Livres
475 853
Membres
454 114

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Duel en enfer : Sherlock Holmes contre Jack l'éventreur



Description ajoutée par Liriel83 2010-07-18T19:42:47+02:00

Résumé

Londres, été 1888. Sous le poids d'une chaleur suffocante, la ville est saisie d'horreur par les premiers meurtres de celui qu'on nommera bientôt " Jack l'Eventreur ". Pourtant, aucune des enquêtes du célèbre Sherlock Holmes ne mentionne la plus fameuse affaire criminelle qui ait agité ses contemporains. Bien des années plus tard, le docteur Watson confie à son éditeur le journal de l'investigation qu'il mena aux côtés du détective sur l'insaisissable tueur en série. Une terrible plongée dans l'enfer des bas-fonds londoniens, sur les pas du meurtrier le plus sanguinaire et le plus énigmatique que l'Angleterre ait connu.

Afficher en entier

Classement en biblio - 65 lecteurs

Extrait

- Ce ... glouton n'a tout de même pas été assassiné ?

Julius baissa les yeux.

- Oh, non. C'est un décès en bonne et due forme, tout ce qu'il a de plus naturel.

Holmes chercha son regard.

- C'est-à-dire ?

- Il est mort étouffé. On a retrouvé une grenouille enfoncée dans sa gorge.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Hmm. Comment dire ? Non.

Non car bien que le résumé soit alléchant, l'intrigue est décevante.

Non car je n'ai pas retrouvé ici les deux héros que j'apprécie tant.

Non car Holmes patine, passe le plus clair de son temps dans sa chambre et ne sert qu'à ponctuer les conversations de ses remarques sarcastiques.

Non car le Watson qui sert de pantin à Bob Garcia est fade, ennuyeux, capricieux, niais.

Non car l'auteur fait de lui un crétin pleurnichard et finit chaque chapitre ou presque sur des lamentations qui deviennent indigestes tant elles sont répétitives et inutiles.

Non car bien que Watson apprécie la gent féminine, j'ai eu du mal à le reconnaître dans le comportement que l'auteur lui a prêté.

Non car Wendy est une cruchasse qui ne sert qu'à stimuler la libido de Watson, ce qui n'avait clairement pas lieu d'être. Et alors la nana du parc, n'en parlons pas ! Risible.

Non car des blagues lourdes et lassantes, toujours les mêmes dans chaque chapitre.

Non car des péripéties grotesques qui tourneraient presque les héros en ridicule.

Non car l'intrigue se fait trop longue pour la simple et "bonne" raison qu'il faut laisser à l'Éventreur le temps de commettre tous ses crimes.

Non car le dénouement est sans saveur.

Non car j’ai littéralement bondi de frustration face aux dernières révélations de Holmes. Plus ça va et plus l’auteur dénature le pauvre homme.

Non car tout dans ce livre est décevant pour les inconditionnels du canon.

Afficher en entier
Lu aussi

A la base du roman il y a une idée des plus attendu de la littérature policière et attractive, malheureusement raconté à travers le journal intime du Dr Watson l’histoire se révèle inconsistante et très décevante. L’auteur construit à peine son intrigue et ses personnages sans offrir une solution intéressante et même probable, le seul point fort du livre est son ambiance sinistre et très réaliste des basfonds de Londres de cette époque. Un livre sans grand intérêt

Afficher en entier
Bronze

https://monmondedepapier.wordpress.com/2019/04/10/duel-en-enfer/

Une très bonne découverte, j'ai adoré ce parallèle entre réalité historique et enquête fictionnelle.

Afficher en entier
Pas apprécié

Est-ce bien raisonnable d'ajouter une critique à ce livre qui en recueilli autant de positives que de négatives ?

Oui, je vais tout de même me fendre d'une critique, cela me vaudra peut-être une sucette à Noël...

Dois-je préciser d'entrée de jeu que j'ai détesté le livre ? Trop tard, c'est dit.

Pourquoi je ne l'ai pas aimé ? Pour des tas de raisons que je vais essayer de vous exposer sans m'emmêler les pinceaux.

1. le Watson présenté dans ce roman n'est absolument pas crédible, il passe pour un crétin idiot qui ne sert à rien sinon à se plaindre et à penser à Mary, sa femme. Envie folle de le tuer, ce qui n'arrive jamais car j'adore Watson, sauf dans quelques films où on le présente comme un vieillard imbécile, mais ce n'est pas l'objet de ma critique et je m'égare.

2. La manière de parler de Watson ainsi que celle des autres personnages est pénible, en total désaccord avec l'époque de laquelle on parle, celle de l'époque victorienne.

3. le personnage de Wendy ne sert à rien, sinon à faire fantasmer Watson et la coucher dans son lit. Pour un homme qui ne pensait qu'à sa femme, au point d'en devenir lourd et chiant, je l'ai trouvée un peu raide, cette scène.

4. Ajoutons à cette liste non exhaustive un humour, qui pourrait passer si les mêmes gags ne se répétaient pas toutes les trois pages. Lourd de chez lourd.

5. Sans parler des soupçons de Watson quand au fait que ce serait peut-être le grand Holmes qui aurait fait le coup. OK, Garcia n'a pas osé reproduire le coup du final du livre de Dibdin, et je lui en suis gréé uniquement pour cela.

6. Holmes a l'air d'un imbécile, dans ce livre que j'avais envie de pleurer.

7. le récit n'avance pas, ou lentement, très lentement, puisque avec un meurtrier tel que Jack l'éventreur, il faut attendre qu'il ait fini sa mortelle besogne.

Comme si l'auteur s'était dit : " Jack a fait cinq victimes, donc Holmes ne peut pas découvrir la solution tout de suite, alors il faudra attendre que je vous expose ma super nouvelle théorie auquel jamais personne n'a pensé".

Sûr que personne n'y avait pensé, à celle là.

8. N'oublions pas le tueur présumé ... Et bien, c'est ce qui m'a donné le coup de grâce. N'importe quoi !!

Ce n'est pas crédible, mais ce n'est que mon avis... L'auteur voulait marquer le coup, il l'a fait...

Je ne vous parlerai même pas de la scène finale, avec Holmes qui, pour moi, tombe bien bas...

Un mouchoir que j'aille pleurer une nouvelle fois sur ce pastiche qui m'a grandement déçu.

Afficher en entier
Or

Un roman sympathique pour ceux qui aiment Sherlock Holmes,une intrigue qui se tient et des références parfois amusantes sur nos héros favoris.

Afficher en entier
Diamant

Il s'agit probablement d'une de mes histoires favorites de Sherlock Holmes. Prenant, hypnotisant, ce livre vous entraîne dans une histoire sombre qui vous tient en haleine jusqu'au bout.

Afficher en entier
Or

Voila un roman qui met en scène le super détective de Sir Arthur Conan Doyle et le serial killer le plus connu et inconnu de l'histoire !

Un affrontement historique pour les amateurs de ce personnage. Et je trouve qu'il faut être couillu pour reprendre sherlock Holmes et le faire vivre avec un tel passif . Alors Bob Garcia, suicidaire ou un acte de génie ?

Il faut tout d'abord prévenir les futurs lecteurs, ce livre est un petit pavé de 672 pages (en version poche ) et que si vous connaissez un petit peu l'histoire de Jack l'éventreur, vous aurez toujours le même nombre de victimes, le même mode opératoire et que ce personnage (qui est fictif je tiens à le rappeler car il a été tant remis en scène ) ne devient pas un autre monstre que celui qu'il a été en 1888.

Tout commence Par un besoin d'argent ! Oui, on vous a déjà prévenu que les billets dirigeaient le monde. Le Docteur Watson se retrouve dans l'obligation de vendre un de ses nombreux carnets qu'il tenait à l'époque où Sherlock Holmes était encore de ce monde ! Oui vous avez bien entendu ! Le grand détective est mort, Watson est vieux .. Le public se désespère de ne plus lire dans le journal les aventures du duo. Le directeur éditorial qui achète le fameux carnet se précipite dans la lecture de celui-ci afin de permettre la survie de son journal. Au fil des pages nous nous enfonçons profondément dans les ruelles de Whitechapel.

J'aime qu'un roman historique me transporte dans une époque et que je m'y sente pleinement à ma place . Bob Garcia a réussi le tour de force de me faire vivre en Londonienne du XIX e siècle. Le polar historique est, à mon humble avis, un exercice très difficile ! Car il faut être impeccable sur l'intrigue, sur les décors et sur les faits historiques. Dans ce roman, on rencontre des personnages qui ont vraiment existé mêlé à des personnages fictifs qui paraissent tout a fait réel (j'ai du chercher sur internet afin de savoir les vrais des faux !) .

De plus j'aime que l'auteur prenne son temps afin de me permettre de visualiser et sentir (oui l'odeur est importante à cette époque !) les rues, les gens, comprendre les réactions ..Je ne suis pas fan de Zola pour rien !

J'ai lu une ou deux critiques où les lecteurs ont estimé qu'il y avait trop de pages pour rien ! Je pense que ces personnes aiment l'action, l'intrigue plus que l’immersion, la curiosité de l'époque. Personnellement, j'ai aimé que par moment l'intrigue s'efface légèrement pour laisser la place à la découverte de la création des tunnels du métro, la gestion des déchets de l'hôpital, l'affreuse condition de travail dans les morgues ....

Pour finir, il faut aussi que je vous parle de la touche d'humour tout le long du roman. Je me suis vue sourire à plusieurs reprises lors de différent dialogue.

- Nous avons affaire à un habile simulateur, mademoiselle.

- Mais sur quelles preuves l'avez vous inculpé ? insista la jeune femme.

- Il a signé des aveux complets.

- Mais comment est-ce possible s'il ne comprend pas un mot d'anglais ? - C'est un simulateur, vous dis-je ! insista Lestrade. Il s'est trahi lui-même. Lors de l'interrogatoire qui a précédé son inculpation, il a prononcé très distinctement et à plusieurs reprises les mots : "Pitié, tapez plus !"

On sent que l'auteur a pris plaisir et nous le fait partager !

C'est le premier roman de l'auteur que je lis mais je dois vous avouer que je vais me procurer ces deux autres romans "Le testament de Sherlock Holmes" et "Le vrai journal de Jack L'Eventreur " et puis un autre me fait de l’œil "Les spectres de Chicago"

http://lesciblesdunelectriceavisee.blogspot.com/2016/08/duel-en-enfer-bob-garcia.html

Afficher en entier
Argent

Génial d'avoir mes ces duex hauts personnages de l'Angleterre.Si seulement tout ceci avait été réel....Un vrai plaisir à lire cette hsitoire.

Afficher en entier
Diamant

Étant fan de Jack l'éventreur, j'ai adoré ce livre. Et mélanger Jack et Sherlock est une grande idée. Un très bon polar à dévorer

Afficher en entier
Bronze

Faisant abstraction du fait que le personnage est Sherlock Holmes (ce qui peut paraitre bizarre certains affirmant que c'est là l'intérêt du livre, mais considérant que ce Sherlock n'est pas tout à fait celui de Doyles... je préfère le considérer comme un "jumeau" de notre détective londonien préféré) hum, faisant abstraction de cela, on trouve un très bon policier, au suspense haletant et à l'atmosphère délicieusement angoissante.

C'est la voix de Watson (ou d'un personnage ressemblant un peu à ce bon vieux docteur) que nous entendons tandis que nous suivons ce personnage faisant face à une enquête passionnante.

L'univers dépeint est sombre, et sombre est l'énigme, et de fait la résolution finale. Surprenante. Tragique.

Je n'ai pas été déçue car je ne suis pas partie dans l'idée d'un "authentique" Sherlock Holmes. Cela m'a permis d'apprécier ce livre à sa juste valeur.

Bref une lecture dont je garderai un bon souvenir.

Afficher en entier

Date de sortie

Duel en enfer : Sherlock Holmes contre Jack l'éventreur

  • France : 2010-02-10 - Poche (Français)

Activité récente

momo91 le place en liste or
2018-06-06T12:48:20+02:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 65
Commentaires 17
Extraits 9
Evaluations 18
Note globale 7.78 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode