Livres
461 211
Membres
417 298

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Kura-kura 2017-02-05T16:16:16+01:00

Nous l'avons appelée Maya, dit Lily.

Je hoche la tête : à moi aussi, les mots me manquent.

Maya -la mienne, la vieille Maya- et moi avons vu mourir des tas de gens. Pour nous, la mort c'était la fin du voyage. Terminus comme disait Maya. Mais en ce moment précis, je n'en suis plus aussi sûr. Je regarde le petit être dans mes bras et je me dis qu'on s'est peut-être plantés, Maya et moi.

Elle est là. Je le sens. Je le sais.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Aralorn 2019-04-25T11:18:07+02:00

— Tu me fais confiance, n’est-ce pas ?

— Plus qu’à moi-même.

— Pourtant, fit-il, tu ne veux pas me mettre au parfum.

— Je suis en train de te mettre au parfum.

Shane pivota et se regarda dans la glace en plissant les yeux.

— Tu fais quoi ?

— J’essaie de voir si j’ai l’air si débile que ça.

Afficher en entier
Extrait ajouté par harumina 2018-04-22T19:01:10+02:00

Les yeux de Maya cillèrent et se fermèrent. Elle se prépara à l'assaut du vacarme- hélicos, rafales de mitraillette, hurlements-, mais rien ne vint. Pas cette fois. Les bruits s'est s'étaient tus à jamais.

Il y eut l'obscurité, le silence et, finalement, la paix.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SkeletonGirl 2018-04-07T17:18:41+02:00

Normalement, elle n'avait pas besoin d'une arme, mais ça, c'est ce que tout le monde se dit."

P.118

Afficher en entier
Extrait ajouté par Med7sofiane 2016-10-31T16:41:24+01:00

"On dit que les enfants ne sont pas livrés avec un mode d'emploi. C'était particulièrement vrai aujourd'hui."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Med7sofiane 2016-10-31T16:41:03+01:00

"Mais ce sentiment quand on regarde son propre enfant, que le reste du monde passe à l’arrière-plan, simple toile de fond pour cette petite frimousse... ça, elle pouvait le comprendre."

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-10-06T22:57:36+02:00

Maya le tenait dans sa main.

— Un cadre photo numérique ?

Eileen avait les cheveux d’un blond vénitien, des taches de rousseur et un large sourire. Elle avait le don d’illuminer une pièce par sa seule présence, camouflage idéal pour les tourments qu’elle cachait derrière ce masque.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-10-06T22:57:32+02:00

Épuisée, la famille de Joe finit par s’asseoir. Maya, elle, resta debout, regardant chacun droit dans les yeux, le remerciant d’une ferme poignée de main. D’une manière plus ou moins subtile selon les cas, elle parvint à se soustraire aux effusions et autres embrassades. Elle écoutait gravement les pires platitudes, hochait la tête, disait avec une apparence de sincérité : « Merci d’être venu », avant de passer au suivant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-10-06T22:57:23+02:00

De temps à autre, Maya croyait entendre au loin le rire de sa fille. Sa plus vieille amie, Eileen Finn, avait emmené Lily à l’aire de jeux de l’école primaire d’en face, mais c’était peut-être son imagination. Des rires d’enfants, cela semblait à la fois déplacé et vivifiant dans ce lieu. Cela lui faisait du bien et lui transperçait le cœur en même temps.

Daniel et Alexa, les enfants de Claire, furent les derniers de la file. Maya les serra dans ses bras comme pour les protéger de tout nouveau malheur susceptible de les frapper. Eddie, son beau-frère… il lui était quoi, au juste ? Comment appelle-t-on l’homme qui a été marié à votre sœur avant son assassinat ? Ex-beau-frère faisait davantage penser à un divorce. Ancien beau-frère ? Ou beau-frère tout court ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-10-06T22:57:16+02:00

Vinrent ensuite les condoléances.

Les seuls moments où les gens défilent devant vous, c’est aux mariages et aux enterrements. Cela ne manquait pas de piquant, mais Maya n’avait pas le cœur à rire.

Impossible de dire combien ils étaient, mais cela prit des heures. Les gens avançaient l’un après l’autre comme dans un film de zombies où, quand on en tue un, on en voit surgir dix.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode