Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Dmarion1 : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Ma vie sous tes étoiles Ma vie sous tes étoiles
Emily Blaine   
J'attendais cette suite depuis la nouvelle Une Nuit dans tes étoiles, je pensais donc naïvement que Ma Vie sous tes étoiles serait un petit roman… alors que non, il s'agit d'une nouvelle et encore une fois, d'une tranche de vie. Je suis à la fois ravie et triste. Il y a tellement matière pour plus, quel gâchis ! C'est comme si monsieur décidait de s'arrêter à F… Je ne peux qu'être Frustrée.

Il y a 43 pages numériques avec 2 grosses scènes de cul, j'ai un peu eu l'impression de me retrouver avec une nouvelle érotique en y repensant. Alors, elles sont belles rien à redire, j'ai pour habitude de les zapper dans un texte mais ici c'est tellement court que j'ai fais en sorte de ne rien gaspiller. Chaque mot pèse sont poids, et Emily Blaine a une plume magnifique qui transmet les émotions comme personne alors pourquoi est-ce si court ?!

Après, la nouvelle sortie pour la St Valentin, la suite aurait dû être un vrai roman plutôt qu'une tranche de vie. Anna et Mark, c'est une rencontre au hasard alors qu'ils étaient tous les deux bloqués à Chicago à cause de la neige. Une nuit à suffit à chacun pour remettre en question leur vie. Mark en a peut-être marre de n'être que père et Anna ? On ne sait pas puisqu'au contraire de la première nouvelle, nous sommes dans le point de vue de Mark.

Il est père et divorcé, il s'occupe seul de sa fille Elizabeth en plus de sa boîte de construction/rénovation. Je ne suis pas du genre gaga avec les enfants IRL et encore moins dans les histoires, mais ici ce petit boutchou est juste à croquer… on en veut plus. On veut tout savoir sur la vie de Mark, son ex Jenny, sa soeur, son meilleur ami (même lui aurait droit à son histoire, c'est un sacré numéro :p). En parallèle, Anna que lui est-il arrivé durant ce mois, avec Jim son ex-fiancé, son père, son frère, son boulot et ses états-d'âme…

Le background est mis en place, des personnages forts qu'on a envie de suivre parce qu'ils sont attachants et qu'ils nous mettent le smile pendant toute la lecture. Une plume merveilleuse, je le répète mais vraiment c'est la grande force d'Emily Blaine. Elle est magique, alors je lui en veux d'autant plus, qu'elle peut faire bien mieux, Elle m'a frustrée de ne pas avoir développé cette histoire comme elle le mériterait.

par LLyza
Bencher Family, Tome 1 : Un Amour à Négocier Bencher Family, Tome 1 : Un Amour à Négocier
Inara Scott   
C'est une très jolie romance contemporaine que nous offre Inara Scott avec cette histoire douce et amusante tout en étant sexy, les personnages sont modernes et leurs caractères bien développés malgré le format assez court.La relation se met en place progressivement et non pas comme souvent par un coup de foudre des la première rencontre. Non l'auteure fait un travail crédible car les deux héros Lisa Anderson pétulante avocate et Brit Bencher l'homme d'affaires sont deux accrocs au travail qui n'ont ni le temps ni l'envie, leur relation se déplace lentement et se construit au fil des pages par petites touches.

Lisa est une célibataire normale, proche de la trentaine, overbookée entre sa mère malade, son travail et accessoirement la chasse à son chat récalcitrant, elle est très impliquée dans son travail aussi lorsqu'elle rencontre pour la première fois Brit Bencher ce n'est pas son physique d'apollon qui l'intéresse mais comment négocier au mieux le contrat pour son ami et client. Brit quant à lui est ce qu'on appellerait un playboy, il cherche à conclure un contrat et si pour cela il doit mentir et séduire l'avocate de la partie adverse pour remporter grâce à ses confidences la partie, il n'hésitera pas. Par contre ce à quoi il ne s'attendait pas c'est de trouver en face de lui une femme qui sait ce qu'elle veut et est prête à le défier.

J'ai beaucoup apprécié que l'auteure campe deux protagonistes réalistes, ils sont normaux avec leurs défauts et leurs qualités, Lisa se concentre tellement sur sa carrière qu'elle laisse la vie s'écouler sans vraiment en profiter, mais le côté brut et sexy de Brit lui fait tomber peu à peu ses défenses et elle commence à rêver que se laisser un peu aller ne peut que lui faire du bien. Lorsqu'elle découvre le mensonge de celui-ci le choc est rude mais Brit le tombeur ne s'avoue pas vaincu et une véritable bataille du charme est mise en route.

C'est vraiment une romance adorable avec deux héros très sympathiques et attachants, s'y ajoute de l'humour avec des dialogues enlevés ainsi que de jolies scènes sensuelles peu conventionnelles. C'est une véritable romance non dépourvue de profondeur, qui aborde des sujets aussi sensible que la maladie avec la mère de Lisa, mais aussi l'amour de la famille qui parfois vous fait faire plus de mal que de bien. Le récit est à la troisième personne et c'est un choix pertinent qui nous permet de voir les réactions et les actions des deux personnages, nous sommes les spectateurs de ce couple aux prises avec leurs sentiments inattendus pour l'un comme pour l'autre.

par samba
Tara Duncan, Tome 12 : L'Ultime Combat Tara Duncan, Tome 12 : L'Ultime Combat
Sophie Audouin-Mamikonian   
Une couverture époustouflante à l'image de ce dernier tome. Il faut dire que je redoutais vraiment ce livre car il marque la fin des "véritables" aventures de Tara étant donné que le deuxième cycle sera plus centré sur nos autres personnages adorés (En l'occurrence Cal pour le premier tome et qu'elle révélation ! J'ai du relire par trois fois le résumé afin que je sois certaine de ce qui été marqué. Mais je m'égare)
Quelques détails sont assez incohérents avec les autres tomes [spoiler]Je croyais pourtant que toute la personne possédée brillait dans le noir. Enfin bref... C'est une des petites erreurs que j'ai pu relever.[/spoiler] mais ces détails arrivent à passer inaperçu dans la flopée d'informations et de personnages que l'on découvre ou redécouvre avec plaisir.
A ceux qui critiquent inlassablement l'héroïne "parfaite :[spoiler]Non elle n'est pas parfaite, elle a eu des coups de déprime, des moments où elle était prête à tout abandonner, aspects confirmés par le coup de blouse dans le tome. SAM sait faire taire les mauvaises langues =}[/spoiler]
Je pense qu'une cinquantaine de pages n'auraient pas été de trop afin de mieux expliquer certaines choses[spoiler] comme les pensées des amis prisonniers de leur corps ou ce qu'à voulu dire Chem dans le corps de Bel
La Pierre Vivante qui se trouve être AutreMonde, ça passe (c'est un peu gros, mais ça passe pour moi grâce à un bon fou rire. La boucle est bouclée comme on dit le premier tome permet la résolution du dernier = ] ), mais encore que je n'ai pas compris le fait qu'elle ait pris l'apparence de Tara. Et si c'est l'âme d'AutreMonde comment se fait-il qu'il existe plusieurs pierre vivante ? (âme séparée en plusieurs morceaux ? Ce qui expliquerait le fait qu'elle puisse quitter son enveloppe corporelle sans que celle-ci ne se dégrade.
La Pierre Vivante aurait pu livrer Magister que ce soit pour ses "beaux et gentils amis" ou par simple vengeance.[/spoiler]

A ceux qui l'ont lu, en ce qui concerne Magister:
[spoiler] Selenba a ricané lorsque la supposition que Daril Kratus soit Magister, a été proposé, mais n'avait-elle pas déjà rigolé (ou été dégoutée) la fois où il lui avait montré son véritable visage (confère un tome précédent où il parle aussi de la pitié de Selena) ? C'est l'idée que je me suis faite. SAM nous a donné son identité, à bon entendeur.

Si Magister est considéré comme un héros aux yeux des humains, et que l'on efface tout de leur mémoire, alors il redevient l'ennemi public numéro 1. CQFD [/spoiler]
Je trouve que de tous les livres de la dodécalogie, c'est le tome le plus gnangnan enfin celui qui traite le plus d'amour, encore et encore [spoiler]Cal et Tara, Fabrice et Moineau, Fafnir et Sylver, Robin/V'ala/Sael Lisbeth et Various, T'avila et Daril, Magister et Selena, Séné et Xandiar, Mar et Archange, Demiderius et Sanhexia/ELeanora, les elfes en général, et enfin Chem et Charm bien que ce dernier couple ne soit que cité.)
Contrairement à beaucoup de monde je préfère que Robin soit avec Sael, ça arrange tout. Il l'a connaît depuis 2 mois, ce qui est d'autant plus suffisant pour une relation que ce sont des elfes ^^ . Personnellement je n'aurai pas aimé qu'il finisse avec V'ala, cela aurait été trop simple et n'aurait pas coïncidé avec la personnalité de Robin. Et je n'apprécie pas spécialement l'elfe violette. Alors qu'une elfe sincère et naïve sur les bords dans le magicgang ne me dérange pas le moins du monde. En plus si elle est gaffeuse, elle apporte de nouvelles perspectives dans ce groupe qui devient peut être trop diplomate et intelligent ? Je les aime bien tels qu'ils sont mais ça pourrait être sympa.[/spoiler]
Je trouve l'épilogue trop court, certaines phrases semblent résumer des paragraphes entiers qui aurait été intéressants (mais bon c'est le principe même de l'épilogue et peut être que ce sera développé dans le prochain cycle, qui sait ? SAM nous réserve assurément de belles surprises) = Merci pour tous les bons moments passés, Tara est et restera pour longtemps ma série romanesque préférée.
La toute fin est magnifique, l'auteure a su trouver les quelques mots qu'il fallait, plus aurait été de trop (cela aurait pu décevoir mais cette belle ellipse qu'est un tome me comble). Pour moi, c'est la fin parfaite.

Je recommande chaudement cette série magistrale. Certes elle n'est pas forcément au goût de tout le monde, mais pour moi elle vaut largement le détour que ce soit pour l'histoire, le scénario, les valeurs, les gentils (qui ne le sont pas toujours), les méchants, les complots... ou l'humour tout simplement.

par loana585
Lycée out Lycée out
Claire Loup   
Génialissimo. Une fois plongée dedans, pas moyen d'en décrocher. Frais, pétillant, et vraiment un suspens jusqu'au point final, dans le sens littéral du terme. Et puis tout le long, des supers références, avec des clins d'oeil bien noté. On jubile souvent, on rigole beaucoup, on aime énormemment.

par Ronronne
Insatiable, Tome 1 : Insatiable Insatiable, Tome 1 : Insatiable
Meg Cabot   
Hé bien ça faisait longtemps... Que je n'avais pas mis autant de jours à lire un roman... Plutôt décevant, non ? Un Black Moon à mourir de rire ? Entendez par là qu'on nous sert une héroïne assez spéciale, des vampires totalement étranges et un univers assez... Particulier.
Oh s'il vous plaît, ne faîtes pas les gros yeux. Moi aussi j'aurai aimé apprécier cette lecture... Mais la sauce n'a pas pris, enfin pour moi, du moins. J'avais déjà lu des avis mitigés, mais la plupart n'étaient pas si mauvais que ça... Et bien le mien se range du côté des chroniques décevantes... Laissez-moi vous expliquer pourquoi.
Dès le départ, le cadre est posé. On suit Meena, une dialoguiste pour la série Insatiable qui peut prédire la mort de chaque personne qu'elle croise. Elle vit ce don comme un véritable enfer, et si elle pouvait s'en débarrasser, elle n'hésiterait pas une seconde à le faire. On la découvre donc, et le roman se centre surtout sur son travail. Pourquoi ? Et bien ses supérieurs vont décider de faire rentrer des vampires dans la série, histoire de booster les audiences... Mais voilà, Meena déteste ces créatures qui ne sont pour elle que des êtres maléfiques et inexistants, purement inventés par les humains.
Mais Meena va vite apprendre que cette croyance va s'avérer être erronée. En effet, alors qu'elle promène son chien, Jack Bauer, un soir, elle va se faire attaquer par une armée de chauve-souris en manque de sang. Elle va être sauvée in-extremis par Lucien Antonescu, un professeur d'histoire reconnu en Roumanie, son pays d'origine ( car l'action se passe à Manhattan ).
Il est beau, mystérieux, gentil et l'homme le plus doux que notre jeune femme ait jamais connue... Mais va également se révéler être le prince des Ténèbres et du Mal. Le seigneur des vampires, au final. Jusque là, j'ai sincèrement été pris par l'histoire et le contexte. L'héroïne qui découvre un nouveau monde, un vampire intriguant, l'univers de la télévision et l'existence de chasseurs de vampires ( comme avec Alaric par exemple ). Tout cela m'a séduit. Enfin, peu de temps, seulement. J'ai très vite déchanté ensuite. Ok, on a le droit à pas mal de clins d'œil plutôt drôles aux autres romans ou sagas vampiriques... Notamment Fascination, Vampire Academy, True Blood ou Dracula. Mais c'est tout. La répartie des personnages ne m'a fait que ( très ) peu sourire. De plus, l'histoire possède pas mal de longueurs. J'ai souvent eu l'impression de ne pas avancer et de stagner sur place.
C'est vraiment bête, car il y avait pleins de pistes à explorer ! Allez savoir, peut-être que je ne suis pas fais pour le "comique" ? Mais enfin si Insatiable est drôle, alors qu'est-ce qu'un roman ennuyant doit donner... Parce qu'en fait, c'est un peu le sentiment que j'ai ressenti pendant ma lecture : l'ennui. Pour que j'en arrive là, il faut vraiment se donner de la peine. Je pense que vous savez à quel point je peux m'attacher à un livre, et c'est souvent le cas. Toutes les histoires que je découvre me plaisent et me touchent. Hé bien pas là.
Ensuite, une fois qu'on a bien entamé l'intrigue et qu'on attaque la fin, on se rend-compte que le pire est à venir. Dans le mauvais sens du terme. Comment vous dire... La fin est très largement tirée par les cheveux, j'ai eu du mal à y croire... Sérieusement, Lucien qui se transforme en ce genre de créature ? Mais Meg, où aviez-vous la tête ?
Je pense ne pas avoir besoin d'en rajouter. Insatiable est au final une grosse déception, pas tant au niveau de l'intrigue ( enfin, quand même un peu ), mais essentiellement par rapport à ce qu'on nous a dit avant. Un roman à mourir de rire... A voir. J'en attendais peut-être trop. Ou alors le roman est simplement moyen. Maintenant c'est à vous de juger. Moi je n'ai pas accroché, mais j'achèterai peut-être la suite pour voir où l'auteure nous mène...


par Jordan
Phaenix, tome 1 : Les Cendres de l'oubli Phaenix, tome 1 : Les Cendres de l'oubli
Carina Rozenfeld   
http://wandering-world.skyrock.com/3106475547-Phoenix-Tome-1-Les-Cendres-De-L-oubli.html

Ouaw. Ouaw ouaw ouaw ouaw ouaw. Je suis juste incapable de dire autre chose, là tout de suite. Quel roman ! Mais quel roman ! Phænix est un ouvrage ardent, saisissant, intense, palpitant, et diablement obsédant ! Je peux vous assurer que ce livre est un coup de coeur. Un énorme coup de coeur, même. Cela faisait des mois que je n'avais pas pensé à un roman de cette façon. Il me hantait littéralement. A table, avec des amis, en famille, les personnages et l'intrigue de Phænix me poursuivaient partout ! J'ai vécu tellement de merveilleuses choses durant cette lecture que toutes les coucher à l'écrit risque d'être une expérience compliquée !
Dès le départ, en pénétrant dans l'univers du roman, j'ai senti que le coup de coeur n'allait pas être très long à venir. On pénètre dans un monde enchanteur et envoûtant. Carina Rozenfeld possède réellement un don avec les mots. Chaque description est solaire, fascinante et ultra visuelle. On ne peine vraiment pas à plonger dans chaque paysage, chaque situation et chaque lieu où l'auteure a voulu nous embarquer. Dès que je mettais à lire, la réalité autour de moi disparaissait. Le monde fantastique de Phænix effaçait le temps autour de moi. Je me suis retrouvé à de très nombreuses reprises sur un nuage de coton, engourdi, comme lorsqu'on se réveille après une longue nuit. Cette merveilleuse lecture m'a permis une évasion totale, rare et vraiment, vraiment, addictive. Impossible de ne lire que des bribes du livre. Dès qu'on plonge dans l'intrigue, les pages sont comme animées d'une vie propre, et elles se mettent à défiler avec frénésie entre nos doigts.
Évidemment, cette histoire d'amour que j'ai vécu avec le roman a pu voir le jour grâce, avant tout, aux personnages que renferme l'histoire. Anaïa m'a totalement fait craquer. Pour commencer, j'adore son prénom ! Sincèrement, je le trouve magnifique ! Puis c'est juste un protagoniste fabuleux. Mature, déterminée, sûre d'elle, aimante, passionnée et toujours pleine de surprises, elle m'a complètement fait fondre. Ses petites manies m'ont permis de complètement m'identifier à elle. Sa timidité maladive en public, le fait qu'elle pince sa paille avec ses dents ou encore sa façon de s'exprimer m'ont vraiment fait penser à moi. Oui bon ok, elle boit du Coca-Cola et non pas de l'Ice-Tea, mais on ne va pas lui en vouloir ( ni à Carina qui, elle non plus, ne supporte pas cette boisson ! Si si, je vous assure, c'est elle-même qui me l'a dit ! ). Anaïa est douce, tendre, innocente. Elle m'a profondément touché. Je crois que l'auteure a su décrire à merveille mon style de fille. Merci madame Rozenfeld. Voilà que je tombe à mon tour amoureux d'un être chimérique. Mais quel être ! Haaaaaaaaa, Anaïa, je t'aime !
Le gros plus de ce roman réside aussi dans les protagonistes masculins qui s'y cachent. Nous avons Enry, le garçon touchant, drôle, et qui ne prend rien au sérieux. Puis nous avons Eidan ( j'adore ce prénom aussi ), personne à la fois torturée, mélancolique et mystérieuse. Ces deux caractères apportent une réelle richesse au roman. On confronte toujours leurs dualités, en passant par une multitude de sensations. De plus, Eidan et Enry vont véritablement en faire voir de toutes les couleurs à Anaïa qui va, elle, mener sa propre route. Hors de question de se laisser poser des bâtons dans les roues par des jeunes hommes. Ce triangle amoureux ( qui, au fond, n'en est pas vraiment un ) m'a conquis et subjugué ! Les moments durant lesquels Anaïa se retrouvait seule avec l'un ou l'autre de ces héros étaient exceptionnels ! Quel bonheur !
L'élément qui m'a rendu complètement accro à Phænix ( parce que, oui, j'en suis véritablement devenu drogué et dépendant ) est le fait que Carina Rozenfeld ait inséré des dizaines de musiques dans son chef-d'œuvre. En effet, ce roman est ultra moderne ! Facebook, Apple et chansons récentes y sont monnaie courante ! Et grâce à chaque chanson que l'auteure a choisi d'intégrer à son histoire, ma fascination pour cette dernière n'en a été que plus forte. Seigneur !!! Je n'avais pas vibré pour un roman de cette façon depuis des siècles ! Les scènes musicales sont énormément tactiles, charnelles, et font parti des moments les plus intenses que j'ai jamais vécu. J'étais véritablement en transe, absorbé entièrement par chaque page, chaque ligne, chaque mot. Franchement, j'attendais d'éprouver cela depuis tellement longtemps ! C'était... C'était si unique ! Ajouter à cela un climat troublant, noir, inquiétant et terriblement tentant à la fois, grisant et exaltant, et vous caressez à peine mes impressions. Il faut lire Phænix pour éprouver autant de plaisir. Quelle lecture !
Nous rencontrons également d'autres personnages, tels que Garance, Yvan et Vincent, qui apportent un vrai plus à l'intrigue. Garance m'a énormément plu ! Drôle, pragmatique et indépendante, son rôle dans l'histoire est très important, puisqu'elle va servir de point de repère à sa meilleure amie, Anaïa. De plus, le contexte dans lequel nous sommes plongés est dévastateur. Le sud de la France, sa beauté, l'été qui perdure, les fleurs, les oiseaux, le soleil... Tout cela était vraiment magique à découvrir. Surtout qu'arrivée à la moitié du livre, l'atmosphère n'est plus du tout aussi charmante. Elle devient épaisse, ténébreuse, sibylline, obscure, et pourtant tellement, tellement passionnante et addictive.
Les rebondissements sont juste à couper le souffle ! Les découvertes que va faire Anaïa à son sujet et à celui de ses amis m'ont juste laissé bouché bée. Les surprises sont saisissantes, et elles nous poussent à lâcher le roman et à souffler quelques instants avant de pouvoir replonger dans cet univers extraordinaire. Et, surtout, je connais désormais la vraie signification de cet étrange "æ" ! La clé du roman ! Je comprends maintenant pourquoi l'auteure tenait tant à l'écrire "æ" et non pas "ae". Les lettres doivent être unies. Tout est lié. Littéralement.
On erre donc au beau milieu d'un récit émouvant, transcendant et véritablement enivrant. Enivrant... Voilà le mot qui colle parfaitement au roman. Il nous possède. Nous enivre. La conclusion du livre m'a complètement achevé, et je suis terriblement impatience d'avoir la suite des aventures d'Anaïa entre les mains. En refermant Phænix, on se trouve dans un état inquiétant et étrangement agréable, comme perdus sur une plage de cendres. Tout est froid et insipide. On en redemande. On en veut encore. Plus, plus, plus.
Phænix est donc un magnifique roman et un coup de coeur. C'est un ouvrage ardent, qui nous consume et nous brûle de passion. L'ambiance est captivante, les protagonistes touchants au possible et gorgés de magnificence, et l'intrigue est juste époustouflante. Tout, à mes yeux, est parfait. J'ai été saisi par tous les éléments de l'intrigue. Une lecture dévastatrice, marquante et incandescente, tel un brasier enivrant, que je vous conseille fortement de découvrir.

par Jordan
Phaenix, tome 2 : Le Brasier des souvenirs Phaenix, tome 2 : Le Brasier des souvenirs
Carina Rozenfeld   
Je viens de le terminer, et je suis encore sous le coup de toutes les émotions que ce livre m'a fait éprouver, tant du côté de la joie, de l'amitié, de l'apaisement, de la tension, que de la tristesse. Si peu de livres ont le mérite d'aviver tant d'émotions et de me tirer des larmes,de joie comme de peine... celui ci en a fait partie.

J'ai trouvé que le choix de l'auteure de nous faire découvrir peu à peu, avec Anaïa, dans ses rêves, ce qu'elle a été et qui est celui qui la hante nous emporte avec elle et nous laisse, comme elle, nuit après nuit, sur notre faim, dans le désir de savoir, la frustration de ne pas y arriver, le combat pour renouer avec ce passé. L'absence d'Eïdan, bien que présent d'une certaine manière, laisse un vide, un gouffre même, chaque jour ranimé. Au plus le livre avance au plus le manque, le vide, est là, enfle, mais avec toujours l'espoir en fond, jusqu'à ce que certaines choses changent chez Anaïa.

Et puis il y a Enry, grand mystère lui aussi, car finalement, 2 oiseaux, qui sont ils vraiment, et parfois, il y a un léger doute qui s'insinue, qui survole et je me disais : "et si..."

Ce tome voit tout changer, advenir et réadvenir, autrement, brisant d'une certaine façon le cycle du Phaenix, le revisitant, le recréant, le ravivant, lui donant un nouvel envol et une nouvelle flamme. Les souvenirs, peu à peu, reviennent, les sentiments et les émotions explosent, ils se déplient, enflent, grandissent.... on est submergés et entrainés dans cette tourmente tout autant que dans cet amour inconditionnel et éternel qui vient nous habiter tout en même temps qu'Anaïa, on redoute avec elle de le perdre, de se perdre , de mourir , partir ..... On rit avec elle, on pleure avec elle, on avance avec elle avec le plus grand bonheur ....

Et toujours la playlistsuperbe qui nous accompagne et nous fait éprouver les choses autrement, plus intimement, même si pour moi la musique de cette bilogie sera et restera toujours Sia "i'm in here", celle qui j'écoute avec plaisir, nostalgie, amour... celle qui vient raviver tout les sentiments qu'a réveillé en moi ce livre novateur, original, et , au delà de tout , superbe.



par chrysta
Vestiges, Tome 1 : La Reine oubliée Vestiges, Tome 1 : La Reine oubliée
Rose Royl   
OK, alors lui... Tout simplement indescriptible! Merveilleux, envoûtant, pétillant, et encore c'est pour vous donnez une idée!

par Flocon19
La Trilogie des gemmes, Tome 2 : Bleu saphir La Trilogie des gemmes, Tome 2 : Bleu saphir
Kerstin Gier   
Oh mon dieu!!! ce livre m'a couper le souffle, le suspens défile à grande vitesse ! la fin est vraiment très prenante à vous en faire saliver!! Oh la la c'est tellement dure d'attendre!! Je ne demande qu'une chose vite la SUITE!!!

par quartz
La Trilogie des gemmes, Tome 1 : Rouge rubis La Trilogie des gemmes, Tome 1 : Rouge rubis
Kerstin Gier   
Bon sang je ne pouvais plus m'arrêter de lire ! J'ai été totalement transportée par cette histoire, par les personnages et par l'intrigue ! C'est bien écrit, bien décrit, on ressent vraiment bien la chose ! J'aime beaucoup cette mystérieuse histoire de Paul et Lucy même si à la fin, ça s'éclairci quelque peu... Concernant Gideon je reste sceptique, même en ayant lu la fin. Je suis comme Paul, je ne lui fais pas entièrement confiance !

par takiko