Livres
472 926
Membres
446 253

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par bellajessica 2014-08-24T22:38:49+02:00

— Je vais devoir emporter tout ça, dit Patsy. Je n’ose pas tenter de le libérer ici, c’est le genre de truc capable de se refermer d’un coup quand on veut l’ouvrir de force. Le plafond est bien plus bas que celui de la chambre, mais il doit y avoir une poutre. Ça promet !

— Le piège n’est pas vissé, mais boulonné, dit Carmine, alors il y a une poutre, c’est sûr. Comment vas-tu faire? À la tronçonneuse? Tu vas abattre les murs ?

Il prit le paquet enveloppé de cellophane et se mit à l’inspecter.

— De plus en plus bizarre! C’est beaucoup d’argent, si bien sûr il n’est pas rempli de papier. Un appât pour les gens cupides. Le gamin l’a vu, a tiré dessus, et ce faisant a actionné le piège.

Carmine parcourut l’endroit du regard. Cinq mètres de long, un de large, avec à un bout une série de tiroirs,

à côté des rayonnages, tout le reste constituant un espace de rangement, où le piège avait été fixé.

— Le type qui l’a mis en place connaissait son boulot ! La structure n’a pas bougé quand le pauvre gars s’est fait capturer.

— Mes techniciens sauront le détacher. Tu as vu tout ce que tu voulais?

— Je pense que oui. Mais c’est quand même incroyable !

— Ouais. Douze en dix-huit heures!

— On se retrouve à la morgue.

 

Abe Goldberg et Corey Marshall, les adjoints de Carmine, se tenaient près du bureau d’Evan Pugh, l’air perplexe.

— Douze, Carmine ? demanda Corey.

— Douze, et presque tous différents. Mais celui-là, c’est le pompon ! Un piège à ours ! Il a quasiment coupé la victime en deux.

— Carmine, intervint Abe, dans toute l’histoire d’Holloman il n’y a jamais eu autant de meurtres en une journée! Le maximum, c’était quatre, quand les gangs de motards se sont tiré dessus sur le parking de Chubb. C’était une affaire simple, tu l’as résolue en moins d’une semaine.

— Je ne crois pas que ça sera pareil cette fois-ci, répondit Carmine d’un ton sombre.

— En tout cas, dit Abe, tu ne seras pas seul : Larry Pisano enquête déjà sur les trois personnes qui se sont fait descendre.

— Je superviserai tout, Abe, tu le sais. Ce qui signifie que chacun de vous deux va s’occuper d’une victime. Vous connaissez mes méthodes mieux que les gars de Larry. Mais pas ce soir! Rentrez chez vous, mangez, et dormez bien. Demain, à 9 heures dans le bureau du commissaire, d’accord?

Ils acquiescèrent de la tête et s’en furent.

Carmine s’attarda, examina les lieux et nota la disparité entre la moitié de chambre du mort et celle de Tom Wilkinson, qui l’avait trouvé en rentrant.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode