Livres
472 221
Membres
443 902

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Dormir avec ceux qu'on aime



Description ajoutée par Virgile 2011-12-31T13:12:56+01:00

Résumé

« Tomber amoureux, ce jour-là, foudroyé au contact d’une main, me rendit mes seize ans, exactement mes seize ans à Léningrad. Quiconque aura aimé sait ces choses-là entre mille : étreindre une main, c’est tout donner, d’un coup, sans prudence, sans contrat, sans rien. Tenir la main, tous les enfants le savent, n’est pas seulement s’accrocher au passage : tenir ta main, c’est tenir à toi, tenir de toi. Et plus je serre, plus j’entrecroise nos doigts, les entrelace, plus je te dis mon incommensurable besoin, un besoin tel que ta paume me renseigne sur toi. Sur ta paume, j’ai pu lire que tu étais quelqu’un de bien. »

Au cours d’une tournée qui le conduit du Caire à Buenos Aires et de Casablanca à Odessa, l’écrivain-narrateur rencontre Marian à Bucarest et s’en éprend instantanément. Mais les deux hommes ne sont pas égaux devant la vie et devant l’amour. Marian, issu d’un pays qui a fait les frais de la dictature, croit ferme en l’avenir et au cœur qui bat. L’écrivain français n’a plus le même enthousiasme. Gilles et Marian vont devoir composer avec le réel – la différence d'âge, la distance géographique, des emplois du temps inconciliables. Avec la confusion des sentiments, aussi.

Dans ce roman d’amour et d’errance, Gilles Leroy, après Alabama Song (prix Goncourt 2007) et Zola Jackson (2010), renoue brillamment avec la veine intimiste de Grandir et de L’amant russe.

Afficher en entier

Classement en biblio - 8 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Caroline 2013-11-08T17:13:37+01:00

"Tomber amoureux, ce jour-là, foudroyé au contact d’une main, me rendit mes seize ans, exactement mes seize ans à Léningrad. Quiconque aura aimé sait ces choses-là entre mille : étreindre une main, c’est tout donner, d’un coup, sans prudence, sans contrat, sans rien. Tenir la main, tous les enfants le savent, n’est pas seulement s’accrocher au passage : tenir ta main, c’est tenir à toi, tenir de toi. Et plus je serre, plus j’entrecroise nos doigts, les entrelace, plus je te dis mon incommensurable besoin, un besoin tel que ta paume me renseigne sur toi. Sur ta paume, j’ai pu lire que tu étais quelqu’un de bien"

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Henri-1 2018-04-07T14:53:06+02:00
Or

Quand d'autres parlent de leur premier amour ,Gilles leroy s'attarde sur ce qu'il appelle le dernier amour .

Le narrateur ,un écrivain français vieillissant ,qui a connu une grande passion dans sa jeunesse pour un homme plus âgé à Leningrad et qui,ayant tôt compris que "Partir fait mourir ceux qu'on laisse ." vit désormais seul avec sa chienne à laquelle il est très attaché .Il voyage pourtant à travers l'Europe pour la promotion de ses livres .C'est ainsi qu'il arrive en Roumanie et qu'il s éprend immédiatement d'un jeune libraire ,par ailleurs fou de rock ,venu l'accueillir .L'attirance est réciproque et les deux hommes deviennent amants .C'est l'histoire de cette passion entre deux hommes que l'âge et les habitudes de vie séparent depuis le miraclle de la rencontre , des corps parfaitement accordés ,en passant par les séparations ,l'obsession de l'autre et la jalousie jusqu'à l'inévitable séparation. Ils ne vieilliront pas ensemble .

En contrepoint ,la Roumanie ses légendes et ses fantômes :l'image obsédante de la Reine Rouge ,l'épouse monstrueuse du dictateur à la fin tragique et son pendant lumineux la Reine Blanche dont le souvenir emplit les rues de Buenos Aires .Et puis dans la maison de France ,la chienne délaissée qui se laisse mourir.Remords de l'écrivain ,décidément "Partir fait mourir ceux qu'on laisse ."

Un ouvrage très habilement construit ,avec des échos et des réminiscences qui donnent à cette histoire presque trop banale une grande profondeur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wawash_Thunder 2013-05-23T12:45:35+02:00
Diamant

C'est un roman spécial, qui parle d'amour comme d'errance et la narration n'a rien de classique. Pour ma part j'ai beaucoup aimé, très difficile à décrire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par valy 2012-10-16T19:23:34+02:00
Pas apprécié

J'abandonne au bout de 50 pages , ça traîne trop en longueur ' aucune action que de la guimauve, même si ce roman se veut sentimental et surement dramatique il s'avère fort ennuyeux, on croule sous le poids des descriptions en tous genres et il est difficile de savoir où en est au bout d'une certain temps.

Afficher en entier

Date de sortie

Dormir avec ceux qu'on aime

  • France : 2012-01-05 (Français)

Activité récente

Henri-1 l'ajoute dans sa biblio or
2018-04-07T14:52:04+02:00

Les chiffres

Lecteurs 8
Commentaires 3
Extraits 4
Evaluations 1
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode