Livres
443 204
Membres
378 312

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Raynna 2018-11-30T18:25:01+01:00

Dans la vie, il arrive toujours un moment où la détermination détrône les circonstances. Où la volonté prend le pas sur ce qui doit être fait.

J’avais vécu ainsi pendant deux ans. Je menais mes batailles en silence. Je vivais, muette, en zone de guerre. Ce n’était pas volontaire ; je le faisais parce que je n’avais pas le choix.

Mon incompréhensible désir de survivre me poussait à m’accrocher, même lorsque j’avais envie de mourir. Il alimentait mon espoir, même quand ce dernier était inexistant. Et chaque jour apportait de nouveaux supplices, surtout Dans la vie, il arrive toujours un moment où la détermination détrône les circonstances. Où la volonté prend le pas sur ce qui doit être fait. J’avais vécu ainsi pendant deux ans. Je menais mes batailles en silence. Je vivais, muette, en zone de guerre. Ce n’était pas volontaire ; je le faisais parce que je n’avais pas le choix. Mon incompréhensible désir de survivre me poussait à m’accrocher, même lorsque j’avais envie de mourir. Il alimentait mon espoir, même quand ce dernier était inexistant. Et chaque jour apportait de nouveaux supplices, surtout depuis que l’inconnu au tatouage de dragon était entré dans ma prison.

Avec lui, tout avait empiré.

Tellement empiré.

Mais un jour, il est revenu.

Et il m’a enlevée.

Juste à temps.

Afficher en entier

— Je ne sais pas pourquoi tu ne t’es pas enfuie, mais je préfère te dire que tu as fait le bon choix.

Il fit un pas vers moi, les narines frémissantes.

J’écartai les lèvres. L’attraction mutuelle se remit à crépiter entre nous et le souvenir de notre baiser avorté revint me hanter. Il serra les doigts sur mon menton.

— Je voulais voir ce que tu ferais. Si tu étais partie, tu ne serais pas allée très loin. Tu me crois ? demanda-t-il, les yeux brûlants. Quand je t’ai dit que je ne te courrais pas après, je t’ai menti. Je t’aurais poursuivie jusqu’au bout du monde. Je ne peux pas te laisser partir, Pim. Pas encore.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode