Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Diam20 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Hybride, Tome 1 : Ce qu'il reste de moi Hybride, Tome 1 : Ce qu'il reste de moi
Kat Zhang   
http://wandering-world.skyrock.com/3115685987-The-Hybrid-Chronicles-Tome-1-What-s-Left-Of-Me.html

On dit souvent qu'on devrait pas juger un livre à sa couverture... C'est bien connu, les règles sont faîtes pour être transgressées, mais également pour posséder quelques exceptions qui les confirment. C'est le cas avec What's Left Of Me, qui est tout aussi sublime de l'extérieur que de l'intérieur. Si ce n'est pas un vrai coup de coeur, on touche bien au coup de foudre ! Vous savez, même si ce roman n'est pas parfait, qu'il n'excellent pas à tous les niveaux, il possède tout de même le truc. Ce truc qui change tout et qui transforme un simple ouvrage en un merveilleux voyage. Ce truc rare est vraiment unique, de plus en plus absent dans mes lectures. C'est ce truc qui m'a complètement rendu accro. Je peux vous garantir que c'est bien la première fois de ma vie que je lis 350 pages en anglais en moins de 24 heures. Pour que je dévore littéralement un roman à cette vitesse, c'est vraiment qu'il y a quelque chose. Un truc. Un truc sensationnel et bouleversant. Un truc marquant et violent.
Ce n'est plus un secret, j'attendais de lire What's Left Of Me depuis des mois. Aussitôt reçu, aussitôt lu ! Et vous savez quoi ? Je regrette presque de l'avoir terminé aussi vite. Vraiment. Rien qu'en arrivant vers la fin, je me suis dis « non mais ralentis, savoure ! », mais je n'ai pas pu fermer le livre avant d'avoir lu la dernière ligne. Dire que je vais devoir attendre un an avant de posséder la suite me tue. What's Left Of Me est une bombe. Mais vraiment. Tout est explosif. Brûlant. Intense. Destructeur. Incandescent. Ravageur. Transcendant.
Rien qu'en découvrant l'idée général, j'étais conquis. Bienvenus dans un monde où chaque être possède deux âmes : une dominante et l'autre récessive. Jusqu'à l'âge de quatre ou cinq ans, elles vivent toutes les deux et contrôlent le corps dans lequel elles habitent. Puis, progressivement, l'une des deux s'estompe et finie par totalement disparaître. Normalement. Car ce n'est pas du tout ce qui est arrivé à Addie et Eva. Deux âmes. Deux personnes. Un seul corps. Elles sont ce que le gouvernement dystopique dans lequel nous sommes plongés nomme des "Hybrides". Et tous ces êtres doivent être exterminés. Non mais comment ne pas craquer ? Surtout qu'Addie et Eva sont juste... Époustouflantes. Tomber doublement amoureux, c'est possible ça ? Non parce que là c'est simple, j'ai succombé pour ces deux adolescentes. Addie est la dureté dont Eva a besoin, tandis qu'Eva est la douceur dont Addie a besoin. Addie complète Eva. Eva complètement Addie. Le yin et le yang. Inséparables. Irréductibles. Kat Zhang nous livre leurs pensées et leurs sentiments de la façon la plus éblouissante qui soit. C'est Eva qui narre la plupart des évènements en tant qu'âme récessive, mais nous passons très souvent par la narration en « nous », à la fois perturbante et tellement, tellement, juste et touchante. Franchement, j'ai complètement craqué. Leur moindre sensation, leur moindre doute, leur moindre état d'âme nous transperce et nous fait frissonner. Leur relation est brillante, rayonnante, attendrissante et hautement émouvante. Elles sont soeurs. Âmes. Âmes soeurs. Jumelles. Ouaw ouaw ouaw. L'auteure les décrit avec brio, tout comme leurs ressentis. Sincèrement, j'ai été envoûté par leur personnage. Haaaaaaaaaaaa, je veux déjà les retrouver !!! Je n'ai pas dû quitter une héroïne extraordinaire mais deux ! Quel supplice !
Niveau intrigue j'ai, là aussi, complètement adhéré aux idées de l'auteure. En fait quand j'y réfléchi, il ne se passe pas grand chose. Enfin si, mais ce n'est pas si imprévisible que ça. Malgré tout... Je ne sais pas, il y a encore ce fameux truc qui fait qu'on adore chaque instant et chaque surprise. Sérieusement, j'étais juste scotché à mon lit, les doigts sauvagement agrippés aux pages, le souffle haletant et le coeur battant à tout rompre au moindre coup de théâtre. Même si tout n'est spectaculaire, on reste bouche bée à de très nombreuses reprises. Tout est fait pour nous rendre ultrasensibles à tous les changements qui prennent place au cours de notre lecture. Nous avons les nerfs à vif, nous sommes à fleur de peau. Les mots nous touchent en profondeur. On s'embrase littéralement. Vraiment, nous sommes happés par un torrent impossible à combattre. Nous sommes totalement sous l'emprise du roman. On a pas le choix : on doit se laisser emporter. S'abandonner à Eva et Addie. A leur magnifique histoire. Et aux retournements de situations juste géniaux qui les attendent.
Les évènements inattendus qui sont constamment présents à l'intérieur de l'intrigue nous permettent de faire la rencontre de nombreux personnages. J'ai adoré tenter de percer les mystères de Devon/Ryan et rire et pleurer aux côtés de Hallie/Lissa. Le personnage de Kitty/Nina m'a énoooooormément touché. Cette petite va vivre des choses atroces, tout comme Jaime/Cal qui m'a juste laissé sur les fesses. Certains évènements du livre sont réellement blessants et choquants. Durs émotionnellement. Mais comment ne pas devenir accros, après ça ? On veut toujours en savoir plus. S'attacher. Aimer. Vivre. S'auto-détruire. C'est tellement bon. Ça fait mal tant de plaisir. What's Left Of Me, non mais quel livre !!!
Bien évidemment, nous restons dans le genre Young-Adult. La romance n'est donc jamais très loin, bien que, cette fois, elle m'a beaucoup surpris. En effet, elle est présente, mais en très maigre quantité. Je vous rassure, ça ne gêne absolument en rien le récit. Car les sentiments amoureux sont décrits avec douceur et poésie. Surtout qu'ici, ce n'est pas un triangle amoureux auquel nous sommes confrontés. M'enfin je sens venir le pentagone amoureux. Oui oui, cinq personnes sont concernées. Mais n'oubliez pas que nous avons affaire à des hybrides ! Haha, cela change toute la donne ! Non mais vraiment, la suite promet, niveau relations amoureuses ! J'ai tellement hâte d'en savoir plus ! Tellement, tellement hâte ! Surtout que ce qui attend Eva et Addie côté coeur risque d'être renversant ! Vivement 2013 !
What's Left Of Me n'est pas seulement un roman coup de poing grâce à ses personnages et son intrigue, mais également parce qu'il nous laisse un goût amer et étrange une fois le roman refermé. En effet, l'auteure n'hésite pas à soulever des questions d'éthiques troublantes et atrocement actuelles. Voyez-vous, les hybrides voient décéder des êtres pas vraiment nés, mais pas totalement morts non plus. Un peu comme pour des embryons. Les questions sur l'avortement ou les conditions de vie des embryons justement sont un peu au coeur de l'histoire. J'ai adoré cogiter longuement après avoir terminé ma lecture. D'ailleurs, j'ai poussé le raisonnement un peu plus loin. Eva ne serait-elle pas seulement la conscience d'Addie ? Une conscience que nous possédons toutes et tous ? Et si cette conscience, notre conscience, était une autre âme cachée en nous ? Une conscience que les médecins feraient disparaître à notre naissance en nous injectant des sérums directement après notre accouchement ? Et si, dans le fond, nous étions tous des Hybrides ? Bon ok, j'extrapole complètement, m'enfin quand même ! What's Left Of Me m'a vraiment laissé rêveur. Et j'aime tellement partir dans de tels délires que le roman mérite un gros plus rien que pour ça !
Très vite, on atteint le dernier chapitre du livre. Franchement, j'ai adoré la fin de l'histoire. Beaucoup de réponses restent en suspens, mais l'attente ne sera pas insoutenable ( du moins pour cet aspect là ). Un mini happy-end nous attend, alors que l'univers d'Addie et d'Eva est totalement brisé. Un fin émouvante, délicate et chaotique qui m'a beaucoup plu. J'ai vraiment hâte de lire le tome deux pour en savoir plus sur la famille de nos héroïnes, et sur leur avenir qui semble assez parsemée d'embuches. Vivement, vivement, vivement !!!
What's Left Of Me. Ce Qu'il Reste De Moi. Après ma lecture, pas grand chose. J'ai complètement adoré ce livre. A la fois dévastateur et passionnant, palpitant et convainquant, il ne laissera certainement personne indifférent une fois le livre refermé. Nous rencontrons des protagonistes uniques et exceptionnels, déchirants, brisés, et tellement déterminés et attendrissants qu'il est impossible de ne pas fondre pour eux. La relation entre Eva et Addie est juste parfaite, et violemment enivrante. Je veux les retrouver !!! L'action est également maîtrisée avec justesse, bien que pas parfaite, mais le truc est toujours là pour redresser le niveau. Ce truc. Le truc. What's Left Of Me possède le truc. Une brillance innée. Une écriture envoûtante. Un univers surprenant et prodigieux. Pas un coup de coeur mais un coup de foudre, que je vous recommande chaudement. Purée, j'ai tellement hâte d'être en 2013, maintenant !

par Jordan
Les Ailes d'émeraude, Tome 3 : L'Île des secrets Les Ailes d'émeraude, Tome 3 : L'Île des secrets
Alexiane De Lys   
Ah non mais là je suis choquée !!! La couverture ?! Mon Dieu, l'histoire est incroyable mais les couvertures sont de plus en plus affreuses ! Sérieux, c'est qui ce mec ? Déjà, la couverture du 2, j'ai vu le même mannequin (même posture) sur une autre saga (aucun effort de réalisation) mais là, c'est du haut niveau, c'est pas possible ! Je lirais l'histoire car l'écrivaine a du TALENT mais voilà, déçue !
Ps: Pour un p'tit sondage, mettez un petit coeur si vous êtes d'accord avec moi et sinon appuyez sur le pouce vers le bas si vous adorez l'illustration :)
Pss: J'adore quand même l'histoire et l'auteur : pas de conclusion trop hâtive pls

Et me re-voilà ! Ça y est une autre page qui se tourne. Une de mes préférés sagas qui se termine. C'est toujours dur mais en même temps j'en pouvais plus d'attendre ce final ^^
Alors mes impressions : [spoiler]Un Magnifique Happy-End ! Plus heureux tu meurs Lol ! Nan sans rire je ne m'attendais pas à une autre fin que celle-ci et j'étais super heureuse pour toute la petite troupe de Cass ;) Merci Alexiane de nous apporter un peu de bonheur dans ce monde de brutes !![/spoiler]
Alors honnêtement, les personnages sont fidèles à eux-mêmes et j'ai toujours envie de les serrer dans mes bras ! Surtout Isha et Gabriel (Evidemment) !
L'intrigue nous tient jusqu'au bout. De l'action, du suspense (j’aurais aimé un poil plus), de l'Amouuuur, de l'humour (Love Isha qui me fait trop rire) etc etc
Alors vous allez me dire, mais pourquoi elle ne le met pas en Diamant alors ? Eh bien enfaite, j'ai hésité mais j'ai finalement choisi l'Or pour la simple et bonne raison que le déroulement m'a paru un peu trop vite. C'était mon ressenti. Le soucis avec moi c'est que je suis une amatrice d'action (de combats, je suis un peu sadique Mdr) et vers la fin, j'en attendais un peu plus. Voilà voilà je suis peut être trop exigeante. Dans tous les cas, le Tome 1 est pour moi le meilleur, la crème de la crème et je ne me laisserais jamais de le lire :p
Ah si aussi, j'ai trouvé un peu beaucoup de ressemblance avec Lux (pour ceux qui connaisse ils comprendront ) [spoiler]Genre déjà le mariage express comme Katy et Daemon à L.A, la robe rouge de Cass au gala m'a rappelé la robe rouge de Kat au bal de promo (couleur préféré de Daemon ..), le local souterrain scientifique caché (lux number 4), Cass qui se fait attrapé par une trappe qui se referme devant Gaby dans ce même local (ça vous rappelle pas une fameuse scène?). Voilà ça m'a quand même perturbé [/spoiler]
Encore un truc, j'ai rencontré Alexiane de Lys au Salon Du Livre et elle a été super gentille, souriante, patiente et j'ai eu ma petite dédicace ! Trop heureuse ;) Merci encore !



par Wanheda
Across The Universe Tome 3 : Shades of Earth Across The Universe Tome 3 : Shades of Earth
Beth Revis   
http://wandering-world.skyrock.com/3140696752-Across-The-Universe-Tome-3-Shades-Of-Earth.html

Bon ok, 4,75/5, c'est vraiment une note à la mords-moi-le-nœud. J'essaie le moins possible de noter les romans avec des 0.25 ou des 0.75, mais Shades Of Earth est tellement parfait tout en possédant de minuscules ( mais vraiment minuscules ) points de noir que je ne voyais pas comment ne pas lui attribuer cette note. Bref, à part mon explication ennuyante, j'ai, genre, un milliard de trucs à vous dire. Shades Of Earth m'a brisé. Je ressors de ma lecture avec des millions d'étoiles dans les yeux, les muscles bandés, le cerveau comateux et le corps en état de choc. Ce livre, c'est une bombe. C'est le genre de romans qui vous poussent à lire jusqu'à une heure du matin alors que vous avez cours quelques heures plus tard. Une histoire comme celle-là, elle arrive très rarement entre vos mains. La conclusion de la trilogie Across The Universe est excitante, vibrante, puissante et sensationnelle.
Ce n'est plus un secret pour personne : j'attendais de connaître la fin de cette saga depuis des semaines. Across The Universe est véritablement une trilogie coup de cœur qui, je l'espère, paraîtra très prochainement en France. Avant toute chose, j'aimerais vous parler des personnages principaux, Elder et Amy. OH. MY. GOD. J'avais oublié à quel point nos deux héros étaient touchants, émouvants, adorables, fascinants et le pouvoir qu'ils avaient de nous consumer. L'alternance de leurs points de vue est bien évidemment présente dans ce troisième opus et il m'a semblé, ici, qu'elle était plus justifiée que jamais. Amy et Elder prennent un peu plus leurs distances dans ce tome, et on voit alors apparaître deux intrigues différentes mais toutes aussi renversantes. Les sentiments que ressentent alors Amy et Elder m'ont juste tué. On vit complètement l'histoire au travers de leurs émotions. Tout est justifié et logique. On ne peine pas une seule seconde à croire à leurs doutes, leurs peines, leurs élans de passion et leurs ressentis. Bien évidemment, Amy et Elder n'oublient pas de passer de nombreux instants ensemble, et de nous en faire voir de toutes les couleurs.
En effet, la romance qui bourgeonnait entre eux ne fait qu'exploser et s'enflammer dans ce récit. Purée, qu'ils m'ont fait rêver !!! On fond dans chaque parole prononcée, on brûle dans chaque caresse, et on se laisse submerger par un torrent dévastateur à chaque baiser. Sincèrement, leur histoire est une des plus douces, des plus touchantes, des plus romantiques et des plus poétiques qu'il m'ait jamais été donné de lire. On sent qu'ils s'aiment, et qu'une passion invisible et pourtant tellement palpable les unit. Juste ouaw ♥.
D'ailleurs, en parlant de poésie, je pense soudainement à l'écriture de Beth Revis. Et là, juste ouaw ♥ ( bis ). Je ne me souvenais pas que son style était à la fois si enchanteur et si enivrant. Les analogies et les comparaisons qu'elle fait dans son récit m'ont carrément mis les larmes aux yeux. C'est magique, c'est attendrissant, c'est aussi beau que c'est déchirant. L'auteure ne se gêne absolument pas pour nous tuer de l'intérieur, et pour nous couper le souffle à de multiples reprises.
En effet, avec Shades Of Earth, IMPOSSIBLE de lâcher le roman. Après tous les évènements horribles et violents qu'ont vécus Amy et Elder, ils parviennent enfin à atteindre la planète qu'ils convoitent depuis toujours. Sauf que cette nouvelles contrées, nommée Centauri, est un lieu peuplé d'étranges monstres et dans lequel d'étranges phénomènes voient le jour. Comment ne pas décéder avec une telle atmosphère ? De la première à la dernière page, on se pose sans cesse des questions. Quelle horreur va arriver ensuite ? Qui va devenir fou ? Qui va mourir ? Car, oui, Beth Revis joue la carte ( que j'aime énormément ) de l'insensibilité en tuant un nombre incalculable de personnages ! Et, bien évidemment, en sadique reconnu que je suis, j'ai adoré ça. Ça, et le fait d'avoir le cœur en mille morceaux pendant toute ma lecture. Il y a tellement de choses à dire sur les rebondissements que comporte ce récit... Tout, ABSOLUMENT TOUT, niveau action, est PARFAIT. Le climat inquiétant, les coups de théâtre totalement imprévus, les indices qui nous mènent sur des fausses pistes, et les révélations juste ahurissantes qui nous sont offertes dans les ultimes chapitres. Tout est vraiment extrêmement bien mené. A de très nombreuses reprises, j'ai dû lâcher le roman et reprendre mon souffle. Il y a tant de choses aussi bouleversantes que palpitantes qui nous arrivent en même temps en pleine tête qu'il est véritablement nécessaire d'avoir le cœur bien accroché, et d'être bien préparé psychologiquement à entamer cette lecture. Ouaw. Ouaw, ouaw, ouaw.
Pour revenir à ce que je disais dans mon introduction, Shades Of Earth possède tout de même de minuscules défauts, qui ne m'ont absolument pas gêné en eux-mêmes mais qui, ajouté les uns aux autres, causent du tort au récit. Tout d'abord, j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher aux nombreux personnages secondaires qui nous sont présentés ici. Par exemple, j'ai détesté le père d'Amy, alors qu'il est présent de manière récurrente dans l'histoire. Par ailleurs, je n'ai absolument pas compris pourquoi l'auteure avait essayé de mettre en place une sorte de triangle amoureux dans le dernier tome de sa trilogie. Ce n'est pas les sentiments du troisième héros qui me gênent, mais plutôt le fait que Beth Revis ait pu songer à intégrer une telle relation maintenant, à ce moment fatidique de l'histoire. Finalement, la fin, pourtant parfaite, ne nous livre pas toutes les réponses à nos questions. Mais comme ce sont des interrogations minimes et sans aucune importance, ce n'est si grave que ça. Malgré tout, Shades Of Earth possède tellement d'excellents points que ces quelques bémols ne changent rien à mon sentiment sur cette série. Même si elle aurait pu être encore plus parfaite, elle n'en reste pas moins affreusement poignante et magnifique.
En résumé, Shades Of Earth est une lecture envoûtante et fascinante, qui nous livre un tout nouvel univers en dehors des murs du Godspeed, tout en nous permettant quand même de garder la tête dans les étoiles. Amy et Elder sont des créateurs de rêves et de frissons, c'est aussi simple que ça. Leurs personnalités, leurs caractères, leurs émotions, toutes les épreuves qu'ils ont traversé et leur merveilleuse histoire d'amour m'ont permis de m'attacher à eux de manière intense et puissante. Je les adore, et ils me manquent déjà terriblement. Ce roman nous met également le cœur en miettes, de par ses rebondissements impressionnants et son climat hautement oppressant. Les ultimes chapitres m'ont vraiment laissé sur les fesses, et j'ai vécu plusieurs morts intérieures à répétition. En les lisant, le monde pourtant bien réel qui m'entourait m'a semblé devenir flou, avant de partir en fumée. La conclusion de cette brillante trilogie est explosive. C'est une baffe, une bombe, une perle. Croisons les doigts pour que ce chef-d'œuvre soit rapidement publié chez nous, car il serait véritablement regrettable que les lecteurs français ne puissent pas embarquer à bord du Godspeed. Une lecture éblouissante et étincelante, telle une étoile dans un ciel de nuit, qui me hantera encore longtemps.

par Jordan
Six of Crows, Tome 1 Six of Crows, Tome 1
Leigh Bardugo   
«No mourners. No funerals.»

Six of Crows commence par une lecture addictive et se termine par un coup de cœur violent. :)

Leigh Bardugo nous fait plonger dans un monde fascinant et complet qui promet une aventure passionnante dès le départ.

On se retrouve aux côtés de Kaz, Inje, Matthias, Wylan, Jesper et Nina qui sont des personnages que j'ai trouvé tout bonnement supers.

Je les ai trouvé complets. Chacun a son histoire et sa personnalité. Ils sont tous différents et attachants d'une manière qui leur est propre. L'auteure a vraiment bien travaillé tout ce qu'ils sont et représentent, les rendant plus profonds si je puis dire, d'autant plus vrais et surtout crédibles.

Ainsi les relations entre les personnages sont très agréables à découvrir, quelles qu'elles soient.

J'ai bien apprécié la plume de Leigh Bardugo qui écrit de manière simple mais captivante.

Alors que dans The Grisha trilogy elle avait choisi d'écrire à la première personne, dans Six of Crows elle écrit à la troisième personne et j'ai trouvé ça très agréable de suivre l'histoire de cette manière sans que, honnêtement, je sois capable de vous expliquer pourquoi.

On suit donc l'histoire de plusieurs points de vue (Jesper, Kaz, Inje, Matthias, Nina, Joost, Pekka). J'aurais bien aimé qu'on ait au moins un chapitre sous le point de vue de Wylan... peut-être dans le second tome !

L'histoire m'a énormément plu.

On suit les aventures de six jeunes criminels à qui on confie une mission qui paraît complètement impossible. Ils doivent se rendre dans un endroit nommé The Ice Court, un endroit où ils vont risquer leur peau, et sont chargés de retrouver un homme car la société est menacée par une drogue pour le moins désastreuse. Et bien-sûr, ensuite, ils doivent ressortir de cet endroit. Vivants, de préférence.

Six of Crows est composé d'un tas d'éléments qui nous permettent de passer un moment de lecture très agréable et qui efface le monde autour, nous pousse dans l'univers de l'auteure sans qu'on s’ennuie à aucun moment et sans qu'on puisse voir le temps qui s'écoule et les pages qui défilent.

Au rendez-vous action, rivalités entre gangs, imprévus, trahisons, flash-backs, révélations surprenantes et même un peu de romance avec une petite touche d'humour. Si ce n'est pas un beau mélange tout ça !

Petite parenthèse : Six of Crows se déroule deux ans après Ruin and Rising (dernier tome de The Grisha trilogy) et si vous n'avez pas lu The Grisha trilogy, rien ne vous empêchera de découvrir Six of Crows malgré tout.

Pour parler un peu plus en détails des personnages...

Kaz Brekker [spoiler](de son véritable nom, Rietveld)[/spoiler] est un voleur et bien plus encore, âgé de dix-sept ans, surnommé 'Dirtyhands' et qui appartient au gang 'The Dregs'. Il est intelligent et plein de ressources. Il n'accorde pas facilement sa confiance et cache bien son jeu. Je l'ai tout simplement adoré.

Inje Ghafa est une Suli qui s'est retrouvée après plusieurs évènements être l'espionne du gang auquel appartient Kaz et la meilleure de tout Ketterdam. Elle a dix-sept ans aussi. C'est une voleuse de secrets surnommée 'The wraith', qui rêve, un jour, de retrouver sa famille. Je l'ai trouvé vraiment attachante et je ne saurais vous dire pourquoi. Elle semble à la fois forte et fragile... En tout cas, je l'ai vraiment bien aimé.

Nina Zenik vient tout droit de Ravka et la jeune femme de dix-sept ans est une Grisha. Ancien soldat de la seconde armée, Heartrender talentueuse et à présent membre des Dregs elle n'a qu'un rêve : rentrer chez elle. Et pour cela, elle décide d'aider Kaz dans sa quête. J'ai beaucoup aimé sa façon d'être, sa personnalité. C'est un personnage très intéressant, que j'ai beaucoup apprécié découvrir.

Matthias Helvar est quant à lui un ancien Drüskelle, chasseur de Grisha, âgé de dix-huit ans. Il passe près d'un an en prison suite à une erreur qu'il prend sérieusement pour une trahison et ne ressort de cet enfer que pour aider Kaz et ses compagnons dans leur mission suicide : entrer dans un tout autre enfer et en ressortir vivants qui plus est ! Matthias est le personnage auquel je me suis le moins attachée et pourtant, je l'ai adoré !

Jesper Fahey est le meilleur tireur d'élite des Dregs. À dix-sept ans, il ne tient pas en place et ne manque aucune occasion d'avoir un peu d'action. [spoiler]C'est aussi un Grisha qui ne crie pas sur tous les toits qu'il est Fabrikator ! Surprise, surprise ![/spoiler] À mes yeux, Jesper est tout simplement passionnant. C'est un personnage que j'ai adoré et pour lequel j'ai d'ailleurs une petite préférence.

Wylan Van Eck a seize ans, c'est le plus jeune du groupe. Enfant d'un riche homme, il a quitté la maison de son père quelques mois plus tôt pour des raisons qu'on ignore [spoiler]jusqu'à la fin du livre. En vérité, Wylan n'est capable ni de lire ni d'écrire et pour ces raisons son père l'a renié déclarant qu'il est une insulte à sa maison.[/spoiler] Wylan est un garçon intelligent et talentueux. Un enfant rebelle qui se lance dans un mission suicide et dont le rôle est de poser des bombes -et de les faire exploser, bien entendu-.

De plus, les passés des personnages sont tout simplement "géniaux", si je puis me permettre. J'entends par là qu'ils sont recherchés, complets, et ils leur ont laissé, à tous, une marque qu'ils n'oublieront jamais et que parfois ils essaient même de cacher.

Les relations entre les personnages sont très agréables à découvrir comme j'ai pu le dire plus haut. On sent un véritable lien qui se créait entre eux au fil du livre. [spoiler]La romance entre Nina et Matthias est un peu plus présente que celle entre les deux autres duos. Mais on sent malgré tout qu'il pourrait bien se passer quelque chose entre Jesper et Wylan -doigts croisés- et qu'entre Inje et Kaz, il y a bel et bien une petite étincelle qui ne demande qu'à se changer en véritable feu -surtout à la fin- (rien de destructeur, espérons). [/spoiler]

Un petit mot sur la fin...

Surprenante et tout aussi entraînante que le reste du bouquin, la fin de Six of Crows m'a épatée et à présent je me sens impatiente de connaître la suite. [spoiler]La bande de Kaz a réussi sa mission suicide haut-la-main mais alors qu'ils s'apprêtent à toucher leur récompense (récompense qui les rendra plus riches qu'ils n'auraient jamais osé l'espérer), la situation change du tout au tout. Leur groupe se retrouve divisé.[/spoiler] Les aventures (ou mésaventures) de Kaz et de son crew sont donc loin d'être terminées !

Six of Crows est un premier tome que j'ai adoré découvrir. C'est 462 pages passionnantes après lesquelles on ne peut demander que la suite ! D'ailleurs, l'attente va être rude !

Leigh Bardugo a remporté mon cœur littéraire haut-la-main.

Ce roman a été pour moi une excellente surprise, je ne m'attendais sincèrement pas à ce qu'il finisse dans ma liste de diamant en étant un gros coup de cœur.

L'un de mes plus gros coup de cœur de l'année 2015.

«We are all someone's monster.»

par Sheo
La vie rêvée d'Ève, Tome 1 : La fuite La vie rêvée d'Ève, Tome 1 : La fuite
Anna Carey   
http://wandering-world.skyrock.com/3055007211-Eve-Tome-1-Eve.html

J'attendais de lire Eve depuis très longtemps. Comme c'est un roman purement dystopique, j'avais déjà craqué rien qu'en lisant le résumé. Maintenant que j'ai lu le livre, je dois bien avouer que je suis complètement sous le charme de cette fabuleuse histoire. Dès le début, nous sommes entraînés dans l'univers impitoyable et saisissant de l'ouvrage. Pas de longueurs, pas de problèmes particuliers, Eve est vraiment très intéressant et prenant. Il y a quelques fausses notes, mais elles ne m'empêcheront en rien de m'empresser sur la suite !
Au début, nous rencontrons Eve, dix-huit ans, jeune femme modèle dans son École réservée exclusivement aux filles. Le premier chapitre nous fait pénétrer dans la dernière soirée qu'elle va passer dans son lieu de vie. En effet, le lendemain, Eve va devoir quitter l'École et pénétrer dans la Ville de Sable, un lieu merveilleux où elle aura un travail, un mari, des enfants, et une vie parfaite.
Vous voyez déjà l'aspect dystopique ? Attendez, ce n'est pas fini. Dans son École, seules des filles sont acceptées. Pourquoi ? Tout simplement car les hommes sont considérés comme horribles. Ceux en dehors de la Ville de Sable, bien sûr. Des centaines de filles âgées de trois à dix-huit ont appris à éviter les êtres masculins et à combattre leurs mensonges et leurs promesses. Eve et sa meilleure amie, Pip, ont toujours été les meilleures à tous les niveaux. Mais c'est en particulier Eve qui excelle dans toutes les matières. C'est pourquoi elle a été choisie pour donner un discours lors de la grande cérémonie avant son départ. Sauf que tout va être chamboulé par Arden, la rebelle de l'École.
En tant que meneuse et meilleure élève, Eve doit empêcher le moindre débordement. C'est pourquoi elle va suivre Arden lorsque celle-ci va tenter de s'enfuir de l'École. Arden va lui offrir la vérité sur ce qui l'attend. Et Eve ne s'en remettra pas. Au départ, même si elle ne croit pas aux révélations d'Arden, elle va la suivre. Arden va lui montrer l'atrocité de ce qui l'attend derrière les Murs de l'École et dans la Ville de Sable. Elles vont donc s'enfuir. Seules. A la merci des ténèbres qui se bousculent à l'extérieur de l'École.
Commence alors un long voyage pour trouver un lieu où se cacher, se nourrir, et se protéger. En chemin, Eve et Arden vont rencontrer Caleb, un jeune homme de leur âge qui vit avec d'autres garçons dans des tunnels. A partir de là, l'histoire prend un tournant passionnant. Le côté dystopique est très marqué, ce qui m'a vraiment plu. On nous dépeint un monde en pleine perdition, où la population a été décimée il y a seize ans par une maladie mortelle dont quatre-vingt dix-huit pour cent des humains sont morts.
Eve est une héroïne touchante et émouvante, qui est la fois innocente par son manque de savoir et totalement décidée à se battre pour sa liberté. J'ai adoré voyager à ses côtés. Elle est forte, aussi bien mentalement que physiquement, et tous les instants passés avec elle m'ont comblé. De même, Arden est vraiment une personne adorable. J'ai eu un peu de mal au départ, mais passées les quarante pages, j'ai commencé à bien accrocher avec elle.
Caleb et sa bande paraissent froids au premier abord, mais on découvre que cela n'est qu'une façade pour se défendre. D'ailleurs, c'est là un des éléments clés de l'histoire. Quand on doit se protéger, se battre constamment contre la mort, est-il réellement possible de laisser parler ses sentiments ? C'est ce que vont tenter de découvrir Eve et Caleb lorsqu'ils vont se rapprocher.
Comme je l'ai dit au début de ma chronique, il y a aussi quelques faux pas. J'ai trouvé que, parfois, l'auteure choisissait la facilité. Certains problèmes se règlent trop facilement, quelques personnages ne sont pas suffisamment utilisés, et je me demande vraiment ce qu'il va advenir pour quelques-uns d'entre eux. Mais bon, à côté de ça, Anna Carey nous offre un monde vraiment époustouflant et très très intriguant.
D'ailleurs, elle possède un style d'écriture vraiment plaisant ! Les pages nous glissent extrêmement facilement entre les mains tant on est ancré dans l'intrigue. Les mots forment autour de nous une atmosphère envoûtante, voilà ici un point fort du roman. L'univers dystopique est décrit à la perfection, vraiment. Pour les fans du genre, comme moi, vous ne serez pas déçus !
Le côté romance est présent, mais au second plan. La passion entre Eve et Caleb est légèrement moins impressionnante que celles dans les autres romans que j'ai lu. Ceci peut aussi être considéré comme un moins, bien que cela ne m'ait pas spécialement dérangé. Nous avons tout de même droit à des moments tendres et durant lesquels nous pouvons respirer et baisser notre garde avant d'être à nouveau aspirés dans la tornade d'action et de rebondissements qu'est Eve.
La deuxième moitié du roman se dévore à une vitesse phénoménale ! Le roman est ( trop ! ) court et aucun moment de répit ne nous est laissé. A la fin, mon coeur a fait des tas de bonds dans ma poitrine. Je me demande encore comment il a fait pour tenir le coup. Les dernières pages nous laissent totalement haletants et nous coupent le souffle. J'ai adoré le personnage d'Eve, son histoire, son monde, ses rencontres, sa force et sa détermination. Malgré les quelques bémols que possède le roman, je sais que je peux foncer tête baissée sur la suite qui, j'en suis sûr, sera aussi fascinante que ce premier opus.

par Jordan