Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Djago : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Temps de Lune, Saison 1 - Episode 1 : Au Clair de la Lune, mon Ami le Loup Temps de Lune, Saison 1 - Episode 1 : Au Clair de la Lune, mon Ami le Loup
Céline Mancellon   
J'ADORE !
J'ai eu un indéniable coup de cœur pour ce livre, je suis passée par toute une palette d'émotions au cours de ma lecture pour mon plus grand plaisir.
Le sens de repartie du " chiot " est délectable et confère une dynamique au récit sans nous lasser, nous faisant sourir bien souvent.
Une nouvelle série sur les Loups, une approche plaisante et bien que ce tome 1 soit court, il n'en est pas moins bien construit, aboutit et addictif. En ce qui me concerne il m'a totalement séduite.
Vivement la suite !
A DÉCOUVRIR

par ccmars
Thoughtless, Tome 1 : Indécise Thoughtless, Tome 1 : Indécise
S.C. Stephens   
Ce livre est un vrai coup de coeur pour moi malgré qu'il est été aussi une vraie torture pour mes nerfs.
Les émotions des personnages ainsi que les miennes sont complètement chamboulées dans ce roman, où Kellan, Kiera et Denny ne font que se faire du mal à travers leur amour tout du long. Le pauvre Kellan gagne la palme pour moi en souffrance après tout ce qu'il doit endurer.
C'est une très belle histoire d'amour, le fameux triangle amoureux qui prend tout son sens, et Kiera est assez énervante par son comportement.
Bien sûr, cette histoire est carrément addictive, les personnages sont comme sur des montagnes russes tellement l'auteur les malmène, ce qui fait qu'on les aime encore plus, et donc il y a la suite sur laquelle je vais me jeter...


par maya18
L'Enlèvement, Tome 1 L'Enlèvement, Tome 1
Anna Zaires   
ATTENTION ! LECTURE EXTREME A NE PAS METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS !

Je crois que je ne suis définitivement pas une adepte des "Dark Romance"... (COMMENT peut-on trouver ce genre d'histoire romantique ?!?!?!?!)

Ce livre m'a en fait profondément choquée...

Nora est traitée tout du long comme une vulgaire poupée gonflable par Julian, corvéable selon son bon vouloir quand ça lui prend, sans aucun respect pour ses sentiments ou ses désirs (elle n'a même pas le droit d'exprimer ses sentiments - la colère par exemple - sans être "punie")... quasiment toutes les scènes de sexe sont des viols... personnellement, ça ne me fait pas du tout fantasmer qu'une pauvre fille de 18 ans vierge se fasse violer par son "trop beau" ravisseur (remplacez le canon par un mec répugnant physiquement, c'est toujours aussi "romantique" du coup...?).
Le fait qu'elle éprouve du plaisir (qui est une réponse mécanique à un stimulus physique approprié) ne change rien au fait que l'acte est immonde ! (encore plus que de toute évidence, comme le dit Gatou29, elle était attirée par lui donc il aurait très bien la conquérir de manière "traditionnelle")
[spoiler]Je rajouterai également que les raisons de son attirance pour Nora au départ - elle lui rappelle une fillette qu'il a connu quand il était enfant - sont plus que douteuses à mon goût et son comportement est d'autant plus incohérent quand on connaît l'histoire (il se reproche d'avoir essayé de protéger la fillette, de n'avoir pas pu éviter ce qui lui est arrivé - viol et mort - mais... il viole et maltraite Nora ?!? O_O)

D'ailleurs, comment peut-on sérieusement fantasmer sur cet homme (mis à part son soi-disant physique de rêve) ?!? Parce que, franchement, c'est un sociopathe ce mec ! Les personnes qui le trouvent "trop génial" voudraient-elles échanger leur place avec Nora ?!? (ah mais non, puisque Nora n'a pas le choix, vous ne l'auriez pas non plus du coup !)
A part du dégoût et de l'horreur, il ne m'a rien inspiré… Et à la fin du bouquin (même tout le long en fait), je dois dire crûment - alors que je suis plutôt une pacifiste - que la seule chose que j'avais envie de faire, c'est lui taillader les couilles avec un cutter (et tout le reste par la même occasion)...[/spoiler]

Le personnage de Beth m'a profondément dérangé dans son attitude également... cautionner les actes de son "patron" et reprocher à Nora son manque de gratitude envers Julian, surtout connaissant son histoire (elle a été vendue et a dû se prostituer) est révoltant ! tout ça parce qu'elle lui est reconnaissante d'avoir sauvé sa vie ?!?
Passons également sur la réaction (ou plutôt non-réaction) des parents de Nora : leur fille disparaît pendant plus d'un an et c'est comme si ça ne les affectait absolument pas...

Et je n'arrive pas à comprendre comment on peut tomber "amoureuse" d'un homme qui vous enlève, vous séquestre, vous viole et vous bat... ça me dépasse complètement ! (c'est du conditionnement ça, pas de l'amour pour moi).
Nous vendre cette histoire comme une magnifique histoire d'amour, une romance, me donne envie de vomir !

[spoiler]D'ailleurs, la preuve que l'autrice est vraiment tordue… la première pensée que Nora a après que Julian l'ait violée la première fois :

" comment ai-je pu rester là et laisser Julian me faire l'amour ?"

L'AMOUR ?!? Il ne lui a pas fait l'amour, il l'a violée !!! Appelons un chat un chat quoi ! CA, ce n'est pas faire l'amour ! (ou alors je ne sais pas quel genre de relations sexuelles a vécu Anna Zaires dans sa vie…)
Faire l'amour, c'est un partage entre deux adultes totalement consentants ! CA, ce n'est pas du partage ! Ce n'est pas du consentement !
Par ailleurs, écrire des scènes de viols et tortures exactement de la même façon que des scènes de livres classiques érotiques ou de BDSM où les protagonistes sont consentants, c'est quoi le but exactement si ce n'est d'érotiser (ou plutôt de tenter d'érotiser) ces actes immondes ?!?
Anna Zaires est vraiment tordue dans sa tête à mon avis...[/spoiler]

En bref, je crois qu'au niveau de ce genre de scénario, dont la crédibilité est proche de zéro à mon goût et qui ne me fait absolument pas fantasmer, je vais en rester là… et au grand JAMAIS je ne recommanderai ce livre à qui que ce soit !


PS : Où est le WARNING !?!? Il me semble que pour un livre tel que celui-ci, c'est INDISPENSABLE !

par Vitany
Luxuria, Tome 1 : Luxuria Luxuria, Tome 1 : Luxuria
Frédérique De Keyser   
Addiction assurée.
Depuis que j'ai lu les avis très optimistes sur ce livre, j'avais hâte de le lire, à tel point que je me suis empressée de terminer ma lecture en cours.
Je ne sais pas par où commencer, à part vous dire que j'ai tout simplement craqué pour cette histoire.
J'adore, j'adore, j'adore.
L'auteur nous plonge dans un univers où les Démons côtoient les humains et où il y a beaucoup de sexe et de relations SM (dominant/dominé). Ce qui m'a subjugué, c'est la plume de l'auteur. En effet, elle nous décrit ces scènes avec une telle poésie, que du coup, il n'y a pas de honte ou de perversité mais de la beauté et parfois de la tendresse.
Slaine, l’héroïne, est amoureuse de 2 démons. L'emploi de la 1ère personne nous permet de plonger dans les émotions qu'elle ressent. On est transporté dans l'histoire avec elle, en passant de la joie à la peur.
J'ai été ému par sa profonde tristesse dans certains chapitres.
La gorge serrée, les mains agrippées au livre, j'ai dévoré les pages sans m'en rendre compte.
Je n'en dirais pas plus sur l'histoire de craint de spoiler.
Je finirais tout simplement ce commentaire en vous recommandant ce livre à 2000%, d'autant plus que l'auteur est française.
Parlez-en autour de vous et faites connaitre ce livre.
Pour ma part, j'ai attaqué le tome 2 et devinez.......
J'adore.

par Adèle
Make Me Bad, Tome 1 Make Me Bad, Tome 1
Elle Seveno   
Chronique faite par Caro pour Lectures à Flo(ts)


Pour une fois, on inverse les rôles, je vais vous donner mon avis « à chaud » sur le premier tome d’ Elle SEVENO : MAKE ME BAD.

J’ai adoré tourner les pages et voir ainsi évoluer le personnage de Laure. Elle qui est si gentille voire trop gentille avec les personnes qui l’entoure. Elle va nous montrer de quel bois elle se chauffe. On arrive très bien à s’identifier au personnage. Qui ne fulminerait pas face à cette trahison. Elle va fomenté un plan des plus machiavéliques et le pire dans l’histoire c’est que l’on sait que c’est mal mais on est à 100 % derrière elle. D’ailleurs, je n’aimerais pas être à la place ne de Léa ni de Matt. Laure va tout simplement basculer du côté obscur. On a tous une partie ANGE et une partie DEMON et bien là on assiste à l’ascension d’un démon première catégorie et on aime ça. Une vengeance comme on en lit peu, Laure passe un pacte avec le diable. Ce diable a un nom, ALEXANDRE. Il est dangereux, incroyablement sexy, impétueux, rien ne lui résiste (même nous lectrices) et de ce fait, il est un atout indispensable à la réalisation de son dessein.

L’incroyable plume de l’auteure nous fait passer un pur moment de bonheur. Elle arrive si bien à décrire les sentiments, les ressentiments de ses personnages. Elle a vraiment beaucoup de talent. On prend part à cette intense alchimie. Elle SEVENO est « sadique » car quand on arrive à la dernière page on est super frustré.

Bon je ne m’éternise pas plus j’ai un tome 2 qui n’attend que moi. Au plaisir. Et j’oubliais foncez ! Croyez-moi vous ne serez pas déçu.
Devil's Night, Tome 1 : Dark Romance Devil's Night, Tome 1 : Dark Romance
Penelope Douglas   
Voilà un roman que j’avais hâte de découvrir, notamment car son auteur avait déjà fait parler d’elle et ensuite l’histoire m’avait l’air assez inédite. J’aimerais remercier les Éditions Harlequin et NetGalley France de m’avoir permis de découvrir ce roman. Si je devais résumer mon état d’esprit ça donnerait ça : OhMonDieu. Je ne crois pas ressortir indemne de cette lecture, mon rythme cardiaque a été malmené par l’intensité du récit. Dès les premières pages le ton est donné et lorsque les sombres révélations ont été mises en lumière, j’ai cru que je n’allais pas m’en remettre. Le début a tout d’une romance classique et rapidement j’ai cru que j’allais suffoquer tellement certains chapitres sont frustrants.

Cette lecture ne conviendra pas à tous les lecteurs, ce n’est pas que le contenu soit dur, mais le récit dégage un côté malsain et l’intensité est telle qu’immédiatement la tension monte et j’ai parfois ressenti un certain malaise face à des scènes qui en soit du point de vue de l’héroïne sont stressantes, mais derrière pour le lecteur on a tendance à imaginer le pire. Tout ce stresse n’est pas bon pour mon cœur, j’ai ressenti tellement d’émotions par anticipations que j’ai vraiment cru que mon cœur allait lâcher. Afin de préserver l’intrigue, vous comprendrez que cette chronique n’abordera pas certains points essentiels à l’histoire et par sadisme, j’ai envie de vous voir tomber des nues face à la noirceur de l’intrigue.

Michael Crist est un personnage qui ne va pas dans la demi-mesure, issu d’une famille riche il a toujours obtenu ce qu’il désirait. Depuis l’enfance il côtoie Erika Fane, sans vraiment prêter à la jeune femme, également originaire d’une famille aisée, la jeune femme n’a jamais manqué de rien. La mort soudaine de son père, va la placer au rang de petite chose fragile par son entourage et tout le monde s’entend à la protéger de la moindre contrariété. Seulement seul Michael la voit telle qu’elle est vraiment et alors que tout le monde pense qu’elle prend une décision irréfléchie, Rika décide de quitter subitement son université, afin d’affronter la vie à sa manière et repartir de zéro sans parents, sans amis, rien qu’elle pour s’assumer.

Penelope Douglas a encore une fois prouvé qu’elle est maître dans l’art des relations mêlant haine/amour. Elle réaffirme son talent en suscitant des émotions contradictoires pour une romance qui n’aurait pas dû nous faire ressentir ça. C’est assez difficile à expliquer, on s’attache énormément au personnage de Rika, elle a tout d’une héroïne qui mérite d’être chouchoutée et pourtant elle n’est pas aussi sage que tout le monde le pense. Je suis passée d’un Michael qui fait grimper la température, à une douche froide face à ce qui se profile pour la jeune femme. J’ai été intriguée, excitée et finalement ce qui l’a emporté est un sentiment assez particulier, car arriver à un bon quart de la fin l’intensité est retombée d’un coup et le rythme du récit a pris un nouveau tournant qui m’a donné l’impression d’avoir perdu les émotions qui menaçaient d’exploser depuis le début du roman et pour ça, je n’ai pas pu lui mettre cinq étoiles.

Si vous devez retenir une chose de ce roman, c’est que la plume est très addictive et même si je n’ai pas toujours adhéré ce qui se déroulait, car assez machiavélique, les pages défilent à une vitesse impressionnante, même si le dernier quart m’a un peu déçu, car j’ai perdu une part de l’intensité qui m’avait animé pendant une bonne partie de ma lecture. Mais parfois, ça fait du bien de sortir de sa zone de confort, d’essayer des romans qu’on n’aurait pas pris le risque de découvrir. Toutes ces émotions contradictoires ont rendu ma lecture vivante et unique.

http://wp.me/p4u7Dl-30O

par Luxnbooks
Requiem pour Sascha, Tome 1 : Lacrimosa Requiem pour Sascha, Tome 1 : Lacrimosa
Alice Scarling   
Quelques faiblesses qui n'entachent en rien l'addiction totale à ce roman

Sascha, orpheline, chanteuse dans un groupe de métal, partage provisoirement son appartement avec Nicolas, guitariste du groupe, et accessoirement son sex-friend. Pour gagner sa vie, elle utilise son don, celui de posséder le corps de ses victimes afin de les dépouiller plus facilement. Elle nourrit une vengeance secrète, retrouver les vampires qui ont assassiné sa "mère" adoptive. Un jour elle croise un être irréel, aux longs cheveux d'argent et au regard létal, elle le prend pour un vampire et tente de l'assassiner. A compter de ce jour, sa vie va basculer...
Je ne cesse de râler après les romans bit-lit dont certains se ressemblent trop, ou prennent des tournures gnangnans façon Harlequin mais j'avoue que celui-là a retenu mon attention. Pourtant il est bourré de maladresses (comme les prénoms masculins, Nicolas, Damien, Julien... qui à mes yeux passent difficilement dans un roman bit-lit, ok l'auteur est française, l'histoire se passe en France, mais doit-on pour autant supporter des prénoms aussi "franchouillards" ? Bref, passons...). D'un autre côté, on découvre que le héros s'appelle Raphaël (et oui, encore un !) et bien évidemment toute fan de bit-lit qui se respecte ne peut s'empêcher de faire la comparaison avec les 2 mastodontes de la bit-lit, l'Archange Raphaël (de Chasseuse de vampires) et LE Raphaël (de Rebecca Kean), et c'est là où le bât blesse... Ces 2 personnages titanesques à jamais imprégnés sur notre rétine, affadissent considérablement l'image de ce 3ème qui en possède le prénom mais certainement pas l'envergure. Du coup on a comme une petite impression de "déjà-vu mais en moins bien".
Il n'empêche que j'ai dévoré ce roman comme une "morte de faim", et que j'en attends la suite avec la plus grande impatience, surtout depuis l'arrivée de... hum... l'intriguant Zekiel, qui j'espère va bouleverser cet équilibre déjà bien précaire. Bref, pour moi, c'est à lire absolument.

Or : 8,5/10


Une nuit, Tome 1 : La Promesse Une nuit, Tome 1 : La Promesse
Jodi Ellen Malpas   
Je ne m’attendais pas à ça ! Je m’attendais à un truc basique, comme on en trouve partout sans grande surprise. Mais l’auteur en avait décidé autrement...

Olivia, Livy est une jeune femme de 24 ans bien comme il faut. Elle ne sort pas, ne boit pas, ne fume pas, et surtout ne s’amuse pas. Et tout ça inquiète beaucoup sa grand-mère Nan chez qui elle vit. J’ai adoré Nan cette vieille dame de 81ans qui n’a rien d’une grand-mère ordinaire. Elle pousse sa petite fille à sortir, s’amuser, et surtout elle la pousse à rencontrer un beau jeune homme et a découcher :O Et oui comme je vous l’avez dit, mamie Nan n’a rien d’une mamie ordinaire ;)

Mais Olivia a de bonne raison pour être comme ça, et n’a aucune intention de changer. Mais un jour au restaurant ou elle travaille, elle va rencontrer M, le premier homme qui la trouble et qui l’attire...

M, Miller Hart est un homme très complexe. On le découvre pour la première fois en un connard arrogant qui ne nous fait pas très bonne impression. Mais ce n’est qu’une infime partie de toutes ses facettes. Je n’ai jamais lu un livre avec un héros aussi complexe ! Il est mufle, arrogant, dur, froid a un moment, pour la seconde d’après être tendre, doux et presque fragile...

La particularité de ce livre c’est lui et ses tocs. Tout doit être en ordre. Pas de pli sur sa chemise, pas de désordre chez lui ne serait-ce qu’un objet bougé d’un millimètre, pas de table mise n’importe comment, et plein d’autres manies. Je vous vois déjà froncer les sourcils en vous disant « comment un mec pareil peut nous faire fantasmer ? » Et bien croyez-moi les filles il y arrive très bien ^^

la suite ici : http://lilitthbook.canalblog.com/archives/2015/02/27/31611364.html

par lilitth
The Dark Duet, Tome 1 : Captive in the Dark The Dark Duet, Tome 1 : Captive in the Dark
C.J. Roberts   
ATTENTION ! LECTURE EXTREME A NE PAS METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS !

Tout d'abord, je tiens à dire que ce que j'estime très dangereux dès le départ, c'est le WARNING pas assez clair quand il n'est pas carrément inexistant pour les livres de Dark Romance ! => mes trois précédents essais n'avaient AUCUN warning (Percée à nue, Twist me - qui est même classé comme "New adult dark erotic novel" ou Tears of Tess)
Pour celui-ci, parler de "consentement ambigü" alors que ce sont des viols, ce n'est pas ce que j'appelle un warning par exemple…
Pour un genre aussi "tordu" que celui-ci, je trouve ça hyper important, surtout que ces livres sont assez facilement accessibles sur internet par n'importe qui, quel que soit l'âge ! Ceci étant dit…


Après mes précédents essais en Dark Romance et après avoir lu de très nombreuses critiques sur amazon.com et goodread, y compris sur les volumes suivants, j'ai décidé de ne pas lire ce bouquin finalement.
Je ne comprends pas comment on peut classer et considérer ce genre d'abomination comme des romances (horreur, thriller, polar, etc, je veux bien... mais romance, même dark, NON QUOI !).

Par ailleurs, comme par hasard, c'est toujours une femme (de préférence jeune => 18 ans bordel !!!) qui est enlevée, torturée, violée, battue, dégradée et j'en passe et qui, comme par hasard, tombe "amoureuse" de son bourreau…
Et sérieusement, ça vous fait fantasmer un mec qui viole et torture une femme (enfin, plutôt une fille dans ce cas vu son âge et sa virginité) ?!? Vous trouvez ça stimulant et érotique ?!? O__O
=> parce qu'en classant ce bouquin comme dark erotica, ce n'est rien de moins qu'une érotisation du viol et de la torture ! Bon sang, cette fille est dressée à ressentir du plaisir à être violée et torturée ?!?!?!? Et après, on appelle ça "consentement ambigu", clair que ça sonne fichtrement mieux hein ! (Le consentement sexuel n'est JAMAIS ambigu ! Si le consentement n'est pas sûr, c'est que ce n'en est pas !)

Alors je me pose quelques questions pour celui-ci particulièrement :

- au vu de ce qu'a manifestement vécu le "héros" et qui devrait nous apporter une soi-disant compassion ou obligeance envers lui (sérieusement ?!?), pourquoi lui n'est pas tombé amoureux de son "violeur/ravisseur/tortureur" ?

- en quoi le fait de kidnapper et détruire de toutes les manières possibles une jeune fille parfaitement inconnue pourrait-il l'aider à se venger ?

- quelle est "l'excuse" pour toutes les autres femmes qu'il a détruites et vendues comme esclaves sexuelles avant ? (puisque celles-ci n'étaient pas destinées à sa vengeance)


Lisez donc "La moitié du ciel" de Sheryl WuDunn et Nicholas Kristof.
Ou encore "Trafic de femmes" de Lydia Cacho.
Ca c'est la réalité du monde et de ce que vivent les esclaves sexuelles… Après, revenez me dire que c'est normal et trop cool d'essayer de tourner des histoires pareilles en quelque chose de "romantique", "sexy" et "sensuel/érotique"…

les bouquins sont ici :
http://booknode.com/la_moitie_du_ciel_01027233
http://booknode.com/trafics_de_femmes_01191553


Quand je me suis essayée à la Dark Romance, je ne m'imaginais pas du tout ça je dois dire… Ce genre d'histoire n'a strictement rien de romantique, je ne comprends pas que ce soit classé dans "romance"… Je m'attendais à des histoires très noires ou dans un milieu très noir et dur (guerre, mafia, gangs, etc…) et à la limite, oui, que la fille souffre… MAIS PAS DES MAINS DU HEROS !!! Pour moi, on ne peut pas écrire une histoire d'amour avec un héros qui fait subir tout ça à l'héroïne (parce que c'est souvent dans ce sens) ! Et on ne tombe pas amoureux de son bourreau, ça n'a rien de crédible, surtout s'il vous traite comme ça ! (ou alors, appelons ça par son vrai nom, du conditionnement, et pas de l'amour !)

Après, j'aurai pu comprendre si on avait classé ces bouquins dans le genre psychologique (et encore, psychologie vraiment tordue et extrême), mais dire, à la fin, "quelle magnifique histoire d'amour", c'est une blague ?!? On peut aimer un livre très noir et glauque, mais il ne faut pas perdre de vue la réalité à mon sens ! Là, on parle de viol, torture, destruction mentale et j'en passe du personnage masculin sur le personnage féminin ! COMMENT peut-on trouver qu'il y a de l'amour dans ça ? Ce n'est pas de l'amour, c'est de la dépravation humaine ! Pour qu'il y ait de l'amour, il faut du partage, du consentement, du respect… dans ces bouquins, il n'y a rien de tout cela, ce n'est que de la noirceur et de la malveillance, de l'obsession et de la violence…

Ce qui me dérange donc le plus dans la Dark Romance, c'est le classement dans "romance" et les commentaires qui trouvent que ce sont de magnifiques histoires d'amour…
J'ai lu des bouquins très durs, comme "Séquestrée" de Chevy Stevens, où j'ai été remuée et profondément touchée et horrifiée de ce que vivait l'héroïne… mais ça n'a pas été tourné en histoire d'amour et c'est pour ça que j'ai apprécié ces livres !

Une lectrice de goodread a décrit sa lecture comme : regarder un ours se faire torturer pour qu'il danse... et considérer du coup que l'ours veut et aime danser et éprouve de l'affection pour son dresseur...
Je ne peux qu'être d'accord avec cette description !

Allez, bonne lecture, je vous laisse pour aller retrouver mes vraies romances (érotiques ou non) où les protagonistes se traitent avec respect et amour… Et si un jour un Dark Romance apparaît où le héros ne violera, battra, torturera et détruira pas l'héroïne mais que ce seront "eux contre le monde cruel dans lequel ils vivent", qu'on me prévienne et je le lirai parce que CA ce serait de la dark romance à mes yeux !



PS : j'encourage toute personne à lire ne serait-ce que la page wikipedia sur "la culture du viol" et à comparer avec les livres de Dark Romance, qui sont à mon sens la démonstration la plus extrême et l'expression noir sur blanc de cette "culture"…
Je considère d'ailleurs que pour écrire des trucs pareils, ces auteurs doivent être profondément sadiques et misogynes.

par Vitany
Diary of Rebirth, Tome 1 : Apprivoiser Diary of Rebirth, Tome 1 : Apprivoiser
Bridget Page   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-2PA

{Helle} : Sublime

C’est le premier mot qui me vient à l’esprit pour décrire ma lecture, ce fut juste Magnifique avec un putain de bordel d’ émotions. On m’avait pourtant prévenu que cette histoire allait me prendre au cœur, que j’allais souffrir. Cependant ce qu’on a oublié de me dire c’est que malgré cette souffrance, je n’allais pas savoir dans quel état je serai exactement.

L’histoire en elle même vous prends aux tripes, elle est triste, elle donne envie d’hurler, de vouer une certaine haine envers les hommes, enfin une certaine catégorie d’homme. Mais elle est aussi captivante, emprisonnant, complètement addictive et Dieu que j’en redemande c’est juste Wouahhhhhhhhhhh.

[...]

Diary of Rebirth est une histoire que je vous conseille de lire en urgence tellement elle nous transporte, c’ est une histoire exquise, un véritable Bijoux.
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3