Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Djali : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Gide Les faux-monnayeurs Gide Les faux-monnayeurs
Pierre Chartier   
J'ai du lire ce livre pour mon entrée en terminale L, et j'ai trouvé le scénario très étrange, la plume d'André Gide est agréable, mais l'histoire ne m'a pas plu du tout.
Vingt mille lieues sous les mers Vingt mille lieues sous les mers
Jules Verne   
Une belle histoire de façon générale mais parfois trop de description, ce qui finit par ennuyer le lecteur. Pour autant, ça en reste magique et Jules Verne maîtrise bien l'art de nous faire voyager à travers ses récits !
Michel Strogoff Michel Strogoff
Jules Verne   
Mon Jules Verne préféré !
Le fait que cela se passe en Russie rend ce roman d'aventures très original, on découvre différents paysages russes avec Michel Strogoff ainsi que les complots à la cour du tsar et la guerre contre les Tartares.
Le style est fluide, prenant, il y a de nombreux rebondissements et un vrai suspense (Strogoff avertira-t-il le frère du tsar à temps ?) et les personnages sont attachants (mention spéciale aux deux journalistes, l'Anglais et le Français, complètement décalés par rapport au reste de l'intrigue et qui amènent des passages assez drôles).
Bref, un excellent roman pour la jeunesse !
Mathias Sandorf Mathias Sandorf
Jules Verne   
L’oiseau était visiblement à bout de forces. Il venait de s’accrocher aux saillies de la cathédrale, dont la façade est flanquée d’une haute tour carrée d’origine plus ancienne. N’en pouvant plus, prêt à choir, il vint se poser d’abord sur le toit d’une petite niche, sous laquelle s’abrite la statue de saint Just ; mais ses pattes affaiblies ne purent l’y retenir, et il se laissa glisser jusqu’au chapiteau d’une colonne antique, engagée dans l’angle que fait la tour avec la façade du monument

par wizbiz06
Les Indes noires Les Indes noires
Jules Verne   
Un peu déçu par ce livre . Il n'est pas aussi captivant que les autres livres que j' ai lu de Jules Verne. Il se passe rien même si je ne me suis pas ennuyé , il manque quelque chose à la narration pour le rendre passionnant.
Niveau personnage , à part Jack Ryan dont le courage et la bonne humeur le rend extrêmement sympathique , j'ai trouvé les personnages ternes .

par Vanessa-6
Le Tour du monde en 80 jours Le Tour du monde en 80 jours
Jules Verne   
Un bon livre de Jules Verne, on se retrouve plongé dans cette aventure autour du monde pleine de rebondissements, d'action et d'émotion. On est tellement prit par ce tour du monde qu'on en vient maudire les obstacles qui peuvent entraver le bon déroulement du voyage de Phileas Fogg, j'ai d'ailleurs était trés étonnée par le flegme dont fait preuve ce dernier et ce même dans des situations où il y avait de quoi stresser ! J'ai beaucoup aimé le personnage de Passepartout qui apporte un peu de légéreté et de fraicheur face à l'impassibilité des autres personnages qui risquerait au fur et à mesure de devenir lourde. La fin est trés surprenante et en même temps trés émouvante.

par Merytamon
Le docteur mystérieux Le docteur mystérieux
Alexandre Dumas   
Publié à titre posthume, ce roman est la première partie du cycle Création et Rédemption qui comprend également La fille du marquis.
A l'instar de ses autres romans, Dumas place l'intrigue du Docteur mystérieux dans un cadre historique très détaillé. En effet, ici le personnage principal Jacques Mérey évolue dans le contexte houleux de la Révolution Française et côtoie les grands noms de cette période. Etant férue d'histoire, j'aime particulièrement les oeuvres de Dumas pour leur ancrage historique très instructif. Cependant, dans le cas du Docteur mystérieux j'ai trouvé que l'intrigue liée à la Révolution française était un peu lourde. La présence de descriptions détaillées de certains événements ralentit le récit et il est facile de s'y perdre avec tous ces noms... L'époque de la Révolution française est particulièrement complexe, donc mieux vaut être concentré lors de la lecture de ce roman. Quoiqu'il en soit, lire la plume de Dumas reste un plaisir, les personnages qu'il a créés sont bien développés et particulièrement attachants ! La partie du roman dédiée à la relation entre Jacques et Eva est très belle mais malheureusement, elle est concentrée dans la première moitié du roman alors que la deuxième est centrée sur les intrigues historiques. J'aurais préféré une scission moins marquée entre ces deux intrigues, un peu comme dans la la trilogie des Guerres de Religion.
Je conseille tout de même fortement ce livre à tous ceux qui aiment lire Dumas et qui ne craignent pas les longs passages historiques.

par Aurore.
La Dame aux camélias La Dame aux camélias
Alexandre Dumas fils   
Dans les premières pages, le narrateur avoue qu'il a une grande considération pour les courtisanes, et, un peu plus loin dans le roman, que l'on ne peut que les plaindre. C'est exactement le sentiment que j'ai eu en lisant cette histoire triste. Les courtisanes, dont Marguerite Gautier, mènent, malgré les apparences, une vie misérable. Lorsqu'elles sont jeunes et belles, elles sont entretenues par les messieurs qui viennent passer une nuit d'amour. Mais quand elles sont malades, personne ne s'intéresse à leur sort et une fois mourantes, tous s'éloignent, ayant déjà trouvé une autre compagnie. C'est vraiment horrible quand on y pense !

L'histoire de Marguerite et d'Armand est vraiment belle, est l'une de ses histoires d'amour qui nous fait monter les larmes aux yeux, dans une société dépeinte de façon réaliste et qui apparaît d'autant plus cruelle. J'ai d'abord été prise de pitié pour Armand, qui se laisse assujettir par les désirs de Marguerite, puis j'en ai plus éprouvé pour la jeune femme. Celle-ci parvient à surmonter sa position de femme entretenue habituée au luxe pour agir de façon juste, comme elle pense devoir le faire pour pardonner sa vie misérable. Ce rachat est d'autant plus horrible, selon moi, qu'il est suggéré par le père d'Armand, qui apparaît, dans sa façon de le lui demander, attachant et soucieux de sa famille, c'est vrai. Mais si l'on y regarde de plus près, c'est assez hypocrite. Il ne tient pas compte de la vie de cette courtisane en quête de pardon et ne souhaite que le bonheur de sa famille, agissant de plus contre celui de son fils. Enfin, j'ai eu les larmes aux yeux en lisant les dernières lettres de Marguerite, qui exprimait, jour après jour, sa souffrance et sa volonté de voir le seul grand et vrai amour de sa vie.
La Dame aux Camélias est écrit de façon presque poétique, et j'ai trouvé certaines citations très belles. Certaines faisaient réfléchir, d'autres rire, et le style d'Alexandre Dumas fils est très agréable. Il va droit au but pour dire ce qu'il veut dire mais d'une façon qui, je ne sais pas, passe facilement. Le roman se lit avec facilité et est très addictif. Ainsi, après avoir lu ce premier livre du fils, peut-être oserai-je m'attaquer au père !

par Azza9
Le Bal de Sceaux Le Bal de Sceaux
Honoré De Balzac   
Je connais Balzac pour ses romans enfin ses "grands" romans et j'ai voulu découvrir le Balzac des nouvelles.
J'ai adoré la nouvelle (très courte 90 pages) pour sa description d'une société sur les apparences et surtout les préjugés.
En effet, notre protagoniste, Emilie de Fontaine cherche à se marier avec un pair de France (un noble issu d'une famille française) donc elle va repousser tout le monde avec son caractère d'enfant gâté. Cependant, lors d'un bal, elle rencontre un homme, Maximilien Longueville qui a l'air d'être un noble. Elle tombe immédiatement amoureuse et persuadée que c'est un pair de France.
Or il s'avère que c'est un commerçant et ainsi déception et blessure pour nos 2 tourtereaux. Puis un jour, Emilie apprendra qu'il est + que ce qu'elle pensait et elle le voudra à tout prix.
J'ai apprécié donc son intrigue et aussi la fin qui n'est pas du un happy end. [spoiler]Maximilien, étant très malade suite à son chagrin d'amour, décide de partir en Italie même si Emilie le reveut (elle est sacrément égoïste je trouve car tantôt elle le rejette pour sa situation mais quand c'est un homme qui a tout sacrifié pour son frère, un politicien, là elle revient). Quelques années, plus tard, Emilie mariée revoit son premier amour qui est devenu noble et marquis (grâce à son mariage). Emilie regrette énormément.[/spoiler]
Je trouve que Balzac a bien montré notre société actuelle qui joue sur les apparences.
Ainsi, pour conclure, si vous voulez vous lancer dans un Balzac mais vous ne voulez pas des pavés, lisez-le mais aussi pour sa morale.
J'ai eu un réel coup de coeur.
La Peau de chagrin La Peau de chagrin
Honoré De Balzac   
Un livre super que j'avais étudié en français...
il soulève beaucoup de question sur le désir: toute la vie n'est, dans ce livre, qu'une succession d'accomplissement des désirs!
Mais plus le héros désire moins il vivra longtemps!!
est-ce possible de vivre sans rien vouloir alors??

par victoire
  • aller en page :
  • 1
  • 2