Livres
443 636
Membres
379 487

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Mayumi 2018-12-09T15:57:46+01:00

Enfant, on idéalise ses parents. On pense qu'ils sont parfaits car ils sont notre seule repère, le mètre avec lequel on mesure le monde et nous-mêmes. Adolescent, on ne les supporte plus, parce qu'on se rend soudain compte que non seulement ils ne sont pas parfaits, mais qu'ils sont peut-être encore plus à la ramasse que nous. Et puis, il y a cet instant où on prend conscience que ce ne sont ni des superhéros, ni des méchants. Ce sont ni plus ni moins des humains. La question qui se pose alors, c'est de savoir si on peut leur pardonner de n'être, en fin de compte, rien de plus que des hommes. 

Afficher en entier
Extrait ajouté par SkeletonGirl 2019-01-12T16:02:35+01:00

Des dizaines de personnes sont amassées devant la porte. Au début, il croit qu’il s’agit d’une sorte de manifestation – il y en a eu des tas par cette canicule. Mais pourquoi ici ? Alors, il aperçoit l’objet de leur attention…C’est le camion qui doit livrer l’eau. Il est totalement encerclé.

Ce n’est pas seulement un mouvement de protestation ; c’est quelque chose de bien plus dangereux – de plus désespéré...

Afficher en entier
Extrait ajouté par SkeletonGirl 2019-01-12T16:02:17+01:00

Voyez-vous, j'ai assisté à bon nombre de congrès sur la fin du monde. En gros, les preppers, ceux qui se préparent à l'apocalypse, se divisent en deux catégories. D'une part, il y a les gens comme ma famille et moi. On s'arme et on fait des stocks en prévision du chaos. Seulement pour nous protéger. D'autre part, il y a ceux qui entraînent le chaos. Ils n'attendent qu'une chose : l'anarchie. Ils s'en repaissent. Car il n'y a rien de plus excitant à leurs yeux que l'instant où le monde se transforme en jeu vidéo.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SkeletonGirl 2019-01-12T16:02:06+01:00

Les premiers jours du Tap-Out, elles avaient de l'eau. Sa mère avait arraché un pack des mains de l'une de ses camarades de l'équipe de foot au Costco. "Qui va à la chasse perd sa place, avait lâché sa mère dans la file de la caisse. Que ça lui serve de leçon !"

Mais il y avait visiblement cinq leçons que sa mère n'avait pas retenues. Comme : "Ne vous lavez pas les cheveux quand vous n'avez que de l'eau en bouteille." Ou encore : "Ne faites pas de course à pied quand il faut éviter de transpirer." Et peut-être la plus évidente de toutes : "N'arrosez pas vos plantes ; laissez-les mourir."

Ce pack d'eau ne leur avait duré que deux jours.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SkeletonGirl 2019-01-12T16:01:41+01:00

Tandis qu'on s'éloigne du campement, je redescends brutalement sur terre. C'est la même planète que la semaine dernière, et pourtant, comment y croire ? Jamais je n'aurais imaginé que le si parfait Orange County partirait autant en vrille. C'est drôle quand même... Et dire qu'à une époque, je méprisais tant cet endroit que j'en étais venue à souhaiter que Dieu tout-puissant le maudisse, y envoie des sauterelles et des implants mammaires défectueux. Mais à présent que toute la Californie du Sud vit un cauchemar, je suis un peu déçue. Ce n'est pas que je veuille souffrir davantage, mais je suis déçue par les gens - leur faiblesse d'esprit et de caractère. Il aura suffi d'une pénurie d'eau pour tous les transformer en meurtriers barbares. Une chose est sûre, je ne veux pas me retrouver dans le même panier qu'eux.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode