Livres
466 972
Membres
431 670

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Ferou 2016-06-13T17:46:49+02:00

"C'est dingue ce que les gens peuvent être aveugles à ce qui est bon ou mauvais pour eux, à ce qui est vrai ou faux, ou à la différence entre les secrets et ce qu'on ne sait pas encore."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ferou 2016-06-13T17:47:24+02:00

"Merde, merde, merde.

- Parker, me dit Sheila.

- Quoi ?

- Là, je souris. "

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ferou 2016-06-13T17:47:12+02:00

"Et je ne te reprocherai jamais de me dire un truc, alors que je pourrais te reprocher l'inverse. En cas de soute, dis-moi les choses, et laisse-moi me prendre la tête pour décider si c'est important ou pas."

Afficher en entier
Extrait ajouté par lulu2010 2017-01-05T23:44:49+01:00

Ca fait un an que je t'explique ce qui n'est pas de l'amour, mais j'aurais mieux fait de te dire ce qui l'est. J'ai le parfait exemple sous le nez: j'aime Sarah. Je n'ai aucune envie de coucher avec elle, mais je l'aime comme une dingue. Je rêverais qu'on me donne la recette pour qu'elle soit de nouveau heureuse. Si un génie m'offrait trois vœux, j'en prendrais un pour ramener mon père, le deuxième pour ma mère et le dernier ne serait pas de retrouver la vue. Ce serait que Sarah redevienne heureuse comme avant. C'est ça l'amour, Marissa. Ce n'est ni de la magie ni du vaudou. C'est réel; ça s'explique. Je peux te dire très précisément pourquoi j'aime Sarah.

J'avais plein d'amis quand j'étais petite. Mais vers huit ans, ils avaient presque tous disparu. Finalement, la petite aveugle avec une maman morte n'était plus aussi marrante qu'avant l'accident. Je ne pouvais plus jouer ni courir, je pleurais tout le temps, je renversais tout sur mon passage et je suis devenue une vraie teigne et mes amis se sont envolés les uns après les autres, jusqu'à qu'à ce qu'il n'en reste plus que deux. Bien sûr, il y en avait d'autres qui me comprenaient, qui étaient gentils avec moi. Mais ce sont les seuls qui ne m'ont pas remplacée par de nouveaux amis avec qui c'était plus facile. J'aime Sarah parce qu'elle était ma meilleure amis et qu'elle l'est restée à un moment où c'était devenu vraiment difficile.

Afficher en entier

C'est bien éteint; la pièce est aussi sombre pour les autres que pour moi. Encore que. Je me rappelle vaguement qu'avec la lune et les étoiles, et les lampadaires dans la rue, rien n'est jamais aussi sombre que ça l'est maintenant pour moi.

Afficher en entier

Aujourd'hui, j'ai choisi un foulard en soie blanche avec une grosse croix noire sur chaque oeil. C'était soit ça, soit mon hachimaki avec "vent divin" écrit en kanji, mais je n'ai pas voulu embrouiller les nouveaux en envoyant un message contradictoire. En revanche, je crois que j'ai eu tort de laisser ma veste à la maison.

D'habitude, je porte une veste militaire usée dont j'ai coupé les manches, couverte de badges que mes amies m'ont offerts au fil des années. Aves des slogans du style "Oui, je suis aveugle ! Vous vous en remettrez!" ou "Aveugle, mais ni sourde ni demeurée", et mon chouchou : Parker Grant n'a pas besoin d'yeux pour lire en vous!" Tante Celia m'a dissuadée de la mettre ce matin en disant que ça déstabiliseraient les anciens de Jefferson, qui ne me connaissent pas. Ils ont visiblement besoin qu'on les déstabilise.

Afficher en entier
Extrait ajouté par LiliEhlm 2016-05-30T20:47:29+02:00

"Ca va être une journée de merde. Vous voilà prévenus.

Juste après que mon réveil a sonné, la voix de Stephen Hawking m'a rappelé que dans huit jours exactement, c'était l'anniversaire de mon père. Je me mets toujours des rappels bien à l'avance pour les trucs qui me demandent une préparation mentale. J'ai effacé le message audio."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lecturesdunenuit 2016-12-01T21:17:38+01:00

"Aujourd'hui, j'ai choisi un foulard en soie blanche avec une grosse croix noire sur chaque oeil. C'était soit ça, soit mon hachimaki avec "vent divin" écrit en kanji, mais je n'ai pas voulu embrouiller les nouveaux en envoyant un message contradictoire. En revanche, je crois que j'ai eu tort de laisser ma veste à la maison.

D'habitude, je porte une veste militaire usée dont j'ai coupé les manches, couverte de badges que mes amies m'ont offerts au fil des années. Aves des slogans du style "Oui, je suis aveugle ! Vous vous en remettrez!" ou "Aveugle, mais ni sourde ni demeurée", et mon chouchou : Parker Grant n'a pas besoin d'yeux pour lire en vous!" Tante Celia m'a dissuadée de la mettre ce matin en disant que ça déstabiliseraient les anciens de Jefferson, qui ne me connaissent pas. Ils ont visiblement besoin qu'on les déstabilise"

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode