Livres
482 188
Membres
468 825

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Dry



Description ajoutée par Chika 2018-11-06T00:16:16+01:00

Résumé

Avez-vous déjà eu vraiment soif ?

La sécheresse s’éternise en Californie et le quotidien de chacun s’est transformé en une longue liste d’interdictions : ne pas arroser la pelouse, ne pas remplir sa piscine, limiter les douches…

Jusqu’à ce que les robinets se tarissent pour de bon. La paisible banlieue où vivent Alyssa et sa famille vire alors à la zone de guerre.

Soif et désespoir font se dresser les voisins les uns contre les autres. Le jour où ses parents ne donnent plus signe de vie et où son existence et celle de son petit frère sont menacées, Alyssa va devoir faire de terribles choix pour survivre au moins un jour de plus.

Afficher en entier

Classement en biblio - 181 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Mayumi 2018-12-09T15:57:46+01:00

Enfant, on idéalise ses parents. On pense qu'ils sont parfaits car ils sont notre seule repère, le mètre avec lequel on mesure le monde et nous-mêmes. Adolescent, on ne les supporte plus, parce qu'on se rend soudain compte que non seulement ils ne sont pas parfaits, mais qu'ils sont peut-être encore plus à la ramasse que nous. Et puis, il y a cet instant où on prend conscience que ce ne sont ni des superhéros, ni des méchants. Ce sont ni plus ni moins des humains. La question qui se pose alors, c'est de savoir si on peut leur pardonner de n'être, en fin de compte, rien de plus que des hommes. 

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Pas apprécié

Mystère...

Un roman avec des éloges dithyrambiques.

"La dernière pépite de Neal Shusterman et son fils !"

« Terrible et magistral. Un roman impossible à lâcher. » Stephen King.

Avec tout ça, et une 4e de couverture accrocheuse, les augures étaient favorables. Et pourtant...

Mystère...

Je me suis engagé dans ce livre dans le cadre d'une lecture commune. C'est la seule raison qui m'a poussé à aller jusqu'au bout.

Le thème est intéressant. A cause du changement climatique, le Sud des Etats-Unis est touché par une sécheresse sans précédent. Les circonstances font que que les robinets sont asséchés en Californie : c'est le "Tap-Out". Les auteurs présentent alors les réactions des uns et des autres face à cette pénurie "soudaine". Ceux qui se concentrent sur leur seule survie, ceux qui cherchent à aider les autres, ceux qui profitent de la situation, les émeutes autour des quelques points d'eau, l'attentisme de ceux qui n'ont pas essayé de quitter le pays... Un thème intéressant.

Ceci dit, c'est le quotidien de bien des pays subsahariens. Le lecteur peut donc réfléchir à la question des réfugiés climatiques en général et comprendre que nous ne sommes qu'au début d'une crise majeure.

Et c'est tout. Parce que pour le reste...

Consternant, navrant, grotesque... Je vous laisse choisir l'adjectif que vous préférez.

L'intrigue tout d'abord.

Tout au long du roman, on passe d'une incohérence à l'autre sans que ni les auteurs ni leurs éditeurs ne sourcillent un instant. Sans blague ?! Quelqu'un a relu le livre avant de le publier ? J'ai le sentiment que ce roman ne connaît son succès que par la réputation de Neal Shusterman.

C'est creux du début à la fin. Il ne se passe rien. La psychologie des personnages n'est pas respectée. Leurs réactions sont absurdes.

Un seul petit exemple pour ne pas vous spoiler : alors que vous vous dirigez vers un refuge secret aux ressources limitées, à quel moment est-ce que vous décidez de vous encombrer d'une petite ordure de profiteur qui a échangé à votre oncle préféré un pack d'eau contre son 4x4 ? A quel moment n'importe qui peut faire confiance à un personnage pareil ? Surtout après lui avoir déboîté l'épaule lorsqu'il a pointé un pistolet sur vous ? A aucun moment vous ne songez qu'il va essayer de se venger, de vous trahir etc.

Le livre est truffé d'incohérences de ce genre !

Même la fin est absurde ! Je ne vous la dévoile pas mais, pour ceux qui envisagent de lire ce roman, imaginez d'abord l'enchaînement de circonstances qui peut amener à un Tap-Out. Imaginez tout ce qu'il faut pour en arriver là, sachant que cette question est une priorité absolue dans n'importe quel pays, même géré par le gouvernement le plus crétin... Je n'en dis pas plus.

Le style à présent.

Ou plutôt l'absence de style.

Est-ce que cela vient de la traduction ou des auteurs ? Vocabulaire pauvre. Syntaxe minimale. On oublie l'inversion du sujet pour les verbes du premier groupe dans les dialogues :

"- Ça va ? je demande.

- Non, ça ne va pas ! Vous tombez dans les pires travers de la traduction anglo-saxonne !"

Et quelques fautes par-ci, par-là.

Nous sommes tout de même dans un roman édité par Robert Laffont, qui a bénéficié d'une armée de lecteurs, correcteurs, relecteurs...

Ajoutez à cela une véritable absence de rythme, une montée en pression qui ne fonctionne pas (peut-être parce que je n'arrêtais pas de m'énerver après la pléthore d'incohérences) et des personnages sans aucun charisme.

Bref, le succès de ce livre est pour moi un mystère total.

Une bonne idée de départ, mais un traitement du sujet absolument navrant.

Ceci dit, ce n'est pas la première fois que je ne suis pas d'accord avec Stephen King...

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Mayumi 2018-12-12T10:59:31+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par veronique6 2020-01-05T19:27:05+01:00
Argent

Une histoire sur la survie d'adolescents dans un monde où l'eau a disparu. Comment ceux-ci vont réagir? J'ai adoré cette histoire où l'on voit comment l'humanité va se débrouiller pour survivre. Nos protagonistes sont des ados qui par chacun de leur trait de caractère vont nous donner un aperçu de notre humanité. Chaque personnage aura son rôle à jouer pour nous le montrer. Ici, on aura une altruiste, un égoïste, un manipulateur, un suiveur, un sauveur, etc... Et quand on suit ces personnages ont se demande comment nous on réagirait.

La catastrophe se passe dans un état des USA (Californie) et n'est pas subite. Il y a des signes avant-coureurs. Et, on se pose la question pourquoi Le gouvernement ne bouge pas. Et bien! C'est simple! Pour eux, cette situation ne peut tout simplement pas exister. Les USA se sentent tellement puissant et climato-sceptique que pour eux, il ne pourra jamais rien leur arriver.

D'ailleurs, au début du livre, on voit bien que les gens ne font rien pour économiser cette si précieuse pour la vie.

Le rythme est asse captivant, il nous transporte assez facilement dans la tête de chacun des personnages et donc on en apprend plus sur leur point de vue.

Ce livre ne nous apporte pas spécialement de piste sur comment économiser l'eau et n'est pas vraiment moralisateur. Mais il a pour moi, plutôt pour objectif de nous poser la question. Comment nous on réagirait dans cette situation et si on ferait déjà des efforts avant cette catastrophe.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mana-no-Sekai 2020-01-05T16:53:53+01:00
Lu aussi

Dans ce roman, on suit différents personnages, qui vont tous vivre le Tap-out, apogée de la sécheresse, conduisant au tarissement définitif des robinets et sources d’eau potable.

On va néanmoins suivre en priorité un groupe de 5 jeunes, 4 adolescents et un enfant, qui vont tout faire pour trouver un endroit pour étancher leur soif.

Dès les premières pages je me suis retrouvée happée par cette situation pas si lointaine et imaginaire que ça, puisque c’est un événement qui pourrait arriver dans un futur plus ou moins proche. Durant toute ma lecture, je n’avais qu’une question en tête : qu’est-ce que je serais prête à faire dans cette situation ?

Spoiler alerte : je n’ai pas trouvé ma réponse, même après avoir digéré le livre.

Découvrir les différents scénarios/comportements qu’ont imaginé les auteurs ne m’a pas surprise : abandon de tout espoir, violence, ou au contraire esprit d’équipe et partage, tous sont envisageables en cas de crise.

Ce qui m’a fait réfléchir c’est plutôt de voir l’étendue des possibilités lorsque l’on perd quelque chose d’acquis d’aussi vitale. Pourtant, nous ne sommes pas sans savoir que certaines régions du monde n’ont pas accès à l’eau courante. Et je n’ai jamais entendu ou lu (peut-être à cause du silence des médias) que les personnes subissant cette situation quotidiennement soit prêtes à de tels extrêmes (hormis être capable de marcher des kilomètres pour récupérer un peu d’eau, ce qui est déjà énorme).

Je pense que c’est un sujet dont on devrait plus parler, à la fois pour sensibiliser mais également pour trouver des solutions plus durables.

Pour ce qui est de la fin… je n’ai pas été totalement convaincue, la trouvant un peu facile, mais il est vrai qu’elle aide un peu à remonter le moral après la lecture.

En bref, une lecture coup de poing, qui fait réfléchir à la fois sur la question de l’eau, mais également sur les relations humaines, et que certaines personnes devraient vraiment lire… A découvrir ! ^^

Pour découvrir ma chronique dans son intégralité : https://manatraverselespages.wordpress.com/2019/09/12/dry-neal-et-jarrod-shusterman/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par OLDB 2019-12-30T17:03:55+01:00
Argent

https://dreamingreadingliving.blogspot.com/2019/12/dry.html

Je me souviens avoir acheté ce livre sur un coup de tête, ayant beaucoup aimé La Faucheuse de Neal Shusterman, je me suis dis pourquoi pas retenter l'expérience. Et bien je dois bien avouer être mitigée sur ce one shot écrit à 4 mains.

On est en période de sécheresse en Californie, l'eau n'est plus distribuée, tous les robinets sont coupés, et le peu de personnes en recevant encore, tombent malade à cause de la toxicité de cette eau. Notre personnage principale, Alyssa va débuter un périple avec son petit frère, son voisin un peu bizarre, et deux inconnus.

Alors, par quoi commencer. Déjà, nos personnages. Je ne les ai pas spécialement aimé, je ne m'y suis pas spécialement attaché, en fait, ils ne m'ont rien fait ressentir du tout. Certes, j'ai parfois eu peur pour eux, mais il aurait pu leur arriver n'importe quoi, ça ne m'aurait peut-être pas tant ému que ça.

En ce qui concerne l'histoire, je l'ai trouvé intéressante, et surtout d'actualité. Cette situation pourrait arriver demain que l'on ne serait pas surpris. Elle est d'actualité et nous fait donc réaliser certaines choses. Même si on sait déjà qu'il ne faut pas gaspiller d'eau, on le fait tous de temps en temps sans même s'en rendre compte, avec des gestes tout basiques. On prend l'eau pour acquise alors que ce n'est pas le cas. On a de la chance d'en avoir à disposition, et ce livre nous fait prendre conscience de ces choses là, ou du moins, il nous les rappelle. Comme beaucoup l'ont déjà dit, vous risquez d'avoir soif durant votre lecture.

Cependant, même si l'histoire est intéressante, elle ne m'a pas tant transporté que ça. Autant j'ai bien imaginé toutes les scènes comme si je regardais un film ou une série, autant je ne suis pas complètement entrée dedans. Leurs aventures ne m'intéressaient pas tant que ça en fait, bizarrement, je me suis surprise à vouloir vite le terminer pour passer à autre chose. Je ne me suis juste tout simplement pas attachée au tout.

En ce qui concerne la fin, elle est tellement rapide. On a une scène dramatique qui fait peur, on se demande ce qui va se passer, on panique, on se dit "non, ça va se terminer comme ça ?", puis tout à coup, on est transporté deux semaines après, avec une toute nouvelle situation. Je l'ai trouvé beaucoup trop précipité, et j'aurais aimé une fin avec plus de détails.

Finalement, une lecture sympa mais pas grandiose. J'adore pourtant ce genre littéraire, mais malheureusement, ce livre ne fera pas partie de ceux dont je me rappellerai à long terme.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fell-from-the-sky 2019-12-10T15:28:14+01:00
Argent

Le petite bandeau promotionnel aura fait son effet. En effet, lorsque j’ai vu que “Dry” était comparé à “La 5ème vague” de Rick Yancey, ni une ni deux : il fallait que je me procure ce livre. En effet, “La 5ème vague” est l’une de mes sagas préférées alors forcément, “Dry” ne pouvait que me plaire. C’est ainsi que j’ai profité du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil pour en faire l’acquisition sur le stand de la Collection R (où trônaient aussi fièrement les tomes de “La 5ème vague” <3). Pourtant, rien ne me prédestinait jusqu’à présent à lire un roman de Neal Shusterman et de son fils. En effet, je sais que le paternel Shusterman est connu et reconnu grâce à sa série “La Faucheuse” mais force est de constater que c’est une trilogie qui ne me tente absolument pas. J’ai donc laissé sa chance à cet auteur grâce à “Dry”, un roman aux allures catastrophiques qui montre les retombées dramatiques du réchauffement climatique. Je ne vais pas y aller par quatre chemins : ce fut une très bonne surprise.

“Dry” nous met face à une catastrophe qui peut potentiellement arriver : la pénurie d’eau. Que se passerait-il si du jour au lendemain, l’eau disparaissait des robinets ? Plus d’eau pour se laver, plus d’eau pour s’hydrater mais surtout : plus d’eau pour survivre. Quelle serait notre réaction ? Nos amis d’hier deviennent nos ennemis d’aujourd’hui. On envie le voisin qui avait préparé le coup et a construit une véritable forteresse chez lui avec de nombreuses réserves d’eau. Pour les autres : on fait ce qu’on peut. On stocke l’eau dans la baignoire de la salle de bains, on se sert de la glace du freezer pour la faire fondre, on va acheter de la glace en magasin (pas de packs d’eau puisqu’ils ont tous été dévalisés) car les gens ne pensent pas en premier lieu à acheter de la glace dans une telle catastrophe. Pourtant, rien de mieux que d’acheter de la glace pour la faire fondre et récupérer un peu d’eau. Bref, ce roman se transforme en véritable guide de survie. Rien que pour ça tout le monde devrait le lire car au moins vous connaîtrez quelques techniques si jamais une pénurie d’eau nous tombe sous le coin du nez un de ces jours.

Ce livre nous montre aussi tout ce que l’être humain est capable de faire pour survivre, allant jusqu’à vendre son corps contre un peu d’eau en échange. Mais qui n’irait pas jusqu’à dépasser ses propres limites pour survivre ?

Certes, “Dry” ressemble beaucoup à “La 5ème vague” par bien des aspects. Tout d’abord au niveau des personnages : Alyssa et Garrett sont quasiment des copies conformes de Cassie et son frère dans la saga de Rick Yancey. Tous les deux se retrouvent aussi seuls, sans leurs parents, et doivent apprendre à survivre dans cette situation catastrophique. Il y a aussi Jacqui qui m’a énormément fait penser à Ringer (qui est mon personnage préféré de “La 5ème vague” soit dit au passage) de par son caractère et sa forte personnalité. Certaines scènes ressemblent aussi beaucoup à “La 5ème vague” et notamment la plus flagrante : la scène de l’autoroute avec toutes les voitures abandonnées.

La seule différence notable finalement, c’est que “La 5ème vague” a une explication surnaturelle pour expliquer la situation catastrophique dans laquelle se trouvent les personnages : des aliens ont envahi la Terre et veulent la récupérer. Dans “Dry”, il n’y a pas d’explication irrationnelle : ça pourrait arriver et c’est bien cela le plus perturbant. Une pénurie d’eau, c’est une situation tout à fait plausible et c’est ce qui rend le livre terrifiant.

Il n’en reste pas moins que “Dry” reste malgré tout inférieur à “La 5ème vague” à mes yeux qui restera je pense une saga indétrônable sur le thème “catastrophe”, “fin du monde”. Même au niveau des personnages : ceux du roman de Shusterman n’égalent pas ceux de Rick Yancey.

Pour autant, c’est un roman que tout le monde devrait lire pour prendre conscience de l’ampleur de nos actions du quotidien. Pour sûr, vous ne prendrez plus vos douches de la même façon après avoir lu ce livre. Pour information, Paramount a racheté les droits pour en faire un film et “Dry” est également recommandé par le king himself : Stephen King. Donc … qu’attendez-vous pour le découvrir ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Blandine-31 2019-11-27T16:25:25+01:00
Argent

Une bonne lecture, qui aborde un sujet peu présent dans la littérature et qui pourtant risque de nous toucher un jour. Les personnages étaient un peu jeune pour moi, malgré tout je m'y suis quand même attachée. Ayant écouté en audio, j'ai trouvé ça dommage que la voix masculine ne fasse pas tous les dialogues masculins même si la narration était faite par une voix féminine et inversement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ayame11 2019-11-03T17:22:40+01:00
Diamant

Superbe. Rien d'autre à dire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ajc2ht 2019-10-24T11:58:44+02:00
Pas apprécié

Mystère...

Un roman avec des éloges dithyrambiques.

"La dernière pépite de Neal Shusterman et son fils !"

« Terrible et magistral. Un roman impossible à lâcher. » Stephen King.

Avec tout ça, et une 4e de couverture accrocheuse, les augures étaient favorables. Et pourtant...

Mystère...

Je me suis engagé dans ce livre dans le cadre d'une lecture commune. C'est la seule raison qui m'a poussé à aller jusqu'au bout.

Le thème est intéressant. A cause du changement climatique, le Sud des Etats-Unis est touché par une sécheresse sans précédent. Les circonstances font que que les robinets sont asséchés en Californie : c'est le "Tap-Out". Les auteurs présentent alors les réactions des uns et des autres face à cette pénurie "soudaine". Ceux qui se concentrent sur leur seule survie, ceux qui cherchent à aider les autres, ceux qui profitent de la situation, les émeutes autour des quelques points d'eau, l'attentisme de ceux qui n'ont pas essayé de quitter le pays... Un thème intéressant.

Ceci dit, c'est le quotidien de bien des pays subsahariens. Le lecteur peut donc réfléchir à la question des réfugiés climatiques en général et comprendre que nous ne sommes qu'au début d'une crise majeure.

Et c'est tout. Parce que pour le reste...

Consternant, navrant, grotesque... Je vous laisse choisir l'adjectif que vous préférez.

L'intrigue tout d'abord.

Tout au long du roman, on passe d'une incohérence à l'autre sans que ni les auteurs ni leurs éditeurs ne sourcillent un instant. Sans blague ?! Quelqu'un a relu le livre avant de le publier ? J'ai le sentiment que ce roman ne connaît son succès que par la réputation de Neal Shusterman.

C'est creux du début à la fin. Il ne se passe rien. La psychologie des personnages n'est pas respectée. Leurs réactions sont absurdes.

Un seul petit exemple pour ne pas vous spoiler : alors que vous vous dirigez vers un refuge secret aux ressources limitées, à quel moment est-ce que vous décidez de vous encombrer d'une petite ordure de profiteur qui a échangé à votre oncle préféré un pack d'eau contre son 4x4 ? A quel moment n'importe qui peut faire confiance à un personnage pareil ? Surtout après lui avoir déboîté l'épaule lorsqu'il a pointé un pistolet sur vous ? A aucun moment vous ne songez qu'il va essayer de se venger, de vous trahir etc.

Le livre est truffé d'incohérences de ce genre !

Même la fin est absurde ! Je ne vous la dévoile pas mais, pour ceux qui envisagent de lire ce roman, imaginez d'abord l'enchaînement de circonstances qui peut amener à un Tap-Out. Imaginez tout ce qu'il faut pour en arriver là, sachant que cette question est une priorité absolue dans n'importe quel pays, même géré par le gouvernement le plus crétin... Je n'en dis pas plus.

Le style à présent.

Ou plutôt l'absence de style.

Est-ce que cela vient de la traduction ou des auteurs ? Vocabulaire pauvre. Syntaxe minimale. On oublie l'inversion du sujet pour les verbes du premier groupe dans les dialogues :

"- Ça va ? je demande.

- Non, ça ne va pas ! Vous tombez dans les pires travers de la traduction anglo-saxonne !"

Et quelques fautes par-ci, par-là.

Nous sommes tout de même dans un roman édité par Robert Laffont, qui a bénéficié d'une armée de lecteurs, correcteurs, relecteurs...

Ajoutez à cela une véritable absence de rythme, une montée en pression qui ne fonctionne pas (peut-être parce que je n'arrêtais pas de m'énerver après la pléthore d'incohérences) et des personnages sans aucun charisme.

Bref, le succès de ce livre est pour moi un mystère total.

Une bonne idée de départ, mais un traitement du sujet absolument navrant.

Ceci dit, ce n'est pas la première fois que je ne suis pas d'accord avec Stephen King...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CindySB 2019-09-12T11:38:36+02:00
Lu aussi

J'ai beaucoup aimé ma lecture. Ce qui m'a particulièrement plus, c'est qu'elle est hyper réaliste. Quand on referme le livre on se dit "oh mon Dieu, mais ça pourrait tellement se passer comme ça si ça devait arriver !" ce qui rend le livre prenant et fascinant.

Dans ce livre, pas de faux semblant. Les hommes se comportent comme des sauvages et le "chacun pour soit" et la loi du plus fort sont appliqués. Ce qui rend cette lecture attrayante mais de manière morbide puisque les hommes se condamnent à mort entre eux mais que, je le répète à nouveau, c'est criant de réalisme.

Le thème de l'histoire est aussi une alerte. On entend de plus en plus parler du réchauffement climatique et de l'épuisement des ressources. Et dans ce récit, c'est l'eau, un bien que l'on prend pour acquis, une denrée précieuse pour la vie mais tellement négligée, qui vient à manquer dans une région que l'on ne qualifie pas ni de pauvre, ni de sous développée. Et c'est effrayant. Parce que la manière dont la population se retrouve d'un coup avec des robinets ne coulant plus, sans y avoir été préparée puisque le gouvernement avait soigneusement caché la gravité de la situation, on se dit que pourquoi pas l'été prochain ça pourrait se produire. Ce roman cherche donc à nous ouvrir les yeux et à nous faire prendre conscience qu'il faut agir maintenant pour protéger notre Terre, notre source de vie, car rien n'est acquis.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TitineBooks 2019-09-02T19:06:18+02:00
Diamant

Un livre génial, sans commentaire!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alahelo 2019-08-30T14:19:20+02:00
Lu aussi

Comme je m'y attendais, c'est très loin d'être un coup de cœur. J'aime énormément le sujet traité, mais je pense que c'est concrètement le seul point positif de ce livre. Il est terriblement long durant les deux premiers tiers et le dernier tiers est trop précipité, tout s'enchaîne très vite, ce qui n'est pas foncièrement désagréable, mais ça rend le tout déséquilibré. Les personnages ne sont pas assez développés, ils sont touchants, mais très lisses et superficiels ; au final, je n'étais pas totalement impliquée dans ce qui pouvait leur arriver. Sans parler de la fin, qui est beaucoup trop "happy-end". Spoiler(cliquez pour révéler)Personne ne meurt, sans déconner ? M'ouais... Ceci dit, je suis tout de même très heureuse de l'avoir lu, je pense qu'il est important de le lire parce qu'il est, malheureusement, le reflet de ce qui pourrait nous arriver, ou tout du moins il dépeint une réalité totalement terrifiante.

Afficher en entier

Date de sortie

Dry

  • France : 2018-11-22 (Français)

Activité récente

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 181
Commentaires 42
Extraits 10
Evaluations 77
Note globale 7.83 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode