Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Dorothee-9 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Le Parfum Le Parfum
Patrick Süskind   
Je m'attendais à un roman long, incompréhensible et barbant, mais c'est raté et j'ai été agréablement surprise. Comme l'à dit une critique :" à chaque page, de nouvelles senteurs", c'était le but non ?

par vagabonde
La Douce Empoisonneuse La Douce Empoisonneuse
Arto Paasilinna   
J'ai aimé au point de l'avoir lu en moins d'une journée. Arto Paasilinna nous raconte, comme un observateur extérieur, les déboires d'une veuve de colonel avec son neveu et ses amis , et ce, avec humour (noir) et dérision. Au final, ce qui aurait dû nous scandaliser et dégoûter, nous fera sourire tout le long, jusqu'à la dernière ligne.
A LIRE
Vous revoir Vous revoir
Marc Levy   
Avec ce roman se termine l'incroyable histoire de Lauren et d'Arthur. Un très beau roman, qui fait honneur au premier et ainsi achève une merveilleuse histoire.
Avant de te dire adieu Avant de te dire adieu
Mary Higgins Clark   
Mon second livre de Mary Higgins Clark et encore pas déçue . Elle mène son histoire avec brio et intelligence , et même si l'on devine la plupart des intrigues , quelques unes sont tout de même surprenantes . Son écriture bien nette , claire et plaisante , et ses personnages intéressants .

par carolee
Jamais sans ma fille Jamais sans ma fille
Betty Mahmoody   
Je suis en train de lire ce témoignage qui fait un peu peur!!! Le récit est émouvant, poignant, cela parait presque irréel! Comme un homme peut-il battre sa femme, la forcer à accepter une culture qui n'est pas la sienne!!!! Cela relance le débat sur le fanatisme... et ça fait peur!!!

par Eliseirl
On est foutu, on pense trop ! On est foutu, on pense trop !
Serge Marquis   
Je n'ai jamais eu le sentiment d'avoir un ego si imposant, mais il est clair que j'ai bien un Pensouillard qui tourne dans sa roue dans ma tête. Lui calmer ses ardeurs, je n'ai rien contre, bien au contraire. C'est ce que je voulais en prenant cette lecture.
Que l'auteur soit un médecin et pas juste une personne intéressée à cette problématique est indéniablement un plus. Cela amène un aspect plus sérieux et scientifique à ce livre. On est rassuré.

Très vite pourtant, j'avoue que je m'inquiète un peu. La "décroissance personnelle" me semble un peu extrême.
Je suis parfaitement d'accord avec le fait que nos égos de manière générale sont bien trop gonflés à bloc et que franchement, on n'a pas besoin d'autant. Tout comme pour la décroissance économique, remettre les choses à leurs véritables places, attribuer la juste valeur des choses ou aux événements est infiniment plus sage, mais l'auteur semble vouloir aller plus loin. Je coince un peu. J'essaie néanmoins de ne pas me fermer.

Les exemples choisis sont plutôt bons. On s'imagine sans peine dans ces situations très communes. Très bien. Juste, je ne suis pas certaine d'avoir les même réactions.
Les solutions proposées semblent un peu légères, faciles à dire, mais pour ce qui est de la mise en pratique... Et puis, elles nous vident de toute personnalité véritable à mon sens. Certes, on n'a pas besoin de la mettre toujours en avant (notre personnalité), mais c'est aussi notre identité propre et tout gommer, c'est trop radical. Je dois avoir peur de disparaître, enfin mon ego (que je ne juge pas aussi important). Saisir les nuances n'est pas aisé. Après, quand on digère plus tranquillement le contenu, on commence à percevoir là où veut nous mener l'auteur, mais pfffff quel parcours !!!
Après je ne dis pas que cette lecture est mauvaise (car j'ai été critique tout à l'heure), loin de là. Ce n'est pas parce que je ne suis pas d'accord avec tout que je ne peux pas mettre à profit les conseils qui me semblent profitables justement. Ce livre vous amène à réfléchir de manière constructive, positive et à virer le reste. On va pouvoir devenir de véritables sages, plus zen et qui profitent enfin de l'existence car en une fraction de seconde tout peut s'arrêter. Le reste n'est que vanité.

par emeralda
Sauve-moi Sauve-moi
Guillaume Musso   
J'ai enfin goûté à l'écriture de Musso et je suis assez surprise! J'aime la fluidité de son écriture tout en racontant une histoire d'amour, qui est plus est, une très belle histoire d'amour! Je pense que je lirai d'autres livres de cet auteur...
L'homme qui voulait être heureux L'homme qui voulait être heureux
Laurent Gounelle   
Un roman que chaque tranche d'age interprétera différemment. Facile a lire, on le dévore en quelques heures... Et pourtant il nous donne une réelle leçon de vie! Personnellement je me suis laissée emporter par ces drôles de personnages et par ces idées que j'ai trouvé au fur et à mesure de ma lecture de plus en plus vraisemblables... comment un livre aussi petit et aussi facile à lire peut-il faire passer autant de messages? Moi qui n'aime pas les livres philosophiques je dois admettre que celui-là est une pure merveille! :)
Le Bal Le Bal
Danielle Steel   
J'ai essayé mais je ne recommencerai plus. trop Harlequin.

par MIABELLA
La Peste La Peste
Albert Camus   
Ce livre est génial. certes, le lecture demande un peu plus de temps mais on est pas dans la bibliothèque rose non plus. Il faut prendre son temps pour le lire, faire des pauses si nécessaire mais le roman vaut le coup. Déjà, on entre assez bien dans l'histoire, et s'il n'a pas beaucoup d'actions (réponse au commentaire de zebi) c'est justement pour se rendre compte de la vie qu'avait les habitants d'Oran à ce moment. La lassitude pour la vie et en même temps l'espoir de ganger contre la maladie.

Personnellement, j'ai voyagé la-bas à la lecture et le style est très plaisant. On immagine chaque scène avec précision, on ressent les émotions des personnages (ce qui n'est toujours le cas dans certains "classiques")

Mes passages préférés sont les passages de médecine, la description de la maladie et aussi le roman de Grand, qui passe des heures et des heures à paufiner la première phrase de son roman. Ces passages sont très beaux et résument la situations : l'horreur de la maladie, la désolation et le désespoir qu'elle cause.

par Altanais