Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de doudou-lndr : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
La Quête d'Ewilan, Tome 1 : D'un monde à l'autre La Quête d'Ewilan, Tome 1 : D'un monde à l'autre
Pierre Bottero   
On m'a forcé à lire ce livre...
Et franchement: WOUAH !
WOUAH !!!!!
La suite avec "les mondes d'Ewilan" et "Le pacte des Marchombres" est tout simplement magnifique !!!
J'ADORE LITTERALEMENT !
& Malgré le décès de l'auteur :( J'espère qu'Ewilan & Ellana resteront longtemps dans vos mémoires ! Dans tout les cas, ces personnages resteront trèèèèèès longtemps gravé en moi...


par Fred_93
Le Cycle d'Elric, Tome 5 : La sorcière dormante Le Cycle d'Elric, Tome 5 : La sorcière dormante
Michael Moorcock   
Ce tome était plus agréable que le précédent. Il suit directement la fin d'Elric le Nécromancien ; Elric y part à la poursuite, toujours, du sorcier qui lui a porté préjudice. Il va alors retrouver l'Impératrice de l'Aube, Myshella, la Dame Sombre, qu'on a connu dans le Songe du Comte Aubec.
Le récit est plus cohérent, et l'histoire se tient tout au long du tome. Des ponts aussi sont faits avec Le Navigateur Sur Les Mers Du Destin et La Forteresse de La Perle (bien qu'elle ait été écrite plus tard), où on comprend l'ampleur de l'univers créé par Moorcock. L'écriture est toujours aussi belle, et Elric toujours aussi de mauvaise humeur. Bref, un bon moment pour ce tome-ci.
Le cycle d'Elric Le cycle d'Elric
Michael Moorcock   
Enfin fini ce long cycle. Long, car j'ai lu cette intégrale, qui malgré tout est un bon pavé de 1200 pages en petite taille de police. ça doit être plus facile de lire les tomes séparément.

Ce cycle de Fantasy donc suit l'histoire d'Elric de Melniboné. Un personnage sombre qui, au fil de l'histoire, va se tourner vers le côté obscur auquel il a toujours appartenu, étant d'une race soumise (ou dévouée, selon les points de vue) au Chaos. L'écriture de Moorcock est très belle, poétique, élégante, surtout à partir du second tome, mais la narration est particulière et ne suit parfois pas une fluidité aussi logique et rigoureuse qu'on le souhaiterait. Le premier tome, par exemple, est beaucoup moins détaillé, plus romancé et vite expédié. Deux des tomes du cycle ; la Forteresse de la Perle et La Revanche de la Rose, ont été écrit bien après les autres tomes, et donc ont un style différents aussi. L'histoire générale ne suit pas particulièrement une intrigue principale, et si les histoires se suivent parfois sur deux ou trois tomes, on passe vite à autre chose.
Une chose que j'apprécie néanmoins chez Moorcock, c'est l'intégration de son univers dans un univers supra-ordonné ; le cycle du Multivers, qui réuni les récits des autres incarnation du Champion Eternel ; Hawkmoon et Erekosë. Ces personnes apparaissent à certaines moments, et on sent qu'il y a derrière le cycle d'Elric quelque chose de plus grand.
En général donc, j'ai moyennement apprécié ce cycle, car l'écriture comme j'ai dit est particulière et pas toujours aisée à soutenir un long moment. Les personnages sont pas tellement approfondis, et même Elric dont on connait au bout du compte les peurs et motivations, n'est pas extraordinaire. Moorcock prend parfois des libertés avec sa psychologie, et le manque de logique (ou anachronismes par rapport à son état d'esprit) m'a plusieurs fois heurté. Néanmoins je pense que ça reste un ouvrage de référence de fantasy, notamment pour le thème des épées maléfiques et jumelles, plusieurs fois repris dans la littératures et ailleurs.
(Pour des détails, j'ai aussi critique chaque tome.)
Le Cycle d'Elric, Tome 7 : L'épée noire Le Cycle d'Elric, Tome 7 : L'épée noire
Michael Moorcock   
Pas mal mais sans plus.... Je dirais comme les autres tome de la série

par thea
Le Cycle d'Elric, Tome 8 : Stormbringer Le Cycle d'Elric, Tome 8 : Stormbringer
Michael Moorcock   
Ce roman est le dernier de la saga d’Elric. L’empereur de Melniboné apprend enfin quel est son destin, destin lié à celui de la Terre, aire de jeu des Dieux. Elric et son âme soeur, son épée Stormbringer, liés dans un destin tragique.
Le Chaos est en train de prendre le dessus, mais Elric va devoir le combattre, lui-même fils du Chaos, pour établir une nouvelle destinée.
Notre héros albinos a trouvé la paix auprès de sa femme mais le Théocrate de Pan-Tang a sign é un pacte odieux avec les Dieux du Chaos qui est en train de submergé le monde. Seul Elric va pouvoir le combattre en s’alliant avec les Dieux de la Loi.
Ce destin est étrangement lié à l’épée Stormbringer, douée d’une intelligence, oeuvrant en réalité pour le destin. Elle est celle qui aura tué Cymoril, mais aussi nombre d’amis d’Elric. Dans ce récit, encore une fois, elle prend la vie aux êtres chers d’Elric.
Les dernières lignes sont tragiques et Elric atteint enfin la plénitude en comprenant pourquoi est-il né, et quel est son vrai destin.
Ce roman est certainement le meilleur et le plus abouti de la saga. Il est bien structuré et finit comme il doit finir, contrairement à de quantités de romans dont la fin est décevante.
Une saga finalement assez inégale mais dont on gardera quelques parties, chapitres ou récits complets, vraiment intéressants.

par Skritt
Le Cycle d'Elric, tome 6 : La Revanche de la rose Le Cycle d'Elric, tome 6 : La Revanche de la rose
Michael Moorcock   
Ce tome est assez particulier, long et compliqué (c'est le tome le plus long). Difficile à suivre avec les changements de plans, toute la philosophie du multivers, et les singularités des mondes traversés, et des peuples rencontrés. C'est une histoire complète mais assez peu terre à terre ; Moorcock a ici laissé allé son imagination.
Concernant la cohérence, et bien j'en viens à penser que les deux tomes (La Forteresse de la Perle et celui-ci) qui ont été écrit après le cycle cassent assez la cohérence du récit, dans le sens où ils s'immiscent dans la narration et parfois même dans la psychologie du personnage assez maladroitement. Après celui-ci par exemple, nous retrouvons Elric avec un caractère plus trempé et noir, toujours à la recherche de Theleb K'aarna, comme nous l'avions laissé à la fin de la Sorcière Dormante. La Revanche de la Rose semble donc assez à côté de la plaque. Mais globalement, c'est tout de même un récit réussi, même si, comme je l'ai dit, il m'a un peu lourdé vers la fin, et j'ai sauté les passages trop... abstraits et/ou mystiques.
La guerre des nains, Tome 1 : Le Secret de l'Eau Noire La guerre des nains, Tome 1 : Le Secret de l'Eau Noire
Markus Heitz   
J'ai retrouvé ce monde avec tant de plaisir que je n'ai pu m'empecher de devorer cette suite a toute vitesse !

Tungdil est toujours la, heros des Nains, un nouvel ennemi encore pire que le premier alors
attachez vos ceinture parce que ce livre n'attends pas !

Toujours aussi drole par moment, surtout Furibart et Rodario l'incroyable, mais c'est aussi tres bien ecris et avec un suspens hallucinant !

Je comprends maintenant pourquoi ce livre a eu un succes aussi grand en Allemagne !
Ce Livre est Genial !

par Steph87
La guerre des nains, Tome 2 : Les êtres de feu La guerre des nains, Tome 2 : Les êtres de feu
Markus Heitz   
Après avoir été un peu déçu du premier tome de ce dyptique, je dois avouer que la lecture de ce second tome a été une très bonne surprise. L'auteur exploite parfaitement les fondations posées précédemment, au service d'une intrigue ô combien plus haletante et dense que celle du premier tome. Même les nouveaux personnages introduisent une profondeur et une complexité [spoiler]notamment Myr et Sanda[/spoiler] que l'on ne trouve pas dans les nouveaux arrivants du tome précédent. Notons d'ailleurs que certains personnages, en dépit de leur potentiel, ne sont pas exploités à nouveau dans ce tome [spoiler]je pense notamment au bourreau qui introduit Tungdil aux Affranchis[/spoiler]. Même l'intrigue est manichéenne et parfois bancale [spoiler]on comprend notamment les ultimes reproches de Furgas[/spoiler], elle fait sont office de fort belle manière. [spoiler]On regrettera juste la conclusion, un peu trop mièvre et "happy end".[/spoiler]

par Cuivenen
Les Aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour, Tome 6 : Montségur, 1201 Les Aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour, Tome 6 : Montségur, 1201
Jean D'Aillon   
Quatrième et dernier (?) volet des aventures de Guillaume d'Ussel.
Des bons, des méchants, des chevaliers, des tournois, des aventures de toute sorte sont réunis dans ce roman où les personnages historiques se mêlent aux personnages fictifs. Un agréable moment de lecture.

par peyrelong
Hexagone, sur les routes de l'Histoire de France Hexagone, sur les routes de l'Histoire de France
Lorànt Deutsch   
J’ai trouvé un peu par hasard ce livre dans la bibliothèque de mon papa. Lorànt Deutsch , j’appréciais déjà le personnage, l’acteur et le passionné d’histoire à travers quelques émissions de télévision mais je ne connaissais pas l’auteur. J’avais entendu et lu que de bonnes critiques sur la série « Métronome ». Mais Paris n’étant pas une ville que j’apprécie, malgré mon intérêt pour l’Histoire, Lorànt Deutsch pouvait bien attendre…
Par contre, l’histoire de France à travers ses routes. Le concept est séduisant et m’a séduit !
[spoiler]"Rien ne laisse supposer que nous marchons sur les ruines évanescentes d'un monde oublié.
Et pourtant cette rocaille secrète recèle notre passé.
Les sentez-vous vivre sous vos pieds, ces pierres qui créent un lien avec L Histoire ?"[/spoiler]
Alors moi qui avec mon vélo trace depuis plus de 20 ans des voyages au grès des vents, des paysages, du temps… il en fallait peu pour ajouter un viatique à ma raison (passion !) Pour que je dévore ce livre !
Pourtant, je lis ici et là plus de critiques négatives qui dénotent avec mon avis enthousiaste et le plaisir que j’ai eu à voyager sur les routes de l’hexagone.
J’ai été séduit par la forme, le ton… C’est franchement très bien écrit, avec un brin d’humour. Le langage est clair, compréhensif pour tous. Entre anecdotes historiques, rectifications de notre histoire faites à l’aune des dernières découvertes, les parallèles entre routes d’hier et d’hui… ce qu’il en reste… C’est tout bonnement passionnant ! Le voyage m’a semblé souvent bien trop court… Et plus les moyens de transport s’accéléraient, plus l’histoire se rapprochait de moi, plus j’avais envie de ralentir pour en savoir plus, pour emprunter d’autres chemins.
En dehors des faits, ce que j’ai vraiment compris à travers cette lecture, est l’expression « France, terre d’accueil ». Tant de femmes et d’hommes, de peuples différents sont venus par nos routes, pour la traverser ou s’y installer, pour faire le peuple de France d’aujourd’hui, cette riche française. Peuple métissé depuis toujours… Qui voudrait nous faire croire à autre chose, connaîtrai bien mal ses routes, son histoire et ses origines…
Mon seul regret serait peut-être que le livre ne s’accompagne pas d’une vrai carte de France détaillée où serait tracée en détail les routes superposées à celles d’aujourd’hui.
En résumer, un livre très instructif, ludique et qui invite à ouvrir un peu plus grand ses yeux, son cœur au voyage prochain … qui invite à prendre la route.

par RMarMat
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3