Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de dida0010 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Speedway Speedway
Pascale Stephens   
L'avis d'Esméralda :
« Speedway » est le troisième roman que je lis de cet auteur après les deux premiers tomes de la trilogie « Not easy ». Ce roman s’inscrit dans un monde ultra masculin puisqu’il s’agit de celui de la course professionnelle de moto.

Clémence a tout pour être heureuse, un homme qui s’occupe d’elle et qui n’hésite pas à la pousser lorsqu’il s’agit de se mettre en avant dans le monde de la moto. Elle est aussi pilote et son professionnalisme n’est plus à prouver désormais. Les débuts ont été un crève cœur pour elle, une femme pilote n’a pas sa place sur les circuits. Certains d’entre eux s’en sont pris à elle ouvertement alors que d’autres lui ont rendu le respect mérité. Clémence vit la vie parfaite. Elle est épanouie et en profite un maximum. Jusqu’au jour où tout bascule. L’accident mortel qui lui enlève son futur mari. La chute est brutale et profonde. Les mots sont blessants et les gestes loin d’être réconfortant. Elle s’enlise dans son malheur et les mauvaises nouvelles n’améliorent pas la situation. Emmurée dans sa carapace elle décide de fuir la France vers l’Ecosse lors d’une occasion qui se présente à elle. Elle pressent alors que c’est le signe qu’elle attendait pour amorcer des changements dans sa vie. Mais parfois seule la volonté n’est suffisante, c’est alors que surgit de nulle part, un homme, son pire ennemi sur l’asphalte, celui qui l’a toujours démontée et qui l’insupporte au delà des mots. Cet homme est Nate, le ténébreux, l’insondable, le détestable, le macho , l’égoïste sans nom, le bad boy du circuit. Celui qui lors des soirées fêtant les vainqueurs se pavanent avec les plus belles filles.

Une rencontre et un pari, les voici partis pour un périple qui sera loin d’être de tout repos !

Cette romance offre de nombreux rebondissements et un final qui, honnêtement, a eu le mérite de me faire flipper ! J’ai beaucoup apprécié les dialogues très présents qui jouent parfois sur les quiproquo ( petite touche de comique qui est agréable dans cet imbroglio de sentiments très sombres) et sur le malaise des personnages. Ces phases sont très bénéfiques pour nos deux héros, elles leurs permettent d’évoluer, de se découvrir et de mettre des mots sur leurs émotions. L’autre point positif ce sont les détails techniques sur la mécanique des motos et sur ce qui est en rapport aux courses de motos. Dès le départ, j’ai senti que c’est un roman écrit avec les tripes et qui a certainement touché l’auteur (sentiment confirmé dans les remerciements de l’auteur). Mais, voilà, plusieurs points me chagrinent. Il est vrai que quand j’entends le mot moto de suite, je l’associe à la liberté. Il vrai que dans le monde de la compétition ce mot là n’a pas du tout sa place. On est oppressés dans ce monde où les coups bas sont de rigueurs, les langues de vipères courantes : en fait tout est permis !! Pascale Stephens a trop bien mis en avant ce point là et ne s’en prive pas. Du coup ça m’a coupé mon sifflet ! Malgré la présence de joyeux lurons, on s’aperçoit vite que la sincérité n’est pas monnaie courante. Tout ceci est accentué par la morosité des personnages qui par ailleurs s’envole trop vite à mon goût. Alors que dans les premiers chapitre on tombe en excès dans la mélancolie (certains passages sont redondants surtout au niveau de l’expression des sentiments et du désarroi de Clémence), on enchaine rapidement sur la redécouverte du plaisir et de la séduction. J’aurais voulu plus de moment casse gueule où tout part en cacahouète, ou du moins le peu qu’il y a, soit plus accentué, plus intense. J’ai trouvé le scénario trop facile !

Néanmoins j’adore toujours autant la plume de Stephens Pascale, j’attends le livre qui révélera tout son merveilleux talent. Je trouve qu’il n’est pas assez exploité !

Malgré les petits points négatifs qui m’ont contrariée, c’est un roman qui plaira à bon nombre d’entre vous : les motos, un homme hyper sexy, une femme qui ne sait plus où donner de la tête et la jalousie sont au rendez-vous.

« Speedway » fera vrombir votre cœur !
Malcolm, Tome 1 : Malcolm le sulfureux Malcolm, Tome 1 : Malcolm le sulfureux
Katy Evans   
https://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/07/manwhore-tome-1-katy-evans.html



Alors là les amis, cette romance c'est du lourd.

Pourquoi ?

...Parce que c'est du Katy Evans et qu'en matière de passion Mme Evans n'y va pas avec le dos de cuillère. Comme dirait la chanson « Elle a quelque chose que les autres n'ont pas ». C'est à dire que son histoire de milliardaire inaccessible et l'oie blanche campée par une journaliste ingénue ne va pas révolutionner le genre. Et pourtant. Elle apporte sa touche magique et d'une histoire somme toute banale elle propose une drogue romanesque. C'est à dire que je n'ai pas pu décrocher de ma lecture. On est cloué et je dirai prise au piège de la même fièvre qui consume Rachel l'héroïne principale. Tout comme elle, je n'ai pas vu le tsunami d'émotions que cette histoire allait déverser en moi.

Rachel est une jeune femme comme toutes les autres. Je vous accorde qu'elle doit être certainement plus attirante que la moyenne pour pouvoir sortir du lot gigantesque dans lequel le play boy milliardaire de Chicago va choisir ses conquêtes.
Katy Evans, pour celles qui ont lu la série Real savent qu'elle peut offrir de très héros « masculins ». Malcolm n'a pas la « passion » des ces personnages précédents. Il est moins frontal. L'auteure joue clairement la carte du mystère et de l'homme inaccessible. Et ça fonctionne à 200%. Le personnage est très charismatique. Il prend une place colossale dans le livre pourtant tout comme Rachel la journaliste qui doit brosser son portrait, on a du mal à le cerner.

Je trouve que Katy Evans a du génie pour créer des personnages et j'ose dire que si elle nous avait offert une histoire un brin plus étoffé, j'aurais eu un livre culte. Car voilà le style est addictif au possible, les personnages exceptionnellement charismatiques, le rythme est juste tout comme la trame narrative. Tout cela au service d'une histoire trop simple...
J'avoue que malgré ce coup de cœur, le scénario manque de consistance et l'histoire aurait mérité plus de rebondissements. Il ne s'agit que de mon humble avis, d'autant que j'ai quand même adoré mais je sentais d'autres possibilités inexploitées.

Bref, Katy Evans est une auteure de romance que j'adore. Aucun de ses livres ne m'a déçue et même si certaines sont moins marquantes que d'autres , elles valent toute les détour.

Il vous faut tomber sous le charme de Malcolm !
Elements, Tome 3 : The Silent Waters Elements, Tome 3 : The Silent Waters
Brittainy C. Cherry   
Je ne sais ce qui c'est passé entre le tome 2 et celui-ci. Je m'explique je suis amoureuse du tome 1 sur le tome 2 j'ai vécu une véritable déception et la retour dans les top. Mon coeur était tout serrer face au désespoir de Maggie. Elle voit tous mais personne ne l'a voit vraiment ... on veut l'aider à s'en sortir via brooks qui ne la quitte pas , qui perturber par la belle ,sans dire un mot elle l'a séduit.

par magsi
Parier... Mais pas Jouer ! : Tome 3 Parier... Mais pas Jouer ! : Tome 3
Chrys Galia   
Nous reprenons les paris, ou défi enfin l'histoire de Callie, Riley et Brad. Pour les lecteurs du second tome, vous connaissez déjà l'intrigue, maintenant vous allez connaître les détails.

Deux de nos quatre célibataires inséparables sont loin de leur soirée malt et femmes à volonté. L'un est devenu papa, l'autre va le devenir.
Brad s’apitoie sur son sort, il souffre et nous révèle son histoire depuis sa première rencontre avec Callie jusqu'au soir de ce Noël organisé par Liv, et puis il enchaîne avec la possibilité d'un avenir s'il arrive à se faire pardonner.

Bradley Anderson, 32 ans, est un avocat, nous le connaissons grâce à son dévouement pour son ami Stephen, il a retrouvé Ethan, puis Liv et s'est occupé de l'adoption de celui-ci.
Callie Nolan, professeur de danse, est la petite sœur cadette de deux ans de Liv. Quasi jumelle physiquement, elles ont une personnalité très différente. Callie est atypique dans son genre, avec une bonne dose de folie et un sacré caractère.

La narration est du point de vue de Stephen pour le premier chapitre, puis il passe la main à son ami Brad. Le roman est divisé en partie, trois pour être exacte avec un titre d'introduction, ainsi que pour les chapitres.
L'écriture est très agréable à lire, c'est simple, fluide et avec de l'humour. L'histoire de Brad est très prenante, elle commence en parallèle de celle de Liv et Stephen. Entre amitié et amour, le lien est très faible pour un homme et une femme. Et entre hommes, l'amitié est parfois très fort, quasi fraternel. Brad va devoir être fort pour pouvoir garder les deux.
Quelques nouvelles sur Liv qui se reconstruit petit à petit, les autres personnages ne restent pas seulement secondaires. Ils sont dans la continuité du roman, comme avec Stephen. Un plaisir de les retrouver tous les deux à travers les yeux de leur ami.

Cette seconde histoire est intense, à tout moment le lecteur attend le retournement de l'histoire de Brad. Puis là, les dernières pages approchent et il se dit «bien jouer de la part de l'auteure, elle a super bien manié son intrigue», et pis elle nous relance dans un suspense, où malheureusement il faut attendre le prochain tome.
Ce fut une belle histoire d'amitié et d'amour. Les deux compères restants, Riley et Tom sont très en retrait. C'est additif, le lecteur ne peut lâcher ce tome avant la fin. La plume est un vrai bonheur. Et maintenant vivement la suite !!

par Matoline
Elements, Tome 2 : The Fire Elements, Tome 2 : The Fire
Brittainy C. Cherry   
Je l'ai dévoré en une nuit... Ce roman est tellement beau. Je ne m'attendais pas à ça, j'étais restée un peu sur ma faim avec the air mais celui-ci est d'une beauté remarquable. Certes l'histoire est un peu du déjà vu et on s'attend un peu à la fin, mais on a tellement envie de connaître l'histoire de Logan, de savoir s'il va sortir de ses démons qu'on ne lâche The Fire.
Je trouve juste dommage que le personnage d'Alyssa ou même de Kellan ne soit pas assez développé, il y a deux points de vue et Alyssa est presque effacé par Logan, bon en même temps je l'épouserai bien ce Logan c'est juste que j'aurai voulu un peu plus d'initiative de la part d'Alyssa. Je n'en dis pas plus pour les prochains lecteurs

Bref. Je recommande chaudement ce roman qui a été un gros coup de cœur pour moi et qui m'a même fait lâché une petite larme

par Mylene-1
Royal Saga, Tome 3 : Couronne-moi Royal Saga, Tome 3 : Couronne-moi
Geneva Lee   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2016/07/17/royal-saga-tome-3-couronne-moi-geneva-lee/

Un prince plus bad boy que charmant, une future reine totalement dépassée par les événements et une monarchie sans dessus dessous, voilà le programme du dernier tome de cette trilogie.

J’ai pris énormément de plaisir à lire les aventures de Clara et Alexander. Ce dernier opus nous révèle enfin tous les secrets, toutes les parts d’ombre, toutes les rancœurs qui se sont accumulés au cours de cette histoire.

Couronne-moi est un livre fascinant de par son univers tout d’abord : un mariage princier, un psychopathe, une ambiance pesante. Des ingrédients très bien dosés qui nous retiennent captivés dans cet univers féerique qui nous a tous fait rêver un jour.

Clara navigue dans les eaux troubles de la famille royale, elle est complètement envoûtée par son prince. On la retrouve impétueuse, encaissant les coups et les rendant peu importe qui se trouve en face d’elle. Malgré la peur et l’angoisse qui se profilent, elle reste la tête haute, prête à tout assumer par amour.

Alexander est toujours aussi énigmatique, magnétique, dominateur. Il joue son rôle de protecteur à la perfection, il met tout en place pour faire face à la menace qui pèse sur eux. Il va faire des erreurs, beaucoup d’erreurs qu’il va devoir assumer. Il va se perdre quand son monde va basculer ce qui va apporter un côté très touchant à cet homme d’une autorité indéniable. Grâce à Clara on le voit trouver un équilibre qu’il n’aurait jamais pu envisager avant.

Ils se captivent, se complètent et sont totalement insatiables. Leurs ébats sont ponctués de douleur et de plaisirs. Leur amour est exaltant, exigeant emprunt d’extase, d’ombre et de renaissance.

Que c’est dur de refermer les portes de Clarence House mais quel plaisir de laisser ce couple sur ce bel happy end que nous a réservé Geneva Lee. Je suis vraiment heureuse d’avoir pu assister tout au long de ces trois tomes à l’évolution de cette relation vouée à l’échec. C’est une histoire faite pour nous éblouir et nous faire rêver.

Peut-on imaginer continuer le rêve jusqu’à un prochain tome sur Belle ou Edward ? L’avenir nous le dira. En attendant foncez découvrir cette histoire aussi prenante que bouleversante.
Royal Saga, Tome 2 : Captive-moi Royal Saga, Tome 2 : Captive-moi
Geneva Lee   
Un tome que j'ai eu envie de lire dès que j'ai eu finis le premier tome, mais j'ai du attendre sa sortie un mois... Autant dire que j'avais hâte de retrouver Clara et Alexander !!

L'histoire reprend lors de la séparation de Clara et Alexander. Mais on voit rapidement que Clara ne peux pas vivre sans Alexander et lui idem. Donc, ils vont se retrouver et décidaient de vivre ensemble en essayant de surmonter tout ce qui les sépare. Mais rapidement, le passé de Clara, comme celui d'Alexander refont surface et leurs familles s’emmêlent. Nos deux héros devront redoubler pour se reconquérir et surtout faire perdurer leur couple.

Je suis re-rentrée très rapidement dans leur histoire - en même temps, je n'ai fais qu'imaginer des suites pendant le long mois d'attente avant la sortie de ce tome. J'ai adoré ce côté royal, beaucoup plus présent dans ce second tome que dans le premier. L'auteur développe vraiment son univers du côté de la vie privée de la monarchie britannique et j'ai trouvé cela super sympas à découvrir. De plus, je suis toujours aussi fan de notre couple Clara/Alexander. A leur côté, je n'ai vraiment pas vu les pages défilées ! Surtout qu'ils me font toujours aussi craqués

La fin est assez surprenante. Je ne m'attendais pas du tout à cela de leurs parts... Mais je suis heureuse pour eux en espérant que le dernier tome sera toujours aussi bon, surtout que l'épilogue nous met l'eau à la bouche. Mais pourquoi ? Qui demande cela ?? sont des questions que je me poserai surement pendant un looonnnggg mois.

Clara est toujours la jeune fille du premier tome, même si elle évolue dans le sens qu'elle a plus confiance en elle au fil de l'avancement de l'histoire. En effet, au départ, elle va chercher à fuir Alexander, qui l'a fais souffrir, qui lui brise le cœur, mais elle va finir par comprendre que pour qu'il l'aime, il va falloir l'aider à se libérer de ces démons. Pour cela, elle va chercher à l'apprivoiser et à mieux le connaitre. Je trouve qu'Alexander se fait passer pour le dominateur, mais en réalité, il est faible face à elle, qui cherche vraiment à le faire se confier. Du coup, je trouve qu'elle l'aide plus qu'il ne l'aide elle. Bref, je trouve que les schémas sont un peu inversé dans ce tome-là. Cela donne plus de reliefs à l'histoire et aux personnages principaux. Donc pour conclure sur Clara, j'aime beaucoup sa personnalité, notamment pour sa persévérance.

Alexander est toujours le prince hérité de la couronne d’Angleterre, mais il est tombé amoureux d'une personne qui ne fait pas parti d'une grande famille anglaise. Mais il veut se battre en oubliant pour une fois d'où il vient. Seulement son passé et ses pratiques pour l'oublier refont surface. Et quand Clara le pousse à bout, il va faire des choses qu'il aurait voulu garder pour lui. Or, cela va être une véritable révélation pour lui. Il va enfin pouvoir aimer quelqu'un. Par contre, il va devenir un parano de la protection : un ou plusieurs gardes du corps vont surveiller Clara. Bref, il la garde pour elle, il garde son trésor pour lui. Je trouve cela juste trooop mignon. Bref, j'adore ce personnage avec sa classe, son côté gentleman, ses désirs et ses prouesses, et surtout il est très fantasmatique.

Le style d'écriture est toujours aussi description quant à l'univers, qu'aux sentiments que ressent Clara (et Alexander que l'on a moins). Je trouve que l'auteur a vraiment créé un style avec de nombreuses citations, qui m'ont fais complétement fondre. De plus, j'admire son talent pour nous faire ressentir ce que vive les personnages : je suis rapidement passée de la joie à la tristesse. Bref, elle a tout pour me plaire.

En général, c'est une nouvelle fois un réel coup de cœur pour l’histoire entre Clara et Alexander que je trouve à la fois surprenante et pleines de sentiments ♥ Vivement la suite ♥

>>http://fifty-shades-darker.blogspot.fr/2016/06/royal-saga-tome-2-captive-moi-de-geneva.html
Royal Saga, Tome 1 : Commande-moi Royal Saga, Tome 1 : Commande-moi
Geneva Lee   
Découvrez notre avis en intégralité (Les + et les -) sur : http://wp.me/p6618l-4rm

LECTURE COMMUNE
(Helle) : Tu en es où de notre lecture commune ?
(Marina) : Un quart du livre, le prince est sur le point de sauter l’héroïne. Moi qui croyais que c’était un historique, j’étais à côté de la plaque.
(Helle) : Je l’ai presque terminé, je n’arrive pas à le lâcher. Par contre, on voit clairement l’influence de « Grey »
(Marina) : Ah bon ? Oui, peut-être… Pour le moment, il est plus SM de « Sa Majesté » que « Sado Maso », mais tu as peut-être raison. Il fait Bad Boy le prince, il a l’air du style à lui coller une fessée.

Un quart d’heure plus tard :
(Marina) : Oh putain oui, tu as raison : il garde la chemise ! Il va nous faire le coup des cicatrices de GREY…
(Helle) : Ouais…. Et ça casse le truc un mec à poil avec un tee-shirt.
(Marina) : Tu m’étonnes… Un mec la teub à l’air, c’est tout nu… Sinon ça casse le fantasme quand tu le visualises… Mais il est chaud bouillant, on lui pardonne.

Une heure plus tard :
(Helle) : Je vais me poser pour le terminer. Je suis à fond dedans.
(Marina) : M’en parle pas, j’en suis à la moitié et je suis en mode « Ne pas déranger ». Je sais déjà que je ne pourrais pas le lâcher avant de l’avoir terminer.
(Helle) : C’est ça !!! C’est le genre de livres, t’es trop contente de le lire en week-end pour ne pas être obligé d’arrêter ta lecture pour aller bosser.
(Marina) : Tu m’étonnes !!! J’adore !
(Helle) : Pareil ! Mais beaucoup vont critiquer les similitudes avec GREY
(Marina) : On s’en fout, on a l’habitude d’être à contre courant… Et puis, j’ai adoré GREY, alors j’assume totalement d’aimer celui-là !!

Deux heures plus tard :
(Marina) : Putain, Heeeeeelle !!! Tu aurais pu me prévenir pour cette fin ! Il est minuit et il me faut un défibrillateur tellement j’ai le cœur qui bat à 100 à l’heure !!! On va être obligées d’attendre le 9 juin pour la suite ???? Sniiiiiifffff….. Comment je fais pour m’endormir maintenant ?????
(Helle) : Ch’ais pas… Comptes les moutons ? J'ai de la compagnie ce soir pour m’aider à trouver le sommeil, donc ça devrait aller pour moi…

Cinquante nuances plus claires Cinquante nuances plus claires
E.L. James   
WAAAAAAAAAAAAAOUUU !!! Cette triologie est juste incroyable. Le premier tome est surtout concentré sur le sex, le 2e un peu moins, on comprend un peu plus qui est vraiment Christian, et enfin le 3e est centré sur leur amour et sur comment ils font tous les deux face a leur mariage et au fait qu'Ana soit [spoiler]enceinte[/spoiler]. Bref, en gros jai été dechirée quand j'ai terminé ce livre. Ils vont tous me manquer, Taylor,Mia, Kate, Elliot... All of them. Et la fin... je suis sur qu'elle n'aura jamais pu être meilleure. Je ne sais pas quoi dire d'autre à part que cette triologie m'a marqué plus qu'autre chose, surtout lorsque petit à petit on apprend à comprendre et connaître les personnages profondement, à connaître Christian. Waou. A lire avant de mourir.

par zizou4
Marked Men, tome 1 : Rule Marked Men, tome 1 : Rule
Jay Crownover   
C'est bête de se dire que j'ai acheté ce livre en étant certaine qu'il me plairait. Pourtant j'aime l'idée de ne pas m'être trompée.

Autant vous dire que je ne suis pas allée acheter ce roman avec ma mère... Mais j'aurais pu ! J'aurais dû. On aurait bien ri quand je lui aurais dit que c'est un roman plutôt porté sur l'érotisme. Eh ouais, maman. ^^

Bref ! Ce premier tome de la saga Marked Men m'a charmé, rien de plus simple et de plus fort. J'en ressors toute joyeuse et je n'ai qu'une envie c'est de courir à la Fnac acheter le second tome. Dommage qu'il soit deux heures du matin...

Ce qui m'a attirée en premier dans ce roman, ce n'est surtout pas ses passages chauds. Mais la simple et merveilleuse idée "d'entrer" dans un monde de tatoueurs et de personnes qui osent écouter du métal. Les tatouages et ma famille, c'est une histoire d'amour qu'on partage donc j'ai tout de suite été emballée par l'idée d'un bad boy tatoué des pieds à la tête -et percé en plus, nom de dieu, je vais faire une crise cardiaque ! En ce qui concerne le genre métal, ce n'est pas mon genre favoris question musique mais je vis avec un grand frère qui m'en fait manger tous les jours alors, honnêtement, Marked Men avait de bons arguments pour s'infiltrer dans mon cœur littéraire comme si on entrait dans un resto.

La plume de Jay Crownover est entraînante et très agréable à lire. Je crois que j'ai rarement été aussi emballée par la façon d'écrire d'un auteur. C'était simple mais j'ai trouvé super que grâce à sa simplicité elle fasse passer des émotions, etc...

L'histoire est très bien menée et Ô combien addictive.

Mais ce qui m'a vraiment plu, ce qui m'a conquise ce sont les personnages. Il ne m'a pas fallu dix pages pour m'attacher à tout ce petit monde en me disant que je me faufilerais bien dans l'histoire pour me faire une place parmi eux... Il pourrait pas y avoir un tome avec moi dedans, Jay, please ? Faudrait que je fasse gaffe à ce que j'écris, ça pourrait être mal interpréter...

J'adore les personnages, tous qui qu'ils soient. Bon, sauf Gabe (l'ex que j'aurais bien envoyé chier un milliard de fois) et les parents de Shaw (sur qui j'aurais bien craché si j'avais autant de talent que mon grand frère pour ce genre de trucs...). Mais sinon, qu'est-ce que je les ai aimé les personnages de ce merveilleux premier tome !

Rule Archer - le gars tatoueur dont tu tombes amoureuse dans ce premier tome.
Shaw Landon - la fille qui fait des études de médecine que tu voudrais désespérément être dans ce premier tome.
Rome Archer - le grand frère militaire que tu ne peux qu'aimer parce qu'il est merveilleux.
Remy Archer - frère jumeau de Rule (bon, il est mort trois ans plus tôt mais il vit à travers les personnages donc, tu t'y attaches quoi qu'il advienne).

Au fait, suis-je la seule à avoir trouvé ça génial que les frères Archer aient tous les trois un prénom qui commence par un R ? Pourquoi mes parents n'ont-ils pas eu la même idée ? Sérieux, des fois je me pose des questions sur eux ! ^^

Nash - le meilleur ami de Rule et tatoueur qui me donne envie de lui faire des câlins et ne me demandez surtout pas pourquoi, je ne sais pas.
Rowdy - ami de Rule et tatoueur aussi, que je ne demande qu'à connaître d'avantage !
Ayden - meilleure amie de Shaw et que j'adore tout simplement.
Jet - ami de Rule et chanteur d'un groupe de métal, je vais devenir sa plus grande groupie d'ici peu.
Cora - gérante du salon de tatouage, perceuse, et fille géniale que tu veux à tout prix avoir comme amie.

OK, aux premiers abords, ce roman à l'air d'être un cliché. Mais je le répète, parce que je l'ai déjà dit pour d'autres romans, je me fais un plaisir de lire les clichés. Ils me rappellent que ça peut vraiment arriver, plusieurs fois, à tout le monde. Et puis, je rêve de clichés. Mais finalement, lorsqu'on lit l'histoire, on passe au-dessus de l'idée du cliché - on lit et on est tellement dedans que rien ne pourrait nous perturber et on prend notre pied (sans mauvaise idée derrière la tête).

Les évènements de ce roman m'ont plu et satisfaite, je n'en attendais ni plus ni moins et donc, j'ai adoré ! De plus, j'ai beaucoup aimé les relations entre les personnages, quelles qu'elles puissent êtres. [spoiler]Je me suis doutée dès le départ que Remy était gay, j'ai du flaire. ^^ Et la réaction de Rome suite à cela m'a un peu déçue de sa part mais je suis sûre qu'il saura se rattraper le moment venu *regard qui veut tout dire et sourire faussement innocent*.

La déclaration d'amour de Rule à Shaw m'a fait fondre. Je crois qu'elle fait partie des plus belles que j'ai lu jusque-là. Je dis bravo à cette œuvre d'art vivante (bien que j'ai conscience qu'il est fictif) qu'est ce gars ![/spoiler]

En conclusion, il est clair que j'ai aimé ce livre et que je le recommande à tout le monde ! Parce que personne ne peut résister à ça. Non, je vous assure. C'est une saga vraiment prometteuse.

En tout cas, vous pouvez être sûrs et certains que je me jetterais sur le second tome (et les tomes suivants) comme si c'était le dernier livre de la planète.


par Sheo