Livres
558 923
Membres
607 409

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Dolorès Claiborne



Description ajoutée par Virgile 2009-08-06T17:45:31+02:00

Résumé

A Little Tall, on ne sais toujours pas exactement ce qui s'est passé il y a trente ans, et si l'accident qui, le jour de l'éclipse, a coûté la vie au mari de Dolores Claiborne était vraiment un accident...

Aujourd'hui, la vieille dame indigne est à nouveau soupçonnée : la riche et sénile Vera Donovan, dont elle est la gouvernante depuis des décennies, vient d'être découverte morte dans sa demeure.

Seul témoin et seule héritière, Dolores fait figure de coupable idéale. Elle n'a désormais plus le choix : elle doit passer aux aveux. Raconter les étranges phobies qui habitaient sa maîtresse, se souvenir de l'horreur qu'elle a vécut il y a trente ans. Dire toute la vérité : une vérité terrifiante.

Afficher en entier

Classement en biblio - 990 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par angel101076 2011-09-05T03:52:07+02:00

Tout ce que j'ai fait, je l'ai fait fait par amour... l'amour qu'une mère ressent pour ses enfants. C'est l'amour le plus fort qu'il y a dans ce monde, et c'est le plus terrible. Y a pas de pire garce sur terre qu'une mère qui a peur pour ses gosses.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Un roman sans temps mort, où l'on encaisse tout d'un coup. Un témoignage bouleversant, d'une femme qui revient sur son passé, un passé très dur, terrible. Qui nous fait passer par toutes les émotions. Superbe.

Afficher en entier
Or

un excellent bouquin de King, que je trouve atypique (dans sa biblio) par certains côtés.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Virginie-61 2021-07-15T07:58:04+02:00
Argent

Un roman écrit tout du long à la première personne du singulier. La trame est à la fois prenante et psychologiquement très riche, mais je n'ai pas pu entièrement rentrer dans l'univers de la narratrice à cause de ses tics de langage et sa manière de parler, beaucoup trop américaine profonde d'un temps révolu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NicolaK 2021-06-21T11:46:00+02:00
Diamant

Dolorès Clairborne est un long monologue, sans interruption ni chapitres.

Tout le livre repose sur la force du personnage.

Dolores est interrogée par la police car suspectée du meurtre de sa riche employeuse, Vera.

L'auteur y évoque le thème du féminisme, des violences conjugales et des restrictions sociales écrasantes qui étouffent les femmes, mais sans laisser ces problèmes sociaux occuper le devant de la scène, se concentrant plutôt sur Dolores et Vera, femmes indépendantes qui prennent des décisions douloureuses et sont transformées par les conséquences de leurs choix. Le thème des relations entre parents et enfants occupe également une place primordiale à travers les histoires de Dolores et Vera, de leurs maris et de leurs enfants respectifs mais aussi dans leur histoire commune qui devient sur la fin une relation mère-fille inversée qui les diminue et les supporte à la fois.

Encore une fois, magistral.

.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fiametta 2021-06-15T10:49:55+02:00
Argent

Dans les toutes premières pages j'ai eu un peu de mal avec l'écriture car il s'agit de la confession - ou déposition - de Dolorès Claiborne, qui raconte pendant de longues heures, à la police, ce que fut sa vie et les évènements qui l'ont marquée. J'étais un peu dubitative à l'idée de me coltiner ce long monologue en langage parlé, mais Stephen King sait y faire et il a le talent de rendre un monologue passionnant en gommant tout ce qui peut lasser le lecteur et en ménageant ses effets.

Pour ne pas dévoiler l'intrigue, je vais parler de ce qui m'a intéressée dans ce roman. Tout d'abord c'est un roman féministe, écrit par un homme, un véritable hymne à toutes ces femmes qui travaillent dur pour élever leurs enfants, et qui non seulement subissent des violences et vexations quotidiennes de la part de leur conjoint, mais doivent de surcroit subir également les procédés du système patriarcal qui les garde subtilement dans un état d'infériorité, ou de tutelle maritale. le roman date, certes, et il se passe dans les années soixante, mais si l'auteur a jugé bon de soulever cette question et de développer largement le thème du privilège masculin, en écrivant ce roman dans les années 90, c'est que le système était alors encore bien en vigueur, avec toutes ses conséquences fatales... Et pour ma part, je ne le trouve pas dépassé encore aujourd'hui, malheureusement.

Personnellement ça me réconforte de voir qu'un auteur masculin prenne le parti des femmes et de leurs légitimes combats ; j'ai trouvé le même désir de justice chez Emmanuel Dongala dans "photo de groupe au bord du fleuve".

Autre thème abordé : le vieillissement, la dépendance, et les relations particulières, pas toujours idylliques, qui s'installent entre aidants et aidés, surtout quand la relation est au départ celle de maître et valet. Ce thème de la domesticité des personnes riches est très bien exploité dans le roman.

La victimologie est bien traitée également, non seulement dans les séquences qui parlent de violence ou de harcèlement mais dans les suites de ces épisodes marquants pour la vie des victimes qui gardent des séquelles et développent des comportements auto-destructeurs.

Enfin, il est également question d'éducation des enfants et de transmission de mentalité raciste ou simplement haineuse de manière générale ; l'alcool et la mentalité fruste étant pour beaucoup dans cette néfaste transmission. le langage grossier, la haine envers certaines communautés, tout cela est malheureusement répandu, avec les conséquences que l'on sait pour la société tout entière.

Je vais terminer en disant que c'est un roman qui m'a tenue en haleine pendant des heures, jusque très tard dans la nuit et c'est vaincue par le sommeil que j'ai laissé les dernières pages pour ce matin. Un très bon Stephen King, avec deux beaux portraits de femmes, terribles certes, mais que ferai-je à leur place ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par David-281 2021-03-15T09:12:38+01:00
Diamant

Aprés Jessie, Stephen King reste dans le domaine de l'horreur humaine avec Dolores Claiborne, étonnant monologue de 320 pages !

Dolores Claiborne est au poste de police. Femme de ménage de Vera Donovan depuis plus de 30 ans, elle vient de voir son employeuse mourir. Suspecte, elle décide de dire toute la vérité. Alors même qu'il y a 30 ans plus tôt, elle a déjà été suspecté du meurtre de son mari…

Un monologue de 320 pages, ça semble être un sacré pari mais la façon de parler de Dolores et les quelques interactions avec la Police permettent au roman de trouver un sacré bon rythme, et trouve même le moyen de tisser des liens avec Jessie ! Ainsi, Dolores nous raconte sa vie et ce qui l'a poussé à certains actes regrettable, mais obligatoires pour elle. On s'attache finalement à ce personnage pas gâté par la vie mais qui semble tellement sincère. Mais si la question demeure à la fin : A t'elle réellement dit toute la vérité ? Une vérité n'en cache t'elle pas une autre ? Ainsi, si le roman peut paraitre un peu facile à la base, il se montre finalement comme une étude trés bien faite des comportements humains et des reflexions de celui-ci lorsqu'il est poussé à bon. Dolores Claiborne est un excellent roman que je vous conseille.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Squeletor 2020-12-08T12:36:14+01:00
Argent

S'il m'a fallu plusieurs pages pour entrer dedans et m'habituer au style narratif (un long monologue), j'ai été rapidement subjugué par la maîtrise de King et la pertinence du propos. Une histoire plus sombre qu'on pourrait le croire, qui n'ennuie jamais et avec un fil rouge solide et captivant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Filipe84 2020-09-16T23:17:08+02:00
Or

Un Stephen King sans terreur. Est-ce possible ? Mais qui vous dit que la vie quotidienne n'est parfois pas pire que celle peuplée de monstres imaginaires bien sanglants. Demandez le aux femmes victimes de violences conjugales, aux êtres bafoués et rabaissés toute leur vie dans leur vie privée et sur leur lieu de travail. Le vrai cauchemar n'est alors plus nocturne ni fantasmé. Demandez le à Dolores Claiborne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Myrajane 2020-09-07T10:50:14+02:00
Diamant

Ce livre rejoint le précédent, « Jessie », autour de l’éclipse totale de 1963, visible dans le Maine. Dolorès et Jessie voient leur destin lié en quelque sorte par une histoire avec des similitudes et un lien psychique (intuition, vision) qui les marquera durablement.

Le ton de cet histoire est par contre bien différent de l’autre livre. Il s’agit, d’un bout à l’autre, du récit de Dolorès. Cet îlienne avec du tempérament et de la répartie expose sa vie. Peu à peu, les événements prennent forme et on arrive à retracer la chronologie de tout cela ainsi que les liens complexes qui unissent les personnages notamment Dolorès et Vera.

C’est la encore un récit plein de thématiques profondes, c’est parfois dur à lire mais SK ne fait pas les choses à moitié en général.

A lire à la suite de Jessie pour bien cerner le lien entre les deux romans.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kisa 2020-09-06T15:15:51+02:00
Lu aussi

Un roman original composé du témoignage d'une gouvernante accusé du meurtre de sa patronne. Ecrit d'une traitre sans découpage ni chapitre et dans un langage populaire, le récit peut surprendre, mais quand on comprend les motivations de cette femme, on ne peut que la comprendre et presque l'approuver. Toujours aussi génial pour décrire les faces sombres de la nature humaine, Stephen King nous offre un récit assez remarquable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dreamygirl 2020-05-07T11:35:24+02:00
Diamant

J'ai adoré ce livre. Je l'avais acheté sans grande prétention, je n'en avais jamais entendu parler, et le résumé ne m'inspirait pas grand chose non plus.

Et pourtant je crois bien qu'il arrive dans mon Top 5 des Stephen King aujourd'hui. Le suspense est à son comble et il est attisé par le style d'écriture et de structure qu'a mis en place l'auteur. Le roman est une déposition de Mrs. Claiborne auprès de la police, et se déroule sans une pause. Il n'y a pas de chapitre, pas de saut de paragraphe, Dolores raconte son histoire d'une traite, et nous sommes suspendus à ses lèvres si j'ose dire, je n'ai pas été capable de lâcher le livre très longtemps, il fallait que je sache la suite à tout prix. Certains n'aimeront peut-être pas ce style ou cette histoire, cela change du King habituel, il n'y a rien de fantastique, mais le suspense est bien là, et on tremble avec Dolores, on est en colère avec elle, on ressent absolument tout. Les fans de King aimeront forcément ! Foncez !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gryfondor 2020-04-24T21:17:02+02:00
Argent

Voici encore un excellent roman de Stephen King qui, une fois n'est pas coutume, sort de sa zone de confort en proposant un drame d'une belle intensité.

La psychologie des personnages est au niveau du reste de l'œuvre, l'auteur excellant une fois de plus dans ce domaine.

La construction narrative est originale puisque seule Dolores rapporte l'histoire, et le style employé, issu du monde populaire, permet une très bonne immersion.

Stephen King, à travers son héroïne, aborde des thèmes qui lui sont chers, tels que l'alcoolisme, la maltraitance et bien d'autres encore.

Franchement, ça vaut le détour.

Afficher en entier

Dates de sortie

Dolorès Claiborne

  • France : 2012-11-15 - Poche (Français)
  • Canada : 1993-11-16 (Français)
  • Canada : 1996-02-20 - Poche (Français)
  • USA : 1992-11-30 (English)

Activité récente

NicolaK l'ajoute dans sa biblio or
2021-06-21T11:37:29+02:00
Paule-8 l'ajoute dans sa biblio or
2021-03-24T18:55:30+01:00

Titres alternatifs

  • Dolores Clairborne - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 990
Commentaires 86
extraits 20
Evaluations 182
Note globale 8.19 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode