Livres
472 388
Membres
444 812

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Donne-moi ton cœur, Tome 1



Description ajoutée par Laure17 2019-08-07T00:43:09+02:00

Résumé

Quand sa famille a été décimée par une horde de bandits, Zera a été sauvée in extremis par une sorcière. Mais cette dernière a pris son cœur en otage afin de faire d’elle son esclave.

Un jour, la sorcière propose un marché à Zera : si elle obtient le cœur du prince héritier du royaume, elle récupérera le sien. Si elle échoue, elle perdra à jamais la chance de redevenir humaine.

Le prince héritier Lucien d’Malvane déteste la vie de cour et ne se prive pas de le montrer. Surtout, il rêve d’un monde plus juste. Alors que ses parents insistent pour qu’il se marie, personne ne trouve grâce à ses yeux… jusqu’à ce que l’insolente Zera se présente à lui.

Ainsi commence le jeu du chat et de la souris entre un prince entêté et une jeune fille qui n’a rien à perdre. Le gagnant remportera le cœur de l’autre… littéralement.

Afficher en entier

Classement en biblio - 32 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Dreamisty 2019-09-22T19:13:16+02:00

-Vous êtes bien belle, Mademoiselle.

-Avec un peu de chance, je taperai si fort dans l’oeil du prince qu’il l’aura au beurre noir.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

“I simply want your heart, my prince.”

Parfois, vous voyez un livre, vous voyez sa couverture, vous lisez son résumé et vous sentez, au fond de vous, que vous allez adorer. Ça a été le cas avec "Bring me their Hearts".

Zera est une Heartless (une sans-coeur?).

C'est la seconde Heartless de Nightsinger, une sorcière, et elle doit obéir aux ordres de sa maitresse pendant que son cœur reste enfermé dans un pot magique. Elle est envahie par une soif insatiable de sang, de chair, de viscères et de douleur, une faim qui lui murmure des actes terribles et l'invite à céder aux ténèbres. Chaque jour, elle supplie Nightsinger de lui rendre son cœur. Et Nightsinger finit par céder, à une condition; Zera doit infiltrer la cour du royaume de Cavanos en tant qu’épouse potentielle du prince héritier Lucien d’Malvane et lui voler son cœur. Littéralement.

Une guerre se prépare entre les fidèles du Vieux Dieu et du Nouveau, et les sorcières croient que Lucien est la solution pour l'éviter. Avec une noble déchue pour guide, Zera apprend les coutumes de la noblesse et se retrouve parmi les coups de poignard, les querelles et les faux-semblants. Entre essayer de rester discrète et séduire le prince pour atteindre ses objectifs, Zera découvre un lien avec son humanité qu’elle croyait perdue et s’intéresse aux gens qui ne devaient être qu’un moyen de parvenir à ses fins. Mais le jeu dangereux auquel elle joue ne peut avoir qu'un seul résultat: soit Lucien perd son cœur, soit c'est le sien qu'elle perd.

Bring me their Hearts est une histoire fantastique mêlant intrigues de cour, magie et bains de sang. C'est l'une de ces rares histoires où le prince charmant ne sauve pas la demoiselle du monstre. En fait, la demoiselle est le monstre, avec des griffes et des dents acérées, des morts sur les mains et une faim insatiable de sang. Mais la fille à l'intérieur continue de combattre le monstre, avec beaucoup d'efforts. Zera est une méchante, l'instrument de la mort et de la destruction, et c'est un changement rafraîchissant par rapport à tous ces personnages féminins qui dominent la fantaisie YA. Mais il y a aussi de la bonté en elle, un désir d'aider les personnes sans défenses. Sara Wolf fait un travail remarquable en décrivant ce déchirement entre le monstre et la fille. Même quand ses monologues intérieurs semblent longs et tendus, même quand elle ne peut pas apprivoiser la faim et même lorsque le monstre l'emporte, la narration de Zera est unique, empreinte de sarcasme, d'humour noir et de désir de s'en sortir.

“What's worse, Reginall - to be a monster, or to make monsters?”

Zera est un personnage sournois, avec un esprit cinglant et une tendance à dire des choses inappropriées qui ont attiré l'attention de son Altesse royale, le prince Lucien. La chimie qui les unit est vivante depuis le tout début, avec des défis et des plaisanteries, ils ont allumé une flamme qui les consume peu à peu. J'ai pris plaisir dans la tension et les échanges piquants, les contacts volés et les regards brûlants, et j'ai prié pour un résultat qui épargnerait la vie de Lucien et leur donnerait une chance d'être ensemble. Lucien est un personnage à plusieurs couches bien présenté, tout comme Lady Y'shennria. Tous deux ont fait naître chez Zera des émotions et des besoins différents, et être témoin de la faim qui lui murmurait qu'elle était indigne d'eux était douloureux.

Et cette FIN, mon dieu ! Je peux vous dire que j'attends le mois de juin avec impatience !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par LaurenaLJ 2019-10-05T12:05:32+02:00
Bronze

Une lecture sympa, mais qui ne restera pas bien longtemps dans ma mémoire! J'ai lu ce livre avant tout pour son auteur, dont j'apprécie les autres textes, et au final j'ai passé un bon moment, même si cela manque pour moi de développement... Les personnages sont sympas, l'intrigue également, mais l'ensemble est sans surprise et parfois un peu cliché. On y retrouve néanmoins l'humour mordant de l'auteur, et c'est toujours un plaisir de découvrir les joutes verbales entre ces personnages!

Je lirai la suite avec plaisir ^^

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Carole94P 2019-10-02T11:21:20+02:00
Or

http://www.my-bo0ks.com/2019/10/donne-moi-ton-coeur-tome-1-sara-wolf.html

Donne moi ton coeur était sans doute la sortie de chez Pocket Jeunesse que j'attendais le plus cette année. Il faut dire que Sara Wolf, l'auteure que j'ai rencontré lors d'un petit dej, nous avait déjà bien parlé de son roman, et la découvrir dans un autre genre que la romance contemporaine, c'était quelque chose de vraiment à double tranchant. Une fois en ma possession, j'ai décidé que ce serait ma prochaine lecture, j'avais envie de me sortir de ma panne de lecture et j'ai su qu'il me fallait un roman que j'attendais vraiment.

Sara Wolf m'avait déjà conquise avec sa trilogie Je te hais mais également avec La vie secrète de Bee. J'avais donc plus que hâte de découvrir Donne moi ton coeur, le premier tome de sa trilogie fantasy. Comme quoi, parfois, il faut s'éloigner de son genre de prédilection pour surprendre ses lecteurs quand ils ne s'y attendent pas. C'est donc un pari gagnant pour moi.

Donne moi ton coeur, c'est l'histoire de Zera. Une jeune fille qui a perdu sa famille et qui est désormais une sans-coeur. La sorcière qui l'a sauvé de la mort lui a pris son coeur et s'en sert de moyen de pression pour diverses missions. Zera est consciente qu'elle n'est pas libre et la faim la ronge de l'intérieur. Alors quand celle-ci lui propose une dernière mission en échange de son coeur et celui des deux autres sans-coeur qui sont sous sa coupe, il ne lui faut pas longtemps pour savoir qu'elle va foncer et être enfin libre. Un coeur contre un autre. Rien de plus simple. Sauf que ce coeur appartient au prince héritié et que pour l'approcher, il va falloir qu'elle devienne une autre Zera... Mais quand on joue un jeu aussi dangereux, il faut être prêt à tout perdre.

Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ai été agréablement surprise. L'univers de Sara Wolf est un mélange de plusieurs histoires qui me viennent en tête. Blanche Neige, bien sur, avec le coeur à voler mais aussi les chasseurs, Immortelle (de Julie Kagawa) pour la faim qui ronge les sans-coeur ou encore The book of Ivy pour la mission qu'elle doit mener à bien. Mais avec Donne moi ton coeur, Sara Wolf s'émancipe et propose quelque chose de plus original encore. L''univers est à la fois sombre et rempli d'espoir, un équilibre prêt à basculer à tout instant.

Côté personnages, j'ai apprécié Zera. Depuis trois ans, elle est une sans-coeur. Inspirer la peur, combattre les chasseurs, prendre des risques est son quotidien. Ses souvenirs étant effacés, elle perd petit à petit le peu d'humanité qu'il lui reste. Cette nouvelle mission va la pousser dans ses retranchements. Collaborer avec une femme qui refuse tout contact avec les sans-coeur, se faire passer pour une gentille et douce fiancée, contrôler sa faim qui voudrait tuer tout le monde sur son passage, Zera ne sera pas au bout de ses peines. Mais elle est prête à tout pour sa liberté. Sa force de caractère, son courage et finalement son "grand coeur" font d'elle une héroïne attachante et vraiment sympa à suivre.

J'ai bien sur, beaucoup apprécié Lucien, le prince. Derrière cette apparence désinvolte se cache une jeune homme qui voudrait voir les choses changer. Un brin mystérieux, il n'est pas un simple pantin dans cette histoire. J'ai également beaucoup aimé Mal, son fidèle garde du corps et ami. Avec eux, l'humour est bien présent et cela ajoute un vrai plus à l'histoire.

Enfin, Y'shennria (dont j'ai buté sur le nom à chaque fois), m'a vraiment surprise. Cette femme assez froide d'apparence se révèle bien plus intéressante et profonde qu'elle ne le laisse paraître. Son personnage est celui qui à mon sens à le plus évoluer au cours de ce premier tome de Donne moi ton coeur. Les échanges entre elle et Zera sont riches en émotions et non-dits.

Je me suis assez facilement laisser embarquer dans Donne moi ton coeur. Il est vrai que les personnages sont attachants et j'aime ce côté mission quasi-suicide. J'ai néanmoins trouvé qu'il y avait quelques longueurs durant la première moitié de ce premier tome. Peut-être est-ce simplement lié au fait que j'ai beaucoup de mal à lire en ce moment. Rassurez-vous, cela n'entache pas la lecture et une fois passer ce cap, les rebondissements sont nombreux et on ne voit pas les pages défiler.

Donne moi ton coeur suit un cheminement précis. Un monte doucement mais surement en tension. Au fil des pages, on sent que la pression monte, que la mission de Zera ne sera pas de tout repos et que les choses pourraient déraper d'un moment à l'autre. Sara Wolf insuffle du suspense au compte-goutte pour amener le lecteur à prendre confiance pour au final nous surprendre quand on s'y attend le moins. Et c'est ce qu'il s'est passé pour moi. J'ai fini ma lecture estomaqué.

En conclusion, si le début souffre de quelques longueurs, j'ai passé un très bon moment de lecture. J'ai particulièrement aimé l'univers proposé par Sara Wolf, ses personnages, toujours aussi géniaux mais aussi les rebondissements ainsi que la romance qui pointe le bout de son nez sans pour autant d'être omniprésente.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Luxnbooks 2019-09-30T21:16:49+02:00
Or

J'étais loin d'imaginer à quel point ce roman allait me captiver, j'ai découvert Sara Wolf dans des récits contemporains et sa série Je te hais, vient d'être a longtemps été ma favorite de l'auteure, mais ça c'était avant de découvrir cet univers. J'ai tendance à vouloir suivre une auteure dans toutes les étapes de son parcours, alors même s'il y a la crainte d'un nouveau registre la curiosité est un moteur. Lorsque Pocket Jeunesse a annoncé la publication de cette série, j'étais ravie tant pour le résumé que pour la couverture absolument sublime.

Zera a perdu sa famille il y a trois ans dans une tragique attaque où elle aurait dû périr, mais l'intervention d'une sorcière lui a permis de survivre. La magie a réussi à la maintenir en vie, mais sa sauveuse lui a pris son cœur afin qu'elle demeure son esclave. Bien qu'elle supplie chaque jour la sorcière de lui rendre sa liberté, la jeune femme est contrainte de vivre avec une faim insatiable qui lui murmure à chaque instant des actes terribles pour assouvir cette soif de sang. Alors qu'elle réchappe à une attaque, la sorcière lui propose un marché, Zera pourra récupérer son cœur si elle lui rapporte celui du Prince Lucien. Pour mettre son plan à exécution, la jeune femme se rend au royaume de Cavanos en tant que Fiancées du Printemps et espère obtenir le cœur du Prince.

Zera est une héroïne surprenante, lorsque nous faisons sa connaissance c'est son sarcasme qui se démarque. Rapidement elle va montrer l'image d'une jeune femme combative, avec ses convictions sur la manière donc la royauté dirige le peuple. Lutter contre la faim est un combat permanent et on va rapidement constater à quel point la Sang-Cœur peut avoir des mots durs envers elle-même. Elle ne cesse de ressasser ses erreurs et malgré qu'elle se qualifie elle-même de monstre, je l'ai trouvé parfois plus humaine que certains protagonistes. Afin de rendre crédible son plan, Y'shennria une noble au sombre passé, va devoir lui enseigner les bases de la noblesse. Bien que leur rapport soit explosif, j'ai apprécié les interactions et l'évolution au fil du récit.

Ma crainte c'était la manière dont on allait aborder la romance, Zera est chargé de séduire le Prince pour lui prendre son cœur, donc j'avais peur qu'on soit trop dans une séduction feinte. Et puis finalement, l'histoire prend une direction inattendue et la séduction va finalement être placée en second plan face à un complot. Notre héroïne bien qu'elle n'en soit pas consciente, va montrer sa part d'humanité et grâce à son sarcasme, réussir à se faire remarquer d'une manière imprévue. Lucien n'a pas l'intention de se marier et tout ce qu'il voit quand il regarde les Fiancées tout ce qu'il voit ce sont des chaînes. Alors évidemment oser briser le protocole et se servir des informations qu'elle a en sa possession c'est rafraîchissant pour le Prince et entre deux échanges sous le signe de l'humour mention spéciale à Malachite ; on n'aspire qu'à un rapprochement malgré la distance de Lucien. 

Il y a bien évidemment une certaine méfiance, des femmes intéressées il en a rencontré beaucoup et sa seule préoccupation c'est le confort de son peuple. Les actes barbares se multiplient et l'ombre d'une guerre contre les sorcières plane au-dessus du royaume et cette guerre chacun souhaite l'éviter, et malgré leur différence Zera et Lucien vont bien souvent se retrouver dans les mêmes situations périlleuses, et découvrir une nouvelle facette de leurs personnalités. Tous les deux ont leurs propres missions, mais il va s'avérer difficile de lutter. Il demeure encore quelques questions sur l'univers et à mon sens, il n'est pas totalement exploité, mais la curiosité est là et les coutumes évoquées sont crédibles. J'ai particulièrement apprécié le personnage de Zera et le fait qu'elle soit narratrice nous permet de comprendre les souffrances de sa situation et le déchirement liés à sa quête et malgré son pacte avec le diable, on éprouve forcément d'empathie envers elle et j'ai craint l'issue de cette mission.

En refermant ce livre, j'ai immédiatement éprouvé une énorme frustration et en analysant mes émotions je réalise que je préfère éprouver cette douce torture plutôt que refermer ce livre indifférente. J'entends par là, que lire ce premier tome a été un vrai bonheur et je n'avais pas éprouvé ça depuis tellement longtemps l'excitation de découvrir la suite, que c'est finalement appréciable de pouvoir ressentir le plaisir de l'attente et le bonheur de surveiller la moindre information sur la publication de la suite. Bref, vous l'aurez compris c'est une lecture que je vous recommande et je ne peux que vous souhaiter d'apprécier votre lecture autant que moi !

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-4FC

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chika 2019-09-29T22:39:29+02:00
Argent

Qui me connaît, connaît mon amour pour chaque œuvre de Sara Wolf! Rien que son nom est pour moi la clé d'un futur bon moment de lecture que je ne raterais pour rien au monde! Et si on se demande si je n'en ai pas marre de lire la même auteure, certainement pas! Car chaque nouvelle série ou nouveau livre de Mme Wolf est une promesse assurée de renouveau. Et ici encore, quelle surprise de découvrir qu'elle avait décidé d'arranger à la mode Wolf - marque déposée et réputée! - le genre de la fantasy!

Mais j'avoue, malgré ma confiance dans la plume toujours addictive et bourrée d'humour de l'auteure, avoir un peu redouté de me lancer dans ce genre de littérature: il faut dire que chez moi, la fantasy, ça passe ou ça casse! Tout dépend de l'univers mis en place! Et on ne peut rien reprocher à celui-ci qui met en place une mythologie et un décor, un monde empli d'une très savante magie, qui sont tous ultra léchés. On sent le travail énorme initié à l'arrière-plan!

Pour autant... je regrette de dire que... j'ai eu un peu de mal à m'embarquer dans le monde de Zera et Lucien qui n'a pas réussi à faire monter au plus haut le baromètre de mon intérêt... Je prenais les détails comme ils venaient mais n'avais pas forcément envie d'aller gratter plus loin... Cela peut-être car j'étais trop occupée à chercher avidement chaque interaction entre nos deux protagonistes principaux!

Oui, c'est ici qu'était coincé mon intérêt et où j'ai tiré toutes l'addictivité de ce livre! J'ai adoré Zera autant que Lucien, et ces "Sans-cœur" m'ont fait rêver romance épique tout du long. Le magnétisme entre eux était évident et grandement contagieux! J'ai simplement regretté que tout se déroule avec un brin de facilité, et ce jusqu'à la fin... Mais je comprends l'emballement de leur histoire quand on a une des parties qui est Zera: cette fille est un feu d'artifice, intelligente, brave et surtout très drôle! Elle vole un peu la vedette à tous les autres personnages mais enfin! C'est elle aussi qui nous fait aimer Lucien dès le premier regard. Par contre, un détail m'a horripilée mais c'est un peu extérieur à elle: la voix de sa faim! Im-pos-si-ble à supporter! Les mêmes phrases répétées en boucle... sur chaque page... Il faut que Zera s'en débarrasse!

En bref, une nouvelle série de Sara Wolf ne pouvait être que comme ses prédécesseures, un condensé d'addictivité et d'humour! Si l'auteure n'a peut-être pas réussi à me faire adhérer à 100 % à son univers fantasy pourtant bien travaillé - mais je suis une cliente difficile pour ce genre..., elle m'a conquis fortement par ses personnages hauts en couleurs, et surtout Zera qui porte toute la puissance de l'histoire sur ses épaules, et la mise en place d'une romance intéressante. Néanmoins, attention aux petits raccourcis à la fin qui nous interrogent sur les pourquoi et peuvent surprendre le lecteur... Celui-ci ne restera par contre pas de marbre devant le cliffhanger de fin: l'auteure souhaite-t-elle nous emprisonner dans ses filets pour que jamais nous ressortions de cette saga?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Saturna 2019-09-26T00:08:10+02:00
Pas apprécié

Chacun des livres de Sara Wolf est un succès. Je m'étais dis qu'il faudrait quand même que j'en lise un, un jour, histoire de voir un peu de quoi il retourne. Comme je n'avais aucune envie de me plonger dans sa trilogie "Je te hais...etc.", j'ai opté pour ce roman de fantasy à la couverture magnifique. Au final, je me dis que je ne dois pas être normale...parce qu'à la différence de visiblement tout le monde, j'ai DÉTESTÉ ce livre...

Bon, par quoi on commence ? Les personnages ? Ok. L'héroïne était censée être badass. Sans coeur (littéralement). Mais non, une fois de plus on se retrouve avec l'héroïne classique qui prend soin des gens qui l'entourent et tombe amoureuse en deux temps trois mouvements. Est-ce qu'un jour on pourrait voir dans la littérature YA un vrai protagoniste froid et cruel comme ça aurait dû être le cas ici ? Et qui ne s'éprend pas du "beau" prince en deux semaines top chrono ? Attention pour le prince je sors le jingle "cliché". Lucien (qui est sublime évidemment) paraît méchant au premier abord mais en fait il a juste le coeur sur la main. Il fait tout pour son peuple, il lutte contre l'injustice et soutient la veuve et l'orphelin. Parce qu'il a perdu sa soeur il correspond au type qui fait craquer les midinettes : l'homme qui a des fêlures...il m'a ennuyée au plus haut point. Quand aux autres personnages, ils ne servent pas à grand chose. Méchant qui ne fait pas peur pour un rond, faire-valoir, bref rien de très intéressant.

Les rebondissements maintenant ? Comment dire que j'avais tout deviné avec au moins 50 pages d'avance à chaque fois...Spoiler(cliquez pour révéler)Que le prince est Murmure?Wahou, quelle surprise ! Que Varia est vivante ? Quand on te répète à longueur de temps "elle est morte, elle ne reviendra pas" tu te doutes qu'il y a un truc donc non cette fin ne m'a pas perturbée outre mesure.

Et l'humour dans tout ça ? Les punchlines à répétition ont fini par me lasser...c'était plutôt sympa au début mais à la fin ça devient lourd. L'humour est bon quand il est bien dosé. Ici c'est mal fait. Ça plaisante même quand ce n'est pas nécessaire, même quand le moment ne s'y prête pas.

Le style d'écriture ? Bon, peut être que là ce n'est pas la faute de l'auteure. Je l'ai lu en VF alors le traducteur a bien sur sa part de responsabilité dans ce désastre...un style lourdingue, des phrases qui manquent de sens...j'avais l'impression de lire un premier jet tout simplement.

Une chose de positif tout de même à dire (même dans les ténèbres les plus obscurs il y a toujours une lueur) : l'univers est riche et intéressant. J'ai bien aimé ce monde médiéval fantasy. Je m'imaginais bien les "décors".

Bref, "Donne-moi ton coeur" a été une lecture très difficile pour moi. J'avais hâte d'en finir. Je pense que c'est mon premier et mon dernier Sara Wolf.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par missmalefoy810 2019-02-25T20:46:47+01:00
Diamant

“I simply want your heart, my prince.”

Parfois, vous voyez un livre, vous voyez sa couverture, vous lisez son résumé et vous sentez, au fond de vous, que vous allez adorer. Ça a été le cas avec "Bring me their Hearts".

Zera est une Heartless (une sans-coeur?).

C'est la seconde Heartless de Nightsinger, une sorcière, et elle doit obéir aux ordres de sa maitresse pendant que son cœur reste enfermé dans un pot magique. Elle est envahie par une soif insatiable de sang, de chair, de viscères et de douleur, une faim qui lui murmure des actes terribles et l'invite à céder aux ténèbres. Chaque jour, elle supplie Nightsinger de lui rendre son cœur. Et Nightsinger finit par céder, à une condition; Zera doit infiltrer la cour du royaume de Cavanos en tant qu’épouse potentielle du prince héritier Lucien d’Malvane et lui voler son cœur. Littéralement.

Une guerre se prépare entre les fidèles du Vieux Dieu et du Nouveau, et les sorcières croient que Lucien est la solution pour l'éviter. Avec une noble déchue pour guide, Zera apprend les coutumes de la noblesse et se retrouve parmi les coups de poignard, les querelles et les faux-semblants. Entre essayer de rester discrète et séduire le prince pour atteindre ses objectifs, Zera découvre un lien avec son humanité qu’elle croyait perdue et s’intéresse aux gens qui ne devaient être qu’un moyen de parvenir à ses fins. Mais le jeu dangereux auquel elle joue ne peut avoir qu'un seul résultat: soit Lucien perd son cœur, soit c'est le sien qu'elle perd.

Bring me their Hearts est une histoire fantastique mêlant intrigues de cour, magie et bains de sang. C'est l'une de ces rares histoires où le prince charmant ne sauve pas la demoiselle du monstre. En fait, la demoiselle est le monstre, avec des griffes et des dents acérées, des morts sur les mains et une faim insatiable de sang. Mais la fille à l'intérieur continue de combattre le monstre, avec beaucoup d'efforts. Zera est une méchante, l'instrument de la mort et de la destruction, et c'est un changement rafraîchissant par rapport à tous ces personnages féminins qui dominent la fantaisie YA. Mais il y a aussi de la bonté en elle, un désir d'aider les personnes sans défenses. Sara Wolf fait un travail remarquable en décrivant ce déchirement entre le monstre et la fille. Même quand ses monologues intérieurs semblent longs et tendus, même quand elle ne peut pas apprivoiser la faim et même lorsque le monstre l'emporte, la narration de Zera est unique, empreinte de sarcasme, d'humour noir et de désir de s'en sortir.

“What's worse, Reginall - to be a monster, or to make monsters?”

Zera est un personnage sournois, avec un esprit cinglant et une tendance à dire des choses inappropriées qui ont attiré l'attention de son Altesse royale, le prince Lucien. La chimie qui les unit est vivante depuis le tout début, avec des défis et des plaisanteries, ils ont allumé une flamme qui les consume peu à peu. J'ai pris plaisir dans la tension et les échanges piquants, les contacts volés et les regards brûlants, et j'ai prié pour un résultat qui épargnerait la vie de Lucien et leur donnerait une chance d'être ensemble. Lucien est un personnage à plusieurs couches bien présenté, tout comme Lady Y'shennria. Tous deux ont fait naître chez Zera des émotions et des besoins différents, et être témoin de la faim qui lui murmurait qu'elle était indigne d'eux était douloureux.

Et cette FIN, mon dieu ! Je peux vous dire que j'attends le mois de juin avec impatience !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Somebody 2018-08-15T22:46:58+02:00
Or

Ma première pensée après avoir lu le résumer de "Bring Me Their Hearts" de Sara Wolf ? Original et prometteur !

Je me plonge alors dans cette lecture, qui suit  le schéma de base des livres de YA Fantasy, mais sans pour autant trop tomber dans les clichés.

On rencontre des personnages piquants et colorés, avec des vraies peurs, des espoirs et des envies de revanches !

Zera, notre personnage principal, à une superbe répartie, que j'ai adoré et un humour bien à elle, quand elle ne se laisse pas emporter par la partie de son être qui est sombre et inquiétant...

L'histoire se déroule entre l'apprentissage de la vie à la cour, la dissimulation de son identité, le danger de sa mission et... son amour ?

L'univers est complexe, pleins de choses étranges, de complots, d'hypocrites et de rêveurs, mais les explications sont très bien amenées et font partie intégrante du récit !

Quand à la fin, quel suspense !

La tension monte tout au long du roman pour arriver a son apogée. L'attente sera longue...

À la fin du livre, un "Readers Group Guide" (Guide pour les lecteurs ?) est proposé. J'ai tout simplement adoré. On y trouve des questions, qui évoquent des thèmes parfois lourds qu'on peut retrouver dans le roman (la place de la religion dans la société, le regard qu'on a sur nos corps, etc) et qui les relient à notre monde !

Le lecteur est invité a repenser la société  (comme certains personnages le font dans le livre,) et à réfléchir sur sa lecture.

Je n'avais jamais vu ça dans un livre de YA Fantasy, mais c'est formidable...

En somme, j'ai vraiment apprécié cette lecture, (VO mais sans problème,) le style (les écritures en gras, en italique, en majuscules, en tout mélangé), la balance constante entre le bien et le mal et les jeux de mots sur "vouloir son coeur"...

Je recommande !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nina-nani 2018-07-06T13:48:18+02:00
Or

"Do you know what she told me when I asked her why she brought me the dandits ? She said " Because I taught that's what all humaans want. Revenge " "

What the heck ?! Juste.Dites.Moi.Pourquoi ?

Pourquoi faut-il toujours que les auteurs brisent nos pauvres petits cœurs en Milles satanés morceaux ?! Parce que là, tout de suite je suis BRISÉE. Et le problème c'est que j'aime ça ! ( #masochiste ). Je suis tellement embrouillée par cette FIN. D'ailleurs parlons-en de cette " fin ". Mais qu'est ce qui cloche chez S.W pour me pondre une fin pareille ?! Elle n'a aucune pitié ou quoi ? Je suis ra-va-géé ( je n'exagère pas ). Comment faire pour attendre un an ( UN AN 0_0), je ne vais pas survivre...

BREF....je me calme...rhaaaaa....je ne sais pas QUOI dire. Mais je vais tout de même faire de mon mieux pour décrire le tourbillon d'émotion qui me hante en ce moment même.

L'intrigue de ce roman est plutôt classique dans le genre fantasy YA, mais l'auteur arrive, tout de même, à insuffler à son récit une touche d'originalité qui m'a plu. Certes la romance prend le pas sur tout le reste, elle est d'ailleurs l'élément centrale de l'intrigue, mais il subsiste des éléments extérieurs à elle qui enrichissent le déroulement des actions. Le décor de l'intrigue est bien mis en place étape par étape. Je n'ai pas eu droit à de longues descriptions, ni à une absence de détail. Le tout est équilibré et j'ai bien senti que l'auteur était à l'aise dans son univers. Les personnages, selon moi, sont les éléments qui ont fait briller ce roman à mes yeux. Mais QUELS personnages ! Leur développement psychologique est incroyable et je ne suis pas tombée dans les clichés habituels ( soit prince arrogant et espionne nunuche ), ce qui m'a enchanté au plus haut point. Car, vous comprendrez, j'en ai assez des romans à l'eau de rose sur fond de fantasy, avec le schéma du " insta love " ( à bas les clichés !!!). Bref, je disais que les personnages étaient remarquables ! Ils sont d'une telle complexité ! Chacun possède ces propres démons et essaye de les combattre tant bien que mal. Zera est formidable. Jeune fille forte de caractère, badass, rusée, et torturée. Elle se bat contre ses pulsions et j'ai eu droit à des scènes TELLEMENT INTENSES. La façon dont est décrit son conflit intérieur est tellement forte et intense...c'est juste in-cro-yable.

" Sometimes, Sir Whisper, the choices aare made for you, and ther's nothing you can do except make up for them "

Lucien est également un personnage qui m'a touchée par delà son envie de justice et sa complexité. Il n'est pas aussi arrogant qu'on le pense au départ. L'amour qu'il voue à son peuple m'a émue et j'ai savouré les passages ou il était question de lui ! Hâte de lire le second tome pour en connaitre plus sur lui !

" I could tell in your eyes; you weren't afraid. Of me. Of anyone. And that's the exact moment I knew you'd be a thorn in my side. "

Les personnages secondaires sont également présents et ne font pas office de décor. Certes ils ne sont pas trop mis en avant, mais S.W a offert quelques clins d'oeil sur leur profondeur, et j'ait tellement hâte de lire le second tome pour pouvoir en apprendre plus sur eux ! ( petit coup de coeur pour Malachite ).

" If you fear the past, it becomes your futur "

Bref, j'ai adoré ma lecture et je comprend mieux pourquoi ce livre fait autant de bruit sur la blogosphère ! Je ne sais comment je vais survivre !

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Donne-moi ton cœur, Tome 1" est sorti 2019-09-19T00:00:00+02:00
background Layer 1 19 Septembre

Dates de sortie

Donne-moi ton cœur, Tome 1

  • France : 2019-09-19 (Français)
  • USA : 2018-06-05 (English)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 32
Commentaires 8
Extraits 7
Evaluations 17
Note globale 8.06 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode