au dessus du 1er tome, les rebondissements sont nombreux et pour le moins inattendus… bref tout prend de l’ampleur. J’avais cependant deviné au fond qui était l’Agneau-Loup (pour moi c’était une évidence, bien que tout était mis en œuvre pour brouiller les pistes). Et ce maudit fiéffé de Napoléon alors ! J'avoue il est cruel et plutôt impressionnant... mais qu'est-ce qu'il m'énervait ! L'archétype du méchant par excellence !

Ça m’a fait vachement plaisir de retrouver cette bande d’allumé du ciboulot (dans le bon sens du terme^^). Fa est égal à lui-même, bien que je l’ai trouvé légèrement moins sarcastique. Il n’empêche qu’il m’a autant fait rire qu’il m’a touché (l‘affinité entre Hélène et lui est bien mise en avant). C’est un chat incroyable, au dévouement sans faille, à la répartie implacable, et ayant lui-même des capacités surprenantes. Bref je l’adore !
Idem pour Anoiraud, qui est mon personnage préféré avec Fa^^ Sérieusement, j’aurais adoré l’avoir comme professeur lol. Certes il est maso sur les bords, mais au moins on en ressort grandi^^ C’est un personnage spécial, mais ô combien charismatique. Bon je ne vais pas tous les énumérer, ce serait trop long, mais les personnages que tu as crées Charlène sont hyper-attachants (à leur manière^^) !
Je vais quand même développer mon ressenti sur Hélène (après tout c’est le personnage principal). Son caractère reste intact (heureusement d’ailleurs^^), mais j’ai trouvé qu’elle s’affirmait plus (en même temps, vu les responsabilités qui l’attendaient, normal). Elle garde aussi un soupçon de naïveté, mais ça ne la rend que plus humaine. Elle attire toujours autant les ennuies, ou plutôt ce sont les ennuies qui viennent à elle^^ Les dangers qu’elle doit affronter la mettront à rude épreuve, mais pour n’en ressortir que plus forte. J’ai été impressionné par l’accroissement incessant de ses pouvoirs, me demandant jusqu’où elle pouvait aller. Un de ses pouvoirs en particulier m’a fait penser à un personnage très célèbre que j’aime beaucoup (mais je ne dirais rien évidemment, vous pensiez^^). Hormis ses immenses pouvoirs, sa relation avec Tino s’intensifie également (j’ai d’ailleurs plus apprécié ce dernier que dans le 1er tome, comprenant ses agissements finalement). Ils passeront tantôt par des périodes troubles (et parfois électriques), tantôt par des périodes joyeuses (et même pour le moins enfantines parfois^^ Mais on garde tous un bout de son enfance). J’ai vraiment ressenti plus d’émotions lors de leurs passages.

Avant de livrer mon ressenti global du diptyque, je tiens à dire que je n’ai plus compté le nombre de fois où j’ai rigolé (un passage, dont j’ai écouté la musique en même temps, m’a plié de rire) lol, en pleurant même parfois ! La seule chose, c’est que lors de passages plus dramatiques, Hélène utilisait aussi l’humour, ce qui m’a plus ou moins empêché de vraiment ressentir l’émotion qui doit normalement se dégager de ses passages. Attention, je ne dis pas que ça m’a posé problème, seulement ça ne m’a pas émeut comme ç aurait dû être le cas, juste une constatation. En même temps, l’humour est sans doute une des meilleurs armes que nous possédons finalement, dans ce monde pour le moins déprimant. L’usage de l’humour était du coup sans doute volontaire lors de ces moments, une manière de nous dire de ne pas nous apitoyer, et de continuer à voir les belles choses autour de nous.

Maintenant, place à mon ressenti global (roulement de tambours^^). Avant de commencer ce diptyque, je m’attendais à trouver quelque chose d’original, avec un certain humour, forcément… mais pas à ce point-là. L’univers est déjà extrêmement riche, mais le côté humain l’est encore plus. Les facettes humaines sont nombreuses, le côté fantastique leur décelant un sens caché (bien que tu sois explicite sur ce point Charlène), et l’humour omniprésent les dissimulant plus ou moins. J’y ai vu le côté sombre (ou sauvage) de l’être humain, s’exprimant par l’une des transformations animales (en partie) ; le pouvoir de l’esprit sur le corps pour la magie d’Hélène notamment ; l’empathie, l’alchimie entre personnes selon les affinités de chacun… J’ai rencontré une héroïne à la grandeur d’âme exceptionnelle, avec un cœur en or. Son humanité m’a poussé à la réflexion (le livre recèle des passages marquants sur la nature humaine). C’est une personne qui sait apprendre de ses erreurs, qui sait pardonner, bien qu’elle n’oublie pas. Capable de tous les sacrifices pour ceux qu’elle aime, sachant aimer une personne en entier, pour ce qu’elle est, et non pas pour ce qu’elle possède (je trouve ça rare de nos jours malheureusement, bien que je ne généralise pas). C’est pour toutes ces raisons que j’adore Hélène, car c’est une personne rare, folle dans le bon sens du terme^^, qui a un humour remarquable, mais surtout une humanité que beaucoup pourraient lui envier.

Mais que serait cette chronique sans que j’évoque la remarquable auteure que j’ai découvert, qui fait partie de mes coups de cœur. Sincèrement Charlène, je suis heureux de connaitre une auteure telle que toi. Ta plume m’enchante, car elle est à la fois légère, sensible, poétique, mature et enfantine à la fois, et pleine d’autodérision^^ Te lire me fait beaucoup de bien. J’admire cette façon que tu as eue d’insérer des phrases d’Hélène s’adressant aux lecteurs, comme si tu devinais à chaque fois ce qu’ils allaient penser (un chapitre d‘ailleurs m‘a donné l‘impression que tu relatais les événements passés tel tes mémoires, et j‘ai trouvé ça fabuleux, car il fallait oser)^^ Tu as construit ce diptyque d’une manière ingénieuse et même hors du commun. L’humanité dont tu fais preuve à travers Hélène me touche énormément, car tu prônes la loyauté, l'amour, la justice, la sincérité, et d'autres choses encore. Tu m'as fait voyager dans un tout autre monde à travers ce diptyque, insérant à travers l'histoire des chansons sublimes, intensifiant encore plus l'immersion des passages. C'est avec un immense bonheur que j'ai lu Le Masque du Silence... que je relierais sans doute ;)

par Sorcier
La guerre des Elfes, L'intégrale La guerre des Elfes, L'intégrale
Herbie Brennan   
Ouf je viens de le finir c'était assez long,mais bref!! J'ai trouver que c'était une superbe histoire,rempli de moment assez inattendu. J'ai carrément adoré!! Au début je me suis dit pourquoi on parle d'humain là dedans?? Et bien la réponse est simple mais pour ça vous devrez lire le livre(ce n'est pas si gros qu'il ne parait)...
L'histoire est passionnante et attachante les 100 dernières pages je n'ai pas pu relever les yeux!!
C'est un livre que je recommande vraiment!!
[spoiler]Mais j'ai toujours une question en suspend,je ne vois c'est qui sur la couverture...[/spoiler]

par Jenna
Le suivant sur la liste, Intégrale Le suivant sur la liste, Intégrale
Manon Fargetton   
Agréable à lire du début à la fin. Je suis resté accrocher dessus. L'histoire est vraiment bien ficelée. Et commence direct dans l'action avec des beaux moment de coopération des pouvoirs même si je dois admettre malgré tout que l'ont reste un peu sur sa faim.

par Jadan
Gardiens des cités perdues, Tome 1 Gardiens des cités perdues, Tome 1
Shannon Messenger   
OK, je rends les armes, je n'arrive même pas à exprimer une pensée cohérente sur ce livre. Oui, le côté école spéciale pour elfes fait penser à Harry Potter mais les ressemblances s'arrêtent là et c'est génial !
L'histoire est passionnante, complexe (mais pas trop, pour ne pas nous paumer au passage) et surtout très drôle. J'ai pas mal rigoler toute seule (oui, oui, ça fait très débile, je l'admets) tellement je trouvais les répliques ou les situations hilarantes.
J'adore les personnages, bien travaillés avec chacun leur personnalité bien à eux et leur manière d'être drôles. Même si c'est vrai que je n'aime pas les méchants (nooooon ? Vraiment ?)
Bref, cette série est super et... bah c'est tout en fait !

par LilaJune