Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Dromen : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Cœurs insoumis, Tome 4 Cœurs insoumis, Tome 4
Emma M. Green   
ATTENTION SPOILER

Nous quittons le couple sur une nouvelle révélation. Suite à ça, Solveig fuit échouant dans une petite chambre tenue par Martha qui va lui lire les cartes. Mais loin de Dante, Sol est confrontée à ses sentiments. Elle va chercher du réconfort là où elle peut avant de revenir auprès de Dante.

A son retour, Dante va lui révéler l'accident, les circonstances sans pour autant que Sol prenne de nouveau la fuite. Elle a le Phoenix dans la peau, dans le coeur et même de gravé dans son âme. S’enchaîne ensuite plusieurs chapitres où ils filent le parfait amour dans leur bulle. Ils font même une superbe randonnée à cheval qui va se solder par un retour à pied, un déluge et le tonnerre s'abattant sur leur tête. Pire encore, une fois dans le ranch, ils vont tomber sur deux agents du FBI qui suivent Dante afin de le faire céder. En effet, Dante est en mesure de faire tomber son père...

En parlant de son père, voilà que le grand Vito fait une entrée en scène très remarquable, très machiavélique avec ses paroles teintées de puissance et d'écrasement envers son fils qui ne baisse pas les yeux... Enfin en apparence, car une fois sur la route, loin de cet homme, Dante craque et cherche du réconfort dans les bras ou plutôt le corps de Sol... Une scène un brin too much mais passons au dessus.

En parlant de too much, je noterai aussi la présence d'un tatouage sur la peau de Dante qui représente Sol, au bout de quelques semaines, c'est un peu trop rapide à mon gout, surtout un tatouage ça reste à vie. Mais bon comme on sait que de toute façon, ces deux là termineront ensemble, plus amoureux que jamais, il n'y a pas beaucoup de risque. L'histoire du bijoux est bien mieux car au moins en cas de souci, il est plus facile de s'en débarrassé...

Un peu trop de clichés à mon goût malheureusement...

Quand à la fin de ce tome, nous laissons nos amoureux ( qui n'ont pas envie d'arrêter leur voyage et de percer leur bulle ) devant le tribunal où durant le procès, ils vont être dans un camp opposé... Ils se promettent que rien ne changera entre eux, s'embrassent pour tomber face aux parents de Preston...

Autant vous dire que ça va faire des remous dans l'histoire. Dans ce tome, on découvre aussi que Preston a bien un enfant, le doute n'est plus permis. Une claque de plus dans la tête de Sol.

Mais la jeune femme passe rapidement au dessus au côté du nouvel homme de sa vie....

Une écriture toujours aussi fluide et entraînante, une Sol aux réactions parfois un peu trop puériles à mon goût, surtout quand elle se lance dans des discours longs et franchement plus drôle au bout d'un moment. Exagération quand tu nous tiens, il faut savoir s'arrêter quand il faut...

J'avais adoré le début avec deux tomes coup de coeur... Je commence à déchanter un peu avec le trois et le quatre. C'est trop facile à mon goût ...

par Vidia
Beautiful Bastard, Tome 4.5 : Beautiful Boss Beautiful Bastard, Tome 4.5 : Beautiful Boss
Christina Lauren   
https://aliceneverland.wordpress.com/2016/03/03/beautiful-bastard-tome-4-5-beautiful-boss-christina-lauren/

Il est coutume de retrouver le duo Christina Lauren dans de courtes nouvelles intercalées entre les tomes de la série Beautiful Bastard. Des interludes qui dévoilent le quotidien de nos Beautiful couples préférés lors d’évènements ou de décisions marquantes qui jalonnent leur vie.

Sur le papier, j’adore l’idée. Je fais partie de celles qui se plaisent à imaginer ce que l’histoire devient bien après l’épilogue qui termine chaque tome. Du coup, je trouve vraiment mon bonheur dans ces tranches de vie qui permettent de nous plonger plus encore dans le quotidien et la vie de couple des ces personnages que l’on a suivis et appris à apprécier tout au long de cette saga.

Sans surprise, je me suis donc régalée avec cette novella. On y retrouve Will et Hanna, les héros de Beautiful Player lors de leur mariage, mais aussi de leurs premières difficultés de vie de couple. Difficile pour Hanna de devoir faire des concessions quand elle a toujours été des plus indépendantes…

J’ai retrouvé avec plaisir la plume fluide et terriblement sexy de Christina et Lauren ici. Mais aussi tous les personnages qui ont jalonnés la série jusqu’à présent. C’est vraiment LE point fort de ces auteurs, et c’est toujours un délice de repartir à l’aventure avec cette joyeuse bande.

C’était mignon, léger, doux, sexy et sucré. Une excellente bouchée que l’on savoure comme il se doit. Les fans de la série retrouveront dans cet interlude tout les éléments qui ont fait la réussite de ce duo d’auteurs. Un vrai délice, un pari une nouvelle fois réussi. Bref, j’adore !

par Kesciana
Beautiful Bastard, Tome 5 : Beautiful Beautiful Bastard, Tome 5 : Beautiful
Christina Lauren   
Je n’arrive pas à croire que c’est déjà la fin, cette série m’a accompagnée pendant plusieurs années et j’ai vécu pas mal d’aventure avec cette incroyable bande d’amis. Ce tome, c’est le tome des adieux et en même temps, c’est un nouveau commencement pour notre nouveau couple de héros.

Pour vous resituer rapidement, dans ce tome nous suivons Jensen le frère d’Hanna et accessoirement la femme de notre très cher Beautiful Player : Will, ainsi que Pippa, la meilleure amie de Ruby de la femme de notre Beautiful Secret : Niall. Oui bon, présenté comme ça, ça semble compliqué mais si vous connaissez la série, vous n’avez pas pu louper les liens qui unissent nos héros. J’étais loin d’imaginer la personnalité de Jensen, ce grand frère protecteur qui avait tout fait pour sortir sa sœur de sa solitude, est en réalité un bourreau de travail qui n’a pas une vie sociale bien active. Du côté de Pippa, les choses sont un peu différentes, surprendre son petit ami avec une autre femme va être un électrochoc sur cette situation écrasante qui ne lui convient plus et qu’elle a besoin de changer d’air.

Comme à leurs habitudes, dans ce tome nous sommes loin de nous ennuyer et l’humour légendaire des auteurs n’est pas à son reste. Rapidement Jensen et Pippa vont se rendre compte qu’un avion, de l’alcool et une piplette ça ne fait pas bon ménage, alors que l’une est sous le charme, l’autre est plutôt contrit. Il vont avoir la surprise de se retrouver quelques jours plus tard, pour un road-trip déjanté, avec beaucoup de vin et une équipe qu’on n’est pas prêt d’oublier : Will, Hanna, Ruby, Niall et deux célibataires qu’ils ont bien l’intention de rapprocher. Le caractère diamétralement opposé des héros est justement ce qui va faire le charme de cette romance, le côté un peu coincé de Jensen est totalement adorable, quand la folie de Pippa n’hésite pas à s’exprimer pour le mettre encore plus au supplice.

A côté de ça, nous vivons par procuration l’évolution de nos autres Beautiful, la troublante gentillesse de Chloé, la méchanceté inattendue de Sara, ou encore la sexytude de Will au fourneau et bien évidemment un groupe d’amis plus soudé que jamais, avec des couples tous plus touchants les uns que les autres. Je crois que je n’aurais pas pu espérer meilleur épilogue, ici nous retrouver tous les éléments qui ont rendu cette série magique, des hommes différents qui auront réveillé toutes les facettes qui sommeillent en nous, désormais marié et heureux, on ne peut qu’apprécier tout le chemin parcouru et rêver de celui à venir. Je suis à la fois heureuse de ce dernier tome, et en même temps nostalgique de devoir les quitter après tous ces moments. Une série drôle, romantique, sexy et hilarante, qui n’est plus à présenter et qui si vous ne connaissez pas est à découvrir, vous n’en ressortirez pas indemne.

http://wp.me/p4u7Dl-2Jq

par Luxnbooks
Friends, Tome 1 Friends, Tome 1
Marie-Charlotte François   
Franchement je n'ai apprécié que la fin de ce livre.
La meuf est trop jeune et sans expérience. Déjà c'est quoi ça, une fille qui reste 3ans avec son copain sans coucher et qui accepte que le gars la trompe pour se soulager. La grosse blague là.
Ensuite ce Cameron c'est vraiment le bad boy par excellence. Avec la copine superficielle de ouf.
Leur relation de chat et souris m'a soulé.
Jade toujours à repenser à son ex, complètement débile cette fille.
Puis quand elle a pas donner sa chance à Louis, pourtant sympa avec elle. PFFFF.
Seule la fin de ce livre avec la déclaration de Cameron et la révélation sur son passé est intéressante.
Mais je ne sais pas si je lirai la suite, si c'est pour encore tourner en rond sans arrêt non merci!!
Cet autre monde, Tome 1 : Souffrances Cet autre monde, Tome 1 : Souffrances
Lil Evans   
Visiblement je fais partie des rares personnes qui n'ont pas spécialement apprécié ce roman. Mais laissez-moi vous expliquer pourquoi et ne me jetez pas la pierre avant d'avoir lu mon commentaire (oh ça rime - blague à part).

Commençons par l'intrigue.
L'une des choses que je n'ai pas apprécié dans ce roman est que l'auteure n'ait pas pris le temps de nous expliquer la vie d'Eyreen, avant les événements qui vont faire basculer son quotidien.
Le fait que l'intrigue démarre de suite et qu'il n'y ait aucun préambule m'a beaucoup perturbé. Surtout que finalement, ce démarrage en force promet énormément de rebondissement et d'action et qu'il ne se passe pas grand chose dans ce roman.
Et oui, c'est le deuxième point qui m'a chiffonné : le manque d'entrain et de suspense. A part faire passer deux ou trois personnes dans l'au-delà, on ne peut pas vraiment dire qu'Eyreen fasse énormément de chose dans ce premier volume. Si elle mange beaucoup, beaucoup mais alors beaucoup de chocolat et elle passe 90% de son temps à flirter avec Abban. C'est dommage car j'attendais beaucoup de ce roman et finalement, je me suis ennuyée.

Quant aux personnages, malheureusement, je n'ai pas de bien à en dire. Ce sont des caricatures ambulantes. Nous avons le beau gosse aux longs cheveux blonds, qui ressemble plus à un dieu viking qu'autre chose et qui évidemment, passe le plus clair de son temps sans tee-shirt. Il y a le beau ténébreux, sombre et mystérieux, au regard de braise, parfait sous tout rapport dont toutes les femmes sont folles et qui nous fait toute craquer.
Et bien évidemment, il y a l'héroïne principale : maladroite, mal aimée, un peu godiche sur les bords et mal dans sa peau. Rien de nouveau sous le soleil, malheureusement.

Mais ce qui m'a vraiment agacé et promis ce sera le dernier point que j'aborderai : c'est bien la relation d'Eyreen et d'Abban - alias le beau ténébreux. Too much au possible. Trop, c'est trop. Et alors là, c'est vraiment beaucoup trop surjoué.
C'est du "bébé" par-ci, du "je t'aime, moi non plus" par là ; des sous-entendus à gogo et Eyreen qui - comme de par hasard - est toujours nue ou à moitié nue ou dans des situations compromettantes piles quand Abban est dans les parages. Comme la fois où elle sort de la salle de bain en déshabillé rouge ultra sexy, alors qu'il est dans la pièce d'à côté, mais, oups, c'est la faute à pas de chance. Côté subtilité on repassera.

Bref, vous l'aurez compris, ce roman est loin d'être un coup de coeur pour ma part. Mais cela ne reste que mon humble avis.

par Avalon
Trust again Trust again
Mona Kasten   
Franchement Dawn est galère. Elle ne veut pas vraiment avancé dans la vie toujours à vivre avec son passé. Elle ne laisse pas sa chance à Spencer et ça en devient agaçant car on a l'impression que l'histoire tourne en rond.
Mais c'est sans compté sur la ténacité de Spencer.

Il faut un moment avant que Dawn craque. Lorsqu'ils couchent ensemble, après elle panique. Elle veut s'enfuir. Mais une fois encore Spencer la force à faire face et là elle lui avoue tout son passé avec son ex. On savait qu'il l'avait trompé mais les révélations que Dawn fait m'ont surprise. C'est vraiment un sala-ud son ex.

Plus tard on découvre enfin le secret de Spencer. Il a repoussé Dawn mais faut dire qu'elle a tenu bon et elle a bien fait. On comprend son sentiment de culpabilité mais Dawn arrive à lui faire passé outre.

L'histoire avance doucement avec de plus en plus de complicité. Et la BAM. Appel de son ex qui l'a complètement retourné et elle fou tout en l'air avec Spencer. Elle est méchante et blessante.
Quand elle vient s'excuser il est trop tard et je comprend que Spencer en ai marre de se battre pour elle car ça fait des mois et il est à bout.

Grace à son père elle va enfin affronter son ex. Les découvertes son nombreuse. Mais lui est vraiment désolant. Après ce qu'il lui a fait il veut qu'elle revienne dans sa vie. NAN MAIS SERIEUX!!!!
Merci Allie pour le coup de poing.

La fin est belle. Le coup est rattrapé. Elle se détache de ses peurs.
Spencer je l'ai trouvé génial tout du long!
Shadowland Shadowland
Kate Brian   
Whaou! J'ai adoré, moi qui d'habitude ne lis jamais de Thriller et ben là ! C'est...c'est.. y a pas vraiment de mot qui peut d'écrire ce que je ressens là tout de suite,maintenant, je viens juste de le finir !
La fin m'a laissé sans voix ! Moi qui croyais... on était dans le totale ignorance !
Bref un livre qui peu convenir a n'importe qui!
A lire impérativement !!!
Shadowland, Tome 2 : Pour toujours Shadowland, Tome 2 : Pour toujours
Kate Brian   
Pour quand est prévue la sortie en France ??
Too Late Too Late
Colleen Hoover   
Avant de commencer, il faut absolument que je vous prévienne. Too Late n'est pas à mettre dans toutes les mains. D'ailleurs, même l'auteure a prévenu tout au début du livre.

Vous le savez certainement, je suis fan de Colleen Hoover. c'est d'ailleurs en refermant son roman Maybe Someday que j'ai décidé d'ouvrir mon blog, pour dire à la Terre entière qu'il fallait lire ce roman.. Et tant qu'à faire, je vous conseille aussi Hopeless, Indécent et Ugly Love.. Confess aussi d'ailleurs.. ah et Jamais Plus aussi (même s'il change de ton)

Bref, c'est donc parce que je suis fan de CoHo, que j'étais hyper curieuse de découvrir l'histoire de Sloan. Il faut savoir qu'à la base, l'auteure a écrit cette histoire pour le délirer, et c'est à force que ses lectrices lui demandent de leur montrer, qu'elle en est venue à publier chapitre par chapitre Too Late, sur WattPad.
J'avais donc eu écho très vite de certains détails de ce roman, et j'avoue, j'ai attendu sagement la traduction pour le lire car j'étais assez septique, voire réticente sachant certains points.. mais en même temps c'est Colleen Hoover, donc je me devais de la lire. (Il faut savoir que j'ai actuellement 31 livres de cette auteure dans ma bibliothèque.. En VO, en VF, de différentes Maisons d'édition, bref je suis accro)
C'est donc sans grande attente, et en connaissance de cause de que je me suis lancée hier dans cette lecture. Direct quand il est arrivé dans ma PAL.

La première chose que j'ai envie de dire, c'est que pour une fois je suis HEUREUSE d'avoir été spoliée. Heureusement que j'étais au courant des grandes lignes du bouquin, et heureusement que Colleen Hoover explique comment et pourquoi Too Late a été écrit, puis publié.. Parce que là, autant vous le dire tout de suite.. J'ai la moitié du temps de ma lecture à me dire "non mais WTF !!, t'es sérieuse là, Colleen ??"
L'écriture de CoHo est toujours addictive. Ça, c'est un fait, je ne peux pas lui retirer ça. J'ai dévoré les 350 premières pages (sur 470) .. Je suis passée par plusieurs stades durant ma lecture. Dès les premiers chapitres j'ai senti que je n'allais pas pouvoir m’arrêter de lire, et j'étais donc soulagée.. Puis, plus je tournais les pages, plus je déchantais.. pour ensuite retrouver espoir. Il faut dire que Carter avait tout pour lui au début. Malheureusement, Asa était là, et avait droit, lui aussi à ses chapitres (avec son point de vue). Du coup je suis passée par plein d'émotions. J'étais à fond, puis surprise, blasée, agacée, énervée, pi je reprenais espoir.. Jusqu'à la fin du livre.. enfin, quand je dis fin, c'est plutôt, la fin de l'histoire avant les prologues et épilogues.
Car Il faut le savoir, ce livre a été publié comme il a été écrit, et mis en ligne sur Wattpad.. Du coup, quand on arrive à la fin du livre, et qu'on se dit : ah, c'est bon, j'ai compris l'idée.. Ba Colleen Hoover nous en rajoute une couche.. puis une autre.. et encore une autre.. Franchement, les derniers chapitres là, je les ai lus presqu'en diagonales.

Je suis donc là à rédiger cet avis, et je ne sais toujours pas quelle note donner à ce roman.
Tout à l'heure, j'étais avec ma voisine-amie, et je lui parlais de mes impressions, à chaud (je venais juste de le terminer) et je lui ai sorti un truc du genre "non, mais je pense qu'en fait, l'auteure l'a écrit alors qu'elle faisait une overdose de Coca-Cola.."

En fait je pense qu'on a deux possibilité pour lire ce roman et l'apprécier un tantinet soit peu :
- Soit en ne connaissant pas la plume de l'auteure, et là, on n'en a donc aucune attente, et soit ça passe, soit ça casse.. (faut surtout ne pas trop réfléchir sur les réactions des personnages, car bien souvent je m'disais que ce n'était pas du tout crédible, voire pire, que ce n'était pas du tout plausible ..les histoires de dépôts de plainte, etc.. je veux bien que la justice américaine soit bancale, mais là, hein)
- Soit le prendre comme une grosse blague. Le prendre au 39è degré, et le lire avec humour.

En plus, je n'ai pas du tout réussi à avoir de l'empathie pour les personnages (j'y ai cru au début, mais c'était tellement surdosé, et pas réaliste par moment, ou du moins trop "catastrophisé", sans émotion).. Pire, même, j'étais agacée de voir que l'auteure avait envie de nous faire ressentir de la sympathie pour Asa.. Non franchement, j'avais envie de hurler durant certains passages.. Je n'ai pas du tout retrouvé la plume de l'auteure niveau romance, moments choupinou.. J'veux dire.. Ok, CoHo change totalement de registre, de genre.. mais mince quoi, où est passé ce qui a fait son style à proprement parler? Cette faculté qu'elle avait de nous faire passer des larmes aux rires en 3 paragraphes ?

En résumé, je ne sais pas quoi penser de cette lecture. Franchement, si ce livre avait un autre nom d'auteure sur la couverture (que je trouve bizarre mais qui représente finalement bien l'histoire), je ne m'y serais pas du tout intéressée.. C'est parce qu'il était écrit par Colleen Hoover que je l'ai lu, car comme on le dit souvent (Nos étoiles contraires, le film, ou encore l'introduction de Jay Crownover dans Wild Men 1) , quand on aime une personne, on serait "capable de lire sa liste de courses" tellement on est impatient de replonger dans ses œuvres, d'en découvrir de nouvelles..
Malheureusement, depuis November 9 que j'ai lu en VO, et Jamais plus que j'ai lu en VF, je commence à perdre mon amour pour ses romans. Je veux bien que les auteures ont le droit, et souvent ont besoin de changer de registre.. Mais .. je reste bloquée sur un truc en fait :
Comment peut-on passer de l'écriture de Jamais Plus, avec un message fort, beau, poignant.. à Too Late.. Comment, après avoir écrit Jamais plus, peut-on faire sortir de son imaginations des personnages, et surtout leur faire faire des trucs de ce genre ?
Colleen Hoover explique bien au début de son roman, qu'au départ, elle écrivait pour elle-même et n'avais pas l'intention de publier cette histoire... Bah j'ai envie de dire .. J'aurais peut-être préféré qu'elle le garde secret. Mon cerveau et mon petit cœur n'avait peut-être pas besoin de ça en fait..

En conclusion je dirai que si vous avez le cœur bien accroché, si vous arrivez à vous détacher des histoires précédentes de Colleen Hoover, si vous n'en attendez pas grand chose, et si vous gardez en tête qu'il n'est pas fait pour tout public, alors laissez-vous tenter, il vous plaira peut-être.
En ce qui me concerne, j'espère vite l'oublier. Et je ne le conseillerai pas du tout à ma fille qui est fan de Colleen. Je veux qu'elle garde son amour pour l'auteure intact. Par contre, je le conseillerai à mon amie Christelle, pour avoir son avis ;)
D'ailleurs si vous l'avez lu, je serai heureuse d'avoir votre avis.. pour voir si on a ressenti les même interrogations au fil de notre lecture..
Cœurs insoumis, Tome 5 Cœurs insoumis, Tome 5
Emma M. Green   
Un volume consacré au procès. Un volume qui m'a déçue par son ton trop négatif par Solveig incapable de laisser son ex mari derrière elle. Elle est bien contente d'avoir Dante, elle est soi disant amoureuse de lui mais elle se permet de défendre encore son mari alors qu'elle réalise qu'elle ne l'aimait pas, pire qu'il l'a trompait et pourtant elle est toujours de son côté.

Je ne sais pas si c'est voulu mais les auteures donnent une belle vision de l'argent. Qu'avec on peut tout acheter : faux témoignage, soudoyer, acheter des silence.. mais le pire c'est que j'ai eu l'impression que Solveig voulait aussi sa part du gâteau. La preuve pas une seule fois elle a dit à son avocate de ne pas trop en demander... Bref le pognon..
Emma M Green créées toujours des histoires de mec riches et puissants avec parfois des rebondissements peu crédibles ce qui est dommage.

Je n'ai pas lu entièrement la scène de sexe que je ne trouvais pas approprié pour le thème du volume. Quelque chose de tendre doux fusionnel aurait été mieux que ce jeu.. dès que j'ai vu le mot cravate j'ai soupiré de dépit pour reprendre un peu plus loin.

J'ai eu du mal avec Solveig que je ne comprends pas. Le fait de fouiller dans le téléphone et ensuite s'en servir au procès c'est tellement dégueulasse et indigne..

Cette histoire était un vrai coup de cœur au début, plus ça va plus je déchante. Je n'ose même pas lire le dernier tome sentant d'avance le happy end niais. Dommage il y avait tellement de potentiel au début malheureusement les auteures ont suivi une ligne que je n'ai pas aimé. Tant pis.

par Vidia
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4