Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Didine1996 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre
Ruta Sepetys   
Ce livre est tout simplement indescriptible. Dans les musées, les cours d'histoires et dans la vie, on oublie souvant à quel point la vie dans les futures pays de l'Est lors de la seconde guerre mondiale était tout aussi difficile que la vie pour les juifs dans les pays d'Europe de l'Ouest face au Allemands! Déporté comme Lina et sa famille, maltraité, souvent bléssé aussi bien physiquement que moralement... Les goulags sont tout aussi atroce que les camps de concentrations, et le fait que dans cette histoire, l'une des partie se passe en hiver, avec le froid, la faim, la mort, la peur ... donne une dimension horrifique à l'histoire

Pourtant, le personnage principale, lina, grâce à son courage, à sa force, grâce à la manière dont l'auteure nous décrit ses joies, ses peines, ses doutes, son histoire d'amour et ses espoirs, n'est que plus attachante, et arrive à donner une certaines douceur à l'histoire qui fait que ce livre n'est pas "trop" brutal.

Ce livre est un hymne à la vie et rend hommage à toutes les personnes décédées lors de leurs déportations, ou qui en s'en étant sortie, sont resté marquée à vie!

J'ai juste trouvé dommage que le livre ne soit pas plus long, Qu'on ne découvre pas le jour où Lina et son frère peuvent rentrer chez eux, où Lina retrouve Andrius, où il arrive pour la première fois depuis des années en Lituanie... Bref Qu'on ne découvre pas dans ce livre, tous les instant heureux qui lui aurait donné un charme plus doyux encore et un espoir plus poignant!

par Mariioon
Arrêtez-moi Arrêtez-moi
Lisa Gardner   
Première incursion sous la plume de Lisa Gardner et dans l'univers de D.D. Warren. Un roman qui pourrait faire un bon épisode de « Esprits Criminels », car la construction et le genre d'intrigue en sont proches.
Je ressors mitigée de ma lecture. J'ai passé un bon moment grâce à l'originalité de l'intrigue (enquêter sur un meurtre qui n'a pas encore eu lieu) et les petites touches mystérieuses, mais elle me sort déjà de la tête alors que je ne l'ai finie qu'il y a deux semaines. Ce que j'en retiens, c'est surtout le sentiment de malaise qui prédomine dans les thèmes abordés et l'agencement du contexte, un peu trop invraisemblable à mon goût.
L'intrigue est solide, mais le suspense n'est pas insoutenable. L'histoire tire un peu en longueur à cause de ressorts scénaristiques répétitifs. De plus, le coupable est rapidement identifiable. Reste que le sujet est d'actualité et fait froid dans le dos.
Les personnages sont bien construits et variés. L'enquêtrice D.D. Warren doit jongler entre son travail, son fils et ses parents, et j'apprécie la modernité de cette femme capable de tenir tous les rôles. Heureusement, elle peut compter sur un mari parfait et une équipe de choc pour tenir le coup.
Charlene et Jesse sont attachants, et leurs familles d'une complexité effarante. Elles suscitent une sorte de fascination qui met mal à l'aise car ces familles ne se rendent pas compte des conditions décalées dans lesquelles elles vivent. On comprend en les cotoyant que les monstres de la société actuelle ne sont pas que les criminels, ils peuvent aussi être des mères en apparence biens sous tous rapports mais en réalité mentalement instables. On comprend également que la maltraitance peut revêtir des aspects qui ne laissent pas forcèment des traces physiques.
Le lien entre le coupable et Charlene se devine très vite, même si je n'avais pas senti tout de suite sous quelle identité il se cachait.
Un roman agréable et dont on tourne les pages facilement, malgré quelques longueurs arrivé aux deux tiers du volume. Un policier actuel qui traite de plusieurs aspects de la relation enfants-parents et plus largement enfants-adultes, et qui soulève des questions dérangeantes sur des sujets importants. Plus intéressant à lire pour ces thèmes-là que pour l'enquête elle-même.

par Sephiria
Sale fille : Omerta sur un viol collectif Sale fille : Omerta sur un viol collectif
Anna-Maria Scarfo   
Sale fille retrace le quotidien de la jeune Anna Maria, violée à plusieurs reprises.
Je me suis toujours beaucoup intéressée aux témoignages, mais celui-là ne m'a pas convaincue.
Certes, ce qui se passe est horrible, révoltant, mais le style d'écriture est trop simple, et certaines scènes ne sont pas trop développées.
En fait, on est dérouté par l'héroïne. Elle est jeune, c'est vrai, (quand même 13 ans), mais elle est vraiment naïve. Elle ne sait rien sur le sexe, ou sur les relations homme-femme.
On la voit insouciante, jeune, mais d'un coup, le style d'écriture change, et les mots deviennent vulgaires, plus durs.
Voilà, je n'ai pas été particulièrement touchée par l'histoire d'Anna-Maria Scarfo, aussi horrible soit-elle.



par Catherina
La toute première fois La toute première fois
Lauren Strasnick   
Une livre que j'ai dévorer en 4 heures tellement j'ai adorer ! Mais bon je peux pas m'empêcher de dire "La Pauvre Holly" franchement .. Elle ma beaucoup fait mal au coeur a la fin ! Un livre que je recommande juste pour tué une aprem' pour lire l'histoire d'une ado' qui s'amuse sans pensé aux conséquences ensuite et qui s'en rend conte une fois le nez bien dedans x)
Bon livre :)

par Angel²
La fille seule dans le vestiaire des garçons La fille seule dans le vestiaire des garçons
Hubert Ben Kemoun   
J'ai adoré!!! Je l'ai lu en une journée. Je me suis bien identifiée à Marion, étant également étiquetée "intelo".
Ce livre est génial, on ne sait jamais ce qui va encore tomber sur Marion, avec toutes ces humiliations et ces vengeances... Des sujets graves sont intégrés dans l'histoire, mais tout est abordé avec humour, et c'est très plaisant.
A ne pas manquer.

par Yubia
La Vengeance aux yeux noirs La Vengeance aux yeux noirs
Lisa Gardner   
Les livres de Lisa Gardner montent en puissance pour moi. Celui-ci est le meilleur sur les 3 que j'ai lus pour l'instant, je l'ai vraiment trouvé extra ! Je n'avais pas deviné qui était derrière tout ça [spoiler]j'ai pensé trop longtemps que c'était Montgomery... Même si j'avais en partie raison. Franchement, pour moi le prof de Kimberly était au-dessus de tout soupçon même si j'y avais vaguement songé à un moment.[/spoiler]
Le suspense est super bien géré, j'ai stressé tout le long. Il y a d'excellents rebondissements ! La romance est super agréable à suivre.
Les personnages sont, comme à l'habitude de Lisa Gardner, extrêmement bien campés et réfléchis.
L'histoire est passionnante, le style est fluide. Bref, un petit coup de cœur pour moi !

par Jazzmen
Tu ne m'échapperas pas Tu ne m'échapperas pas
Lisa Gardner   
Vraiment déçue par ce livre, et pourtant, j'avais de bonnes impressions sur les autres livres de cette auteur.
Tout ce qui fait sa force dans ses autres livres (du moins ceux que j'ai lus) ont disparu.
Les points de vue sont vraiment minimalistes. Habituellement, on apprend ce qui s'est passé par les acteurs de l'intrigue, et les flics sont secondaires, ce qui est bien mieux, notamment parce que ce sont toujours des personnages ou sans la moindre personnalité, ou seulement chiants.

Là, on a quasiment tout du point de vue des enquêteurs, et ça limite considérablement les choses. On a de temps en temps des points de vue externe, mais ça n'apporte strictement rien à l'histoire.

Histoire qui en elle-même n'a rien d'extraordinaire. Une fusillade dans un collège, et un inconnu qui y est sans doute à l'origine. Le truc, c'est que ça patine. L'histoire n'évolue que très lentement, malgré des pseudos indices qui ne servent pas à grand-chose.
La résolution ne tient pas debout, n'a absolument aucun sens, et n'est même pas justifiée.

Le seul intérêt, c'était l'histoire de Rainie, et comme c'était secondaire, ça n'a franchement pas suffi à relever le niveau.

par Jenna95
Quincy & Rainie, Tome 5 : Disparue Quincy & Rainie, Tome 5 : Disparue
Lisa Gardner   
Je suis dans mes premières expériences sur le style suspense-policier donc il était important pour moi que cette lecture soit bonne pour ne pas me décourager. Résultat ce fut un magnifique moment de lecture. Rien de trop compliqué, une bonne histoire bien écrite et aucune lenteur. L'enquête est vue et raconté par plusieurs narrateurs donc nous pouvons sentir l'émotion de différentes personnes. Si vous voulez commencer du policier suspence, je vous conseille ce livre haut la main.

par vallery73
Derniers adieux Derniers adieux
Lisa Gardner   

Avec Derniers Adieux, Lisa Gardner nous offre un roman haletant et bien documenté, qui m’a tout d’abord fait penser à une série américaine de par sa construction et l’entrée en matière de l’auteur. Lorsqu’elle est contactée par une prostituée qui prétend détenir des informations sur de mystérieuses disparitions, Kimberly ne sait pas si elle doit la croire ; les victimes n’ont jamais été portées disparues et aucune preuve n’atteste que l’histoire terrifiante racontée par la jeune fille soit vraie. Pourtant, alors qu’elle commence à enquêter aidée d’autres collègues, Kimberly va bien vite se rendre compte que l’affaire est bien plus sombre qu’on pourrait le penser… et qu’il faut agir vite pour empêcher l’horreur de continuer.
Les scènes s’enchaînent de manière rapide ; on n’a pas le temps de s’ennuyer une seule seconde alors que nous découvrons les nombreux protagonistes qui joueront un rôle dans l’intrigue. Bien que l’enquête du FBI soit centrale, nous avons aussi un aperçu de la vie privée des personnages : Kimberly, agent spécial enceinte ; Mac, son mari, enquêteur expérimenté ; Sal, un de ses collègues… Je dois avouer que les premières pages ne m’ont pas convaincues car tous me paraissaient plutôt stéréotypés : les enquêteurs modèles ne vivant que pour leur travail ; les familles des agents, victimes de criminels ; la vie familiale de Kimberly, impossible à concilier avec son travail… Et pourtant, j’en suis rapidement arrivée à me prendre d’affection pour les personnages et à vivre l’enquête à leur côté.
Lisa Gardner multiplie les points de vue, ce qui ajoute une grande profondeur au roman tout en garantissant le suspense. Plusieurs histoires commencent, entre lesquelles il est parfois difficile de faire le lien – au départ du moins. Au fil des pages, le lecteur pourra faire ses propres hypothèses sur l’intérêt de ces scènes et avoir une bonne idée de la psychologie des différents personnages, qu’ils fassent partie des « méchants » ou des « gentils ».
Contrairement à de nombreux romans policiers, on ne part pas d’un cadavre pour trouver le coupable, mais plutôt du coupable – ou, dans ce cas, du suspect – pour trouver les victimes. J’ai aimé que l’ordre des choses soit quelque peu inversé et que, petit à petit, on nous introduise cet univers terrifiant, empli de folie et de cruauté.
Les araignées ont un rôle important dans l’histoire, et on remarque à quel point Lisa Gardner s’est documentée sur le sujet. Sans être particulièrement attirée par ces animaux, j’ai trouvé ces passages très intéressants et fascinants… même si ce n’est pas une lecture que je recommanderais forcément à une personne arachnophobe.
La tension augmente au fil des pages, à mesure que le danger qui plane sur Kimberly se rapproche. La cruauté se fait plus fréquente aussi, et certaines scènes sont plutôt violentes, surtout à la fin. En ce qui concerne le style de l’auteur, il est assez difficile de juger puisqu’il s’agit d’une traduction. Si j’ai trouvé le ton adapté au rythme et aux évènements décrits, j’ai repéré quelques maladresses qui rendent la lecture un peu difficile à quelques reprises.
En conclusion, Derniers adieux est un roman policier très réussi, qui confirme le talent de Lisa Gardner. Une fois les premiers clichés dépassés, on découvrira une intrigue originale qui nous tiendra en haleine jusqu’aux dernières pages, mêlant enquête et scènes plus personnelles. La variation de point de vue est un grand avantage de l’écriture, car il devient plus difficile de classer les personnages dans le camp des bons ou des mauvais. C’est un roman policier que je recommande aux amateurs du genre, sauf peut-être aux personnes un peu sensibles et aux arachnophobes… quoique, peut-être découvriront-elles une autre facette de ces petites bêtes qui nous font si facilement peur…
Je remercie Le Livre de poche pour l’organisation du Prix des lecteurs 2014, dans le cadre duquel j’ai reçu ce roman.
The Killing Hour The Killing Hour
Lisa Gardner   
Pourquoi... Mais POURQUOI ce livre n'est-il pas traduit ?!? Il est hyper important pour la suite de l'histoire, on apprend des choses indispensables sur les personnages [spoiler]Kimberly y rencontre l'agent du GBI qui devient l'amour de sa vie ; Quincy et Rainie abordent l'idée d'avoir un enfant malgré le passé de ces deux personnages compliqués et à la fin, Quincy demande même Rainie en mariage !!! [/spoiler] Je ne comprends pas les éditions françaises qui traduisent tous les livres d'une série sauf celui en plein milieu... POURQUOI ?!?
Bref... Heureusement que je lis l'anglais parce que je l'ai adoré. Pour une fois, j'avais presque deviné la fin [spoiler] j'hésitais entre le fait que ça soit vraiment le linguiste ou son frère quand il a dit qu'il connaissait bien le coin où la deuxième ou troisième victime a été déposée[/spoiler].
On sent que Lisa Gardner a fait des recherches très poussées pour ce livre, ce qui le rend encore plus passionnant ! Tous ces détails sur les analyses de terre, de végétaux, d'insectes ou autres... Bref j'ai adoré tout le côté scientifique de l'enquête.
On fait la connaissance de Mac qui est super attachant, j'ai vraiment aimé son personnage... Très différent de Quincy que j'ai adoré revoir même si c'est Kimberly qui est plus sur le devant de la scène dans ce livre.
L'intrigue est superbe, j'ai stressé tout le long.
Un excellent thriller pour moi !

par Jazzmen