Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de didine-418 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Save Me: a Stepbrother Romance Save Me: a Stepbrother Romance
Bella Scully   
Traduction personnelle du résumé :

Cal Gatlin est dangereux. Cal Gatlin me déteste.

Et maintenant ? Cal Gatlin est mon demi-frère.

J'étais brisé depuis la mort de papa. Handicapé par la douleur et les secrets que je garde. Je suis supposé être parfait - la bonne fille aux notes géniales et avec un ticket direct pour Harvard. La dernière chose dont j'ai besoin est d'un sexy, dangereux, tatoué mauvais garçon qui me traque, qui flirt avec moi, et qui m'appelle Sœur avec un sourire espiègle. Tout particulièrement si ce garçon est le tyran obsessionnel de mon enfance. Cal Gatlin.

Je le déteste.

Mais maintenant que nous sommes obligé de nous côtoyer à cause du mariage de nos parents, nous ne pouvons plus nous comporter comme avant. Il voit cette part faible et imparfaite qui est en moi, celle que j'étais terrifié de montrer à quiconque. Et je découvre la douleur derrière son masque arrogant de mauvais garçon. Au fond, on est aussi brisés l'un que l'autre.

Aimer Cal Gatlin c'est douloureux. C'est dangereux. C'est irréfléchi.

Mais peut-être qu'on peut se sauver mutuellement.

par Elysouw
Attraction ultime Attraction ultime
Ellie Ach   
Comparé aux 2 autres tomes on ne peut pas dire que j'ai bien aimé.
Juste bon point c'est sous l'œil de Eddy, personnage masculin.

Mais franchement arrivé à la fin j'ai était super déçu.
Eddy se trouve être génial au début avec Nina. ET limite tu veux la secouer. Puis après vers la fin du livre voilà que c'est Eddy qui fait n'importe quoi.

Il résiste pour ne pas être intime avec Nina, malgré leur rapprochement étant donné qu'il est en coloc avec elle.
Il l'aide à surmonter ses problèmes même s'il est tout le temps en train de penser à sa femme décédée.
Le gars s'en veut de la mort de sa femme mais quand il raconte son histoire je me dit qu'il a vraiment 1 problème comme il dit avec sa maladie du sauveur. Après ce qu'elle a fait moi j'aurais pas tout ses remords.

Quand enfin ça va un peu le passé de Nina ressurgit et on apprend son histoire mais ma foie il tiens bon et l'aide à faire face.
Sauf qu'une fois cette étape passé voilà que c'est le passé de Eddy qui revient et là je ne m'y attendais pas.
Mais justement sa façon d'agir face à tout cela est dégueulasse envers Nina.
Je l'ai détesté.
Il ma tuer en choisissant l'autre et en plus même après la découverte de la vérité il veut l'aider.
Ce qu'il fait qu'il se retrouve dans une situation ou il risque sa vie.
Et même après ça il va au secours de la mauvaise personne.

Puis quand il réalise que c'est Nina qu'il veut, que ses sentiments sont réels il va la récupéré mais je trouve qu'elle lui pardonne bien vite et surtout l'épilogue c'est n'importe quoi car il reste en contact avec l'autre femme….
J'avais juste envie de leur mettre des claques sérieux.
Campus initiation Campus initiation
Louise Valmont   
J’avais hâte de découvrir ce livre... finalement j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans le livre, à m’attacher aux personnages... j’avais seulement hâte de le finir ce qui est plutôt rare... la trame de fond est excellente mais le développement de l’histoire est peu crédible sur certains points, entre autres choses
Il avait pourtant un grand potentiel ce qui est dommage. Bien sûr il n’y a pas que du négatif, le positif est l’écriture est fluide, bien menée. C’est plus la façon dont l’histoire a été mené, parfois un peu trop rapide, ou trop dramatique,... qui m’a un peu plus déçu
L'inconnu de la route 66 L'inconnu de la route 66
Lena K. Summers   
Croyez-vous au hasard des rencontres? Aux forces de la destinée et des statues de jade? À la force incommensurable que donnent la nécessité absolue et les sentiments profonds? À la passion capable de naître des plus improbables circonstances? Au pouvoir absolu du chocolat?
Si vous avez répondu à au moins une de ces réponses, l'Inconnu de la route 66 est pour vous!
Dans son nouveau roman, Lena K Summers nous propose de suivre les mésaventures de Cassie. C'est une jeune femme brillante, scénariste dans une société qu'elle a contribué à faire grandir, et une "gentille". Entendez par là qu'elle fait toujours passer le bien-être avant les siens, quitte à tolérer les abus manifestes de sa collègue, quitte à s'écraser devant l'ego surdimensionné de son petit ami. Je dois avouer qu'au départ, j'étais partagée entre compassion face aux abus qu'elle tolère et une bonne envie de la secouer un peu pour qu'elle réalise un peu mieux à quel point elle mérite le meilleur.
Le meilleur, ce n'est sans doute pas cette prise d'otage, dans une station service de la route 66, par un inconnu menaçant et pour le moins énigmatique.
Quoique.
Dans ce récit à deux voix, les interventions de l'inconnu -je suis sadique, je ne vous en dirai pas plus que l'auteure ;) - permettent de mieux comprendre ses motivations et j'avoue sans crainte que j'ai été pleine de sympathie pour lui. Apprécier un kidnappeur et trouver "compréhensible" sa démarche?
Un syndrome de Stockholm en moins de 300 pages?
Même pas! Plutôt le tour de force de Lena K Sumers qui saupoudre ce romantic suspens de tous les ingrédients nécessaires pour faire naître une très jolie romance aussi improbable sur le papier qu'évidente à la lecture des pages de ce roman qui se dévore aussi facilement qu'une barre chocolatée.
En effet, pas d'erreur, ce roman n'est pas une dark romance, malgré son cadre. C'est un road movie d'un genre particulier qui permet à nos héros de traverser les Etats-Unis pour une question vitale, mais les révèle aussi l'un à l'autre en dévoilant leur vie et tout ce qui les unit, par-delà les évidentes dissensions.
Et le contexte de cette histoire d'amour donne un petit plus à l'histoire. Les livres, les praticiens, la logique dit Syndrome de Stockholm (quand on finit par épouser la cause de son kidnappeur, voire le kidnappeur lui-même).
Cassie comme son inconnu savent que leur histoire n'est pas née sous les meilleurs auspices, qu'elle est peut-être la réaction de leurs instincts à une situation de danger imminent. Mais s'il y avait plus.
Parce que, quoi qu'en pense Cassie, c'est grâce à son inconnu qu'elle est capable de révéler un tempérament bien plus affirmé qu'elle ne se l'était autorisé jusqu'alors. Quant à lui, il est peut-être, le plus lucide sur ce que cette improbable rencontre fait naître chez lui.
Mais entre savoir ce que l'on veut et rattraper une situation pourrie de chez pourrie, il y un fossé qu'un bouquet de fleurs et de chocolats ne suffit pas forcément à combler. C'est là que commence la deuxième partie du roman, celle qui relève davantage de la romance traditionnelle, livrée avec peste, ex repoussant et copines en or à la clef.
Ce deuxième temps pourrait paraître un peu plus convenu. Il a été, au contraire, pour moi, une excellente surprise, une très jolie relance qui a su maintenir mon attention intacte jusqu'à la dernière page, et même au-delà.
Parce qu'il y a, parmi les personnages secondaires, une petite brunette à sacré caractère dont j'aimerais bien avoir des nouvelles.
Mais ça, c'est une autre histoire que celle que Lena K Summers a menée avec talent.
Les joutes verbales entre les personnages sont piquantes, les moments de confidences d'autant plus touchants qu'ils unissent subitement deux êtres que rien n'aurait dû approcher. Les rapprochements sont délicatement menés et apportent à chaque fois un vrai plus dans la progression de l'intrigue.
Au final, vous l'aurez compris, j'ai été conquise par cette plongée dans l'odyssée de Cassie et de son inconnu, par la qualité d'écriture de Lena K Summers, addictive comme un très bon chocolat! De ceux qu'on consomme sans modération, et sans autre risque qu'une dépendance totalement assumée.

par gwenny13
Forbidden Stepbrother Forbidden Stepbrother
Lise Robin   
Lecture très agréable.
Je n'ai pas laché le livre avant la fin.
[spoiler]La preuve que l'amour est plus fort que tout [/spoiler]

par Maeella
Just 17 Just 17
Emma M. Green   
Je n'ai pas apprécié ce roman.
Cela me coûte énormément de le dire car Emma Green est une de mes auteures préférées. Mais il faut dire les choses comme elles se présentent, et dans le cas de ce livre, c'est loin d'être une réussite.

Je tenais quand même à dire que je n'ai rien à redire quant à la plume de Emma Green qui est encore une fois excellente. Mais si son nouveau roman est un échec, c'est parce que sa lecture a été dérangeante et malaisante. « Just 17 » se penche sur une thématique assez complexe, et je pense malheureusement que Emma Green n'a pas réussi à la développer de la bonne manière. Elle n'a pas réussi à amener le sujet en douceur, et le fait que la romance se développe aussi rapidement m'a rapidement refroidi. En toute franchise, je n'ai rien contre la différence d'âge. Mais dans ce contexte, il est assez difficile à accepter une romance entre un professeur et son élève. J'ai essayé de m'investir dans cette relation naissante, mais c'était beaucoup trop pour moi. Je ne vais pas trop me pencher sur le cas des personnages. Je dois dire que je ne me suis pas du tout attachée à Lemon et Roman. J'ai trouvé que le personnage masculin manquait cruellement de maturité, et Lemon était une héroïne assez creuse.

Ce roman est donc une déception. Je dois dire que j'aimerais pouvoir découvrir Emma Green dans un autre registre. Le gros problème de ces derniers romans, c'est que j'ai toujours l'impression qu'elle nous propose des dérivés de ses anciennes intrigues en changeant deux trois éléments. « Just 17 » est pour moi le roman de trop, dont le développement n'a rien de vraiment transcendant et que j'ai hésité à abandonner à plusieurs reprises... Quel dommage...
Accords Imparfaits Accords Imparfaits
Rose Darcy   
Un peu trop semblable à mon goût à "si je t'aime prends grade à toi". Je lui trouve du coup un certain manque d'originalité même si ça été une lecture plutôt sympathique dans l'ensemble.
Délicieuse attraction Délicieuse attraction
Kristen Rivers   
Une histoire qui se passe dans une seule journée ... L'idée de base aurait pu être original mais il a manqué un gros quelque chose dans l'histoire et que dire de la fin... Y a t il une suite de prévu car sinon vraiment mauvais ... Je m'entendais a mieux avec tout ce que l'histoire laissais reve mais c'est seulement mon opinion!!!

par jessyka
Je t'ai dans la peau... Je t'ai dans la peau...
Kim Messier   
J'ai bien aimé, sans plus. Ce n'est pas un coup de cœur, contrairement à Baiser à Manhattan. Les perpétuelles hésitations de Valérie m'ont tombé sur les nerfs, mais heureusement que le côté attachant de Karl était là. J'ai eu du mal avec les 8 mois plus tard dont on ne sait pas grand chose et l'épilogue est bien.

J'ai une pensée pour mes copinettes françaises qui auront bien du mal avec certaines expressions typiquement québécoises. ;-)

par Issa_
Ne ferme pas ta porte, Tome 2 Ne ferme pas ta porte, Tome 2
Lanabellia   
a quand la saison 2 ils voyent bien que nous attendons tous avec impatience;
c'est pas cool il nous laisse sur notre faim;
je ne veut même pas lire les autres série qu'elle a écrite de peur pour une nouvelle déception;

je vais mettre cet auteur de coté

dégouter

par lili3105