Livres
520 311
Membres
536 150

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

DUFF, Dodue utile et franchement fade



Description ajoutée par leava1502 2014-02-09T22:22:10+01:00

Résumé

Bianca Piper ; adolescente de 17 ans est cynique et fidèle, et elle est très loin de penser être la plus belle de ses amis. Elle est aussi beaucoup trop intelligente pour tomber sous le charme du séducteur de son lycée ; Wesley Rush aussi beau qu’il puisse être. En réalité, Bianca le déteste. Et quand il la surnomme "Duff", elle lui jette sa boisson en plein visage.

Mais les choses ne se passent pas si bien à la maison maintenant, et Bianca est désespérée pour une distraction. Elle finit par embrasser Wesley. Pire, elle aime ça. Désireuse d’évasion, Bianca se lance dans une relation ennemis-avec-avantages avec le mec qu’elle n’est jamais arrivée à supporter.

Et contre toute attente il s'avère que Wesley sait l’écouter mais surtout la comprendre, et que sa vie à lui aussi est assez compliquée. Soudain Bianca réalise avec horreur absolue qu'elle est entrain de tomber pour le gars qu'elle pensait détester plus que quiconque.

Afficher en entier

Classement en biblio - 564 lecteurs

Extrait

" Espagnol hum ? dit-il, jetant un coup d’œil aux papiers éparpillés tandis qu'il les ramassait. " Tu peux dire quelque chose d'intéressant ?"

"El tono de tu voz hace que queria estrangularme."

Je me relevai et attendis qu'il me rende mes feuilles.

" Ça sonne sexy" dit-il, se remettant sur ses pieds et me rendant la pile de devoirs d'espagnol qu'il avait rassemblé.

" Ça veut dire quoi ?"

" Le son de ta voix me donne envie de m’étrangler."

" Très Coquin"

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Même si Bianca n’aime pas particulièrement aller au Nest, une boîte de nuit pour mineurs, elle s’y rend pratiquement tous les week-ends pour faire plaisir à ses deux meilleures amies Casey et Jessica. Et si ces deux dernières passent tout leur temps à danser, Bianca reste toujours accoudée au comptoir les yeux rivés sur la pendule, attendant une heure qu’elle juge raisonnable pour commencer à se plaindre et leur faire comprendre qu’elle voudrait rentrer. C’est dans ce contexte plus que coutumier que vient la déranger Wesley Rush, le tombeur du lycée. Si Bianca l’a toujours détesté et le lui fait bien comprendre, Wesley ne renonce pas pour autant. Après tout ce n’est pas elle qu’il veut séduire mais ses deux meilleures amies. Pour parvenir à ses fins, il est persuadé qu’il doit se montrer amical envers Bianca afin d’attendrir les deux autres filles et donc marquer des points dans leur estime. Pourquoi Bianca ? Parce qu’elle est la DUFF du groupe, la Dodue Utile et Franchement Fade, celle qui sert de faire valoir aux autres, réhaussant leur beauté par sa banalité. Bianca ne peut que haïr Wesley encore plus mais une partie d’elle ne peut s’empêcher de se demander s’il n’y aurait pas un fond de vérité dans tout ça. Après tout Casey et Jessica sont toutes les deux magnifiques, comparées à elle. Malgré ses répliques cinglantes elle ne parvient pas à se débarrasser de Wesley et, après une journée particulièrement mauvaise, elle l’embrasse sans trop savoir pourquoi. Si elle ne comprend pas elle-même son geste, en revanche elle est parfaitement consciente du calme et de la sérénité que lui procure ce baiser, lui vidant la tête de tous ces tracas pour quelques instants. Commence alors entre eux une relation purement physique, partagé entre désir et dégoût, qui doit absolument resté secrète.

Présenté ainsi, il est évident que Duff ne plaira pas à tout le monde. J’ai moi-même énormément de mal avec les livres basés sur le sexe mais je n’ai eu aucun problème avec celui-ci parce que même s’il en est souvent question, il n’y a jamais de description de ce type de scène. Sans oublier que ces moments sont englobés dans un véritable scénario, presque noyé au milieu de questionnements intérieurs bien plus complexes, ce qui fait que comme pour Bianca, ces moments d’oubli sont aussi pour le lecteur l’occasion de faire un break .

J’ai véritablement été surprise par la tournure qu’a prise leur relation entre notre héroïne et le tombeur du lycée. Au début du livre Wesley est lourd, sûr de lui, arrogant, et a un tableau de chasse assez impressionnant. Bianca n’a jamais caché le dégoût qu’il lui inspire (et nous le fait savoir avec cynisme et sarcasme, ce qui est tout simplement délectable !) donc je n’ai pas imaginé une seule seconde qu’elle puisse se lancer dans ce genre de relation avec lui (oui je suis parfois naïve ^^). Surtout qu’il y a Toby, le garçon sur qui elle craque depuis des années mais qu’elle n’a jamais osé aborder. Et pourtant cette relation entre Bianca et Wesley fonctionne, à ma plus grande surprise. Lorsqu’elle est avec lui, Bianca oublie sa mère toujours absente, ce père qui se voile la face et qui refuse d’admettre que le divorce relève de l’évidence, sans parler de cette insécurité qu’elle traîne avec elle depuis que Wesley l’a traité de Duff et de son incapacité à se confier à ses deux meilleures amies. Est-elle réellement aussi moche et aussi grosse que ça ?

L’histoire est bien plus profonde que ne le laisse penser la couverture et je n’ai pas réussi à lâcher cette histoire tant que je n’étais pas arrivée à la dernière page ! Je me suis attachée à Bianca en un battement de paupières. Avec son caractère bien trempé, son sarcasme et ses répliques mordantes, il est impossible de ne pas l’aimer. Elle porte un regard lucide sur ce qu’est l’amour à l’adolescence, ce qui change des romans young adult habituels. Bien évidemment sa vision des choses va quelque peu évoluer suite à son étrange relation avec Wesley mais jamais elle ne parlera d’amour fou et inébranlable. Mais au-delà de cette romance et de ce pseudo triangle amoureux (Bianca-Toby-Wesley) il y a une véritable réflexion sur le regard des autres et l’estime de soi, mais aussi sur les ravages de l’alcoolisme. Il y est aussi question d’amour, mais pas celui avec un grand A, plutôt celui avec un F comme famille ou A comme amitié.

Il n’y a pas que Bianca qui ait droit à son introspection. Même si le sujet est traité plus sommairement, il est aussi question de la différence. En effet si aujourd’hui Jessica est l’une des filles les plus populaires du lycée, ça n’a pas toujours été le cas. Elle est d’une naïveté touchante et m’a souvent rappeler Britanny, l’une des pompom-girl de la série Glee. Wesley a lui aussi son propre secret, sa propre tristesse cachée, et j’ai vraiment été heureuse de voir que l’auteur lui avait finalement accordé plus de profondeur qu’on ne le dirait au premier abord. Wesley ne se dévoile que par petites touches mais le fait que le garçon le plus populaire du lycée s’intéresse à une Duff devient alors logique et surtout crédible.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Duff est loin de retracer les aventures creuses et superficielles d’une adolescente frivole. Ce récit est vrai, bourré d’humour, et surtout très divertissant. Je n’ai pas ressenti une seule fois l’envie de sauter quelques lignes, ce qui ne m’était pas arrivé depuis très, très longtemps. Ce n’est pas un coup de cœur parce qu’il me manquait quelque chose, la petite étincelle, mais je relirai Duff avec un grand plaisir !

http://lesmotspourrever.com/duff/

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Alors j’ai beaucoup hésité comme j’ai vu le film et que le film n’est pas ouf donc...Mai enfaite ça jure rien a voir !!!

Alors l’histoire/ le scénario pas ouf ni original mais sa m’a intrigué comme j’ai déjà vu le film... et après j’ai hésité et je l’ai lu et ça a vraiment rien a voir le livre avec le film... leurs seuls moins communs sont que les personnages ont les mêmes noms et le terme Duff mais sinon vraiment rien a voir...

L’écriture était moyenne...

rien d’extraordinaire...

mais elle était fluide, simple a comprendre et avait une certaine tendresse... Et aussi les personnages n’ont presque pas du tout était décrit, donc on doit l’imaginer nous même, ce qui plutôt intéressant mais la c’était un peu relou on va dire...

Les personnages étaient vraiment plus attachants que dans le film !! Bianca était super marrante, cynique, intelligente, unique en son genre et juste génial ! Ce que j’ai trouvé chiant chez elle a un moment, ´c’est qu’elle faisait une fixette sur ce Wesley disait, soir le fait qu’elle soit la Duff de son groupe d’amis... Wesley je l’ai détesté au début pour ce qu’il a dit à bianca...mais après il est devenu super attachant ! Il est super arrogant, excentrique et tout mais peut être aussi intelligent, gentil, drôle, compréhensif...

Donc si vous hésitez a cause du film, ça juste rien à voir !! Le livre est plutôt sympa mais rien de ouf et je pense que sa sera pas un coup de cœur...

lisez et faites vous votre propre avis !!

Afficher en entier
Pas apprécié

Autant le dire de suite, si vous avez vu le film, oubliez-le, le livre n’a rien à voir. Je m’attendais à des différences bien sûr, mais là, on a juste les prénoms qui sont les mêmes et le fait que Bianca soit désignée comme une Duff. Le reste, on efface.

Et si j’ai assez bien aimé l’adaptation, j’ai été déçu par le livre. J’avoue que je n’ai pas réussi à me détacher de l’histoire du film. Je n’ai pas cessé de faire des comparaisons. Je pense que cela a approfondi ma déception.

Bianca vit avec son père et à deux meilleures amies, Casey et Jess. Sa mère est toujours partie en voyage pour des conférences sur un livre qu’elle a écrit il y a des années et ne se préoccupe pas de sa fille. Un soir, alors qu’elle se trouve au Next avec ses amies, Wesley Rush vient lui parler dans l’espoir de gagner des points auprès de Casey et Jess afin de coucher avec l’une d’entre elles. Il explique à Bianca qu’elle est la Duff : dodue, utile et franchement fade.

Alors qu’elle apprend que le garçon qui lui plaît a une petite amie et que ses parents sont dans une mauvaise passe, Bianca décide sur un coup de tête de tout oublié et commence alors des parties de jambes en l’air fréquentes avec Wesley.

Je n’ai pas réussi à accrocher au personnage de Bianca. Ses questionnements incessants sur son soi-disant rôle de Duff m’ont fatigué. Si je n’ai rien contre les filles qui décident d’utiliser les mecs et d’en faire leur jouet, je ne trouve tout de même pas d’intérêt à avoir le droit à parties de jambes en l’air toutes les cinq minutes. J’ai eu l’impression qu’ils ne faisaient que ça.

Je n’ai pas retrouvé l’humour de la Bianca du film et ses répliques cinglantes. Si ce n’est qu’elle ne cesse de dire qu’elle déteste Wesley. (Pourquoi ? On l’ignore)

Il a fallu m’accrocher pour finir ce livre. L’écriture n’est pas mauvaise, mais tout m’a semblé fade et creux. Wesley est un personnage plutôt sympathique, mais on en sait pas assez sur lui et son évolution. Le rapprochement entre les deux n'est pas aussi romantique que ce que j'avais espéré.

Une romance qui n’a pas su me faire sourire ou rire.

Afficher en entier
Or

J'ai regardé le film avant de lire le livre et je dois dire qu'ils sont très différents. J'ai préféré le livre car l'histoire est plus addictive notamment parce que la relation entre les deux protagonistes commence de façon surprenante je dois dire. Livre à lire.

Afficher en entier
Or

J'ai vu le film avant le livre. Le film est différent et je l'ai apprécié. Le livre est plus complexe mais reste agréable à lire. J'ai vraiment passé un très bon moment de lecture.

Afficher en entier
Argent

J'ai vu le film il y a déjà quelques temps. Je l'avais trouvé agréable. J'avais apprécié l'humour et l'évolution des personnages. J'ai donc décidé de lire le livre.

Le livre n'a pas grand chose à voir avec le film sinon l'idée de base. Le livre est beaucoup plus cru et réaliste. Ce n'est plus seulement une comédie romantique. Ça dépeint crûment des sujets de société. La sexualité, l'amour, la fin d'un amour, le divorce, le regard des autres et l'estime de soi.

Les personnages sont réalistes. Ils commettent des erreurs et en tirent des leçons. On s'attache à eux, à certains moments on pleure avec eux à d'autres on est fâché sur eux.

Je conseille ce livre.Il mérite a être connu.

Afficher en entier
Lu aussi

https://kingdomofwordsblog.wordpress.com/2019/12/03/revue-n63-the-duff-designated-ugly-fat-friend-kody-keplinger-lecture-v-o/

A 17 ans, Bianca sait qu’elle n’est pas la fille la plus populaire de son lycée mais ce n’est pas pour autant qu’elle est ravie d’apprendre qu’elle est vue comme la faire-valoir de son groupe d’amis. D’autant plus quand cela vient du playboy du lycée, Wesley, un garçon qu’elle ne supporte pas. Mais les événements vont les forcer à se cotoyer et sans le savoir, ils sont tous les deux se retrouver dans une relation « ennemis et plus si affinités… » Une relation qui pourrait bien brouuller les lignes entre amour et haine et ainsi réserver certaines surprises à Bianca…

J’avais ce livre dans ma PAL depuis longtemps et ayant revu le film assez récemment, je me suis dit qu’il était tant que je le lise. J’ai été assez surprise de constater que le film et le livre sont assez différents. J’ai une préférence pour le film (oui c’est bizarre). J’ai apprécié le livre mais sans plus. Bianca est un personnage intéressant mais parfois un peu trop cynique. Quant à Wesley, il est loin de l’image qu’il laisse paraître et se révèle plus intéressant qu’il n’y paraît mais comme souvent je trouve que son histoire manque de développement alors que l’on se concentre uniquement sur Bianca, ce qui est un peu dommage. Le manque de développement est d’ailleurs ce qui m’a posé le plus de problèmes durant ma lecture. Il y a beaucoup de thèmes intéressants abordés mais aucun ne sont vraiment traités. On dirait qu’ils ont juste été posés là pour donner un peu d’intérêt à la trame principale. Au final, on se retrouve avec des situations qui se résolvent un peu trop facilement, ce qui n’est absolument pas réaliste. Il y a aussi beaucoup de clichés qui sont parfois un peu lourd et inutiles à mon sens… Cependant j’ai aimé la façon dont se développe la relation entre Bianca et Wesley. C’est ce qui m’a donné envie de poursuivre ma lecture. Il y a certains twists intéressants qui font que ce livre n’est pas une déception mais cela ne restera pas un livre marquant à mon sens. Peut-être est-ce dû au fait qu’il est principalement destiné à un public adolescent et que maintenant je me retrouve moins dans ce genre d’histoires… Je pense qu’il peut certainement plaîre à un public lycéen, qui sait si je l’avais lu à cette époque cela aurait peut-être été un coup de coeur…

Afficher en entier
Lu aussi

Ce roman a été une très bonne surprise.

Alors que je m'attendais à un autre roman facile à lire et sans prise de tête, je me suis retrouvée avec du YA assez cru, assez cynique et désillusionné, et surtout réaliste, loin des habituelles histoires floutées.

Bianca est une adolescente désillusionnée, cynique et loin d'être optimiste. Elle a la tête sur les épaules et se tient loin du Dom Juan de son lycée - mieux, elle le déteste.

Jusqu'au jour où elle l'embrasse.

Croyez-moi bien, elle continue de le détester. Mais elle trouve en ces sessions de sexe un moyen de se libérer des problèmes qui s'accumulent dans sa vie. Et étonnamment, ces moments permettent au lecteur également de souffler.

Loin de la tendance 50 nuances, le roman ne tourne pas à l'érotique, se contentant d'utiliser la liberté de Bianca, le sentiment d'échappatoire qu'elle en retire Spoiler(cliquez pour révéler) pour construire leur relation.

Le roman parvient à traiter de sujets graves (le regard des autres et les comparaisons - pour ne pas dire compétition - qu'il entraîne, la liberté sexuelle, l'amitié, mais également l'alcoolisme, la mort de l'amour, le divorce et ses retombées).

Bianca n'est pas un personnage noir ou blanc. Elle commet des actes irréfléchis, elle fait des erreurs. Elle n'est pas toujours quelqu'un de bien.

Et c'est ce qui permet au lecteur de se retrouver en elle, et de compatir à ce qu'elle traverse.

Et il en va de même pour la plupart des personnages.

Bien loin du film qui en est tiré (et que je ne conseille en aucun cas!), le roman plonge dans les émotions adolescentes, mais également adultes, de manière réaliste et crue.

Enfin un roman qui montre les adolescents tels qu'ils sont aujourd'hui: à la fois adultes et encore accrochés à leur enfance, devant faire face à des problèmes qui les dépassent parfois de loin.

un message de pardon, d'amour de soi et d'acceptation qui fait du bien!

Afficher en entier
Diamant

J'ai lu ce livre il y a quelque temps déjà, mais j'en garde un souvenir très précis. J'ai trouvé le film sympa, mais le livre a été une magnifique découverte.

J'apprécie le style et l'humour de Kody Keplinger qui a rendu cette romance adolescente très plaisante.

Afficher en entier
Or

Petit coup de cœur pour cette histoire !

Tout d’abord, oui j’ai vu le film avant, il m’avait beaucoup plus et c’est ce qui m’a donné envie de lire le livre. Et comme d’autre l’ont dit avant moi, le livre et le film n’ont rien à voir ! La chose la plus fidèle que le film ai du livre, c’est le caractère assez cynique et amère de Bianca. Le reste, totalement différent ! La relation Bianca/Wesley, le scénario, la famille de Bianca,... Le film est beaucoup, beaucoup plus axé sur le thème « Duff » que le livre, ce qui m’a assez surprise.

Le film est très bien et le livre aussi mais je ne les associent plus maintenant. Ils sont trop différent pour les comparer ou en préférer l’un à l’autre. Chacun dans sa catégorie !

J’ai été surprise de comment s’est déroulé l’histoire. J’avoue qu’au début de l’histoire, je pensais « wow, l'écriture est ... simpliste ? » je ne sais pas comment l’expliquer mais à la manière de penser des personnages, avec la façon dont c’était écrit j’avais l’impression que c’était plus un roman jeunesse/ados.

Finalement j’ai changé d’avis quand la relation entre Wesley et Bianca a pris un tournant Spoiler(cliquez pour révéler)sexuel. C’est vrai que la question du sexe n’est pas souvent abordé, même presque jamais de cette façons, surtout avec des personnages allant au lycée comme ça dans des roman jeunesse. C’est assez rafraîchissant !

Pour ce qui est des personnages, je me suis facilement attachée à eux. Bianca... c’est facile de s’identifier à cette adolescente, parfois mal dans sa peau, avec des complexes,... Un personnage qui reflète plus la réalité que j’en ai rarement vu ! Les adolescents dans ce genre de livres, les personnages principales, sont toujours décrit comme beaux a en tombé -Mais ne s’en rendent pas comptent, évidemment, et pire, pense le contraire- et c’est énervant. Bianca, avec toute ses réflexions intérieures, ses introspections sur elles, sont corps, son statut de « Duff », c’est juste rafraîchissant.

Wesley, c’est finalement un personnage qu’on pourrait croire assez simpliste. Le bad boy, coureur, riche, canon, qui finit par tomber amoureux de l’héroïne,... pourtant j’ai l’impression qui l’est unique en son genre. On s'attache vite à lui, même si c’est parfois un connard profond. On ne peut pas s’empêcher, comme Bianca, de craquer !

Je n’ai eu aucun soucis avec le reste des personnages, sauf la mère qui m’a agacée... mais bref.

Comme tout les « one shot » c’est à dire une histoire qui ne dure qu’un tome, la fin arrive vite mais bien. J’aurais certe peut-être préféré que le livre soit un peu plus long, parce que quand on y regarde, il est assez court, mais la fin ne m’a pas fait enrager sur une fin trop floue et quelque chose de décevant. Comme dans toute les romances, la scène de clôture est avec nos deux protagonistes qui sont finalement ensemble. Mais c’est vrai que cette dernière scène bien que j’en ai été très contente et que je n’en ai rein a en redire aurais pu être un peu plus travaillé..? Ou une toute petite épilogue, peut-être, aurais été sympa. Mais encore une fois, personnellement je ne suis absolument pas déçues de la Fin. Un one shot avec une fin heureuse comme il se doit.

Enfin j’aimerais évoqué une chose, dont l’héroïne a finis par se rendre compte à la fin avec Vikki. Une fille qui couche avec plusieurs garçons n’est pas une pute. Ça arrive à tout le monde d’avoir des préjugés, ça m’arrive aussi et je regrette. Ce qui est bien ici c’est que Bianca n’est pas été sacralisée, elle et sa vie sexuelle. C’est plutôt cool et ça casse le schéma « mec dragueur qui sautent sur tout ce qui bougent et fille vierge » comme si les filles n’avaient pas le droit d’avoir des rapports sexuelles avant d’être amoureuse et de préférence pas avant tel ou tel âge. 2019, quand même on doit évoluer. Bref tout ça pour dire qu’ici le thème des filles insultées de « putes » parce qu’elle sortent avec plusieurs garçons finis par être amortis quand Bianca, dans les toilettes, se rend compte qu’elle’ n’a pas à juger Vikki de pute. Que les situations auraient pu être inversées ,ect...

Bref après ce long commentaire probablement inutile, je vous conseille ce livre (et aussi le film)! Je vais lire MDR du même auteur ou apparemment on retrouve un peu Bianca et Wesley.

Afficher en entier
Or

Le livre n'a rien à voir avec le film. J'aime bien cette version là. J'aurai aimé que le livre soit plus long car certains passages ne sont pas assez approfondi.

Afficher en entier

Dates de sortie

DUFF, Dodue utile et franchement fade

  • France : 2016-01-06 (Français)
  • France : 2018-02-07 - Poche (Français)
  • USA : 2010-09-07 (English)

Activité récente

Shirla l'ajoute dans sa biblio or
2020-08-11T15:25:01+02:00
seleya l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-29T03:29:11+02:00
curiosa l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-05T16:45:40+02:00

Titres alternatifs

  • The Duff : (Designated Ugly Fat Friend) - Anglais

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 564
Commentaires 93
Extraits 77
Evaluations 162
Note globale 7.77 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode