Livres
421 641
Membres
338 493

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Laurien 2017-11-25T13:39:38+01:00
Lu aussi

Ce recueil de nouvelles permet de retrouver toutes les qualités de Gabriel Garcia Marquez et son "réalisme magique" avec les fantômes, les prophéties, le vent qui rend fou... Comme souvent, il y célèbre la beauté des femmes et des Caraïbes, l'amour et le rêve.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Biblio-dream 2017-08-28T19:06:09+02:00
Argent

Lu en espagnol, ce recueil m'a beaucoup plu. Je pense que la nouvelle qui m'a le plus happée, intriguée et passionnée est "Solo vine a hablar por teléfono". Je l'ai trouvée réellement fascinante. Je ne suis pas déçue d'avoir découvert cet auteur, et cet ouvrage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vivi78 2017-06-24T20:42:12+02:00
Or

Des nouvelles qui font voyager, rire, frémir, du grand Gabriel Garcia Marquez.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DrLyssaJones 2016-08-08T18:06:01+02:00
Or

Je me souviendrai toute ma vie de "Je ne voulais que téléphoner". Toute. Ma. Vie.

En dehors de ça, j'ai beaucoup aimé le ton poétique de ces nouvelles (surprenantes). Un livre que je recommanderais sans hésiter.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par josarag 2016-03-17T17:45:02+01:00
Diamant

Douze récits qui nous font rire, pleurer, ou frissonner. Garcia marquez atteint le paroxysme du réalisme magique! L'emploi de la première personne nous donne l'impression de lire une chronique d'actualité plus qu'un conte. C'est bien écrit, bien sûr, et tres tres agréable à lire... Lisez le!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Darkness69 2015-01-14T18:53:40+01:00
Diamant

Douze contes désenchantés tout droit tirés de l'esprit parfois tordu de Gabriel Garcià Marquez. Etonnant, du jamais vu. Pour être original, ce recueil l'est. La plupart des histoires sont vraiment très tristes. J'avoue avoir pleurée plus d'une fois en fermant le livre après avoir terminé l'un des contes, comme par exemple pour La Trace de ton Sang dans la Neige ou encore Je ne Voulais que Téléphoner.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MiLn 2014-12-06T16:43:34+01:00
Bronze

Douze nouvelles écrites avec tout le talent par Gabriel Garcia Marquez.De l'humour et de l'enchantement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par x-Key 2014-09-26T03:29:46+02:00
Argent

Gabriel Garcia Marquez est un romancier dont j'appréhendais la prose. J'avais peur de ne pas réussir à me plonger dans le style de l'auteur et par finir par m'y perdre. Commencer par un de ses recueils était une bonne chose. Je suis très agréablement surprise.

L'écriture est simple, mais très finement travaillée. On prend un réel plaisir à suivre ses douze histoires et à plonger dans l'univers tragique mais plein de poésie de l'auteur.

Les nouvelles sont autant de voyages et de personnages qui nous trimbalent dans une Europe dont les souvenirs sont teintés d'irréalité. Puisque Marquez, à travers ses douze contes, se souvient. Ou du moins, croit se souvenir. On navigue constamment entre le vraisemblable et le fantasmé.

J'ai été happée par le recueil. Ce fut une chouette découverte, je suis curieuse de lire autre chose de l'auteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lupa 2014-09-25T20:09:35+02:00
Bronze

Douze contes, douze protagonistes latino-Américains, douze lieux et ambiances différents, et le charme opère !

La poésie est, comme toujours, à fleur de texte, même si l’aspect tragique de ces douze destinées n’en est pas moins présent.

J’ai lu dans le prologue (passionnant pour découvrir le cheminement de l’écrivain et de son œuvre) que l’impulsion créatrice de ces contes lui était venue en imaginant ses propres funérailles. Et malgré que cette idée se soit finalement perdue en route et ne fasse pas partie du recueil, la mort, la vieillesse, et l’errance, servent de toile de fond à plusieurs d’entre eux.

Le lecteur navigue entre irréalité, romantisme et surréalisme, tout en escortant des personnages forts de leur patrie mais déracinés et malmenés par la vie.

Les lieux, ces villes que G. G. Marquez a tenu à revisiter une fois de plus avant de publier ce recueil afin d’en restituer l’essence la plus fidèle possible, sont des personnages à elles seules ! L’atmosphère qui s’en dégage donne à la scène toute sa profondeur et plante le décor idéal dès les premières lignes de chaque conte. D’ailleurs j’ai ressenti l’amour de l’auteur pour celles-ci et son attachement de cœur à un certain nomadisme.

Il me reste "Chronique d’une mort annoncée" dans ma PAL qui, je le sais déjà, en sortira avec joie ;-)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dadotiste 2014-09-23T11:29:11+02:00
Or

« Douze Contes vagabonds» est un recueil qui se déguste mais il est parfois difficile de ne pas le dévorer. En un mot, c'est du bonheur à l'état pur !

Ici, j'ai retrouvé la musicalité de la plume de Marquez qui m'avait tant séduite dans « Cent ans de solitude» mais je n'ai pas été perdue une seule seconde. En effet, dès le début de chaque nouvelle, j'ai été littéralement happée par les histoires de ces latino-américains égarés dans une Europe qui les malmène.

« L'avion de la belle endormie», « Un métier de rêve», «Je ne voulais que téléphoner»... il est difficile d'en choisir une en particulier...

En un mots, c'est tragique, c'est puissant, je vous le recommande et moi, j'en redemande !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode