Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de dizouille : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Les déboires d'une star Les déboires d'une star
Sharon Kena   
Je remercie Marion des Editions Sharon Kena de m’avoir permis de lire ce livre.

En une semaine, j’ai réussi à lire deux lire où je n’avais qu’une envie, frapper le personnage féminin de l’histoire.

Vous souvenez quand vous étiez amoureuse de votre idole ? Idole qui soit dit en passant à l’habitude de coucher avec une de ses groupies après chaque concert. Fait qui est de notoriété publique bien sur.
Mais si, je suis certaine que vous vous souvenez des posters qui couvraient les murs de votre chambre, ses disques qui tournaient sans cesse. C’était le plus beau, l’homme de vos rêves.


Et bien Marie, elle, n’a jamais pu oublié son idole, même après avoir été choisie pour coucher avec lui un soir et en avoir fait une grave dépression par la suite. Même après ça, Marie est amoureuse de son idole Brian.
Brian qui a fini par tomber dans l’oubli. Mais Marie veut redonner sa gloire d’antan à son idole et par la même occasion, son cœur.

En lisant ce livre, Marie m’a énervée au plus au point, non mais comment peut-on s’abaisser à ce point pour obtenir l’attention d’un homme ?
Pourtant, on peut dire que Marie est une personne déterminée, elle n’a pas toujours la tête sur les épaules et même souvent dans ses rêves mais on ne peut pas lui enlever ça, elle est déterminée et ira jusqu’au bout de ses rêves. Et même si elle m’a énervée, je n’ai pu m’empêcher de m’attachée à elle.

Brian, quand à lui, est difficile à cerner, c’est un homme qui semble sincère mais qui a beaucoup de démons derrière lui, des démons qui finissent toujours par le rattraper.

La grande force de Sharon Kena est l ‘émotion qu’elle donne avec ses mots, une émotion vive et sans limite. Son écriture est très agréable, fluide, imagée et remplie de sensibilité.
Avec ce livre, je peux vous dire qu’elle m’a fait passé de l’exaspération aux larmes.

Alors, si vous voulez un conseil, lisez ce livre et lisez le jusqu’au bout.

par Cordelia1
Alice Royale, Tome 1 : Le Lapin Blanc Alice Royale, Tome 1 : Le Lapin Blanc
Céline Mancellon   

« Fraiche et décalée voici une nouvelle héroïne à la Française »
Alors récapitulons :
*Auteure inconnue (du moins pour moi)
* Récit sans scènes sensuelles et torrides qui font monter votre température et vous font vous précipiter sur une boisson bien fraiche (zut moi qui les aime tant)
*Pages sans hémoglobines ni séances de combat entre des mâles virils pourvus de poils ou de canines acérées (un de mes péchés mignons)
* Pas de longues séances larmoyantes et romantiques à souhait entre deux héros qui sont fait l’un pour l’autre mais qui mettent 400 pages à le découvrir (romance guimauve que mon petit coté fleur bleue qui existe encore adore se délecter)
Alors pourquoi ais-je lu d’une traite cette histoire et qu’en plus je m’en suis délectée ? Eh bien parce que cette lecture très inhabituelle pour ma part m’a mise des étincelles dans les yeux et que je l’ai dégusté comme un morceau de chocolat (Lindt extra fin) fondant divinement sur ma langue (un autre de mes péchés mignons).
Céline Mancellon possède un style simple mais qui va droit au but, pas de vocabulaire compliqué avec des mots grandiloquents, pas de tournures de phrases alambiquées pour faire étalage de son savoir et sa connaissance grammaticale ; non simplement une plume simple et directe qui va droit au but.
Une histoire originale avec une héroïne qui sort de l’ordinaire (une femme clonée : il fallait oser) et qui par ses répliques désarmantes entrainent des dialogues complètement décalés et très amusants. L’auteure possède un humour piquant qui donne un ton très léger au texte et amène une bouffée d’air frais. L’intrigue policière en elle-même est peu recherchée cependant ce sont surtout les dialogues percutants qui ont retenus mon intérêt, les personnages mâles gravitants autour d’Alice sont quant à eux un pur délice.
Au final une lecture plus qu’agréable et la découverte d’une auteure française qui j’espère continuera dans cette voie et ne changera rien à son style qui est un vrai bonheur par sa simplicité et le plaisir qu’il apporte.


par samba
La Maison de la Nuit, Tome 9.5 : Le Serment de Lenobia La Maison de la Nuit, Tome 9.5 : Le Serment de Lenobia
Kristin Cast    P.C. Cast   
J'ai vraiment beaucoup aimé le livre... Connaître la vie de lenobia jusqu'à temps qu'elle ait sa marque c'est très passionnant. J'aurais aimé que le livre continue encore et encore pour savoir comment cela ce passait dans sa maison de la nuit et comment elle est devenue prof à la maison de la nuit de Tulsa .
À lire absolument pour les mordus(quel bon jeu de mot avec les vampires:)) de la maison la nuit

par wicca64
Double vie Double vie
Sharon Kena   
Que dire de ce livre, pour certaines peut paraître simple et sans intérêt je le conçois.
Mais moi j'ai adoré cette lecture facile et fluide sans prise de tête douce comme une caresse...
Une magnifique histoire d'amour comme je les aime et qui font tellement de bien au moral et au cœur...
De la détente à l'état pur que du bonheur pour moi.

Jane Hunter, Tome 2 : Des tourments incessants Jane Hunter, Tome 2 : Des tourments incessants
Sharon Kena   
Encore une fois, une histoire un peu rapide, Jane est plus inconstante que jamais et cela commence à saouler. Elle veut une chose et son contraire, personnellement je la trouve capricieuse et immature même du haut de ses vingt deux ans.
Certains penseront que je ne suis pas tendre avec cette série mais soyons clairs, avec le nombre d'ouvrages qui pullule sur le marché, nous sommes en droit d'attendre au bout d'un moment des scénarii originaux, des personnages sondés et des dialogues un peu plus mûrs.

par ccmars
Le Monde de la Chasseuse de la nuit, Tome 2 : L'Étreinte des ténèbres Le Monde de la Chasseuse de la nuit, Tome 2 : L'Étreinte des ténèbres
Jeaniene Frost   
Autant j'avais été déçu par le tome 1, autant ce tome 2 m'a beaucoup plu.
Mencheres a toujours été une énigme dans la saga chasseuse de la nuit, il m'a toujours intrigué. Son personnage a été une totale découverte, sa sagesse, sa solitude, sa tristesse m'ont beaucoup touché.
Quant à Kira, elle est très sympathique.
Bref, un tome très agréable.

par Adèle
Comme toi Comme toi
Catherine Lemesle   
Je suis l’épouse d’une célébrité. Tout au moins un people.
Personne ne s’en doute dans cette université. J’ai un micro dans les mains, une foule devant moi qui m’écoute attentivement. Mais je n’ai rien d’une rock star. Je suis professeure à la fac.
C’est un curieux sentiment que celui d’avoir une double vie. Les gens qui me côtoient ignorent que le soir la petite Cendrillon se transforme en Princesse. Ce soir, j’ai un dîner de gala.
Ils ne se doutent pas, ces étudiants âgés, de la vie que je mène, dans un milieu ultra favorisé. Du personnel de maison, des voyages en première aux quatre coins du monde. Des stars qui passent à la maison comme des voisins normaux.
Mes étudiants sont des cadres à haut potentiel. Ils gagnent très bien leur vie. Bien plus qu’une prof de fac. Ils me traitent avec condescendance. Je crains surtout M. Dominique.
Il est directeur des ressources humaines dans une grande société de construction. Ventru, vulgaire, macho. Il ne se gêne pas pour étaler sa richesse. Tous ces doigts sans exception sont ornés de grosses chevalières en or. Le cliquetis m’indique quand son propriétaire prend des notes avec son stylo Mont-Blanc.
—Il vaut un mois de votre salaire, répète-t-il souvent en le levant au bout de son poing.
Il éclate alors d’un rire gras. Il va encore m’inviter à dîner.
—Je ne vous laisse pas choisir le restaurant. Vous seriez capable de m’emmener au Mac Donald. Il rit encore et ajoute :
—On va manger dans un restaurant que vous n’aurez sans doute jamais l’occasion de connaître avec votre petit salaire de prof.
Je sens le regard des étudiants désolés pour moi.
Parfois, j’ai envie de dévoiler ma double vie. De lui parler de l’opulence dans laquelle je vis depuis mon mariage. Oui, parfois j’ai envie de lui rabattre son caquet. Mais je sais que ce luxe dans lequel j’ai la chance de vivre ne provient pas de mon propre mérite.
La voix stridente de mon collègue me ramena à ma triste réalité. Jean est professeur de français. Il a mon âge. Il est plutôt beau garçon.
Les Filles de Mr Darcy Les Filles de Mr Darcy
Elizabeth Aston   
Tout d'abord, il est préférable de ne pas comparer ce livre avec le roman Orgueil et Préjuger de Jane Austen. En effet, l'auteure c'est ici très, très largement inspirer du roman d'origine, elle en a surtout garder les noms de lieux et de personnages. En outre, les éléments faisant référence à Orgueil et Préjugés sont tous expliqué dans le roman donc il n'est vraiment pas utile de le lire pour comprendre et apprécié ce roman-ci. Au contraire même, cela éviterai une déception possible.

Il y a deux parties bien distingues dans ce roman : la première partie nous présente les personnages, la situation, la société, les relations entre les divers personnages... cette partie occupe un peu plus de la moitié du livre ce qui pour moi est trop long.

Vous l'aurez compris c'est la deuxième partie que j'ai trouvé la plus intéressante. en fait, c'est vraiment dans cette partie que les intrigues commences et que fait plus ample connaissance avec l'héroïne de ce tome à savoir Camilla. C'est dommage car en commençant aussi tard dans le roman les manigances, tromperies, aventures... le dénouement apparaît fatalement comme trop précipité. En plus, on a une happy end un peu trop happy !

Pour résumer, l'auteure éprouve des difficultés à se démarquer d'orgueil et préjugé : en se forçant à conserver les même schémas alors qu'ils ne correspondent pas obligatoirement à ses personnages et son univers. D'ailleurs, les personnages sont un trop stéréotypé ce qui les rends moins humain, moins attachant.

Ce fut donc un premier tome mitigé avec du potentiel, a voire ce que donnera la suite.

par audel
Skidamarink Skidamarink
Guillaume Musso   
Il était pas mal... je l'ai lu à la bibliothèque de mon collège et je suis trop contente car il est quasi introuvable: c'est l'enfer!
En tout cas bon livre, avec de bons personnages et du suspense!


par Pepsie440
Un sentiment plus fort que la peur Un sentiment plus fort que la peur
Marc Levy   
Shamir et Suzie sont en pleine ascension à 4600 mètres d'altitude. Voilà deux heures qu'ils peinent et multiplient leurs efforts pour tenter de gravir le Mont Blanc. Soudain c'est le drame, le sol se dérobe sous leurs pieds entraînant les deux alpinistes au fond d'une crevasse. Luttant contre le risque d'hypothermie, Suzie cherche à se dégourdir les jambes lorsqu'elle découvre la carcasse d'un avion et les dépouilles de six personnes sur les cent onze qui avaient péri dans l'accident ce matin de janvier 1966... Suzy Baker attendait ce moment, elle l'espérait et ce qu'elle découvre, là, sous ses yeux, à portée de la main, sera le point de départ d'une aventure périlleuse qui la conduira à prendre tous les risques... L'enjeu est de taille et la motivation ferme, Suzie Baker s'imposant la lourde mission de prouver l'innocence de sa grand-mère accusée d'avoir trahi son pays en vendant des secrets d'Etat. Dans cette bataille de tous les instants, elle sera assistée par Andrew Stilman, reporter au New York Times et qui a la réputation d'aller jusqu'au bout d'une enquête quels qu'en soient les dangers, ne fût-ce au péril de sa vie...

Avec "Un sentiment plus fort que la peur" Marc Lévy nous entraîne dans un récit dynamique où le suspense est omniprésent, les rebondissements multiples, l'intrigue bien ficelée et le dénouement inattendu. L'auteur sait brouiller les pistes, tient le lecteur en haleine, les événements historiques y trouvent leur place. On a plaisir à découvrir des personnages qui ont du caractère, une personnalité bien trempée, un duo Baker/Stilman pétillant, un bouquet d'humour dans leurs échanges, le même style direct et le sens de la répartie, une détermination commune même si les motivations premières diffèrent. Complots, trahisons, manipulations, secrets et intérêts d'Etat mènent la danse, pourtant une chose m'a un peu gênée, ce sont ces trois "amorces" distinctes (qui finiront bien sûr par ne former qu'une et même histoire), le lecteur ayant l'impression de commencer trois romans différents. Le côté "fantastique" concernant la mort de Stilman n'apporte pas grand chose me semble-t-il à l'intrigue et les relations "amoureuses" paraissent inachevées. Mais qu'on ne s'y trompe pas, Marc Lévy nous sert un agréable moment de lecture.

par SuperNova